« État des lieux, les lieux de l’État » est un livre avec des images sur un corps en souffrance : celui des fonctionnaires de l’État. Une approche photographique contemporaine associée à une analyse de la réforme de l’État dans ses conséquences & effets sur les agents de la fonction publique, pour un livre-objet détonant et engagé.

Large_large_edl_kkbb_couv

Présentation détaillée du projet

                    

 

Déjà maintes fois réformée, la fonction publique connaît de nouveaux remaniements à l’occasion de la RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques). Le photographe David Desaleux a choisi de s’y intéresser, en posant son appareil dans les bureaux de l’ancienne DDE de Lyon. Deux chercheurs ont ensuite apporté leurs concours à cette première approche. Pendant une année, les auteurs ont donc suivi le déménagement de l’ex-DDE de Lyon et son énième remaniement : rendre compte des lieux et de la parole de ses fonctionnaires sont les composantes de ce voyage au cœur d’une fonction publique en plein bouleversement, qui questionne à la fois son rôle et son avenir. Le tout présenté dans un livre-objet original, remarquablement mis en page par PUPIK et préfacé par Sylvain Maresca, sociologue, spécialiste des usages et pratiques des images dans les sciences sociales.



 


Double page ouvrage "État des lieux. Les lieux de l'État".


Feuilletez le projet de maquette de l'ouvrage "État des lieux. Les lieux de l'État" en cliquant sur le lien suivant :

http://issuu.com/libel/docs/edl_issuu

 

Les auteurs :



David Desaleux
 est photographe indépendant, il vit et travaille à Lyon.

Une récurrence dans son travail : la volonté de décrire, avec la photographie, l’homme dans son ordinaire, dans sa vie de tous les jours, afin de questionner le quotidien, ou, comme dirait Georges Perec, notre infra-ordinaire.

L’origine de ce projet vient de ma rencontre, il y a quelques mois, avec les bâtiments de la Cité administrative d’Etat de la Part-Dieu. Depuis j’ai appris l’existence d’une réforme de l’Etat territorial et d’une réorganisation de ses diverses administrations. J’ai appris que cette réforme devait prochainement se traduire par des fusions de services et des déménagements, par une redistribution des lieux de l’Etat. L’état des lieux n’en devient que plus urgent, tandis que le projet photographique gagne en intensité : accompagner par l’image ce tournant décisif de l’histoire administrative, montrer dans un même mouvement l’avant, le changement et l’après, constituer la mémoire du passé en se projetant vers l’avenir, mettre en valeur le patrimoine d’hier et de demain.


Julien Langumier est ingénieur des travaux publics de l’État et docteur en ethnologie, il a conduit ses travaux de recherche sur la question des risques et des catastrophes naturelles à partir notamment de son enquête de thèse  de 2001 à 2006, dans les Basses Plaines de l’Aude. Il a également conduit une enquête ethnographique auprès des agents de la DDE en charge de l'exploitation des routes nationales et départementales en 2000 (« Des ouvriers de la fonction publique d’État face aux réformes de modernisation. Enquête auprès des agents d’exploitation de la DDE », Sociétés contemporaines, n° 58 ).  



Emmanuel Martinais
est ingénieur des travaux publics de l’État et docteur en géographie, actuellement chargé de recherche au laboratoire RIVES de l’ENTPE. Son intérêt pour l’administration et l’observation des fonctionnaires d’État au travail justifie ses travaux les plus récents : depuis 2009, il participe en effet à une recherche consacrée aux mutations organisationnelles dans la fonction publique, concernant notamment les fusions des administrations régionales de l’environnement, de l’industrie et de l’équipement. 

Qui suis-je ?


 

Benoît Roux, créateur des éditions Libel


Libel, c’est une maison d’édition entre le Rhône et la Saône, qui essaie de faire des livres avec des images dedans qui plaisent aux amoureux du livre.

Si je pouvais, je passerais ma vie d’éditeur à ne publier que de la photographie : tous les sujets (trop...) m’intéressent, mais les « livres d’images » sont des mondes à part entière. Des univers autonomes aussi passionnants à feuilleter qu’à construire. Malheureusement, il est très difficile d’amener les gens à la photographie contemporaine – et finalement assez rare de se voir offrir des sujets à la fois engagés et originaux.

 

« Les lieux de l’État », c’est un rêve de projet, une occasion tout à fait neuve selon moi de donner à voir de l’image dans un contexte opportunément enrichi par les sciences sociales. C’est ma seule ambition, aujourd’hui : faire de jolies choses avec des gens bien ! En participant quand c’est possible au débat public. Quelque part, ce projet avec David, c’est mon « Indignez-vous ! » à moi.

 

À quoi servira la collecte ?

Les fonds collectés sur KKBB rendront possible la parution de l’ouvrage en 700 exemplaires au moins, pour lequel une partie du budget manque encore le financement global du projet (photogravure, mise en page, impression, reliure) s’élevant à près de 9000 euros.

La somme rassemblée permettra de boucler le budget d’impression et de financer la reliure originale que nous souhaitons offrir à ce livre. Si la collecte va au-delà des 2200 euros attendus, nous offrirons à l’ouvrage une diffusion étendue via le recours à une attachée de presse.

Thumb_logotype_libel
Editions Libel

Implantées à Lyon entre Perrache et Bellecour, les éditions Libel publient depuis 2008 des livres pour les amoureux du livre. Nos projets sont uniques et toujours conçus avec d'autres passionnés du papier et de l'image imprimée : graphistes, photograveurs d'art, imprimeurs.

Derniers commentaires

Thumb_logotype_libel
Bonjour à tous Kissbankers, Plus que quelques jours pour soutenir ce projet si ce n'est déjà fait ! Grâce à vos cotisations, ce projet éditorial existe et prend forme jour après jour... Merci, merci ! L'équipe Libel.
Thumb_logotype_libel
84 KissBankers, c'est fantastique ! Nous sommes enchantés par cette mobilisation. Au risque de nous répéter, merci à tous ! L'équipe Libel.
Thumb_logotype_libel
Bonjour à tous, chers KissBankers. Un chaleureux remerciement de toute l'équipe des éditions Libel. Vivons Livre !