Création, par un collectif d'artistes, d'une exposition d’arts plastiques abordant des questions relatives au corps et à ses états.

Large_invit_nico

Présentation détaillée du projet

 

Création de « Excarnation », une exposition d’arts plastiques (essentiellement de la sculpture ainsi que de la photo et de la vidéo), dans les espaces du centre « Carthago Delenda Est » à Anderlecht, à savoir la « menuiserie » et la « soudure », entre le 15 février et le 7 mars 2014, avec l’organisation d’un vernissage et d’un finissage (montage de l’exposition entre le 15 et le 22 février – vernissage le 22 février – finissage le 6 mars – démontage le 7 mars)

 

Le collectif Excarnation (composé de trois étudiants de l’option sculpture de l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles) est l’initiateur du projet mais des étudiants de l’option photographie y participeront également (que ce soit pour exposer leurs œuvres ou pour réaliser le catalogue d’exposition et la promotion de l’événement).

 

Durant la période d’ouverture de l’exposition, nous souhaitons mettre en place un concept original de scénographie évolutive qui offrira au public de nombreuses variantes d’une seule et même exposition, tant au niveau de l’emplacement des œuvres que des performances qui seront exécutées.

 

Les enjeux abordés évoluent autour du corps et de ses préoccupations, notamment des questions de genres. Sans pour autant passer par la représentation figurative du corps humain, les questions que nous développons se veulent ancrées dans leur temps et tendent réellement à susciter le questionnement sur des thèmes primordiaux qui concernent un public multiculturel et multi générationnel.

 

Le but est de clore nos études artistiques à l’ARBA-ESA et d’amorcer concrètement notre carrière en nous lançant sur la scène artistique bruxelloise. 

 

FaceBook : https://www.facebook.com/excarnation?fref=ts

 

 

AUREL QUIROS MIRAMONTES

 

D’origine espagnole, je vis à Bruxelles, et depuis l'enfance un fil conducteur se dégage de toutes mes activités, un fil qui parle d’hommes et de femmes, de corps et d’âmes, de chair et d’os.  Et plus particulièrement des questions concernant la différence des genres. Je m'interroge sur la place de chacun dans la société d’aujourd’hui et notamment du rôle du père et de la mère vis à vis de l’enfant. Cette trinité qui a été un modèle pour l’humanité, est aujourd'hui en pleine mutation.

L’Individualisme n’est pas le contraire de la Solidarité. L’un étant un concept avant-gardiste de la vie, l’autre un héritage qui nous a permis de survivre... 

Je me débat contre un courant appelé inconscient collectif. Un engrenage lourd de milliers d’années que la nature a inscrite en nous. Excarnation nous pousse à nous détacher le plus possible de cette  illusion de la nature et du naturel. À dénaturaliser l’humain pour arriver à un sens de la vie plus pure et dans un sens sans loi. 

 

599978_3940325353893_1321825070_n

 

 

NICOLAS RIQUETTE

 

Issu d'un parcours hétéroclite commençant par l'étude des sciences, de la biologie en particulier, passant par des études à caractère pédagogique et aboutissant finalement à l'Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles, mon intérêt pour le design et le stylisme de mode s'est mué en une passion pour l'art contemporain et plus particulièrement pour la sculpture et l'installation. 

 

Après avoir lutté pour trouver ma "voie" je me suis résigné à admettre que ma ligne de conduite est multiple. Mon univers multi-facettes m'a alors amené à travailler des sujets gravitant autour du corps humain, thème à l'origine de l'émergence de notre collectif. 

 

L'esthétique finale de mes créations n'est pas ma priorité, même si j'y attache un intérêt naissant depuis quelques temps, mon but étant principalement le message (les messages) que je tente de transmettre au plus grand nombre. Loin de la propagande, mes installations se veulent néanmoins incarner un catalyseur pour la réflexion et la remise en question.

 

Ainsi, la partie de ma pratique qui répond à des questions liées au corps, principalement liées au genre représente mon lien avec "Excarnation". Cela étant, je jette également des ponts avec mes thèmes propres tels que les désastres écologiques ou sociaux. 

 

1002068_534558569935627_1886664495_n

 

CAROLINE PURGAL

 

Sortir de soi-même, mettre un conte onirique en scène, développer le corps autour d’une multitude de thématiques, sont autant  d’éléments que j’aime à représenter dans mon travail.

Mon passé, mes expériences de vies, les racines de ma double nationalité sont autant d’identité qui me permettent de composer mes réalisations. J’aime aborder des préoccupations plus ou moins universelles telles que la mort, l’enfance, le rapport à la sexualité. Mon corps est un de mes principaux outils de travail qu’il soit simple machine à réalisation ou instrument à part entière et même figurant de mes performances. J’ai gardé de mon enfance un gout prononcé pour la mise en scène et le théâtral, ainsi je met en place des dispositifs qui amènent le spectateur à ne pouvoir détourner les yeux de mon travail. Mes pièces sont semblable à de grands cris qui se veulent suffisamment perçant pour ne pas laisser de spectateurs dans l’indifférence. L’idée générale est de s'incarner en lui afin qu’il garde une partie de ce qu’il a vu en lui et puisse le transmettre. Peut importe alors qu’il ait «aimé» ou non. Je ne cherche pas l’esthétique mais le ressenti. 

 

68576373

 

 

 

CLARA FARHAT

 

Etudiante à Bruxelles, de nationalité française et d’origine libanaise, je suis passionnée de photographie, médium à travers lequel s’exprime ma créativité.

Suite à une collaboration fructueuse avec le sculpteur Nicolas Riquette, j’ai eu l’opportunité de travailler avec lui à nouveau, mais également avec Caroline Purgal et Aurel Quiros Miramontes. Mon défi est de pouvoir intégrer l’univers de chacun et le retranscrire en photographiant les œuvres de chaque sculpteur.

 

A titre plus personnel, je travaille depuis peu sur un projet émanant de ma double nationalité, où j’essaie de comprendre ma propre histoire, de récolter ce que le passé a semé. Deux villages, deux confessions, deux personnes, une union, une histoire différente et pourtant commune. Une union de deux religions dans un pays déchiré, tourmenté, saigné. Ma famille est mon premier témoin, mon point d’ancrage dans ce projet sur le Liban.

 

Dsc_4546

 

BANDE ANNONCE - PERFORMANCE : 703 H2 F1  EXPOSITION DÉS-ORIENTÉ(S)

 

 

FaceBook : https://www.facebook.com/excarnation?fref=ts

 

Excaviande

 

 

Flyer_aurel_typo_nico_trait_d_union

Flyer_caro_typo_nico

Flyer_nico_typo_nico

Flyer_clara

 

Cartondinvitationverso.0

 

 

À quoi servira la collecte ?

Workinprogress

work in progress

 

La collecte doit avant toute chose nous servir à louer le lieu d'exposition, à savoir les espaces "menuiserie" et "soudure" du centre Carthago Delenda Est. 

 

Puis, le lieu d'exposition étant vierge, il nous faudra réaliser des cimaises, des socles, des écrans.

Ensuite, il nous faudra encore assurer la promotion de l'événement (flyers, affiches, ...), ainsi que l'organisation du vernissage et du finissage (food&drink) et finalement réaliser le catalogue d'expo. Cela étant, nous comptons subvenir à ces dépenses grâce à nos économies personnelles. 

 

B_timentexpo

 

Carthago Delenda Est : http://www.carthago-bxl.org/

 

FaceBook : https://www.facebook.com/excarnation?fref=ts

 

Thumb_1379718_201494000030886_1086223980_n
Excarnation

Né l'an dernier à la suite d'une première collaboration dans le domaine de la performance, notre collectif de jeunes artistes bruxellois a décidé cette année de mettre tout en oeuvre pour organiser sa première exposition afin d'amorcer une belle carrière artistique. Composé de Caroline Purgal, Aurel Quiros Miramontes et Nicolas Riquette, nous avons... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bonne chance pour la suite, nous sommes de tout cœur avec vous
Thumb_default
et meilleurs vœux, Clara Barth
Thumb_default
Buena suerte!