Financer l'enregistrement d'un CD de Musique Baroque autour de Marin Marais par l'ensemble Nouvelles Voix.

Large_visuel_projet_kisskissbank

Présentation détaillée du projet

Face_pochette_cd_les_folies_humaines-1423313388     

 

Ce projet d'enregistrement représente pour moi l'aboutissement d'une longue étape de ma vie. Tout a commencé un soir à La Havane en 2000. Je venais de finir mes études de guitare classique et de contrebasse. J'assiste alors à la projection d'un film presenté par Les Chemins du Baroque lors du Festival de Cinéma Français à La Havane qui a marqué ma vie pour toujours. Ce film, beaucoup d'entre vous le connaissent, c'est "Tous les matins du monde" du réalisateur Alain Corneau, qui nous a quitté récement, que je remercierai toujours. Quand je suis sorti du cinéma, je venais de découvrir la viole de gambe, et une musique extrêmement belle et touchante qui m'a  apporté une sensation de bonheur jamais connue auparavant.

Grâce à l'ensemble Ars Longa de La Havane, j'ai découvert un monde complètement nouveau pour moi, celui de la pratique de la musique ancienne sur instruments d'époque et l'interprétation de cette musique à partir des sources de documentation historiques.

Dans la Chapelle Santa Paula où nous répétions chaque jour, il y avait une vieille viole oubliée dans un coin, dont personne ne se servait. Pour mon bonheur, notre directrice me l'a prêtée. Je n’avais alors aucune partition spécifique à l'instrument, que personne ne pratiquait à Cuba. Mais on venait de m'offrir un CD de Jordi Savall, et sur le dos du livret du CD, il y avait reproduit en caractères minuscules la partition des Voix Humaines de Marin Marais. Ce fut sur cette reproduction miniature que j'ai travaillé ma première pièce pour viole de gambe, l'une des plus belles pages de musique jamais écrite pour cet instrument. 

 

Depuis lors, la musique de Marin Marais m'accompagne et me séduit de plus en plus jour après jour. Aucun autre compositeur n’a su donner à la viole de gambe une expressivité aussi forte, aussi proche des émotions et des folies humaines. Marais a ainsi porté la viole au sommet de la musique pendant presqu'un siècle, et cet enregistrement lui est consacré.

 

PROGRAMME

 

"MARIN MARAIS et les Folies Humaines"

 

Suite en ré mineur

Pièces de viole – Deuxième livre  publié en 1701

.Prélude   .Bourasque   .Allemande   .Courante

.Sarabande   .Gigue   .Caprice 

 

Suite en la mineur

Pièces de viole – Cinquième livre publié en 1725

.Prélude le Soligni   .Allemande la Facile

.Sarabande   .Petit Caprice

.La Mariée

 

.Les Voix humaines

 

.L’Arabesque 

 

.La Rêveuse

 

.Tombeau pour Monsieur de Lully

 

Les Folies d’Espagne

 

MUZETTE - MARIN MARAIS - RONALD MARTIN ALONSO ET DAMIEN POUVREAU

 

 

MARIN MARAIS

 

Violiste et compositeur français, musicien ordinaire de la chambre du roi de 1679 à 1725. Élève du violiste français Augustin Dautrecourt dit Sainte-Colombe (deuxième moitié du XVIIème siècle) pour la basse de viole et de Jean-Baptiste Lully pour la composition, il fut un virtuose de la viole de gambe et publia de 1686 à 1725 cinq Livres de pièces à une ou deux violes avec basse continue, totalisant plus de cinq cents œuvres. Contrairement à son rival Forqueray, adepte du style italien, il cultiva le style français : dans sa Défense de la basse de viole (1740), Hubert le Blanc le compara à un ange, et Forqueray à un diable. Il composa aussi des opéras, dont la tragédie lyrique Alcione (1706), célèbre pour sa tempête. Il eut dix-neuf enfants, parmi lesquels Roland (né en 1680), qui publia deux recueils de Pièces de violes (1735 et 1738), et Vincent, qui lui succéda à la cour. (Encyclopédie Microsoft Encarta)

 

On peut dire que Marais a porté la Viole à son plus haut degré de perfection, et qu’il est le premier qui en a fait connaître toute l’étendue et toute la beauté par le grand nombre d’excellentes pièces qu’il a composées sur cet instrument, et par la manière admirable dont il les exécutait.

 

Marais a fait graver cinq Livres de Pièces de Viole ; le premier à une et à deux Violes, 1686 ; le second à une Viole et la basse continue, 1701 ; le troisième à une Viole avec la basse continue, 171 I ; le quatrième à une et à trois Violes, i 717 ; le cinquième à une Viole et basse continue, 1725. De plus un Livre de Symphonies en trio pour le Violon et la Flûte, avec la Basse, dédié à Mlle Roland, 1692 ; un Livre appellé la Gamme, suivi d’une Sonnate à la Maresienne, et d’une autre Pièce intitulée, la Sonnerie de Sainte Geneviève du Mont, qui sont des Symphonies pour être exécutées sur le Violon, la Viole et le Clavecin, volume in-folio, 1723. 

 

et les folies humaines...      

 

S’il est un instrument qui, plus que tout autre, symbolise la musique française du Grand siècle (correspondant au long règne du roi Louis XIV), c’est bien la viole de gambe. Présente dans tous les ensembles musicaux au XVIIème siècle, elle va néanmoins s’en détacher et se distinguer pendant plus d’un siècle, pour devenir « l’instrument soliste » par excellence, chargé de traduire dans l’intimité des salons royaux ou privés toutes les émotions des plus grands compositeurs français de l’époque baroque. On peut ainsi évoquer les noms de François Couperin, d’Antoine et Jean-Baptiste Forqueray, de Louis de Caix d’Hervelois et de Sainte-Colombe parmi tant d’autres maîtres aujourd’hui tombés dans l’oubli et, surtout, de Marin Marais, auquel est plus particulièrement dédié cet enregistrement réalisé par l’ensemble Nouvelles Voix. C’est lui, en effet, qui a donné à deux reprises sa grande popularité à la viole de gambe en tant qu’instrument soliste, en France. Une première fois entre la toute fin du XVIIème siècle et le début du siècle suivant, puis au XXème siècle, lorsque, dans les années 90, le cinéaste Alain Corneau devait raconter l’histoire de ce très grand musicien avec le concours du violiste Jordi Savall dans le film « Tous les matins du monde ».

Interprète, compositeur, Marin Marais publia son premier livre de viole en 1686, alors que la littérature pour cet instrument envahissait le marché éditorial français. D’emblée, on voit apparaître sa prédilection pour un langage très expressif, conférant à nombre de ses compositions, au fil des quatre autres livres qui s’ensuivront, une claire volonté de faire chanter cet instrument comme s’il devait être porteur de tout le lyrisme qui, jusqu’alors, n’était réservé qu’à la musique vocale (qui constitue d’ailleurs les origines musicales du jeune Marin Marais). Paradoxalement la beauté de ce timbre si étrange et captivant nous perce le cœur pour nous rappeler la souffrance, la douleur, le désarroi, la mort mais nous élève l’esprit dans la beauté, la jouissance, le bonheur et nous ramène à la vie en nous rappelant la douleur de la beauté…

 

 

 

L’ensemble NOUVELLES VOIX

 

À l’instar de la plupart des ensembles baroques actuels, et pour mieux aborder l’interprétation de la musique des XVIIème et XVIIIème siècles, l’ensemble Nouvelles Voix est une formation à géométrie variable qui, autour de la viole de gambe s’adjoint, selon les besoins du répertoire, instrumentistes et chanteurs supplémentaires.

C’est en 2005 qu’il a été créé par deux jeunes musiciens cubains établis en France, Jennifer Vera et Ronald Martin Alonso, avec le soutien des programmes de coopération musical des «Chemins du Baroque dans le Nouveau Monde». L’ensemble participa à la réalisation d’ateliers de formations autour de la musique ancienne avec des jeunes musiciens dans des nombreux conservatoires au Pérou, Équateur, Chili et au Paraguay notamment au Conservatoire National de Lima.

Nouvelles Voix réalisa en 2007 une tournée de concerts en France et en Amérique Latine se présentant dans plusieurs villes du Pérou et de l’Équateur, au Festival International de Musique Ancienne de Lima et au Théâtre National Sucre à Quito ainsi qu’à l’Église du Val de Grâce à Paris avec le soutien de la Fondation BNP Paribas, au Festival International de Musiques de Sarrebourg et au Festival Euroclassique.

Ses musiciens, diplômés des plus grands conservatoires européens (Paris, Lyon, Versailles, Strasbourg, Amsterdam, Génève, Bruxelles), sont membres permanents des plus grands orchestres baroques actuels et se produisent en concert sous la direction de chefs tel que Gabriel Garrido – Ensemble Elyma, Martin Gester – Le Parlement de Musique, Jay Bernfeld – Fuoco e Cenere, Leonardo García Alarcon – Capella Mediterranea, David Stern – Opéra Fuoco, Michel Laplénie – Sagittarius, Hugo Reyne   La Simphonie du Marais, Iakovos Pappas  Almazis, Olivier Schneebeli  Les Symphonistes du Centre de Musique Baroque de Versailles…

L’ensemble s’intéresse également à la recherche des répertoires oubliés et vient de réaliser un programme de concert autour du compositeur baroque cubain Esteban Salas (1725-1803), Maître de Chapelle à La Cathédrale de Santiago de Cuba et le plus ancien des compositeurs cubains dont ses œuvres nous soient parvenues jusqu’à nos jours. L’Édition Monumentale de son œuvre vient d’être achevée par la musicologue Miriam Escudero avec le soutien de  l’Université de Valladolid et La Oficina del Historiador de La Habana. 

 

 

 

LES MUSICIENS 

 

Ronald_martin_presse_3

 

RONALD MARTIN ALONSO - viole de gambe 

 

Né à La Havane en 1980, Ronald Martin Alonso est un violiste franco-cubain, résidant à Paris. Il fait ses débuts au sein de l’ensemble Ars Longa (dir. Teresa Paz), qui se produit dans les plus importants festivals  en Europe, collabore avec les chefs Claudio Abbado et Gabriel Garrido, dont les enregistrements de musique baroque latino-américaine sont primés par la critique (Diapason d’Or, Choc du Monde de la Musique, ffff Télérama, 10 de Répertoire).

 

Ronald Martin Alonso est diplômé en guitare classique et contrebasse au Conservatoire de La Havane. Boursier du Centre International des Chemins du Baroque, il obtient le Diplôme de Spécialisation en Viole de Gambe dans la classe de Rebeka Ruso et le Diplôme de Musique de Chambre avec Martin Gester au CRR de Strasbourg en 2007. En 2010, il obtient le Diplôme d’Études Musicales Supérieurs en viole de gambe au  CRR de Paris auprès d’Ariane Maurette, avec les félicitations du jury à l’unanimité. Il participe également à plusieurs académies et master-classes : Jordi Savall et Christophe Coin au Royal College à Londres, Marianne Müller au CRR de Paris, Académie Baroque Européenne d’Ambronay (Mozart / M. Gester), Génération Baroque (Haydn / M. Gester), Académie Baroque du Périgord Noir (Monteverdi / M. Laplénie), et Académie Baroque  de Montfrin (Cavalli / G. Garrido).

 

Il participe en tant que professeur du Conservatoire Itinérant du Centre International des Chemins du Baroque à des nombreux projets pédagogiques au Pérou, Paraguay et Chili.

 

Il crée en 2005 l’ensemble Nouvelles Voix avec lequel Il enregistre des œuvres de Marin Marais et Jean Philippe Rameau pour le label K617 avec le soutien du Festival Euroclassique. L’ensemble se produit régulièrement à Paris et au Festival International de Musique de Sarrebourg. Soutenu par Culture-France et le CICB, il réalise en 2008 une tournée dans plusieurs villes du Pérou et de l’Équateur et joue au Théâtre National de Quito.

 

Ronald Martin Alonso crée le consort de violes Vedado Consort, qui travaille en  collaborations avec des solistes vocaux renommés, comme la mezzo-soprano tchèque Dagmar Saskova ou la soprano française Caroline Arnaud. Avec le violiste Robin Pharo, il forme le Duo à 7, qui se spécialise dans l’interprétation du répertoire pour deux violes de gambes.

 

Avec l’ensemble Stravaganza, il obtient en 2011 le 3ème Prix ainsi que le  Prix de la Critique et des Médias  au Concours  International de musique de chambre Premio Bonporti à Roveretto (Italie), le  Prix "Graaf Unico Wilhelm" à la Van Wassnaer Competition à Amsterdam (Pays Bas) et en 2012 le Prix F.J. Aumann au Concours International H.I.F. Biber en Autriche.

 

Il collabore régulièrement avec de nombreux ensembles : Les Paladins (Jérôme Corréas), Il Festino (Manuel de Grange), Elyma (Gabriel Garrido), Capella Mediterranea (Leonardo García-Alarcón), Fuoco e Cenere (Jay Bernfeld), Sagittarius (Michel Laplénie), Les Traversées Baroques (Etienne Meyer), Stravaganza (Thomas Soltani), Desmarest (Ronan Khalil), La Chapelle Rhénane (Bénoit Haller) et se produit dans les plus importants festivals en Europe, Amérique Latine, Moyen-Orient et aux Etats-Unis. Musicien polyvalent, il collabore également avec les compagnies de danse baroque et contemporaine Les Fêtes Galantes (Béatrice Massin) et A/Corps (Mélanie Marie et Nicolas Maurel) ainsi qu’avec la compagnie de théâtre Aigle de Sable (Milena Vlach - Alexandre Palma Salas).

 

Ronald Martin Alonso est artiste en résidence au Prieuré de Saint Michel l’Observatoire depuis 2010, et enregistre pour les labels Ambronay Éditions, Editions Hortus, K617, Musica Ficta et Aparté.

 

En 2013, il enregistre pour ARTE et RAI Uno la musique de la série Odysseus du compositeur Bernard Grimaldi.      

 

 

 

 

Damien_pouvreau_b_w

 

DAMIEN POUVREAU - théorbe et guitare baroque

 

Musicien polyvalent (musiques anciennes, contemporaines, théâtre...), Damien Pouvreau se produit  au sein de nombreux orchestres et ensembles baroques: Sagittarius (Michel Laplénie), La Simphonie du Marais (Hugo Reyne),Les Symphonistes du Centre de Musique Baroque de Versailles (Olivier Schneebeli),Fuoco e Cenere (Jay Bernfeld), Almazis (Iakovos Pappas), …

 

Il joue dans de prestigieux  festivals, en France: Folles journées de Nantes, Printemps des Arts, La Chabotterie, Itinéraire Baroque en Périgord, Festival du Périgord Noir...et à l'étranger: Chili, Italie, Roumanie, Chine, Ecosse, Grèce, Angleterre…

 

Il a participé  à plusieurs enregistrements discographiques (dernier en date:Atys de Lully avec la Simphonie du Marais). Passionné par le théâtre, il travaille également avec de nombreuses compagnies et metteurs en scène : J.D Monory (Les Femmes Savantes, Molière), Sophie Boulin (Esther, Racine), Alexandra Rubner (Athalie, Racine).

 

Sensible aux correspondances entre les arts, il s'engage également dans la création au sein de son ensemble « Les Enfants de la Cour ». Il a écrit plusieurs programmes et spectacles musicaux mêlant littérature, théâtre, danse, musique pour des lieux prestigieux : Château de Versailles et de Fontainebleau, Cartoucherie de Paris, Nouveau Théâtre de Montreuil (CDN).

 

Guitariste classique, Damien Pouvreau se forme auprès de deux grands maîtres espagnols: Javier Quevedo à l'école Nationale de Musique de Saint Germaine en Laye (où il obtient une médaille d'or de guitare classique et une médaille d'or de musique de chambre à l'unanimité) et Alberto Ponce à l'Ecole Normale de Musique de Paris (où il reçoit le Diplôme d'Exécution). Passionné par les musiques anciennes, il décide de se consacrer au répertoire des XVIIème et XVIIIème siècles. Il s'oriente alors vers le théorbe et la guitare baroque qu'il travaille avec les plus grands spécialistes (Claire Antonini, Benjamin Perrot, Eric Bellocq, Massimo Moscardo). Il intègre les départements de Musique Ancienne du Conservatoire National de Région de Paris (classe de luth de Charles-Edouard Fantin) où il obtient le Diplôme d’Études Musicales Supérieures, option Musique Ancienne, avec la mention très bien à l'unanimité. Au conservatoire National de Région de Boulogne-Billancourt, il obtient un premier prix de basse-continue (mention très bien) dans la classe de Frédéric Michel.

 

Damien Pouvreau enseigne le luth, le théorbe et les guitares anciennes au Conservatoire (CRC) de Choisy le Roi.

 

 

 

      Thomas-soltani

 

THOMAS SOLTANI - Clavecin

 

Thomas Soltani commence le clavecin à l'âge de sept ans. Premier prix de clavecin au Conservatoire National de Région de Marseille en 2003 dans la classe de Christine Lecoin, Thomas possède également une licence de Musicologie à l'Université d'Aix-Marseille. Il poursuit  ses études au sein du conservatoire supérieur d'Amsterdam (Pays-Bas) dans la classe de Bob van Asperen (clavecin et basse-continue) ou il est le seul à réussir le très sélectif concours d'entrée. Il y obtient un prix d'excellence (bachelor) avec la note de 9,5/10. Thomas se perfectionne ensuite en Master, toujours au sein du conservatoire d'Amsterdam dans la classe de Bob van Asperen, ou il obtient son diplôme avec la mention très bien.

 

Au sein de la même institution, il prend part à de nombreux projets sous la direction de Lucy van Dael, Bob van Asperen, Alfredo Bernadini, Gustav Leonhardt, se perfectionnant aussi bien en orchestre qu'en soliste. Il a par ailleurs enrichi sa formation dans de prestigieuses institutions auprès de Christophe Rousset (Académie musicale de Villecroze, Festival de Menton), Gustav Leonhardt (Sweelinck festival), Menno van Delft (Piccola Academie - Montisie), Françoise Lengellé, Hugo Reyne, et enfin auprès d'Olivier Baumont lors d'un échange Erasmus au sein du CNSM de Paris...

 

Thomas se produit régulièrement en soliste et continuiste, au clavecin et à l'orgue dans de nombreux festivals internationaux: Festival Jeunes-Talents- Paris; Musicale internationale Guil Durance; Festival baroque du Pays du Mont-Blanc; Sypert concert series-Edimbourg; Handel House-Londres; Concertgebouw-Amsterdam; Vredenburg-Utrecht; faboulous fringe Oude muziek festival Utrecht ... avec des musiciens comme Jean-Marc Apap, Frédéric Chatoux, Igor Ruhadze...

 

Le claveciniste a été récompensé en 2011 d'une médaille de bronze par l'Académie Arts Sciences et Lettres, et a remporté avec l'ensemble Stravaganza le 3ème prix ainsi que le prix de la critique et média lors du concours international Premio Bonporti (Italie), mais aussi le prix spécial en novembre 2011 ''De Graaf Unico van Wassenaer award'' lors du concours de musique ancienne van Wassenaer d'Amsterdam (Pays-Bas). Plus récemment, il a été lauréat, toujours avec son ensemble, du concours international H.I.F. Biber en Autriche (F.J. Aumann Prize).

 

Il enseigne le clavecin et la basse-continue au conservatoire de Compiègne ainsi qu'au conservatoire d'Apt.

 

Thomas obtient la validation du certificat d'Aptitude aux fonctions de professeur de musique.

À quoi servira la collecte ?

L'enregistrement aura lieu à la fin du mois de septembre dans l'Église Haute de Saint Michel-l'Observatoire.

Ce projet n'est pas pris en charge par une maison de disque. Une fois le montage terminé, l'enregistrement sera proposé à différents labels pour impression et diffusion.

La prise de son, la direction artistique, le montage et les frais (voyages et hôtels) et l'édition sont à ma charge, j'ai donc besoin de réunir les sommes suivantes:

 

- prise de son:                     1200 euros

- direction artistique:           1200 euros

- montage:                           1000 euros

- location du clavecin            500 euros

- voyages                               500 euros

- Fabrication du CD               600 euros

(200 exemplaires)       

                              

                                     total:  5000 euros

 

A cela il faut ajouter les 8% pour KissKissBankBank, ce qui fait quei fait 5500 euros !

 

Si cette somme est dépassée, cela me permettra d'offrir un petit cachet aux musiciens qui ont tous généreusement accepté de participer à ce projet sans contrepartie financière.

              

Thumb_ronald_martin_alonso_20x20
ronaldmartinalonso

Né à La Havane en 1980, Ronald Martin Alonso est un violiste franco-cubain, résidant à Paris. Il fait ses débuts au sein de l’ensemble Ars Longa (dir. Teresa Paz), qui se produit dans les plus importants festivals en Europe, collabore avec les chefs Claudio Abbado et Gabriel Garrido, et dont les enregistrements de musique baroque latino-américaine sont... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Je vous souhaite bon courage et une belle réussite!
Thumb_default
J'ai hâte d'entendre le résultat de ce projet !!! De l'émotion pour le coeur et les oreilles !