Une série documentaire en ligne. À la rencontre des Européens et de leurs rêves, en 6 épisodes de 15 minutes.

Large_visueltest_light

Présentation détaillée du projet

ENGLISH VERSION : HERE

 

NOTE DU 2 DECEMBRE 2013 : la première campagne de financement pour europa2014 n'a pas abouti, mais le projet n'est pas pour autant abandonné! Nous allons faire évoluer notre idée et revenir pour une nouveau départ plus ambitieux. Pour suivre les nouvelles, rejoignez nous sur le facebook du projet :

https://www.facebook.com/europa2014project

 

(Pour une description plus complète du projet, n'hésitez pas à consulter le dossier de présentation à télécharger en cliquant ici. Nous répondrons à toute question avec plaisir : adressez nous un email à europa2014project@gmail.com)

 

europa2014 est un projet de série documentaire destiné à être intégralement et gratuitement mis à disposition sur internet, en lecture et en téléchargement. À travers 6 épisodes de 15 minutes, nous irons à la rencontre de citoyens européens venant de milieux sociaux variés. En parcourant villes et villages d'Allemagne, de France, de Belgique, du Royaume Uni et d'Irlande, nous voulons découvrir leurs souhaits, leur réalité, leur manière d'envisager la vie ainsi que leur regard sur leur société proche ou lointaine et la manière dont ils en font partie. La multiplicité des points de vue offerte par ce patchwork de portraits constitue la pierre angulaire du projet. Leur juxtaposition au sein de courts épisodes a pour but de provoquer une réflexion constructive sur ce qu'est la société européenne en 2014.

 

La suite du projet Chroniques d'un hiver européen

 

 

(épisode 1 à regarder ici et épisode 2 à regarder là. Si le sous titre français n’apparaît pas automatiquement, cliquez sur la petite icône en forme de rectangle en bas à droite de la vidéo, et choisissez la langue voulue.)

 

L'idée d'europa2014 est née après avoir laissé des questions en suspend à la fin de notre précédent projet. En arrivant au bout des 3 épisodes documentaires des Chroniques d'un hiver européen, nous avions constaté qu'en 2011, les habitants d'une Grèce en pleine crise étaient par la force des choses obligés de redéfinir leurs projets de vie.

 

Vers quoi? Une réflexion était en amorce, mais alors difficile à aborder sereinement dans un climat d'anxiété et d'instabilité dû à une crise sans précédents. Nous voulons maintenant approfondir cette thématique, dans des pays où une langue parlée commune nous permettra un rapport aussi direct que possible avec les gens.

 

(plus de détails sur l'intention documentaire au chapitre 3/, page 3 du dossier de présentation)

 

 

 Le projet europa2014 s'inscrit dans les nouvelles dynamiques de production rendues possibles par internet :

 

Vidéo d'explication de la license Creative Commons, qui sera appliquée au projet (n'hésitez pas à regarder la version anglaise car le doublage français est assez moyen) :

 

 

 

- la série est conçue pour être mise librement à disposition sur internet, sous les termes de la licence de libre partage Creative Commons.

 

- en conséquence, quel que soit le succès du projet, l'initiative restera intégralement à but non-lucratif (condition garantie par les termes de la licence Creative Commons).

 

- la seule possibilité pour financer le projet est alors de lancer un appel à financement participatif, à hauteur des coûts de production scrupuleusement définis à l'avance.

 

Il s'agit donc d'un document audiovisuel mis à disposition de la communauté et financé en amont par la communauté, en évacuant toute logique de "bénéfices", même en cas de succès d'audience conséquent.  

 

À quoi ressemblera la série documentaire?

 

Notre projet sera avant tout une série de 6 vidéos documentaires de 15 minutes qui seront mises en ligne l'une après l'autre à un rythme hebdomadaire au cours des mois de mai et juin 2014.

 

Chaque épisode de 15 minutes sera construit en croisant trois portraits de citoyens européens, chacun parlant l'une des trois différentes langues (français, allemand et anglais). En discutant "de la vie" avec des gens venant de pays, de milieux sociaux et de cadres de vie très variés, nous voulons montrer la diversité des points de vue qu'il peut y avoir dans cette Europe en crise.

 

Les trois langues seront présentes à part égale dans chaque épisode, et les sous-titres ainsi que la page web seront d'office disponibles en allemand, anglais et français.
Le projet est donc par essence international, et sera identifié en tant que tel, sans faire prévaloir un pays ou une langue plus qu'un(e) autre.

 

Un site internet dédié permettra d'accéder facilement à cette série et est destiné à rester en ligne au long terme. En plus du site principal, un blog de réalisation sera lancé dès le début du projet et servira à publier régulièrement des contenus additionnels : textes, images, courtes vidéos, liens…

 

Enfin, les plate-formes facebook et twitter, que vous pouvez d'ors et déjà rejoindre, permettront de communiquer directement avec les gens curieux du projet.

 

(plus de détails sur la série documentaire au chapitre 4/, page 6 du dossier de présentation)

 

Comment allons nous réaliser le projet?

 

Notre équipe d'une dizaine de personnes qui se sont rencontrées au cours du projet "Chroniques d'un hiver européen" va travailler intensément de décembre à mai prochain pour réaliser l'intégralité de la série. La mise en ligne aura lieu en mai et juin 2014.

 

L'équipe des Chroniques d'un hiver européen dans la presse nationale (l'Humanité) :

 

 

Étienne Haug à la réalisation, technique son et production, Nicola Bertasi, Richard Delaume, Delphine Ménoret et Valerie Schmidt à l'image, Nelly Ollivault au montage, Tim Kieneker et Benjamin Miller à la composition musicale ainsi que Roberto Laghi, Maria Strati et l'association Radiofonies Europe à la communication fourniront un cumul de 250 jours de travail pour mener à bien ce projet en quelques mois.  

 

Pour nous, le travail fourni par l'équipe prime sur la sophistication technique et notre budget servira en priorité à indemniser ce travail de manière juste et éthique (plus de détails ci-dessous).

 

Le tournage itinérant aura lieu en décembre et janvier, le montage de février à avril et la publication en mai et juin.

 

Le magazine en ligne Bastamag nous a déjà fait part de son intérêt pour suivre et diffuser le projet en intégralité, et nous espérons convaincre de nombreux autres media une fois le financement achevé.

 

(plus de détails sur la réalisation au chapitre 6/, page 9 du dossier de présentation)

 

Merci d'avance,

 

l'équipe de europa2014.    

À quoi servira la collecte ?

Une tentative de production professionnelle intégralement soutenue par le financement participatif, dans une optique strictement non-lucrative.

 

Le précédent projet Chroniques d'un hiver européen avait déjà vu le jour grâce au financement participatif. Cette tentative était alors à un stade expérimental : une petite collecte avait permis de rassembler 2000€, somme qui a servi à couvrir les frais logistiques du projet. Le reste du travail a eu lieu dans un cadre amateur et bénévole.

 

Forts de cette expérience, nous souhaitons avec europa2014 faire évoluer ce concept au maximum de son potentiel. Il s'agit dans l'idéal de se placer dans des conditions de travail professionnelles pour la création d'une série documentaire de qualité, offerte à la communauté. Pour ce faire, nous aurions besoin d'un budget optimal de 60 000€ en nous positionnant dans le cadre d'une production professionnelle modeste. Ceci incluerait une rémunération à tarification unique de 1,5 fois le SMIC horaire pour toute personne travaillant au projet, quelle que soit la tâche effectuée. Ce serait le "cas idéal".

 

Utopie et réalité : un compromis conséquent

 

Cet idéal semble à priori inatteignable. Néanmoins, toute notre équipe souhaite vivement faire aboutir le projet. C'est pourquoi nous sommes prêts à faire de gros compromis, et réaliser le projet même si nous n'obtenons pas la somme idéale. Nous avons pour cela défini un plancher de 5000€ nécessaires à faire exister le projet dans des conditions amateur : travail alors presque bénévole (20% de l'indemnisation idéale, soit 30% du SMIC horaire, et le producteur/réalisateur renonce à toute indemnisation), appel à la générosité de nos amis pour la logistique, apport de fonds personnels…

 

C'est à vous de nous aider à grimper aussi haut que possible sur cette échelle de 5000€ à 60 000€ et nous permettre ainsi de travailler dans des conditions aussi valorisantes que possible.

 

(Nous avons défini de manière très précise notre budget et notre éthique de financement en fonction de la somme récoltée. Tous les détails sur le concept de financement et le budget sont aux chapitres 7/ et 8/, à partir de la page 15 du dossier de présentation)

 

 

De manière synthétique, voici quelle sera l'utilisation du budget en fonction de la somme atteinte au dernier jour de la campagne :

 

Cible non atteinte :

 

- le projet n'aura pas lieu.

- toutes les promesses de dons son annulées, kisskissbankbank n'effectue aucun virement. (mécanisme de base du financement participatif).

 

Cible atteinte de 5000 € :

 

-le projet aura lieu dans les conditions budgétaires minimales, très loin de conditions de travail professionnelles réelles, et le réalisateur/producteur apportera 4000€ de fonds personnels pour boucler notre budget minimal de 9000€ :

 

*125 journées de travail fournies par l'équipe, dédommagées à hauteur de 40€ par jour et par personne : 5000€ (le réalisateur/producteur renonce à toute indemnisation)

 

*frais pour les deux mois de tournage : 2900€

 

*5 allers simples intra européens, frais d'hébergement web, frais d'impression de matériel promotionnel : 1100€

 

(le budget "a minima" est scrupuleusement détaillé au chapitre 8.2/, page 18 du dossier de présentation)

 

Cible atteinte de 5000 € à 25 000 €, par paliers de 2500 euros :

 

-l'indemnisation journalière sera augmentée à 30%, puis 40%, puis 50%, etc. de la rétribution « idéale et raisonnable » pour toutes les personnes participant au projet, jusqu'à atteindre 100% (soit 200€ brut (coût employeur) par journée de 10h, soit 1,5 fois le SMIC horaire). À l'exception du producteur/réalisateur qui renonce à toutes indemnisation.

 

Cible atteinte de  25 000€ à 27 300€

 

-les coûts techniques réels seront pris en compte : indemnisation en se basant sur les tarifs réels de location de tous les prêts à titre gratuit effectué par des proches et amis : technique image et son, stations de montage, véhicule.

 

Cible atteinte de 27 300€ à 31 300€

 

-les 4000 € de fonds personnels investis par Étienne Haug, producteur/réalisateur et initiateur du projet, lui seront retournés.

 

Cible atteinte de 31 300€ à 35 000€

 

-nous investirons cette somme dans une promotion plus soutenue de l'oeuvre réalisée, de manière à valoriser au maximum le travail fourni par toutes les personnes ayant cru au projet : sous titrage en d'autres langues, campagne de diffusion sur internet, organisation de projections publiques, création et impression de dépliants, autocollants, affiches...

 

NOTE : Ces 3700€ ne sont pas prévus dans le budget initial, mais nous estimons que si le financement participatif dépasse les 30 000€, à peu près 10% du budget méritent d'être investi dans une promotion plus soutenue afin de valoriser le travail qui a été effectué.

 

Cible atteinte entre 35 000€ à 60 000€, par paliers de 2500€:

 

-le réalisateur/producteur et initiateur du projet accepte de percevoir lui aussi l'indemnisation journalière pour son travail fourni, à hauteur de 20%, puis 30%, puis 40%, et ce jusqu'à 100% du montant journalier "idéal et modeste" défini auparavant. (125 jours de travail en tant que réalisateur, producteur, preneur de son, monteur son, mixeur)

 

Cible atteinte de 60 001€ : nous avons réussi à produire un projet audiovisuel de fond à but non commercial dans un cadre professionnel idéal grâce au financement participatif. Une grande fête sera organisée grâce au 60 001ème euro investi!  

 

Merci!

Thumb_profil_test_ciel
europa2014 team

L'équipe d'europa2014 s'est formée suite aux collaborations fructueuses qui ont eu lieu lors du projet Chroniques d'un hiver européen. Les rencontres s'étaient alors faites de manière spontanée, suite à des appels à participation proposés par Étienne Haug, initiateur du projet. Au vu de la qualité du résultat final et de la richesse des échanges que... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bonne route !