Participez à la préservation du singe laineux en soutenant un projet unique d'étude de l'espèce en Amazonie péruvienne !

Large_image28-1452640647-1452641522

Présentation détaillée du projet

          Ce sera la troisième fois que je m'envolerai pour l'Amazonie péruvienne retrouver les singes laineux, après avoir été éco-volontaire pour l'association Ikamaperu à deux reprises. Je suis tombée amoureuse de l'Amazonie dont j'avais toujours rêvé et des singes laineux dont je n'osais rêver !

         

          L'idée de revenir travailler à l'avenir sur cette espèce avec Ikamaperu est née dès le premier voyage. Au second, c'était devenue une certitude. Ce projet est donc ancré en moi et ne m'a jamais quittée depuis 8 ans maintenant. Mes diplômes en poche et enfin prête, c'est parti pour mener ce projet passionnant à la découverte approfondie du singe laineux ! Je vous embarque avec moi...

 

 

Image39-1452645939

 

          Justine, j'ai 28 ans, et cela doit faire 27 ans et demi que je suis passionnée par le comportement animal et depuis plus récemment par la conservation des espèces animales en danger d'extinction

 

Image38-1452645691

 

          Je suis titulaire d'une licence de psychologie, d'un master en éthologie et d'un second master en biologie de la conservation. L'éthologie, c'est l'étude scientifique du comportement animal (locomotion, alimentation, comportements sociaux, etc.). Cette discipline est souvent intégrée et essentielle à des projets de conservation animale car elle permet de mieux connaître l'espèce et ses besoins. Ainsi, elle permet de trouver des solutions de protection adaptées à l'espèce.

 

          Je me suis spécialisée assez tôt en primatologie. Lors de mes stages d'étude, j'ai travaillé sur des questions de recherche fondamentale telles que la latéralité manuelle des cercopithèques ou l'influence des comportements sociaux sur la vulnérabilité à la déforestation chez 65 espèces de primates.

          En parallèle, j'ai souhaité des expériences plus concrètes de terrain dans la conservation animale. A l'âge de 19 ans, je suis d'abord partie 2 mois au Costa Rica pour participer à un programme de conservation des singes araignées. Ce fut un vrai bouleversement, une révélation... Les envies de voyage, de forêt tropicale et de primates n'allaient plus me quitter. Je suis repartie l'année suivante pour la première fois à Ikamaperu, pour y revenir 3 ans après en 2011. En 2013, j'ai eu la chance de participer à des études comportementales passionnantes sur les chimpanzés du parc de Kibale en Ouganda durant 4 mois pour le Muséum d'Histoire Naturelle de Paris, visant à évaluer l'impact des mutilations causées par le braconnage sur les interactions sociales.

 

          Mon envie de travailler auprès des espèces en danger et notamment des primates a été sans cesse renforcée à chaque nouvelle expérience. C'est pourquoi je suis aujourd'hui prête à lancer mon propre programme d'étude. C'est un projet que j'ai choisi et bâti seule et qui représente tout ce qui me porte dans la vie, présente et future.

 

 

Image7-1452607969

 

          Le singe laineux (Lagothrix lagotricha), l'un des 3 plus grands singes d'Amazonie, fait partie des primates les plus menacés d'Amérique. Il est victime de la destruction massive de son habitat, mais surtout d’une chasse désormais intensive qui alimente le marché noir de viande de brousse et celui du trafic animal, les petits étant revendus comme animaux de compagnie. 

  Image1-1452258994

         

          Malgré cet état d'urgence, le singe laineux compte parmi les primates les moins étudiés ! Ceci est lié à sa rareté à la fois dans la nature et en zoo, où l'espèce survit très difficilement du fait de sa fragilité physiologique et psychologique particulière. 

 

          Pourtant, on sait que le singe laineux est ce que l'on appelle une "espèce parapluie". Par l'importante consommation de graines, il joue un rôle prédominant dans leur dissémination et donc dans la régénération de la forêt amazonienne. Ainsi, la survie de nombreuses d'espèces d'Amazonie dépend en partie de la sienne. 

 

 

Image9-1452608068

 

          Ce projet sera mené en partenariat avec l’association Ikamaperu qui oeuvre pour la protection et la conservation des primates d’Amazonie depuis 1997, en collaboration étroite avec les populations indigènes locales. Plus précisément, je travaillerai au centre de réhabilitation pour primates d'Ikamaperu, la "Media Luna". Celui-ci est situé à Lagunas, en Amazonie péruvienne, aux portes de la plus grande réserve nationale du Pérou, Pacaya-Samiria, qui abrite des populations sauvages de singes laineux.

 

 

Image35-1452451290

         

          La Media Luna compte à ce jour 43 singes laineux de la sous-espèce poeppigii vivants en réhabilitation en condition de semi-liberté.

 

Image20-1452446854

 

          Par ailleurs en octobre 2013, l'association Ikamaperu a procédé au premier renforcement de population de singes laineux au monde en relâchant un groupe de 8 individus dans la réserve de Pacaya-Samiria. Cette opération a remporté un franc succès puisque les singes relâchés il y a maintenant plus de 2 ans ont tous survécus, certaines femelles ayant suivi le schéma classique de dispersion de l'espèce en rejoignant d'autres groupes sauvages.

          

 

Image10-1452608123

 

          Notre projet représente l’opportunité unique d’approfondir les connaissances sur un primate encore trop méconnu et pourtant en fort danger d'extinction, en particulier sur son répertoire comportemental et ses capacités cognitives, par l’observation comportementale.

 

          Il s'agit d'un cadre de recherche exceptionnel puisque les singes laineux seront observables à la fois en semi-liberté et en milieu naturel. Les méthodes d'observation seront celles couramment employées en éthologie. Les recherches seront menées durant 8 mois sur le terrain, de février à septembre 2016, avec l'aide précieuse de l'équipe locale de soigneurs et des stagiaires d'Ikamaperu.

Image29-1452447480

                 

 

          Ces travaux scientifiques seront intégrés au programme d'éducation environnementale mis en place depuis 2010 par Ikamaperu au sein des écoles de Lagunas. Des échanges seront alimentés régulièrement avec les enfants pour les informer et les faire  participer aux recherches portant sur l'une des espèces les plus précieuses d'Amazonie dont  ils seront les futurs gardiens. 

 

Image21-1452446999

 

 

Image11-1452608174

 

1) Sélection des individus pour le prochain relâché de singes laineux (fin 2016)

 

          La plupart des animaux recueillis par Ikamaperu ont passé de nombreuses années en captivité. Ils ont perdu complètement ou en partie leurs comportements naturels. Leur recouvrement n'est pas si évident ni automatique que l'on peut croire, mais il fait l'objet d'un véritable (ré)apprentissage auquel s'emploie chaque jour l'équipe du centre de réhabilitation.

Image16-1452609188

         

          Afin de sélectionner les prochains candidats à la libération en milieu naturel, nous devons nous assurer qu'ils sont capables de : se nourrir de manière autonome (recherche de nourriture), se préserver des prédateurs (communication), se déplacer aisément dans la canopée (locomotion), s'intégrer au groupe (relations sociales) et rester à distance de l'homme (imprégnation à l'homme). 

 

2) Effet des traumatismes psychologiques liés à la capture et aux conditions de captivité :

 

           Les animaux recueillis à Ikamaperu ont tous été victimes de mauvais traitements. Le premier choc psychologique, et certainement le plus violent, est celui lié à leur capture au stade juvénile. Les braconniers tuent l'ensemble des adultes du groupe et récupèrent les petits encore accrochés au corps de leur mère.

 

          L'arrachement à leur environnement naturel et à leur groupe d’origine, la privation de liberté, ainsi que le manque d'interactions avec leurs congénères, constituent des souffrances supplémentaires pour ce primate hautement social. 

                                                      Image28-1452447243

 

          Nous rechercherons les manifestations comportementales de désordre psychologique parmi les singes de la Media Luna, à la fois chez les juvéniles tout juste rescapés du trafic animal (anxiété, stress, apathie, automutilation, troubles de l’alimentation et du comportement social, mort prématurée) et chez les adultes (stéréotypies, désordres sociaux, comportements étranges).

 

3)  Comportement d'entraide et d'empathie

 

          L’empathie désigne la capacité à se représenter et ressentir les états émotionnels d’autrui. Parce qu'elle serait liée à la conscience de soi, l'empathie a longtemps été considérée comme l'apanage de l'homme. Puis, de récentes études ont finalement démontré son existence chez de nombreuses espèces, surtout chez nos plus proches cousins, les grands singes. En revanche, la capacité d'empathie reste difficile à prouver chez les petits singes !

Image29-1452643902

 

          Pourtant, il existe un comportement, appelé le "comportement de relais", propre aux plus grands primates d'Amazonie, qui représente un comportement d'entraide non dénué d'empathie. Dotés de queue préhensile, les adultes créent des ponts vivants entre les arbres pour faciliter ou permettre le passage des juvéniles lors des déplacements dans la canopée. Ce comportement sous-tend que ces singes tiennent compte de leurs capacités mutuelles et sont capables d’adapter leur comportement en conséquence.

 

          Le comportement de relais a, peu mais déjà, été reporté de manière scientifique chez les singes hurleurs et les singes araignées, mais encore jamais chez le troisième membre que compte le trio des plus grands primates d’Amazonie, le singe laineux. Or, j’en ai moi-même été témoin chez l'espèce lors de ma présence à la Media Luna.

 

          Cette étude aura pour objectif d’apporter des informations sur les capacités cognitives du singe laineux et d’alimenter le débat sur la présence d’empathie chez les petits singes, souvent cantonnée aux grands singes.

 

 

Image14-1452608393

 

          A l’échelle locale, les résultats de ces études fourniront une aide certaine à Ikamaperu dans son action de conservation in-situ du singe laineux et permettront de faire le premier pas vers l’établissement d’un pôle de recherche sur le singe laineux à la Media Luna.

  Image35-1452644361

 

          Plus globalement, notre but est d’accroître la connaissance sur l’espèce en publiant les résultats de ces études dans des revues scientifiques liées à la primatologie et aux sciences de la conservation et de développer des efforts de conservation adéquats en sa faveur. Nous diffuserons également les résultats de ces travaux sur le site Internet d'Ikamaperu dans une partie dédiée à la recherche sur les singes laineux ou lors de conférences, dans le but de sensibiliser davantage le public à l’état d’urgence de la situation dans laquelle se trouve l'espèce. 

 

 

Pour plus d'informations sur l'association Ikamaperu : 

http://www.ikamaperu.org   

 

L'association Ikamaperu présentée par la Présidente, Hélène Collongues

(montage extrait du film Le Prince des Cimes, de Jean-Luc Guidoin) :

 

 

À quoi servira la collecte ?

          La collecte me permettra tout simplement de mener à bien mon programme d'étude et de conservation du singe laineux. Ce premier projet me permettra de mettre en place à la Media Luna (Pérou) des travaux de recherche et de conservation plus vastes dans lesquels je m'investirai par la suite, dans le cadre d'une thèse par exemple. 

         

          J'ai choisi cette voie professionnelle par passion, engagement et vocation. Bien que ma motivation soit sans faille, je porte seule ce projet et c'est pourquoi je me permets de vous demander une aide financière. Il n'y a pas de participation inutile ! Au-delà de l'aspect financier, toute participation représentera un soutien encourageant.

 

 

Vos dons m'aideront à couvrir les frais de recherche de terrain :

 

- Equipement vestimentaire et accessoires de terrain                         150 €

(vêtements de pluie, montres chronomètre, etc.)                       

- Matériel nécessaire à la prise de notes                                              50 €

(carnets, photocopies, crayons et stylos)                                           

- Matériel de stockage d'images et de vidéos                                      140 € 

(cartes SD, clés usb 64 GB, disque dur externe)  

- Ordinateur portable                                                                             300 €

- Permis d'entrée dans la Réserve Nationale Pacaya-Samiria            300 €

(x3 missions de 15 jours)  

 

Merci de votre soutien !

 

 

Apports personnels et autres financements :

 

          L'association Ikamaperu me fournit gracieusement le logement sur place.

 

          Avec ce projet, j'ai eu l'honneur de remporter la bourse pour la conservation (600€) du concours de la Société Francophone de Primatologie, société savante regroupant les primatologues de langue française, lors de son dernier congrès à Nancy en octobre 2015. 

 

          Le Zoo de Paris, qui présente 3 mâles laineux, a également apporté son soutien au projet en choisissant de financer la totalité des frais de voyage nécessaires pour rejoindre le lieu de la mission (1600€), en échange de la préparation conjointe d'un grand événement d'information et de pédagogie autour des singes laineux prévu pour le 11 novembre 2016.

 

          Je devrais également bénéficier de l'aide Mobil'Access de la Région Île-de-France (500€).

 

          Les financements de la SFDP et de la Région Île-de-France me serviront à couvrir les frais nourriture sur place (800€) et d'assurance/ assistance voyage (300€).

 

Image39-1452451721

 

 

          Grâce à mes économies personnelles, j'ai déjà pu engager d'autres frais nécessaires à la réalisation du projet : vaccins (176€), paire de jumelles (250€), trousse à pharmacie (50€).

 

 

Si par chance la somme récoltée dépasse le montant de la cagnotte demandée :

 

          Cela me permettrait de couvrir des frais supplémentaires et indispensables : 

- Connexion Internet et forfait téléphonique sur place (150 €)

- Allers-retours en bateau entre Lagunas et Yurimaguas, grande ville la plus proche, pour l'accès à Internet (40€ AR, pour un total de 440€ à raison d'1 AR/ 3 semaines)

- Transports en motocar dans Lagunas (100€)

 

          Le reste sera reversé à l'association Ikamaperu pour la soutenir dans son action formidable de conservation in-situ des singes d'Amazonie.

 

 

Merci infiniment de vous être intéressés à ce projet !

 

Image42-1452452112

 

 

Thumb_p1000742-1446736412
Justine P.

J'ai toujours voulu travailler avec les espèces en voie de disparition. J'ai donc fait mes études en ce sens en suivant un parcours un peu original, en débutant par une licence de psychologie qui m'a beaucoup enrichie. Par la suite, j'ai obtenu un premier master en éthologie (science du comportement animal) et un second master en biologie de la... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
C'est plus net un compte rond.....!!! Profitez bien de cette super expérience je vous souhaite le meilleur pendant ces quelques mois.. bises Catherine
Thumb_default
Salut Justine, un petit coup de pouce pour ton projet, ici nous sommes bien loin de ce pays et de ces animaux, nous avons que des vaches et volailles.Nous te souhaitons beaucoup de bonnes choses, que ton projet aboutisse et surtout que tu reviennes en bonne santé pour pouvoir t embrasser.Bisous tantan cloclo.y love you.
Thumb_default
Salut Justine, bien contente de voir que tu mènes au bout tes ambitions et projets! en voilà un beau, tiens nous au courant.Tout le meilleur pour 2016!