Jump to content

Solodou: inclusion for everyone!

Health & education, App, Charity

Project visual Solodou: inclusion for everyone!
Checked circleSuccessful
156
Backers
Friday, June 14, 2019
End date
€20,142
Out of €20,000
101 %

Help me launch Solodou, the new pedagogical method that allows anyone to learn to read & write in complete autonomy

Follow and share
Supported by
Les Petits Frenchies supports the project Solodou: inclusion for everyone!
Pourquoi parle-t-on de “mal invisible”?
Les premiers besoins d’un migrant, une fois dans le pays d’accueil, sont l’hébergement et la nourriture, deux des quelques besoins physiologiques de tout être humain que l’on retrouve au bas de la pyramide de Maslow. Une fois ceux-ci résolus, pour la majorité, il faut trouver le moyen de rembourser les dettes qui ont financées le voyage et désormais soutenir la famille restée au pays ; là commence un autre challenge. Une fois que ces personnes ont trouvé un petit boulot, avec des horaires parfois décalés, ils n’ont pas le temps d’aller suivre des cours de langue dans une association ou dans un centre FLE (Français Langue Étrangère) ; et bidouiller quelques mots à l’oral (bonjour, bonsoir, merci, s’il vous plaît, etc.) ne veut pas dire savoir lire et écrire ! Ils rentrent alors dans une boucle sans fin, dans laquelle il leur est très difficile de sortir. A côté de ça, je rappelle que pour suivre des cours dans la plupart des centres qui en dispensent, et dont les places sont limitées, il faut s’être inscrit à l’avance, sachant que des gens arrivent tous les mois de l’année. Ces personnes non-prises en charge ne reviendront pas, surtout avec la mobilité des migrants primo-arrivants que nous connaissons bien. Enfin, l’autre raison plus subtile est en fait la principale cause de l’importance de ce fléau dans la société : la plupart des personnes analphabètes ont honte de le dire. Elles préfèrent donc rester dans l’ombre plutôt que de l’afficher pour trouver une solution à leur problème. Une anecdote qui illustre très bien le phénomène est celle que m’a racontée une assistante sociale de Pôle Emploi : “Une fois, je reçois un monsieur dans mon bureau, un peu plus de la quarantaine et qui vit depuis plus de dix ans en France, à qui je demande de remplir une fiche et de signer ; après maintes hésitations, celui-ci me dit qu’il a oublié ses lunettes et qu’il ne voit pas bien ce qui est écrit et me demande donc si je veux bien la lui remplir. J’ai tout de suite compris son problème ; mais ce qui m’a vraiment intriguée, c’est le fait qu’il ait eu HONTE de me le dire ouvertement, alors que nous n’étions que deux dans le bureau !” Donc finalement, ces personnes, en plus du manque de temps et de moyens, font face à un sentiment de honte qui les enferme dans leur analphabétisme. Cela est un vrai handicap invisible !
Solodou facilite-t-elle l’apprentissage pour les différents centres de langue ?
La vision majeure de Solodou est de devenir la référence mondiale de l’alphabétisation! La mobilité est un enjeu primordial, avec le programme Solodou en effet lorsqu’un primo-arrivant débute des cours de français dans une association ou un centre FLE et que pour des raisons quelconques il est déplacé d’une ville à une autre, il peut sans problème reprendre son apprentissage dans une autre association, à l’étape où il s’est arrêté. Ainsi, à terme, avoir recours à Solodou serait un réel avantage pour tous les centres en France - et pourquoi pas, un jour, du monde!
Analphabétisme, illettrisme, FLE... de quoi parle-t-on exactement ?
On parle d’**analphabétisme** pour un adulte qui n’a jamais été scolarisé. On parle d’**illettrisme** pour un adulte qui a été scolarisé et qui doit réapprendre, donc renouer avec les compétences de base nécessaires au quotidien. On parle de **FLE** (Français Langue Étrangère) pour une adulte non francophone qui a été scolarisé dans son pays d’origine et qui doit apprendre le français, une fois en France.
De quoi a-t-on besoin pour utiliser l’application ?
La première des choses est de disposer d’un support numérique (la WebApp Solodou a été pensée pour s’adapter à tous les supports Web) ou d’en avoir accès via une association ou une bibliothèque. Ensuite, pour pleinement profiter de toutes les fonctionnalités de l’application, nous suggérons aux personnes très motivées de disposer du Kit Solodou (manuels de lecture et d’écriture) pour s’exercer. Vous pourrez obtenir le Kit chez un partenaire de Solodou dans votre ville ou région ou tout simplement en contactant l’équipe Solodou, soit par mobile (numéro affiché au bas du site) ou directement via la WebApp.
Quel est le programme d’apprentissage ?
Pour ce niveau B-A-BA 1, le programme se concentre sur l’alphabet français et les bases de l’alphabétisation. Il comporte 3 modules de 34 leçons. Dans le premier module, qui sera le plus compliqué pour tout débutant, il y a 5 leçons (l’alphabet français, les voyelles et consonnes, le “ e “ avec différents accents, les consonnes complexes “ c - g - q - s “ et la lettre “ y “. Dans le deuxième module de 26 leçons, l’apprenant verra toutes les lettres de l’alphabet, les unes après les autres, en formant des syllabes, des mots et des phrases simples, autour de chacune d’elles. Dans le troisième et dernier module, il aura une leçon sur la ponctuation et les deux dernières du programme sous forme de révision de tout ce qu’il a vu précédemment. Solodou vise plusieurs objectifs atteignables après chaque niveau. A la fin de celui-ci, à savoir le niveau **B-A-BA 1**, l’apprenant pourra : - Reconnaître et écrire toutes les lettres de l’alphabet, en minuscule et en majuscule - Décortiquer un mot contenant des syllabes simples et le lire facilement - Écrire correctement un mot constitué de syllabes simples - Lire et écrire quelques phrases simples - Reconnaître les types de phrases par l’intonation ou la ponctuation
Quelle est la durée d’apprentissage ?
Pour permettre à chacun d’avancer à son rythme, sans aucune pression, chaque leçon est prévue de durer une semaine. Sachant que certaines personnes très motivées pourraient finir une leçon en 24 heures, puisque la plupart des primo-arrivants, en procédure de demande d’asile, ont des journées peu chargées qu’ils peuvent mieux exploiter en profitant de Solodou au maximum. Pour les personnes en situation d’emploi, 45 minutes tous les soirs à la maison et un quart d’heure dans la journée (transports, moments de pause, etc.) suffisent par jour pour bien maîtriser une leçon par semaine et ainsi passer à la suivante. Ce qui nous donne 34 semaines (8 mois et demi, soit pratiquement une année scolaire) pour finir correctement le niveau B-A-BA 1.
Pourquoi c'est la bonne solution ?
La plupart des personnes concernées par l’analphabétisme ou l’illettrisme ont un parcours atypique et une expérience incroyable de la vie. Ce sont des personnes avec une très grande intuition et compréhension des choses qui les entourent. Il suffit juste de leur faire un tout petit peu confiance et ils vous démontreront leur ingéniosité ! Avec l’arrivée massive des smartphones et divers applications sur le marché, aujourd’hui la plupart des migrants en possède un et ils téléchargent des applications variées. Je souligne d’ailleurs que le continent africain, devant l’Asie, a enregistré ces dernières années, le plus fort taux de pénétration du mobile sur un marché, notamment avec l’arrivée des smartphones Low Cost de Samsung. Ils savent donc utiliser un smartphone et installer les applications qui leur sont nécessaires (WhatsApp, Facebook, Imo, etc.), quand ils prennent connaissance de l’existence de celles-ci, bien évidemment. Solodou est la bonne solution car elle permet à l’utilisateur d’apprendre à lire et à écrire **en toute AUTONOMIE**, sans complexe et sans contrainte de temps et de lieu. L’application a été pensée pour être simple et ludique, avec des icônes pour naviguer aisément, puis des images, audios et vidéos pour chacune des leçons. Dès l’arrivée sur l’application, l’utilisateur regarde une vidéo explicative qui montre comment bien y naviguer et l’utiliser en complément des manuels. De plus, l’association de cette application à un cahier physique permet aux apprenants de s’exercer et de mieux mémoriser son contenu.
Comment aider autrement le projet Solodou ?
* D'abord, en partageant la campagne à vos proches et sur les réseaux sociaux. Et si : * Vous êtes chef d’entreprise ou travaillez dans une entreprise qui emploie des personnes concernées par l'analphabétisme, contactez-nous à l'adresse mail suivant : entreprise.solodou@gmail.com * Vous êtes une association et vous souhaitez en faire bénéficier à vos apprenants débutants, contactez-nous à l'adresse suivante : association.solodou@gmail.com * Nous sommes preneurs de tout contact dans des foyers d'accueil ou centres d’apprentissage de français pour faciliter les futures distributions des kits en phase 2. Si vous connaissez des gens intéressées, contactez-nous à l'adresse suivante : distribution.solodou@gmail.com ** Si la campagne se déroule bien, nous serons amenés à développer Solodou en Europe. Nous aurons donc besoin de partenaires en Allemagne, Espagne, Italie, Portugal, Royaume-Uni et en Suède. Si vous connaissez des personnes qui pourraient être intéressées, nous serions ravis d’échanger avec elles sur solodou.france@gmail.com