Aidez-nous à créer le 1er système en libre service dans l’espace public qui protégera efficacement nos vélos contre le vol !

Large_bandeau_court_vd-1461865455-1461865473

Présentation détaillée du projet

De quoi s'agit-il ?

 

Notre projet consiste à vous proposer le 1er système innovant dans son concept et ses fonctionnalités, de sécurisation du stationnement des vélos privés dans l’espace public, en mettant à la disposition de tout cycliste régulier ou occasionnel (moyennant un abonnement très attractif), une chaîne antivol de haute sécurité, en libre service, protégeant l’intégralité du vélo (cadre, roues et selle) qui sera intégrée à chaque dispositif de stationnement et sera inamovible.

 

Le label NF qui atteste de façon indiscutable et impartiale de la qualité, la fiabilité et les performances d'un produit industriel, sera exigé et complété de la recommandation de la Fédération Française des Motards en Colère (F.F.M.C).   

 

 

Img_groupe_2-1461260879

 

 

 

Où trouverons-nous les dispositifs ?

 

Partout en France, pour commencer !

 

Exemples d'implantations :

 

Carte_france_2-1461950461

 

Plus le dispositif sera implanté et essaimé, plus il sera utilisé. 

 

 

Qui sommes-nous ?                                                                           

                                                                                                          

Deux membres d’une même famille !

 

Imagesg-1461950360

 

 

 

Sylvie, la maman qui a créé la micro-entreprise Esyl pour porter le projet :

 

« Je suis une passionnée du vélo depuis plus de 30 ans. Au début des années 80, domiciliée à Paris, j’ai préféré la bicyclette au métro pour me rendre au travail : temps de trajet divisé par deux + un brin de liberté et de pratique sportive.

En 2016, quelques millions de tours de roues de vélo plus tard, je n’habite plus Paris intra-muros, mais me déplace toujours au quotidien en vélo pour aller cette fois, chercher le métro pour aller au travail.

Et pour de petits trajets en centre-ville et dans un rayon de quelques km, je le préfère à la voiture.» 

 

Guillaume, son fils :

« J’apprécie les avantages du déplacement en vélo pour des circulations douces. J’ai moi-même choisi le vélo pour rejoindre le campus pendant ma scolarité. Devenu ingénieur en systèmes embarqués, j’ai tout de suite adhéré au projet et accompagné Sylvie pour imaginer la solution la plus adaptée au besoin.»

 

 

Axel, un étudiant de l’école des Mines de Paris et Luc, un second ingénieur nous ont rejoints pour participer à l’étude du dispositif. Le challenge de notre équipe a été de concevoir un système qui réponde en tous points à l’objectif, tout en privilégiant : 

 

        la fiabilité, la simplicité, le confort et le coût maîtrisé du dispositif.

 

 

Sylvie et Guillaume ont souhaité donner une identité à Esyl. Nous avons choisi la forme du blason qui reprend les principales caractéristiques du projet - le vélo - la chaîne antivol - les initiales de Sylvie et Guillaume. Le blason nous accompagnera dans notre parcours !

 

                                              Blason-1461950561

 

 

 

Pourquoi ce projet ?

 

Dans un contexte de saturation du trafic routier et de pollution de l’air, l’élan que les municipalités et organismes publics ou privés ont impulsé depuis plusieurs années pour favoriser le report de l’auto vers le vélo pour des trajets de courte distance (aménagements de plus en plus nombreux de pistes cyclables et d’abris vélos, aides financières pour l’achat de vélos électriques ou le déplacement en vélo pour se rendre au travail..) doit être poursuivi pour espérer une augmentation significative de la pratique du vélo. Cela passe par la sécurisation de son stationnement !

 

Compte-tenu du fort pourcentage de déplacements en voiture pour de courtes distances, (en région IDF par exemple, 42% des déplacements en voiture font moins de 5 km), toute solution nouvelle encourageant le développement du « vélo mode de déplacement » est une opportunité à saisir !

 

D’autant que le vélo a le vent en poupe, notamment le vélo à assistance électrique (VAE) qui séduit de plus en plus (en 1 an, entre 2013 et 2014, la vente du VAE a augmenté de 37%). Compte-tenu de son coût, mieux vaut le protéger contre le vol !

 

Trop d'articles de ce type polluent nos quotidiens : nous pouvons réduire leur nombre !

Coupure_journaux-1461951457

 

 

Le déclic du projet : une roue volée de trop et Sylvie a vu rouge, comme la plupart des victimes concernées !

Pourquoi devrions-nous renoncer à nous déplacer en vélo au motif que notre choix serait toujours perdant et au bout du compte très cher (rachat des pièces ou du vélo) ?

Il ne peut y avoir de fatalité en ce domaine !

 

Et puis, proposer une solution nouvelle pour contribuer même modestement à réduire l’empreinte carbone, n’est-ce pas une belle action citoyenne à partager !

 

 

 

Qu’apporte de plus  ce projet ?

 

Une sécurisation tout en un sans contraintes, ni difficultés qui faciliteront les déplacements à vélo.

 

Plus besoin de transporter des antivols lourds et encombrants (à ne pas oublier) pour couvrir le risque de vol, avec codes (à se rappeler) ou clés (à ne pas perdre) ! 

 

       Img_velo_1-1461267012

 

Plus de stress à laisser son vélo sans surveillance en se demandant s’il aura disparu ou sera allégé (vol d’une selle, d’une roue ou des deux, et plus si affinités) à son retour !

 

Vous pensez que je noircis le tableau !

 

A peine : 500 000 vélos (source : Ministère de l’intérieur) sont dérobés chaque année en France, sans compter les vols de roues ou autres pièces du vélo (statistiques non publiées).

Le vol est considéré à juste titre comme le frein principal aux circulations douces !

 

   Img_velo_2-1461267374

 

 

 

Comment fonctionnera le dispositif ?

 

 -   En amont, 

 

   Img_appli-1461272495

 

 

 -   A l’arrivée sur l’aire de stationnement choisie :

 

Le cycliste activera le Bluetooth de son smartphone et se connectera à l’un des dispositifs disponibles via l’application Esyl.

 

Il commandera l’ouverture de la sécurité du système et décrochera une des extrémités de la chaîne antivol, l’autre extrémité étant soudée à l’intérieur du système. La chaîne est ainsi solidaire du dispositif et ne peut en être soustraite.

 

Le cycliste stationnera son vélo contre le support (poteau) et positionnera la selle sous le coffret de manière à la protéger.

 

Il sécurisera son vélo en entourant cadre et roues (pièces conseillées).

 

Il raccrochera l’extrémité de la chaîne et la bloquera en commandant la fermeture du dispositif.

 

L’antivol sera en place. Le cycliste pourra laisser son vélo en stationnement. 

 

                                                                 Img_velo_4-1461268634

 

Une vidéo de démonstration sera disponible dès la fabrication des prototypes. 

 

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte financera la production de quatre prototypes que nous vous soumettrons avant d’envisager tout développement industriel :

- coût de l'étude du système (1100€),

- fabrication des prototypes (4000€),

- campagne de test et frais de communication (près de 1000€),

- rémunération de KissKissBankBank.

 

La fabrication des prototypes débutera fin juin et se terminera au plus tard fin août 2016. 

 

La période de test des prototypes suivra et s'étendra sur plusieurs semaines (à minima 6) au cours desquelles vos appréciations et commentaires seront précieux pour valider le dispositif ou y apporter les améliorations nécessaires.

Pour ceux qui ne pourront pas tester le dispositif sur place, la vidéo de démonstration servira de référence.

Chacun pourra se sentir acteur de ce projet ! 

 

Nous profiterons également de nos échanges pour connaître les lieux d’implantation du système qui vous seraient les plus utiles.

 

Nous exploiterons vers la fin octobre toutes les données recueillies et vous tiendrons informés des résultats. 

 

                        Vous êtes convaincus de l’intérêt du système ?

 

Alors n’hésitez-pas, parlez-en autour de vous, et permettez-nous de ne pas dire « stop », mais « banco » à cette aventure !

Thumb_portrait_retravaill_-1461270694
Esyl

Esyl est une micro-entreprise toute jeune créée cette année par Sylvie pour porter ce projet qui lui tient tant à cœur. Convaincue que la pratique régulière du vélo pour des circulations douces est idéale pour notre santé (activité physique), notre planète, notre porte-monnaie et permet de réduire les temps de trajet (pas d'embouteillages et facilité... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_image
C'est avec un grand bonheur que je soutiens ton projet Sylvie ! j'ai hate de voir le premier prototype ! je te souhaite une belle aventure ! Merci d'être notre ange gardien
Thumb_default
j'espère que le projet pourra aboutir et sera reconnu!
Thumb_default
Bravo Sylvie, à bientôt