Scène Musicale Mobile

La première vocation de la compagnie est d'œuvrer pour la création de spectacles transdisciplinaires (mêlant musique, théâtre, arts plastiques) où la musique est considérée aussi bien comme un travail sur l’espace que sur le temps. La deuxième vocation de la compagnie est d'œuvrer pour la sensibilisation à l’art, en particulier dans le domaine sonore, à travers l’élaboration d’actions pédagogiques visant la prise de conscience des différentes perceptions du son. Dans ce champs d’action le travail sur la confrontation intergénérationelle intéresse particulièrement la compagnie. La compagnie Scène Musicale Mobile est fondée en 2007 à Strasbourg par 3 musiciens Alexis Thépot (violoncelle) Thomas Valentin (piano) et Jeanne Barbieri (chant) autour d'un trio de chanson française intitulé "A Notre tutoiement" ; très vite ils ont l'envie de mêler d'autres médiums artistiques à la musique : le théâtre, les arts plastiques, la danse. Ils construisent une maison démontable : "le kiosque à acoustique variable" dans lequel ils imaginent du spectacle vivant mêlant théâtre et musique. Le spectacle "Camerata Musica" voit le jour en Espagne mêlant le trio à des musiciens flamenco et une danseuse. S'ensuit "l'oreille du prince" (2009), une performance poétique intime, "Madame s'éclate" (2010) un cabaret de théâtre musical. De trio, la compagnie devient duo avec "Lueur" (2010) un son et lumière monumental, "Chez Lucille" (2011) une installation plastique et sonore suggérant l'imaginaire d'un foetus, "Le débat déraille" (2012) théâtre musical qui traite de chauve-souris et de décroissance, "Meunier tu dors" son et lumière monumental qui parle de l' attirance du diable pour le commerce de la farine.