Marguerite

En tant que plasticienne et scénographe, je m’intéresse à rendre visible d’une autre manière ce qui m’entoure : ce qui pourrait passer pour habituel ou quotidien, je fais en sorte de le rendre inattendu, par de petits décalages qui modifient ou en renouvellent la perception. Cela a pour effet aussi de nous re-situer par rapport à notre «décor» habituel. Cela fait un moment que j’imagine cette scène de la licorne prendre vie à dans une église. J’aimerai offrir cet instant de poésie et de magie issus de mes nuits aux visiteurs de la Nuit Blanche. Mon travail se situe à la croisée des arts plastiques et de la scénographie. Un des aspects de ma pratique consiste à réaliser une mise en scène des rêves.