Soutenez et aidez trois étudiantes infirmières dans un projet humanitaire au Cambodge.

Large_13131705_857363981056807_4502145266561587415_o-1465829021-1465829038-1465829152

Présentation détaillée du projet

Introduction

 

 

 

 Nous sommes trois amies en formation infirmière, passionnées par notre futur métier, avec un profond désir d’ouvrir notre vision du soin. C’est pour cela que nous avons mûrement réfléchi à un projet humanitaire  à l’étranger, en Asie. Nous avons ainsi crée notre association : « ESI en Asie ». Pourquoi L’Asie ? Et pourquoi pas… Nous entendons souvent parler d’humanitaire en Afrique mais beaucoup moins en Asie. Or, l’Asie est aussi un continent en voie de développement qui connait de nombreuses inégalités. Une importante partie de la population souffre de la pauvreté et d’un accès limité aux soins. C’est sur ce point là que nous allons plus particulièrement nous pencher. En effet, découvrir le continent asiatique, ainsi que sa vision du soin et, sa culture qui est tout à fait différente de la nôtre, nous plairait et nous apporterait beaucoup.

 

 

Kh-1465828430

 

 

Au fil de nos recherches, après de multiples questionnements nous nous sommes plus précisément intéressées au Cambodge; un pays riche au niveau de son histoire, et de son patrimoine. En effet, le royaume du Cambodge a connu deux décennies de guerre qui ont profondément touchées le sytème de santé. Une grande partie de la population n’a accès ni à l’eau potable, ni à l’électricité. Ainsi, leur condition de vie est largement en marge par rapport à ce que nous connaissons en France. En effet, la pauvreté touche 35% de la population dont 20% vit en dessous de la norme nutritionnelle minimale qui s’élève à 2100 calories par jour. L’aide internationale est déterminante dans le développement du système de santé. Le niveau de l’infrastructure hospitalière est loin de celui des pays occidentaux notamment en ce qui concerne l’hygiène. Nous avons pu nous procurer ces informations notamment grâce aux nombreux échanges que nous avons eu avec des étudiants infirmiers eux-même partis au sein de ce pays.

 

 

 

Les raisons d’un projet humanitaire à l’étranger:

 

 

Nous souhaitons donc découvrir une autre réalité du soin. Notre but étant d’apprendre et d’en tirer un enseignement, et non pas de juger ou d’être en constante comparaison. De plus, nous nous sommes renseignées sur les valeurs, les coutumes et la culture de ce pays car ils nous semblent essentiel de partir en en ayant connaissance. Une nouvelle fois, l’échange que nous avons eu avec les étudiants infirmiers partis sur place, nous a permis de répondre à notre questionnement grâce à leurs témoignages authentiques. Ces valeurs ont eu leur importance dans notre choix puisqu’il s’agit du respect, de la pudeur et du partage. Des valeurs qui sont au centre de notre apprentissage.

 

Unknown-1465828735

 

-> Un petit mot sur notre association:

 

Notre aventure durera 5 semaines, du 28 mai au 1 juillet 2017.Nous aurons la chance de réalisé ce projet avec  L’Association Missions Stages (AMS) créée en 1997, c’est une association à but non lucratif. Leurs expériences et partenariats avec les autorités et les principaux hôpitaux du Cambodge, garantissent les meilleures conditions pour ce projet. Au niveau logistique, l’association nous prend entièrement en charge, cela inclus pension complète et transport jusqu’à l'hôpital où nous effectuerons ce projet.

 

Village-flottant-kampong-phluk-_-tonl_-sap-1465828722    

 

 

Nos objectifs:

 

L’un de notre premier objectif est tout d’abord de découvrir une autre vision du soin. Nous avons l’envie d’être dépaysées, de voyager, de rencontrer de nouvelles personnes, avec leur culture, leur savoir et leur façon de soigner. Nous pensons que nous pourrons tirer de nombreux apprentissages de cette expérience qui nous apportera énormément pour notre futur professionnel. 

Nous sommes trois filles ouvertes d’esprit et nous aimerions voir des points de vues différents des nôtres. 

De plus, nous avons effectué des stages infirmiers dans différents établissements en France. Les règles sont assez strict notamment sur l’hygiène par exemple. Il y a également de nombreuses normes, de chartes de droits ou de devoirs. Le fait de pouvoir partir dans un pays comme le Cambodge nous permettrait de voir des structures différentes de celles que nous avons eu l’habitude de fréquenter. Nous apprendrons peut être, aussi, à relativiser sur certaines règles ou encore à voir une manière de soigner avec des moyens plus limités. 

Par ailleurs, nous avons l’habitude de soigner selon nos valeurs françaises car la France est un pays laïc. Le Cambodge est connu pour avoir comme religion principale le Bouddhisme. Nous aimerions apprendre et voir de quelle façon cette religion est présente dans le pays et dans le soin, cela attise notre curiosité et fait naître en nous de nombreux questionnements. 

Nous espérons pouvoir discuter et questionner les soignants sur leur différentes méthodes de soin. L’objectif est également d’avoir un réel échange avec la culture Cambodgienne. Dans le soin, il est essentiel de connaitre et de comprendre les normes et valeurs d’une culture afin d’avoir une prise en charge de qualité. Nous voulons en retour, partager des aspects de la culture française, pour rendre l’échange culturel à double sens. Pour finir, nous espérons vivre des expériences insolites et aussi, être surprises durant notre voyage. Nous souhaitons vivre notre expérience dans son intégralité et ainsi nous intégrer le plus rapidement possible. 

Réaliser ce projet serait pour nous une réelle opportunité. Nous espérons que toutes nos actions seront menées à bien et que notre voyage se finalisera. 

 

-> A savoir:

 

Chacune de nous à ses petites craintes .. qu’il faudra évidemment surmonter:

Par exemple, Valentine n’a pas du tout le sens de l’orientation, elle pourrait se perdre dans son propre village!!! Il lui sera donc nécessaire d’amener dans ses valises une petite boussole ou de maitriser la langue locale en cas de perte soudaine de Bérénice et Célia.

Pour Bérénice c’est plutôt les insectes.. Rien que d’imaginer une fourmi au bout du pied elle saute du plancher! Heureusement elle garde le sourire et son optimiste pour vaincre cette petite épreuve!! 

Et enfin pour Célia c’est la nourriture.. Les sauterelles grillées .. Non merci! Mais à force de négociation elle finira bien par céder. Bien sur il y aura une photo à l’appuie. 

 

Présentations personnelles:

 

Valentine RIVOLLIER:

 

Bonjour, je m’appelle Valentine Rivollier, j’ai 20ans. J’habite dans le Rhône et plus précisément à Aveize. Je suis actuellement en première année d’infirmière à l’IFSI de Montbrison. J’ai passé mon concours l’année dernière après avoir fait une année de préparation en DUPPS à Saint-Etienne. Avant cela, j’ai passé mon Baccalauréat dans la filière « économique et sociale », que j’ai obtenu avec une mention assez bien. 

J’ai choisi de faire cette formation, parce-que j’avais envie de découvrir le monde du soin. Au départ je ne connaissais rien à ce monde là, je n’avais jamais effectué de stage ou même travailler dans un milieu hospitalier. J’avais seulement effectué un stage avec une infirmière libérale de deux jours, ce qui peut paraitre, léger, pour une première approche. Je travaille dans un restaurant en tant que serveuse depuis l’âge de 16 ans. Ce qui n’a rien à voir avec le métier d’infirmière, sauf peut être le coté relationnel qui me plait énormément. Avec le métier de serveuse j’ai pu travailler avec d’autres personnes et donc développer le travail d’équipe. J’ai également pu travailler en contact avec des personnes âgées en travaillant pendant deux mois à l’ADMR. Mon rôle était donc, de me rendre au domicile des personnes dont j’avais la charge, pour les aider dans leur tâches quotidiennes. 

J’ai donc eu envie de rentrer dans cette formation pour me confronter à des personnes malades. J’ai l’envie d’apprendre tous les gestes techniques qu’une infirmière doit maitriser et avoir des connaissances sur de nombreuses maladies. Mais aussi, acquérir de bonnes qualités relationnelles. Savoir écouter, comprendre et être attentive. Je pense que pour soigner une personne il faut avant tout, bien la prendre en charge dans sa globalité. Etre attentive à ses attentes et à ses besoins, et ne pas seulement s’attarder au coté médical. Même si, bien entendu, cela reste important. 

Durant ma première année de formation j’ai pu commencer à apprendre de nombreuses bases sur les soins infirmiers. Etant dans l’école de Montbrison j’ai pu rencontrer de nombreux autres étudiants. En échangeant avec eux, j’ai pu rencontrer plus particulièrement deux autres collègues, avec lesquelles est né le projet de partir faire un stage à l’étranger. J’avais personnellement, l’envie de partir découvrir une autre façon d’aborder le soin. J’aime voyager et explorer de nouveaux pays. Je suis déjà partie seule en Australie pendant un mois rejoindre une amie. L’Asie est un continent totalement différent du notre et c’est par ailleurs un continent que je ne connais pas. La culture, le patrimoine, les valeurs et bien d’autres choses encore sont différentes de ce que j’ai pu rencontrer au cours de ma vie. 

La France est connue pour avoir un système de santé plutôt performant avec des structures pouvant accueillir une médecine avancée et innovante. Nous sommes habituée à pouvoir être soigné dans les meilleures conditions possibles. Le fait de pouvoir partir dans un pays comme le Cambodge, ayant des méthodes de soins différentes de ce que j’ai pu rencontrer, serait, je pense, une chance pour mon futur professionnel. Voir la médecine sous un autre oeil, rencontrer des personnes avec une culture et un mode de vie que je ne connais pas ne peut être que gratifiant et enrichissant. 

Par ailleurs, le fait de pouvoir vivre cette expérience avec deux de mes amies est un avantage. Nous pourrons vivre cette expérience, surmonter des moments plus difficile que d’autres et surtout échanger sur nos différents ressentis durant le voyage.

J’espère de tout coeur pouvoir réaliser ce beau projet et pouvoir mener à bien toutes les actions que nous avons pu élaborer ensemble. J’espère également que le plus de personnes possibles croirons en notre projet et nous soutiendrons dans nos démarches.

 

 

 

 

Célia PERRET :

 

Bonjour, je m’appelle Célia PERRET et j’ai 20 ans. J’habite Saint Laurent de Chamousset, un village dans le Rhône. Après avoir obtenu un Baccalauréat dans la filière Scientifique en 2014, j’ai effectué une année de préparation aux concours Infirmiers à Saint Etienne. J’ai ainsi réussi mes concours et actuellement je suis en première année à l’Institut de Formation en Soins Infirmiers de Montbrison. 

Avant d’entrer en formation, j’ai eu l’occasion d’effectuer différents stages, un avec une infirmière libérale et un avec une infirmière en PMI (Protection Maternelle et Infantile), ce qui m’a permis de voir que le côté relationnel était une force dans ce métier. 

J’ai ainsi pu acquérir des qualités relationnelles en travaillant pendant plusieurs mois dans un parc animalier près de chez moi en tant qu’employée polyvalente en accueil et restauration. J’ai également assimilé des compétences dans le travail en équipe grâce aux différents étudiants avec qui je travaillais dans le parc, ainsi qu’en travaillant chaque été, depuis trois ans, dans une entreprise d’emballage et de conditionnement de fruits.

Depuis le début de ma formation et à travers les différents stages que j’ai pu faire à travers celle-ci, j’ai découvert que le métier d’infirmière allie à la fois des compétences techniques et relationnelles. Il nécessite de la rigueur scientifique, telle que connaitre la physiologie du corps humain, ainsi que des qualités humaines, telles que l’empathie, l’humanisme, la bienveillance, la relation à l’autre… En plus, c'est un métier qui demande une certaine habileté manuelle et de la dextérité dans les gestes techniques. Cependant ce qui m’a le plus attiré jusqu’à présent, c’est que le métier d’infirmier est un métier à double sens, c’est-à-dire qu’en tant que soignant nous apportons beaucoup aux patients, mais eux nous apportent énormément en retour. 

Le point fort de l’IFSI de Montbrison est qu’il s’agit d’un petit établissement, ce qui permet aux étudiants de plus facilement communiquer entre eux et de mieux se connaître. C’est ainsi que j’ai fait la connaissance d’étudiants et plus précisément de Valentine et Bérénice, avec qui, au travers d’une discussion, est née l’envie de réaliser un stage à l’étranger. 

Ayant eu l’occasion d’effectuer plusieurs voyages linguistiques dans des pays Européens, j’ai le souhait de partir découvrir un autre continent, d’autres paysages, ainsi qu’une culture différente de celle de la France et de l’Europe. 

Le Cambodge me semble idéal pour faire un stage puisqu’il existe de réels contrastes avec ce que nous connaissons en France, tant au niveau des infrastructures, des pathologies, du système de santé que du matériel de soin. 

C’est pour cela que nous devrons faire preuve d’une capacité d’adaptation, plus que lors de nos derniers stages, afin de mener à bien notre expérience.

J’ai également pour objectif d’avoir un réel échange, aussi bien avec les professionnels de santé que la population cambodgienne, mais aussi avec les autres étudiants que nous pourrions rencontrer sur place. 

Je suis persuadée que cette aventure nous marquera pour le reste de notre vie et de notre carrière, d’autant plus que nous allons la partager entre amies. Nous allons pouvoir approfondir notre vision du soin mais également pouvoir beaucoup apprendre sur nous. 

Nous avons toutes trois une réelle motivation pour mener à bien ce projet, qui nous sera en tout point enrichissant.

J’espère de tout cœur que vous prendrez le temps de vous intéresser à notre projet car sa réalisation n’appartient pas qu’à nous.

 

 

 

 

Bérénice MOUNIER:

 

Je m'appelle Berenice Mounier et j'ai 19 ans. Je suis originaire de Montbrison où j’ai entièrement effectué ma scolarité. J'ai passé en 2015 le baccalauréat scientifique. J'avais choisi cette filière car, elle me permettait, par la suite, la possibilité d’avoir un grand choix de métier sans me fermer de porte. Suite à une succession d'événements, au cours de ma terminal, j'ai voulu tenter de passer un concours infirmier. J'ai naturellement choisi de passer ce concours à Montbrison, et je l'ai obtenu. Cette formation m'a plu grâce au côté relationnel qu'offre ce métier, en se liant avec une rigueur importante autant dans les gestes techniques que dans l'hygiène. En effet, j'aime la relation à l'autre ainsi que l'accompagnement des patients dans leur soin au cours de mes stages.

En dehors de mes études, j'aime faire un peu de sport et je passe beaucoup de temps avec ma famille et mes amis. J'aime échanger et être proche d'eux. J'ai travaillé une partie de l'été 2015 dans une boulangerie, j'ai ainsi pu échanger avec la clientèle même si ce n'était que de brefs instants. Je fais maintenant régulièrement des permanences au foyer résidence de Sury-le-Comtal et j'effectue des remplacements en cas de besoin en temps qu'auxiliaire de vie au sein d'une clinique SSR durant les vacances scolaires et notamment l'été 2016.

En rencontrant en début d'année Valentine et Celia, nous nous sommes rendu compte que nous avions de nombreux points communs. En effet nous aimons le contact à l'autre, le monde médical et nous aimons voyager. Ainsi est née, cette idée de stage afin de réunir ensemble tous ses points communs. Au cours de ce stage au Cambodge, nous allons pouvoir découvrir un contact avec les patients différents. En effet, la population locale n'a pas les mêmes coutumes, tenues vestimentaires, croyances que nous. Nous allons aussi découvrir une méthode de soin différente avec des professionnels divers. Nous pourrons aussi au cours de ce voyage, découvrir un pays qui m'est totalement inconnu avec des monuments historiques comme le site Angkor.. et nous pourrons ainsi échanger nos points de vue avec les différents étudiants que nous rencontrerons.

A l'issue de ce stage, nous sommes sûres d'en sortir enrichies, grâce à une vision du soin différente de la culture française qui nous apportera énormément dans notre profession future. Nous espérons très sincèrement que notre projet vous plaira et que vous donnerez une suite favorable à notre demande.

 

 

Photo_le_20-05-2016___15.51__2-1465830104

 

- Valentine Rivollier  - Bérénice Mounier  - Célia Perret 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Budget prévisionnel:

 

- 1105 euros pour chacune de nous trois, pour l’association AMS (Association Mission Stage) qui prend en compte pour cinq semaines, l’hébergement, la pension complète, les transports quotidiens, le lieu de stage, un traducteur sur place et l’encadrement sur le lieu de stage. 

 

- 900 euros pour un billet d’avion allée et retour au Cambodge.

 

- Environ 500 euros chacune pour le visa, les vaccins et traitements (prix élevé des vaccins et des traitements qui suivent + traitements que nous devrons emmener sur place),  les différentes assurances (assurance pour l’association ESI en ASIE lors de nos différentes actions, annulation et rapatriement), les différents documents administratifs (création d’association, envoie de dossiers divers avec les frais de timbres).

 

Nous estimons donc que notre budget prévisionnel s’élèvera à 2500 euros par personne soit 7500 euros.

Ce projet a un coût, c'est pourquoi nous avons souhaité attirer votre attention. Votre participation quelle qu'elle soit nous apportera une aide précieuse dans les frais.

Toute aide de votre part sera un pas supplémentaire vers l'atteinte de notre objectif, l'aboutissement au mieux de ce projet et nous vous en serons éternellement reconnaissantes.

 

Si la collecte dépasse la somme demandée nous pourrons financer une plus grande partie de notre projet, ce qui serait une véritable chance pour nous. 

 

 

Et comme le dit si bien un proverbe cambodgien: «  Bon coeur, pauvre bourse »!

Thumb_village-flottant-kampong-phluk-_-tonl_-sap-1465830190
ESI en ASIE

Valentine Rivollier: valentine.rivollier@gmail.com Célia Perret: celia_perret@hotmail.fr Bérénice Mounier: berenice.mounier@hotmail.fr

Derniers commentaires

Thumb_p1030582
Bravo à toutes les 3, c'est une excellente idée !
Thumb_village-flottant-kampong-phluk-_-tonl_-sap-1465830190
Bon courage les filles!! C'est un chouette projet et j'espère qu'il se réalisera.