Existence ? est une confrontation entre deux univers : le concret et le virtuel.

Large_affichekkbb2_882-1462347809-1462347839

Présentation détaillée du projet

Synopsis :

 

Dans un futur proche, les avancées en matière de clonage ont permis de mettre au point de nouveaux modèles de jeux. L'un d'eux consiste à se faire cloner et observer son double évoluer dans un environnement déterminé par l’acheteur. Entre l’animal de compagnie et le jeu vidéo, les clones sont des robots de chair et d’os avec lesquels le joueur communique via une interface. Eliott et Jules ont décidé de s’acheter ce nouveau jeu. Écho 1 est le clone d’Eliott. Il vit dans un environnement où l’air est toxique. Sa mission consiste à chercher des traces de vie humaine et à recenser les espèces végétales et animales. Au bout de quelques jours, Écho 1 ne se comporte plus de façon normale : il devient ''Humain''. Lassés parce qu’il ne fonctionne pas correctement, Jules et Eliott le jettent.  

 

 

Photo de repérage ci-dessous : L'étang de Leucate et les contreforts des Pyrénées

 

Dsc_0250_864-1462102165

 

Extrait du scénario : ''Le soleil se lève sur l'étang. Le ciel est dégagé. Lentement, les grillons se taisent. La lumière naissante éclaire les ruines d'une distillerie. Des roseaux et autres plantes marécageuses sont agités par le vent. Des oiseaux s’envolent...''

 

 

Quelques mots du réalisateur

 

Genèse

 

Il y a quelques hivers, en me promenant dans La Franqui, (un petit village du littoral audois), je suis tombé sur un vieux bâtiment délabré. La peinture s'écaillait, il n'y avait plus de fenêtres et des marques de ruissellement tapissaient la façade. Cet édifice contrastait avec le lieu ; La Franqui est un village touristique et ce bâtiment me faisait penser à un décor de film post apocalyptique. Inspiré par cette découverte, j'ai commencé à écrire des scénarios dans lesquels il était question de survie, d'aventures et de redécouverte de la nature. En parallèle, je poursuivais mes études de cinéma et écrivais mon film de fin d'études. À l'origine, les principaux thèmes de ce projet étaient les nouvelles technologies et leurs impacts sur la société. L'évolution de ce projet n'étant pas satisfaisante, j'ai décidé d'incorporer des éléments inspirés des scénarios de La Franqui, ce qui a donné au projet une nouvelle dimension.

 

 

Photo de repérage ci-dessous : La plage des Coussoules, (proche de La Franqui)

 

Dsc_0462_846_868_883-1462348645

 

Extrait du scénario : ''Équipé de sa lourde combinaison, Écho 1 traverse la plage, accablé par le poids de sa charge et un soleil de plomb...''

 

 

Les personnages

 

Jules et Eliott sont colocataires et amis. Immergés dans les jeux vidéos ils passent le plus clair de leur temps dans un univers virtuel et sont proches d'une sorte ''non-vie''. Toutefois, ces deux personnages sont loin des caricatures de ''geek'' ou de ''no-life'' sales, laids et obèses. Au contraire, leurs apparences physiques et psychologiques se situent dans la continuité de celles des ''jeunes branchés'' d'aujourd'hui. Jules et Eliott sont les produits de leur époque, une époque où le virtuel prend beaucoup de place.

Écho 1 est le personnage central du film. Il est le clone d'Eliott. C'est une intelligence artificielle programmée pour effectuer des recherches scientifiques dans un environnement pollué où il est impossible de respirer sans un équipement adapté. La transformation d'Écho 1 en humain s'effectue par la découverte du plaisir esthétique. Cette idée vient d'un livre d'Umberto Eco sur lequel je suis tombé par hasard. En feuilletant l'ouvrage, une phrase a retenu mon attention : ''il n'y a que chez l'Homme qu'il existe la possibilité d'un plaisir tout à fait distinct de la satisfaction tactile : et c'est le plaisir esthétique''. Cette idée m'a semblé très intéressante et j'ai décidé de l'utiliser pour élaborer l’évolution de ce personnage.

 

 

Photo de repérage ci-dessous : Un vieux chêne en bordure de Caves

 

Dsc_0012_884-1462349822

 

Extrait du scénario ''Écho 1 est assis sous un chêne et dessine sur un carnet...''

 

 

Le tournage 

 

Le maître mot de ce tournage sera la simplicité. Ce film est mon premier projet d’envergure et je ne veux pas élaborer des plans trop compliqués à mettre en œuvre. De ce fait, je préfère travailler à base de plans fixes et mettre l'accent sur la composition du cadre, le déplacement des acteurs et la lumière. De même, l'équipe de tournage sera réduite, cela allégera les coûts de production et me permettra de gagner du temps lors des déplacements, ce qui rendra le tournage souple et mobile. Une partie importante du tournage aura lieu en extérieur, je compte sur cette mobilité et la réactivité qu'elle entraîne pour tourner rapidement et ne pas être dépassé par les changements de luminosité et les imprévus climatiques.

 

 

Photo de repérage ci-dessous : ​Étang de La Palme

 

Dsc_0229_887-1462351721

 

Extrait du scénario : ''Écho 1 regarde le soleil se lever sur la mer...''

 

 

La mise en scène

 

Ma façon de filmer sera adaptée aux personnages. Jules et Eliott seront filmés de manière à donner l'impression d'un documentaire, avec un son d'ambiance élevé, des cadres fixes et un découpage très léger. Ils seront filmés dans leur salon, la plupart du temps face à l'interface de jeu. Le visage d'Eliott n’apparaîtra qu'à la fin du film, pour que le lien avec Écho 1 soit fait à ce moment-là. Le reste du temps, sa voix sera off, lointaine sur certaines séquences, proche sur d'autres.

 

Écho 1 sera présenté d'une façon tout à fait différente. La première perception que nous aurons de lui sera sonore. Le bruit de son souffle modifié par son appareil de respiration ouvrira le film, avec à l'image, les étendues larges et sauvages de la garrigue s'éveillant sous un soleil printanier. Ce son de respiration accompagnera Écho 1 presque tout le film. La voix d'Écho 1 sera sans cesse dégradée, par son équipement ou sa radio, de sorte que ses dialogues seront quasi inintelligibles, comme s'il ne pouvait pas s'exprimer. L'environnement dans lequel il évoluera sera rustique, à l'intérieur de sa base, le sol sera en terre battue, les murs seront tapissés de câbles et de gaines en tout genre. Ce décor sera à des années-lumière du confort de l'appartement de Jules et Eliott. D'un point de vue général, le film sera construit autour de l'opposition entre les deux milieux.

 

 

Photo de repérage ci-dessous : La garrigue rocheuse

 

Dsc_0374_886-1462352096

 

Extrait du scénario : ''Écho 1 est en équilibre sur une parois rocheuse, [...], ses pieds font tomber des petits cailloux. Il glisse mais parvient à se rattraper....''

 

 

 

L'équipe du film :

 

Les acteurs

 

Jules : Kevin Taniou

 

K_vin_taniou_858_874-1462117012

 

 

Étudiant en Master professionnel réalisation et création à l’université Paris 8.  Kévin est passionné de cinéma depuis son plus jeune âge. Vice-président de l'association audiovisuelle ''Le Ballon Noir'' et fondateur d'une agence de création, il participe à de nombreux projets de courts métrages et de clips. Sur le tournage d'Existence ? il interprétera Jules.  

 

 

Eliott/Echo 1 : Florent Eeckeman

 

 

Dsc_0202_856_857-1462100839

 

Diplômé des Beaux Arts et titulaire d'une licence de cinéma, Florent est un amoureux du 7ème art. Il commence sa carrière au théâtre, à l'âge de 12 ans. Artiste dans l'âme et véritable touche-à-tout, il participe au tournage de plusieurs films, puis se consacre à la sculpture. Habitué à travailler avec son frère il est à l'aise aussi bien sur les planches que devant une caméra, il interprétera le rôle d'Eliott.  

 

 

L'équipe technique

 

Réalisateur : Yoann Eeckeman

 

Fb58_878-1462117100

 

 

Après un BTS audiovisuel et une licence, il termine sa deuxième année de master réalisation et création à l'université Paris VIII. En parallèle, il participe à plusieurs courts métrages derrière une caméra ou devant une feuille blanche. Passionné de cinéma et photographe amateur, il rejoint le collectif ''Le ballon noir'' peu de temps après sa création. Actuellement il prépare le tournage de son film de fin d'études : Existence ?.

 

 

 

Image : Romain Lambert

 

 

Romain3_894-1462353861

 

 

Passionné par l’image dès son plus jeune âge, il découvre la photographie numérique à 13 ans et commence à tourner des vidéos dans un garage faisant office de studio. Après un BTS audiovisuel et une licence de cinéma, il réalise et photographie des courts métrages de plus en plus exigeants. Existence ? est son prochain défi.

 

Pour en prendre plein les yeux, vous pouvez regarder sa démo !

 

 

 

 

Son : Rémi Saloy

 

 

Remi_893-1462353838

 

 

Passionné de son et de musique Rémi intègre le BTS audiovisuel d’Angoulême en 2009. Il y rencontre Yoann et Romain avec lesquels il travaille lors des tournages organisés dans le cadre de la formation. Le BTS en poche il consolide ses compétences en tant qu’ingénieur du son sur plusieurs tournages. Régulièrement, il accompagne ses deux anciens camarades sur leurs projets cinématographiques.

 

 

 

Montage : Thibault Perroy

 

Thibault_877-1462117063

 

 

Après une licence de cinéma et l'obtention d'un diplôme de monteur truquiste, Thibault Perroy crée son entreprise de prestation audiovisuelle en 2013. Spécialiste de la postproduction, son œil avisé et son expérience nous assureront un montage de qualité.

 

 

Repérages, quelques photos supplémentaires :

 

La garrigue :

 

Dsc_0195_849_865-1462101953

 

 

Dsc_0207_848_867-1462101969

 

 

Dsc_0338_885-1462353669

 

 

 

La côte et la falaise de La Franqui

 

Dsc_0174_863-1462102045

 

 

 

La page des Coussoules

 

Dsc_0605_890-1462353600

 

 

Dsc_0611_891-1462353615

 

 

 

L'étang de Leucate et les contreforts des Pyrénées :

 

Dsc_0278_880_892-1462353739

 

 

 

 

Quelques références cinématographiques

 

L'ascension, de Larissa Chepitko

 

Lascension-4-1462107510

 

Lascension-2.png-1462107529

 

 

 

Ran, d'Akira Kurosawa

 

Ranbdcap1_original__1__871-1462108003

 

 

 

 

Stalker, d'Andrei Tarkovski

 

Stalker_872-1462108918

 

 

Stalker-tarkovski_873-1462108933

 

 

 

 

On pourra également citer, (entre autres) :Soleil vert de Richard Fleischer, Avalon de Mamoru Oshii et bien entendu : eXistenZ de David Cronenberg.

À quoi servira la collecte ?

À quoi servira la collecte ?

 

La somme obtenue couvrira presque les trois quarts des dépenses, le reste sera comblé par un apport personnel de Yoann Eeckeman. Nous essayons de tout faire pour réduire les coûts au maximum : équipe réduite, utilisation de décors existants, récupération, prêt ou don de matériels et d’accessoires. Toutefois, certaines dépenses ne peuvent pas être évitées.

 

Accessoires, costume, décors :1910 €

Technique : 1560 €

Régie : 625 €

Imprévus : 300 €

 

Total : 4395 €

 

 

Si la collecte dépasse la somme demandée de façon significative, nous pourrons louer du matériel supplémentaire et ajouter une journée de tournage. Cela nous permettra de dynamiser certains plans par des travellings et de tourner dans de meilleures conditions.

Thumb_portrait-1462113128
Yoann.Eeckeman

Après un BTS audiovisuel et une licence, je termine ma deuxième année de master réalisation et création à l'université Paris VIII. En parallèle, je participe à plusieurs courts métrages derrière une caméra ou devant une feuille blanche. Passionné de cinéma et photographe amateur, j'ai rejoint le collectif ''Le ballon noir'' peu de temps après sa... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_portrait-1462113128
Merci beaucoup !!! Haha pour Cannes on verra peut être plus tard ;)
Thumb_default
La jeunesse, le talent, la volonté sont présentes pour la réalisation de votre film, au cœur de votre "Existence"... Magali Accomasso
Thumb_default
J'attends l'invitation pour monter le tapis rouge à Cannes l'an prochain