OSADOC

Cournonterral, France

L'OSADOC (Orchestre Symphonique Amateur D'OCcitanie) est un ensemble instrumental intergénérationnel, réunissant une soixantaine de musiciens amateurs, encadrés par des professionnels. Depuis 2005, l'orchestre trace sa trajectoire à travers les villes et villages du département de l'Hérault pour offrir à des publics parfois éloignés des arts et de la culture une prestation musicale exigeante et éclectique, n'oubliant pas d'emporter dans ses bagages une dose de bonne humeur communicative ! Car l'OSADOC prend plaisir à se produire sur scène et cela se voit, et surtout s'entend !! La générosité de sa musique en a déjà séduit plus d'un : un public s'est constitué en nombre, tout autour de l'orchestre, au fil des ans. Dirigé par le chef d'orchestre Lionel GIROUD, directeur de l'école de musique de Pérols (34), et fédérant des instrumentistes âgés de 9 à 75 ans issus des 140 écoles de musique et conservatoires héraultais, encadrés par six chefs de pupitres professionnels, l'OSADOC est géré sous forme associative, avec la collaboration des musiciens et de leurs parents, pour les plus jeunes. Alors que l'orchestre arrive à pleine maturité musicale, face aux baisses de subventions des collectivités locales, de plus en plus budgétairement contraintes, la survie et la pérennité du projet musical de l'OSADOC sont remises en questions chaque année. Avec l'appui d'un grand nombre de spectateurs fidèles, d'entreprises partenaires, de professionnels du monde de la musique et du spectacle et d'élus bien décidés à faire rayonner la culture musicale sur leurs territoires, l'OSADOC relève le défi de continuer à vivre pleinement de sa passion et à distiller avec toujours autant de malice sa programmation musicale, passant de "King Kong" de Newton au rythme cadencé de "Ouverture festive" d'Antoine Miannay, vous dévoilant au passage les notes d'une création originale de ce compositeur régional, vous faisant voyager dans l'univers de "Mission impossible" de Elfman ou de "Mars" de Holst, ou bien encore, vous entraînant dans un rythme effréné au son de "Bugler's Holliday" d'Anderson... Que le spectacle commence !