Participez à une expédition auditive et musicale dans une des villes les plus mystique de l'Inde : Vârânasi.

Large_photo_2-1444048593-1444048604

Présentation détaillée du projet

"Considérons le monde comme une immense composition musicale, qui se déploierait sans cesse devant nous. Nous sommes à la fois le public, les musiciens et les compositeurs. Quels sons voulons nous préserver, encourager, multiplier [...]" Robert Murray Schaffer

 

 

Il s'agit d'une recherche amateur, s'effectuant de novembre 2015 à mars 2016 à Vârânasi, sur le son et sa traduction sociale : la musique.

 

 

 

Vârânasî :

 

Varanasi-1444221014

 

 

  Bienvenue dans l’une des plus anciennes villes du monde ! Vârânasî a toujours été le plus grand lieu sacré de l’hindouisme, comme le Vatican pour les chrétiens ou la Mecque pour les musulmans. Chaque année, 3 ou 4 millions de pèlerins viennent effectuer leurs ablutions rituelles dans le Gange pour se décrasser l’âme, les eaux des fleuves étant censées laver de tous les péchés accumulés au cours des vies passés. Ici plus qu’ailleurs la mort fait partie de la vie, car pousser son dernier soupir à Vârânasî c’est rompre avec le cycle des réincarnations.

Cette ville fait partie de ces joyaux culturels où se mélangent les religions, les couleurs, les parfums, les sons et les lumières. Les fêtes y sont quotidiennes.

 

 

Holi-1444221082

 

Le Projet

 

Le son : Le but étant de comprendre, en archivant et en étudiant les sons humains (anthrophonie), animales (biophonie), et naturels (géophonie) menacé d’extinction, leurs fonctions sociales et culturelles. Ce travail anthropophonique permettra d’aborder avec pertinence le concept d’écologie sonore, souvent méconnue. En effet, si la notion de paysage nous est familière dans sa configuration visuelle, celle de paysage sonore l'est beaucoup moins.

 

v

 

Qu’est-ce qu’on entend ? Pourquoi ?qu’est-ce que la pollution sonore ? Quel lien entre la biodiversité et la biophonie ? Quels sons sont menacés de disparition ? Qu’est-ce que l’écologie sonore ?...

Qu’est-ce qu’un espace sonore ? Quelles en sont ses conséquences sociales ? Est-il possible de le territorialiser, voire de le cartographier ? Peut-on parler d’identité sonore ?...

 

 

 

La Musique : L’objectif est de favoriser les échanges culturels grâce à la musique. Apprendre en profondeur le système musical indien à travers la pratique instrumentale, et l’étude de ses caractéristiques sociales, afin d’en produire une analyse comparative avec le système occidental.

 

Tabla-small-1444222896

 

Pourquoi une conception si différente de la musique ? Qui en joue? De quelle manière? Dans quel but? Où? Quelle est son rôle social? Sur quoi repose la formation?...

 

 

 

12049315_10207274602081767_4022397927731477893_n-1444223677 Je m'appelle Jérémy j'ai 24ans et je suis passionné de musique et d'anthropologie. Malgré 13ans de guitare, 4 ans de tabla et des études à l'université Lyon 2 et au conservatoire d’Annecy je n'ai aucun diplôme (à part le bac littéraire). Il m'est donc difficile de trouvé un travail dans ce secteur. Ce projet sera pour moi révélateur de mes capacités intellectuelles et pratiques dans ces domaines. Je serais épaulé par un doctorant en anthropologie qui à fait sa thèse sur les systèmes de patronnage à Varanasi et par l'adem (atelier d'ethnomusicologie de musiques et de danses du monde). En espérant que ce projet puisse vivre avec vous, je vous souhaite une agréable journée.

 

À quoi servira la collecte ?

 

Cette expérience me permettra :

 

D’animer des expositions photos et audio sur « les paysages sonores à Vârânasî».

De proposer des ateliers d’initiation à la musique hindoustani et particulièrement aux tablas.

De transmettre mes recherches sur les fonctions sociales du son.

 

Ce projet ne pourra pas aboutir sans une aide financière ou logistique. Le budget comprenant : l’avion, le logement, les cours de tablas, les assurances etc… est bouclé (environ 4000euros).

 

Cependant un équipement technique me sera nécessaire :

 

un enregistreur numérique (exemple Olympus LS-100 + carte mémoire = 400euros)

 

Olympus-1444223081

 

et un appareil photo (exemple Nikon 1 J5 : 450euros).

 

07984085-photo-nikon-1-j5-1444299466

 

Si toutefois cette collecte s’avérait supérieur à ce montant, cela me permettrait de rester voyager plus longtemps en inde et d’élargir mes recherches à d'autres villes que Vârânasi.

 

 

Thumb_kaleidoscope-1444056897
Elkhund

Je suis disponible pour toutes questions, remarques et conseils. masada.richard@gmail.com