Marie M

Formée à l’Ecole du Théâtre National de Strasbourg, Marie Montegani joue, dès sa sortie, le rôle de Climène dans Le Fantôme Amoureux de Philippe Quinault sous la direction de Jean-Marie Villégier. Elle travaille ensuite avec Jean-Louis Hourdin dans Sans Titre de Fédérico Garcia Lorca, spectacle créé au Théâtre de Vidy-Lausanne, représenté ensuite au Théâtre MC 93 à Bobigny et suivi d’une tournée de plusieurs mois. En 1994, elle interprète le personnage de Valérie dans Tant d’espace entre nos baisers écrit et mis en scène par Joël Dragutin au Théâtre 95 puis au Café de la danse. L’année suivante, elle est Anna dans Meilleurs souvenirs de Grado de Franz Xavier Kroetz mis en scène par Michel André, créé au Théâtre du Granit à Belford. Ce spectacle fut notamment repris au Théâtre Paris Villette. Jeanne Sigée lui donne ensuite le rôle de Roche dans Lemon ou le flot divisé de Tsuruya Namboku, pièce du répertoire Kabuki, jouée au Théâtre Tristan Bernard et reprise en novembre 1998 à la Maison du Japon. La même année, elle réalise sa première mise en scène ; Andromaque de Racine où elle interprète le rôle d’Hermione. Cette première création fut présentée au Théâtre 95, puis reprise au Théâtre Victor Hugo. L’année suivante, le spectacle effectua une longue tournée ; Vienne, Lyon, Grenoble, Draguignan…. En avril 2000, elle adapte et met en scène la correspondance de Baudelaire et Apollonie Sabatier sous le titre Anonyme Obsession, représentée au Théâtre de l’Ile Saint-Louis de mai à juin 2000. Reprise et tournée au printemps 2001. En octobre 2002, elle joue sous la direction de Stéphane Fiévet dans The Hot House d’Harold Pinter au théâtre du Salmanazar. En janvier 2007, elle inaugure le théâtre de l’I.V.T (International Visual Theatre) en signant l’adaptation et la mise en scène de K. Lear d’après la Tragédie du Roi Lear, spectacle mêlant langue des signes et langue parlée avec notamment Clémentine Yelnik dans le rôle du Roi Lear et Emmanuelle Laborit dans celui de Cordélia. Reprise en octobre et novembre 2007 au théâtre de Montansier à Versailles et dans divers théâtres de la région parisienne, dont Sarcelles, Meaux, Chaville, Cergy, Aulnay. En Août 2009, K.Lear fut l’invité d’honneur au Festival International des Arts de Taïpei à Taïwan . En 2007, elle remonte sur les planches avec Délire à deux de Ionesco sous la direction de Stéphane Fièvet qu’elle retrouve pour la seconde fois. Reprise en mai 2009 à Pau. En février 2008, elle met en scène Le Cid de Pierre Corneille, créé à Bruges puis joué au festival francophone d’Anvers QFA 2008 Quinzaine Française d’Antwerpen. En 2009, Le Cid a effectué une nouvelle tournée en région parisienne et fut notamment repris au Théâtre 95. En Août 2008, sortie de L’empreinte de l’ange où elle est Catherine auprès de Catherine Frot et de Sandrine Bonnaire, réalisé par Safy Nebbou. En Octobre 2010, elle crée Les Femmes Savantes de Molière au Théâtre 95 qui rassembla plus de 3000 spectateurs en seulement trois semaines d’exploitation. En 2011, elle met en scène, Esther de Jean Racine dans sa version intégrale avec Thierry Escaich à l’orgue revisitant ainsi l’oeuvre de façon originale et Vertige qu’elle conçoit et met en scène. En mars dernier, Marie Montegani coordonne le projet Alter Egaux (spectacle co-produit par le Théâtre 95 en collaboration avec le Lucernaire) réunissant six auteurs/autrices, six metteurs en scène /metteuses en scène qui explorent la question de la parité, de l’égalité, du genre et met en scène le texte "Récréations" de Carine Lacroix. Aujourd'hui, elle travaille sur ses prochaines créations ; Camille, Camille, Camille de Sophie Jabès (à partir du 1er Octobre 2014 au Lucernaire) et Cinéma d’Erick Boronat où elle est à la fois metteuse en scène et comédienne (chantier prévu en janvier 2015). Par ailleurs, elle enseigne le théâtre et dirige des ateliers depuis 2002.