Théâtre en Fusion

Le désir de la Compagnie Théâtre en Fusion est tout autant d’explorer le théâtre contemporain que de revisiter les classiques, avec le souci constant de servir au mieux le texte, théâtral ou non, et le porter à son point d’incandescence sans le trahir. Un objectif qui demande rigueur et sincérité constantes, afin de restituer les paroles du Monde à partir du chaudron bouillonnant, «en Fusion», du Théâtre et de la Scène. Son premier spectacle, « Inconnu à cette adresse » de Kressmann Taylor, mis en scène par Xavier Béja, a connu un succès immédiat : joué au Théâtre du Lucernaire de mars à décembre 2006, repris dans le même théâtre de septembre 2008 à mars 2009, puis en tournée dans toute la France, cette première création totalise désormais plus de 400 représentations. En 2011, Théâtre en Fusion présente un autre spectacle, "Le Tireur occidental" de William Pellier mis en scène par Michel Cochet. Il sera joué au Lucernaire en 2014. Ces deux spectacles ont pour point commun de parler de notre attitude, notre regard face à l'étranger ou celui qui est considéré comme tel: ainsi, colonisation, asservissement, mépris, sentiment de supériorité, meurtre de masse sont à l’œuvre dans le "Tireur occidental", de même que la haine totale et la violence à l'égard des Juifs dans l'Allemagne de 1933 sont les moteurs tragiques du spectacle "Inconnu à cette adresse". Le théâtre que défend la Compagnie est politique en ce sens qu'il cherche à contribuer à la vigilance des consciences à l'heure où les valeurs de respect de l'autre, de tolérance, de justice et de partage sont dangereusement menacées.