L'espace Maray est un projet de construction d'un lieu dédié à la danse pour résidence de création, formation,répétition et rencontres.

Large_10898164_10203443997645360_2803946769788431815_n-1422949344

Présentation détaillée du projet

 

 

Dsc_0296-1423029626

 

La danse, ainsi que les Arts  vivants sont des éléments indéniables du patrimoine culturel et artistique. La danse représente alors un élément possible de la construction identitaire d’une nation.Parce que nous vivons dans une société en mouvement, ouverte, sur l’extérieur, il est important que nous nous réappropriions nos modes d’expression culturelle tout en nous engageant dans une notion d’innovation.

 

La compagnie Anjorombala dont le but est d’œuvré  au domaine artistique et plus précisément dans les arts du spectacle vivant se veut initier aujourd’hui, la création d’un espace de rencontres et d’échanges artistiques.

 

Un lieu de recherches pédagogiques et artistiques qui donne priorité à la danse mais aussi ouvert aux autres formes d’art vivant comme  la musique, le théâtre, etc.…. Cet espace offrira une alternative et une respiration  à ceux qui voudront se poser, chercher, se frotter â une réalité, apprendre, créer…; vivre avec La rigueur d’un climat, un environnement, la force d’un espace et repartir.

 

« L’espace Maray » sera un lieu d’expérimentation, de création et de formation ouvert sur son territoire, soucieux d’échanger et de confronter les regards sur les différentes écritures du spectacle vivant.

 

Il consistera à avoir un studio standard : tapis,  miroir, matériels de sonorisations pour les cours, ateliers réguliers, répétitions et créations des compagnies locales voir internationales.  Un espace équipé, place pour coucher, cuisines  et bureau de l’administration.

 

 

OBJECTIFS:

favoriser l’essor de la création en donnant aux danseurs une facilité d’accès à un espace de travail approprié. contribuer à la formation des danseurs, et sensibiliser les jeunes du cartier à la danse. accueillir et susciter toutes initiatives dans les domaines de l’organisation de manifestations chorégraphiques, de formation et de recherche.

 

LIEU :

La construction est à présent finie et des danseurs commencent à utiliser l’espace pour répéter et créer , cependant il nous manque encore les équipements nécessaires/ la construction se situe à Androndrakely, un quartier assez populaire de la ville d’Antananarivo, capitale de Madagascar, minutes en voiture du centre-ville

 

LES ACTIVITÉS

Les résidences de créations :

Dans le but d’œuvrer au développement et à la promotion de l’art chorégraphique, l’espace Maray mettra en place une politique de collaborations (productions, coproductions…) et d’accompagnement des artistes  (résidences de création et de recherches) afin de diffuser leurs œuvres à travers le monde. Le lieu  disposera d’un espace de travail adéquat pour les résidences de création. 

 

Les formations :

-les cours réguliers de danse 

Ouverts aux adultes, enfants, amateurs et professionnels, ces cours toucheront des domaines spécifiques :

DANSE:la danse contemporaine, la danse traditionnelle, la danse africaine,  le Hip Hop, le Modern Jazz, la danse classique, le Yoga…

Les cours seront animés par des artistes professionnels du domaine résidents à Madagascar ou  des professionnels étrangers qui transmettront leurs approches et leurs techniques.

-Les formations professionnelles 

L’espace Maray organisera chaque année deux sessions de formation professionnelle à l’attention des professionnels et semi-professionnels dans différents domaines de nos activités afin de rehausser leur niveau de connaissance et de pratique. En vue de diversifier cette formation et de  la rendre la plus complète possible, chaque session de formation professionnelle s’associera  à une autre discipline.

 

Echanges : 

En vue de susciter les échanges, l’Espace Maray encouragera les collaborations et les rencontres d’artistes travaillant dans des filières artistiques différentes ou complémentaires. L’objectif sera de créer des synergies entre les différentes filières et entre les créateurs. Même si la dominante de ce travail reposera sur le spectacle vivant, les projets pourront avoir pour origine la vidéo, les arts plastiques…

Afin de rendre possibles ces réalisations, l’Espace Maray démarrera la recherche de partenaires artistiques, financiers et institutionnels pour ses projets artistique et le fonctionnement du lieu. L’Espace Maray aura également pour ambition de développer le sponsoring et le mécénat culturel et artistique, c’est-à-dire convaincre les sociétés privées d'investir dans la culture et l’Art.

10867142_10203397823931046_2062054471_n-1422696252

 

La photo du studio de 10m sur 8m, avec un coin bureau cuisine et toilette ainsi qu'une chambre d'accueil pour pas plus de deux personnes en cas de mini-résidence

10867065_10203397833171277_1468701863_n-1422696308

10898164_10203443997645360_2803946769788431815_n-1422696328

L'espace Maray a aussi comme avantage ses deux terrasses : une devant le studio et une au dessus, ce qui permet aux utilisateurs du lieu d'en profiter aussi pendant les moments de pause.

10154339_10201940261012884_3256206800412138084_n-1422985387

Danseurs Malagasy dans un des ateliers organisé par ma compagnie

Répétition de ma compagnie à l'espace MarayUne restitution d'atelier que ma compagnie a organisé

Un travail que j'ai effectué dans une des chambres d'accueil de l'Espace Maray

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira à équiper le studio en tapis, miroirs, matériaux de sonorisation

600€ : équipement sons 

500€ : miroir

700€ : tapis

 

 

 

On s'est auto-financer pour les débuts du travaux, et  on a reçue une aide financière de l'Ecole des Sables Sénégal via le programme "Coup de pouce", on a aussi eu une aide de la compagnie "Mawguerite"  de France. Maintenant la base de la construction est terminé mais il reste les équipements.

Thumb_sunday_marten__40_of_63_-1422987778
julieiarisoa

Parcours de Julie Iarisoa A 8 ans, Julie Iarisoa prend son premier cours de danse à Tananarive (Madagascar) pour ne plus jamais s’arrêter de danser … En 2000, Julie commence à suivre les stages de chorégraphes locaux et étrangers comme : Ariry ANDRIAMORATSIRESY, Valérie BERGER, Eric MEZINO, Herwann ASSEH, Faustin LINYEKULA, Opiyo OKACH, Salia SANOU,... Voir la suite