Film de fin d'études de l'Inraci réalisé par Guy Dessent

Large_kisskiss_illu

Présentation détaillée du projet

Synopsis :

 

VICTOR (18), belgo sud-américain, rentre en Belgique en février. Il vient de finir ses études secondaires dans l'hémisphère sud et doit attendre jusqu'en septembre pour pouvoir s'inscrire au conservatoire de musique. D'ici là, il doit étudier n'importe quoi pour pouvoir toucher les allocations d'orphelin. Il n'a d'autres choix que de s'inscrire dans un cours d'espagnol niveau 1 et de feindre qu'il ne sait pas un mot de sa langue maternelle. Il tombe amoureux de MANON (20), une camarade de classe. Va-t-il pouvoir maintenir son mensonge?

 

Notre projet est un film de fin d’études de la HELB  réalisé par Guy Dessent et produit par Les Ateliers Inraci.

 

Vidéo promo:

 

1. L'introduction

  2. Le scénario     3. Le budget   4. L'argent

 

 

Le message derrière l’histoire :

 

Cette histoire, qui forme partie de mon vécu, me permet d’aborder un sujet qui m’a toujours énormément intéressé : l’homme doit développer beaucoup son imagination pour pouvoir survivre dans les normes que lui même a créé, car parfois elles ne considèrent pas sa problématique individuelle, rentrant en conflit avec lui et ses besoins. Ceci peut, des fois, entraîner les hommes à vivre des situations de vie absurdes. C’est la réalité que vit le personnage de Victor et que moi même j’ai vécu, plusieurs fois dans ma vie. Ce n’est pas l’histoire d’un escroc, mais l’histoire d’un jeune qui doit trouver un moyen de se débrouiller. Malgré son mensonge, Victor reste vrai. Il n’a rien prémédité, il subit et essaye de s’en sortir. C’est en tous cas de cette manière que j’envisage cette histoire. Les situations absurdes qu’il vit nous permettent d’aborder ce sujet avec humour.

 

Intention du réalisateur :

 

Au niveau de la réalisation l’idée sera de servir le discours. Au niveau du montage le rythme rapide permettra de passer d’une scène à l’autre comme un effet de zapping, pour accentuer ainsi la tension ou à dynamiser certaines scènes. Au niveau de la lumière, le cours d’espagnol aura des couleurs chaudes, contrairement aux extérieurs où la dominante bleue, ou même verte, accentuera l’impression de décadence du monde de Victor. Le travail sur le contraste, non seulement à l’intérieur d’une scène mais entre une scène et l’autre va me permettre de garder un niveau de tension visuelle qui correspond à la tension des personnages. L’utilisation des focales et des hauteurs caméra seront très variées, passant de focales extrêmes a focales normales, de plongées à contre-plongées, selon l’effet que l’on voudra créer : soit exagérer le sentiment d’oppression de Victor, soit mettre l’accent sur le côté absurde, soit nous axer sur une vision plus réaliste et dramatique de la situation. Les décors et les vêtements seront très colorés, comme le sont les personnages eux-mêmes.

 

Au niveau du son la bande sonore et la musique sera riche et aussi contrastée, ce qui permettra de jouer avec l’humour et l’émotion.

 

L’équipe :

 

Kiss

 

De gauche à droite : Colin Donner (électro) – Raphaël Sossa (monteur) – David Commerman (Chef opérateur) – Brendan Senden (Chef électro) – Charles Deville (Ingénieur son) – Kimberly Mathys (directrice de production) – Charlotte Burion (électro) – Quentin Stevens (assistant réalisateur) – Stéphanie Mira (scripte)

 

En bas : Guy Dessent (réalisateur) - Mathieu Deleuze (cadreur) - Aristide Kobenan (chef machino)

 

N’oublions pas : Maxim Piront (1e assistant cam) – Maxime Jennes (2e assistant cam) – Virginie Poncelet (électro) – Géraldine Coenegrachts (machino) – Marilou Franssen (machino) – Alexis Vandeweerd (assistant scripte) et Lola D’haenens (régisseuse plateau)

 

Le réalisateur :

 

Guy Dessent a déjà réalisé plusieurs courts-métrages. Voici son court-métrage "Le trou du t-shirt"

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

 

En nous aidant, vous nous permettez de louer le matériel souhaité. Et vous participez à l’élaboration de notre projet de fin d’études, en effet ce projet constituera une carte de visite pour nous lancer sur le marché du travail. On dispose d’un budget de 6000€ mais avec ça on n’ira pas loin. Etant donné qu’on a beaucoup de comédiens, le budget part assez vite. Grâce à plusieurs autres opérations (souper spaghetti, tombola etc) on a réussi à augmenter notre budget, mais ce n’est pas encore suffisant. On veut vraiment offrir de la qualité et pouvoir le présenter en festival.

 

100% de la collecte ira pour la location du matériel.

 

Vous n’avez pas de carte visa mais vous souhaitez faire un don quand même ? Envoyez-nous un mail à espagnolniveau1@gmail.com .

 

Thumb_photo_ffe2
KimberlyMathys

"Espagnol - niveau 1" est un film de fin d'études produit par les Ateliers Inraci et réalisé par Guy Dessent.