Un spectacle de théâtre pour les enfants et les parents dont l’univers surréaliste mêle théâtre et musique.

Large_loup_dossier_couv

Présentation détaillée du projet

 

ETRE DE LOUP de Bettina Wegenast est un spectacle tout public à partir de 7 ans, en cours de création mis en scène par Antonia Hayward.

 

C'est la deuxième création de la jeune compagnie parisienne, la Compagnie des Tropes. 

 

Une pièce sur le mythe du Grand Méchant Loup, sur la liberté, la recherche d’identité et la place de chacun dans la société. Un univers proche des cartoons. 

 

Le travail a commencé l'été dernier avec une résidence de recherche pendant 15 jours à Bourg-en-Bresse. Nous avons le projet de construire les décors entre décembre et janvier ; ainsi que les costumes. 

 

Un show case est prévu courant mars 2014 pour présenter ce spectacle. 

 

C'est pourquoi nous avons besoin de vous! 

 

Clich__2013-12-02_15-09-16

 

L’HISTOIRE

Jour de liesse dans la forêt et la plaine, le Grand Méchant Loup est mort! Son poste de dévoreur est maintenant vacant. Tandis que Le Nain du bureau de recrutement fait paraître l'annonce à ce propos, Locke et Kalle, deux jeunes brebis, s'interrogent sur cette étrange disparition.

Kalle, qui rêve d'aventures, ne veut pas brouter lʼherbe du pré toute sa vie et se verrait bien dans la peau du Loup. Pourquoi pas, après tout ! Locke elle, aime sa prairie et préférerait que Kalle ait dʼautres ambitions. Mais qu'importe, Kalle est son amie et a besoin de son soutien pour passer l'entretien d'embauche.

Trois jours d'essais en poche, Kalle doit maintenant terroriser et manger... des moutons. Quoi de plus simple que de berner ses anciens compagnons dont il connaît chaque habitude. Rien qu'à l'idée, il s'en délecte déjà! Qui donc sera sa première victime?

Mais, au fait, un mouton peut-il manger ses semblables ?!

L'habit fait-il vraiment le loup?

 

Clich__2013-12-02_15-06-43

 

MOT DE LA METTEUR EN SCENE                                                   

« Le plaisir que j'ai eu à lire cette pièce m'a aussitôt donné envie de la monter. Elle m’a fait rire et sourire. Bettina Wegenast arrive à parler de choses intenses et riches avec beaucoup d’humour. Un humour cruel, profond et drôle.

 

Pour cela elle détourne le conte. Elle utilise le conte traditionnel occidental que les enfants connaissent, ici, le mythe du Grand Méchant Loup ou encore  l’histoire des Sept Nains, et joue avec. C’est ce qui produit la surprise et le rire.

 

Elle se sert d'un univers onirique tout en gardant une écriture très réaliste pour parler de sujets qui font écho à ce que nous vivons.

 

Cette pièce parle de nous, du monde ; de nous dans ce monde. Cette dualité intérieure entre ce que nous sommes et ce que nous rêvons d’être. Mais aussi ce que l’on peut et ne pas faire.

En effet, l’être humain a perpétuellement soif de nouvelles expériences. Bien plus encore les enfants qui sont des êtres en pleine construction. Ils ont besoin d’explorer, de découvrir de nouvelles choses pour grandir.

Mais comment trouve-t-on les limites de cette société, qui nous pousse à être ou à faire toujours plus, toujours plus rapidement ? Qui nous impose souvent ce que l’on « devrait être » et pas ce que l’on « voudrait être » ?

Comment peut-on prendre conscience de ses propres limites, de ses volontés, désirs ? Comment peut-on acquérir sa liberté tout en respectant celle des autres ? 

 

Une conscience, une liberté, un respect des autres et les limites essentielles à notre vie en société, et pour trouver qui nous sommes.

Clich__2013-12-02_15-13-44

Ces questionnements prennent vie à travers nos deux héros-moutons. Locke fait référence tant par la personnalité que par son nom au philosophe John Locke qui considérait que l’expérience est l’origine de la connaissance. Alors que Kalle, qui signifie « homme libre » en langues germaniques, peut être associé au philosophe Karl Jaspers qui disait « L’homme qui a fait l’expérience originelle des situations-limites est poussé du fond de lui-même à chercher à travers l’échec le chemin de l’être. » 

 

Il y a également un Nain, qui travaille pour une institution d’embauche. Le seul personnage de la pièce qui n’évolue pas car il ne semble pas être là où il faudrait qu’il soit.

 

Ainsi, « Être le Loup » est un conte philosophique pour les enfants mais aussi pour les parents tant par rapport à l’écriture que par la fable elle-même. »

 

Clich__2013-12-02_15-03-49                                        

LA MISE EN SCENE

Cette pièce, surréaliste, peut évoquer les cartoons, notamment les Tex Avery. Des personnages loufoques et extrêmes qui transgressent les codes, un rythme endiablé, une belle musique, un humour satirique, des thématiques sur la nature humaine.

 

Le travail de scène

Pour approcher cet univers, la mise en scène s’est centrée sur la construction des personnages et le travail rythmique.

Des corps mi-homme mi-animal, des caractères bien trempés et bien définis. Une démesure et une violence, exprimées dans leurs émotions, mais jamais dramatisées.

Des situations absurdes, exagérées, aux rythmes et aux ruptures effrénés.

Les deux moutons, Kalle et Locke, sont transformés en personnages féminins et René devient donc masculin. Un parti pris qui n’a pas d’influence sur l’histoire ou le contenu, mais qui renvoie à l’évolution de notre société.

 

La scénographie (en cours de création)

Elle associera cette ambiance de cartoons avec la nature onirique du conte pour enfant présente dans cette pièce : des arbres orangés taillés dans des plaques de bois qui se déplacent ; une rivière, suggérée par des tissus, les lumières et la musique.

Un bureau du nain en hauteur et en forme pyramidale pour grandir l’illusion de sa petitesse et pour figurer le bureau qu’il représente, le rempart institutionnel bureaucratique insurmontable, et la  petite place qu’il occupe dans celui-ci.

Des grandes pancartes ou panneaux illustres certains propos du texte pour rappeler les cartoons.

 

Le décor se déplace et se transforme au gré des situations. Il est intégré à la mise en scène et aux situations jouées comme pour rappeler le monde du rêve. 

 

Les costumes (en cours de création)

Ils appuieront la personnalité de chaque personnage : des moutons grotesques, un loup rockeur, un manteau bien trop grand pour le chasseur, un nain « professeur ».

 

La musique

Écrite pour le spectacle dans un style jazz contemporain, la musique est jouée en direct par deux musiciens, une tromboniste et un percussionniste. Elle est tout aussi importante que le jeu sur scène. Elle est à la fois musique et bruitage. À la façon des films muets ou d’animation, la musique ponctue les mouvements, les émotions des personnages et les actions, les rendant plus intenses ; donnant également plus de sens aux silences.

Les deux musiciens sont aussi des personnages de conte, ici 2 des 3 petits cochons, le troisième ayant été mangé par le loup. 

Clich__2013-12-02_15-07-55                                          

Une fable pour tous

Une fable qui saura plaire à tous par sa forme et son histoire. Aux enfants particulièrement par son rythme, ses personnages et ses gags. Et aux adultes pour sa deuxième lecture, cette satire de notre société ; plus spécifiquement notre système de recherche d’emploi ou encore la place qui est donnée à chacun.

 

L'EQUIPE

Antonia Hayward, metteure en scène

 

Antonia_book-20

 

Camille Rosa, scénographe

 

Camille_topho

 

Lucile André, comédienne

 

Lucile

 

Alix Kuentz, comédien

 

18

 

Gabrielle Hayward, compositrice et tromboniste

 

Gabrielle

 

Cédric Barbier, percussionniste

 

C_dric

 

 

 

Logo_tropes

Compagnie de théâtre fondée en 2011. 

Elle a pour objectif de produire et diffuser des spectacles vivants, ainsi que de mettre en place des actions socioculturelles et artistiques. 

Nous montons des projets pluridisciplinaires en lien avec la société. Notre expérience et notre curiosité artistique nous amène sans cesse à explorer de nouveaux territoires de jeux et de matières. Avec une volonté commune ; faire un théâtre sensible compréhensible par tous.

 

Aider, rejoindre, collaborer avec la Compagnie des Tropes c'est s'associer avec une équipe débordante d'imagination, respectueuse, persévérante, et pleine d'espoir. Pour un théâtre de et pour les hommes avec pour seule prétention, celle de réussir à vous transporter ailleurs, le temps d'un atelier ou d'un spectacle. 

 

 

 

CONTACT :

Antonia Hayward, coordinatrice artistique du projet

06 22 98 78 46

lacompagniedestropes@gmail.com

 

www.lacompagniedestropes.fr

 

À quoi servira la collecte ?

 

- A acheter les matières premières pour la scénographie et les costumes (2200€)

- A acheter les accessoires (500€)

- A la communication et diffusion : impression des dossiers de presse du spectacle, divers envoies (timbres, enveloppes…), flyers, affiches... (300€)

 

Si la collecte dépasse les 3000 euros, nous pourrons également prendre en compte les frais de location de salle pour les répétitions. 

 

1 euros de chaque don sera reversé à l’association Rêves : http://www.reves.fr/

 

 

 

Thumb_tropes_essai2
CieTropes

La Compagnie des Tropes, fondée en 2011, est à l’initiative de trois comédiennes d’univers différents, voulant monter des projets pluridisciplinaires en lien avec la société. Elles s’entourent alors de personnes d’horizons diverses pour concourir à réaliser ce rêve artistique : théâtre, danse, clown, musique, vidéo, arts plastiques… mais aussi... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Je réserve le spectacle pour Combs-la-ville : décembre 2014 !! Je travaille sur une exposition artistique et didactique sur les loups justement... Vous me ferez un prix d'ami ? ;o) Bon courage pour la création...
Thumb_default
Un petit don de la part de O et S que je transmet. Je les remercie très chaleureusement.
Thumb_default
BONNE CHANCE, ANTONIA! Bises, Marie (Bronchard) FOUGERES!