Mathias Charlier

Paris, France

La compagnie théâtrale a été créée en 2015 par un groupe d’amis désireux de soutenir la carrière du comédien d’origine belge Mathias Charlier. Plusieurs spectacles sont en projets, la reprise de « Toutes les gares mènent au port », une comédie musicale inspirée par l’univers de Jacques Brel et, à la demande d’un nombreux public, la reprise de la comédie musicale « Sacré 20ième siècle », la comédie musicale qui raconte le 20ième siècle à travers les grands standards de la chanson française. Forte de la devise faire du théâtre un art de vivre, « la Cigale du nord » étend son action à travers ses animations scolaires, fait entrer le théâtre dans les écoles, les foyers, avec les formules de théâtre en appartement mais aussi auprès des personnes âgées, malades ou handicapées au travers de ses animations théâtrales et musicales. Le parcours professionnel de Mathias Charlier est riche et varié, fait de rencontres, de coups de cœur et de passion, mais toujours résolument tourné vers le théâtre, le cinéma et l’art du comédien. Né dans une famille belge où la musique tient une place prépondérante, c’est pourtant vers le théâtre qu’il se tourne immédiatement. Il suit tout d’abord les cours de diction et de déclamation à l’académie de musique de Chênée et en sort médaillé du gouvernement belge avec grande distinction. Parallèlement à ses études au collège et au lycée, il suit des cours d’art dramatique avec Gilbert Debatice et participe aux spectacles des Escholiers de Bueren à Liège. A dix-huit ans il entre au Conservatoire Royal de Liège et en ressort deux ans plus tard en endossant, pendant plus d’un an, le rôle d’Arthur Caporet dans « L’étiquette », une pièce de Françoise Dorin. A 21 ans, il quitte la Belgique et s’établit à Paris. Deux ans plus tard il monte sa première compagnie théâtrale « Le jardin dans la cour » dont il assure la programmation artistique et une partie de la gestion administrative. Il crée alors la pièce de Jacques Lansberg « Coupable d’innocence » pour laquelle il réalise la mise en scène. Cette pièce est présentée conjointement avec « Square X » de Michel le Bihan. L’année suivante il crée son premier texte « Alias Katia », ensuite « Molière l’éclat d’un soleil », une pièce qui raconte la vie de Molière à travers son œuvre. Ce spectacle rencontre un indéniable succès puisqu’il tournera pendant plus de dix-huit ans, attirant non seulement le grand public mais également tout un public scolaire. En 2000, Mathias revient en Belgique et fonde la compagnie « Les Dionysiens ». Il reprend alors l’exploitation des différents spectacles qui tourneront dans toute la partie francophone de la Belgique. En 2003 il écrit et crée la comédie musicale « Toutes les gares mènent au port », œuvre inspirée par l’univers de Jacques Brel. Cette même année il intègre la compagnie des Comédiens Associés qui jouent au Trocadéro de Liège. Il y interprétera de nombreux rôles jusqu’en 2010. Durant ces années il travaille également avec le Centre de Variétés de Wallonie pour lequel il endosse des rôles non seulement dans les opérettes et les revues mais aussi les pièces de théâtre. Au cours de la saison 2011-2012, et toujours pour le centre de Variétés de Wallonie, il assure la mise en scène de « Madame Sans Gêne » avec la responsabilité de pas moins de trente comédiens. En 2007, il est nommé directeur artistique de T.E.M.P.O, société de création d’évènements à caractère culturel et pédagogique. Il y associe certains de ses spectacles et travaille à la création d’autres, notamment la conception et la réalisation du concours national de Chant « Je m’voyais déjà », concours qui parcourt toute la Belgique lors des éliminatoires et réunit les gagnants dans un grand concert final à Bruxelles. En 2008, il écrit et crée la comédie musicale « Sacré 20ème siècle » qui raconte le vingtième siècle au travers des grands standards de la chanson française. Ce spectacle sera donné durant trois saisons et remportera un vif succès auprès d’un large public de tous âges. Pendant cette même période, à la demande de la direction de l’Athénée Atlas, Mathias Charlier est appelé à diriger le théâtre Atlas à Liège. Il y est chargé de la programmation, de la promotion, de la gestion du lieu et des relations avec la presse. Hélas, pour des raisons d’infrastructure, l’Athénée dut récupérer les locaux dans lequel le théâtre était situé.