Participez à la réalisation de l'exposition Chers Objets, rassemblant les travaux de jeunes diplômés des Beaux-Arts de Paris!

Large_1_-_outillage_hd__2_-1432821173-1432821201

Présentation détaillée du projet

 

Image-0001-1432234969

 

Chers Objets

 

Une exposition collective d'artistes diplômés 2014 de l'École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris

Sous le commissariat du collectif Tridécagone

 

Du 03 au 07 juin 2015 au Réfectoire des Cordeliers

Vernissage le 3 juin

 

Du 12 au 28 juin 2015 à l'espace d'art Immanence

Vernissage le 12 juin

 

L'exposition Chers Objets présente le travail de dix-huit artistes diplômés de l'École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris (ENSBA) en 2014. Réunis par le collectif Tridécagone, après un appel à projet, les artistes exposés affichent une préoccupation commune pour l'objet dans tous ses états. Chers Objets envisage de multiples voies d'interprétations sur un sujet polymorphe par le biais de différents médiums : installations, photographies, sculptures, performances et vidéos. 

 

Notre environnement quotidien est saturé d'objets qui peuvent nous rendre dépendants comme nous permettre de tisser du lien social; nous offrir un bonheur illusoire aussi bien qu'un regard neuf sur les choses et les phénomènes qui nous entourent.  Conçue en deux temps, Chers Objets se dévoile dans l'espace patrimonial du Réfectoire des Cordeliers du 4 au 7 juin conférant aux oeuvres une dimension sacramentelle, tandis qu'un simulacre d'intérieur domestique est condensé dans l'espace Immanence du 13 au 28 juin.   

 

Visites guidées au Réfectoire des Cordeliers : Accès libre et gratuit   

Jeudi 4 juin / 18h

Vendredi 5 juin / 18h

Samedi 6 juin / 14h 

Samedi 6 juin / 16h

Dimanche 7 juin / 14 h

Dimanche 7 juin / 16 h  

 

Les événements :  Tous les événements sont en accès libre et gratuit. 

 

LE RÉFECTOIRE DES CORDELIERS :   

Mercredi 3 juin / à partir de 18h 

Vernissage

Cocktail d'inauguration ouvert à tous, en présence des artistes et des commissaires

La soirée sera ponctuée par des performances : 

19h30 : Tempête dans un verre d'eau de Clarissa Baumann

20h30 : Interprétation pour agenda - Mai 2015, 1ère partie d'Anne-Laure Wuillai

Tout au long de la soirée : Le droit à la consolation, d'Arthur Flechard   

 

Jeudi 4 juin / 20h Performance musicale,  Interprétation pour agenda - Mai 2015, 2de partie d'Anne-Laure Wuillai

Jeudi 4 juin / 21h "Lectures d'Objets"  Les comédiennes Anna Rice, Theresa Berger et Selma Muzet Herrström liront des textes de George Perec, Jean Baudrillard et Sven Lütticken traitant du thème de l'objet.  

 

Vendredi 5 juin / 19h30

Soirée projection

Des avant-gardes historiques jusqu'aux plus récentes expérimentations, une sélection de vidéos sera projetée pour rendre compte des recherches filmiques autour de l'objet dans la création artistique contemporaine.  La séance sera introduite par Philippe-Alain Michaud, conservateur de la collection des films du MNAM / Centre Pompidou.  

 

Samedi 6 juin / 18 h 

L'Etrange Théâtre d'Erasme Atia et Samec Glue  par la Compagnie en Carton (Marie Astier et Agnès Curel) Ecrit à quatre mains, ce spectacle s'appuie sur des boniments du XIXe siècle et évolue peu à peu vers une rhétorique publicitaire familière au spectateur du XXIe siècle. A la jouissance de voir différemment un objet grâce au discours qui le présente succède une réflexion sur des enjeux sociétaux actuels, tels que la place de l'art ou de la femme dans le monde d'aujourd'hui.   

 

Dimanche 7 juin / 17 h

Performance suivie d'un débat par le collectif YA+K Durée de l'intervention : 1h30

Le collectif présentera la performance Objet (?) réalisée à l'aide d'une imprimante 3D.   

 

IMMANENCE

Vendredi 12 juin / à partir de 18h

Vernissage Cocktail d'inauguration ouvert à tous, en présence des artistes et des commissaires.  Avec une performance de Louise Siffert.   

 

Samedi 13 juin / 13h-19h

Hospitalités 2015

Organisé par le réseau TRAM, le parcours d'art contemporain Hospitalités fera escale le 13 juin à Immanence, lors d'un parcours dans l'ouest parisien qui emmenera également les visiteurs à l'Espace Culturel Louis Vuitton et au cneia, à Chatou.   

 

Dimanche 21 juin / à partir de 15 h

Fête de la musique

Avec la performance de Benjamin Effrati et Pierrick Dechaux sur le dispositif de Louise Siffert. 

Programme complet à venir.   

 

Dimanche 28 juin / à partir de 18 h 

Finissage 

Clap de fin, en présence des artistes et des commissaires 

Avec la performance de Romain Grateau sur le dispositif de Louise Siffert.   

 

Les artistes exposés 

 

Victoire Barbot : Suite à des études à l’École Nationale Supérieure des Arts appliqués et des Métiers d’Art, elle intègre en 2010 l’ENSBA où elle fréquente l’atelier P2F. Après un passage à la School

of the Museum of Boston, elle sort diplômée de l’ENSBA en 2014. Elle est lauréate du Prix de Sculpture SMFA, Boston en 2012. Elle a participé à de nombreuses expositions collectives, dont Match Making à l’Atelier Fanchon (2014), Bail à céder à l’espace Anne Barrault (2013), Iracema au 24 Villa d’Alésia (2014) et À couteaux tirés à la Friche de Belle de Mai (2015). En 2013 elle participe à l’exposition FUME à Boston ainsi qu’à Tendresse, organisée à l’Espace des arts sans frontières à Paris. Elle réside actuellement au Mexique.

 

Clarissa Baumann : Après une formation en danse contemporaine à la faculté de danse de Rio de Janeiro sous la direction de la chorégraphe Angel Vianna, Clarissa Baumann intègre en 2007 l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Rio de Janeiro. Au confluent de ses pratiques artistiques mêlant la danse, la photographie et la vidéo, elle prolonge son itinéraire à l’ENSBA dans les ateliers d’Ann Veronica Janssens, Claude Closky et Tania Bruguera (2012-2014). Elle réalise une exposition individuelle intitulée Détours à l’ENSBA et participe à l’exposition collective Mi Casa es tu casa, à la Galerie Cristo Salvador, La Havane. Diplômée de l’ENSBA en 2014, elle travaille actuellement à la réalisation de plusieurs performances entre Paris et Rio de Janeiro.

 

Io Burgard : Après une formation en illustration à l’École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg, elle intègre l’ENSBA où elle fréquente l’atelier de Jean-Michel Alberola. Elle sort diplômée en 2014. Depuis 2010, elle a participé à de nombreuses expositions collectives, telles que Waterproof chez Urgent Paradise à Lausanne, Les Méprises au collège François Fillon de Paris ou Die Schönen tage « Les beaux jours » à l’Atelier Rouart de Paris. En 2015, elle bénéficie de deux expositions personnelles : au 22RUEMULLER sous le titre Io Burgard : pendant ce temps-là en mai 2015 ; ainsi qu’à l’espace Premier Regard en septembre 2015 (Le cri du poisson).

 

Kim Farkas : Kim Farkas a étudié à l’École Nationale Supérieure des Arts appliqués et des Métiers d’Art et à l’ENSBA où il a fréquenté l’atelier P2F. Il a fondé la maison d’édition Holoholo avec Naoki Sutter-Shud en 2012. La même année, il est lauréat du Prix Venet. Il a participé à diverses expositions collectives, comme Bassin Caresse au Passage Lathuile de Paris. En 2014, il a participé aux expositions Plus jamais seul à la Bibliothèque Kandinsky du Centre Pompidou de Paris, The Office à ACL Partners de Paris ou Matchmaking à l’ENSBA.

 

Arthur Flechard : Après des études à École Supérieure des Beaux‑Arts d’Angers (DNSAP avec les félicitations du jury), il intègre l’ENSBA où il fréquente l’atelier Bruguera. Il obtient son diplôme en 2014. La même année, il est sélectionné pour le prix Dauphinois pour l’art contemporain de l’université Paris-Dauphine. Il a participé à l’exposition Dedans / Dehors à l’Hôtel Mercure (2011) puis à Territoires Augmentés à la Maison de l’architecture d’Angers (2012). Il participe à de nombreuses expositions collectives dont Dead is Dead au Château de la Poupelière à Athis de l’Orne (2014), Museum of Arte Útil au Van Abbemuseum d’Eindhoven, Jeux sous influence à la galerie A à Denée ou What the monkey says no one pays attention to... à la TCB Gallery de Melbourne.

 

Louise Gügi : Louise Gügi étudie trois ans à l’École régionale de Beaux-Arts entre 2006 et 2009. Elle intègre l’année suivante l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles dans l’atelier Art dans l’espace. Elle part ensuite pendant un an au Québec où elle travaille dans un village. Elle intègre en 2011 l’ENSBA où elle suit l’enseignement d’Anne Rochette. Elle a participé à plusieurs expositions collectives telles que CHOICES au Belvédère du Palais des Beaux‑Arts en mai 2014, à Paris et Irredûx, organisée à Pantin en janvier 2015 par l’atelier CHEZ KIT. Elle collabore en parallèle à plusieurs projets : elle conçoit et interprète avec Coline Cuni et Virginie Descamps la performance FRIFRIS ou le Centrifuge et les Centripètes qui prendra place au Musée Eugène Delacroix à Paris en mai 2015. Elle crée également des objets pour PAN – Portrait de Fernando Arrabal, portrait documentaire de Kenny Ozier Lafontaine.  

 

Kieran Jessel : Diplômé d’un Bachelor of Arts en Médias, communication et photographie au Goldsmiths College de Londres en 2010, il intègre l’année suivante l’ENSBA. Au sein des ateliers de Patrick Tosani puis d’Elsa Cayo, sa démarche de recherche mène sa production vers une pratique plus libre de la vidéo et du son. Depuis 2010, son travail a figuré dans plusieurs expositions collectives à Londres et à Paris et a fait l’objet de parutions dans diverses revues, dont certaines sont encore disponibles en ligne, comme le magazine Plateform. En 2013, il a profité d’une bourse d’études pour passer un séjour d’un semestre à l’Académie des beaux‑arts de Sarajevo. La présentation de son diplôme national supérieur d’arts plastiques en juin 2014 a reçu les félicitations du jury.

 

Tarik Kiswanson : Après l’obtention d’un Bachelor in Art and Design en 2011 à la Central Saint Martins College of Art and Design-University of the Arts de Londres, il intègre l’ENSBA. Il y suit l’enseignement de Michel François, Guillaume Paris et Tony Brown. Il obtient un DNSAP avec les félicitations du jury en 2014. Depuis 2013, il participe à de nombreuses expositions collectives telles que Les mains libres à l’espace 251 Nord à Liège, Compositions au Metropolitain Art Society à Beyrouth, Ciel d’Ether à la fondation Browstone à Paris et Achievement au Belvédère du Palais des Beaux-Arts de Paris. En 2014, il réalise des expositions personnelles comme Embrayeur à l’ENSBA, Gentlytold, Somehow Believed à La Friche Belle de Mai à Marseille et No Man is an Island à la Galerie 9 de Lille. Il a été Lauréat du Prix des Amis des Beaux‑Arts-Prix Agnès b. Il participe au 60e Salon de Montrouge.

 

Paul Lahana : Paul Lahana commence ses études à l’École de Communication Visuelle de Paris avant d’intégrer l’École des Beaux-Arts de Sète. En 2012, il intègre l’ENSBA où il alterne entre les ateliers Janssens, Burki, Closky et Rochette. Il voyage à New York pour un échange. Après avoir obtenu un DNSAP, il se rend au Mexique pour une résidence d’artiste. Il a participé à des expositions collectives telles que Dans le même temps à la Galerie Xénon à Bordeaux ou Plug-In au Château de la Roche‑Guyon en 2014. Il collabore depuis plusieurs années avec l’artiste Célia Gondol.

 

Martin Monchicourt : Après avoir étudié et pratiqué la charpente aux Compagnons du Devoir de 2002 à 2009, il intègre l’ENSBA. Il suit l’enseignement de Giuseppe Penone et Tania Bruguera, et se rend pour des voyages d’étude au Japon et à Cuba. Il obtient un DNSAP en juin 2014 avec les félicitations du jury. Il a participé à de nombreuses expositions collectives, dont Silences au Couvent de la Tourette d’Évreux et au Cloître Ouvert de Paris, Mi Casa es tu casa à la Galerie Cristo Salvador, La Havane ou encore 0.10/10.0 à l’Académie de dessin, Toulouse. Son travail est visible lors d’une exposition personnelle, Implantation, à la galerie Gfal de Tokyo et il sera bientôt présenté à la Biennale d’art contemporain

de Mulhouse.

 

André Perfetti : Après trois ans d’étude et de pratique des métiers de l’image et du design à la M.J.M. Graphic Design de Nice, André Perfetti intègre l’ENSBA. Il se forme aux côtés de Claude Closky, Tania Bruguera et Marie- José Burki, et est diplômé en juin 2014. Il expose des vidéos, dessins et installations lors d’expositions collectives comme 16 pièces, grand salon, double exposition dans un appartement rue Borromée à Paris (2012), Digital urbano #10 à l’École des Arts Visuels de Rio de Janeiro lors de son voyage d’étude (2013) ou encore Mi casa es tu casa à Galerie Cristo Salvatore de La Havane (2014). En 2015, il co-organise un workshop autour du jeu et des filtres de la perception à la Monnaie de Paris (Atelier des séries). Parallèlement, il mène le projet Milky Way, oeuvre participative disponible en ligne sur http://milkywayproject.net.

 

Baptiste Rabichon : Après des études d’oenologie, il intègre en 2009 l’École des Beaux-Arts de Dijon, puis de Lyon et enfin de Paris. Il y suit l’enseignement de Claude Closky et de Patrick Tosani. Il est diplômé en juin 2014. Après avoir exposé au 6B (Learning distances, 2014) et avoir participé au Prix HSBC pour la Photographie en 2015, Baptiste Rabichon réalise une exposition personnelle intitulée Tout se délitait en parties à la Galerie du Crous. Il organise également l’exposition collective FORMAT 50 x 70 cm à l’Espace Beaurepaire et participe prochainement à la Biennale d’art contemporain de Mulhouse.

 

Kévin Rouillard : Diplômé de l’École supérieure d’art de Pau en 2011 et de l’ENSBA – où il fréquentel’atelier P2F – avec les félicitations du jury en 2014. Il a participé à plusieurs expositions collectives dont Startpoint au DOX : Center for Contemporary Art à Prague en 2014. En résidence à Astérides (Friche Belle de Mai, Marseille) durant le premier semestre 2015, il organise dans son atelier À couteaux tirés, une exposition collective pour laquelle il réunit neuf jeunes artistes à ses côtés. Il est sélectionné cette année pour le 60e Salon de Montrouge.

 

Louise Siffert : Elle se forme dans un premier temps à la scénographie à l’École d’Art et Métiers d’Arras avant d’intégrer l’ENSBA en 2009. Elle travaille d’abord comme peintre et décoratrice sur L’Européenne de David Lescot au Théâtre de la ville de Paris, au Théâtre des Amandiers de Nanterre et à l’Opéra du Rhin de Strasbourg. Elle intervient à l’Atelier des Testeurs de la Chalet Society en septembre 2013 (projet conçu par Christophe Kihm, Arnaud et Bertrand Dezoteux à l’invitation de Marc-Olivier Wahler) et à la galerie mfc-michèle didier pour une performance autour de l’édition avec le comédien Léo Gobin.

 

Victoire Thierrée : Après des études de photographie à l’École de l’Image des Gobelins en 2009, Victoire Thierrée intègre les ateliers de Michel François, Marc Pataut et Patrick Feigenbaum à l’ENSBA. Depuis sa participation en 2008 à un reportage photographique sur une base militaire en Angleterre, elle nourrit un véritable intérêt pour l’univers de l’aéronautique, à travers une pratique polyvalente du métal, de la photographie, de la vidéo et du cinéma. Elle expose au Centre Culturel André Malraux (Under Control, Le Bourget, 2012) et participe à plusieurs expositions collectives (Aphrodisia, Festival BIZARRO, Paris, 2014 ; Décalage, Espace Commines, Paris, 2012). Elle est diplômée de l’ENSBA en 2014.

 

Chloé Tournoux : Chloé Tournoux suit d’abord une formation d’éducatrice spécialisée avant d’intégrer en 2009 l’ENSBA où elle fréquente l’atelier de Marie-José Burki. Dans le cadre de sa troisième année d’étude, elle obtient en 2012 une bourse pour effectuer un séjour d’un an au Otis College of art and design de Los Angeles aux États-Unis. Elle obtient son DNSEP en 2014. Elle a participé à plusieurs expositions collectives : à l’espace Le Trois Borromée à Paris en 2011 puis en 2012 pour le Prix Satino L’avant‑garde de la photographie contemporaine ; Finals à l’Otis college of art and design de Los Angeles en 2013 et Le vrai du faux, exposition de l’atelier Burki à l’ENSBA en 2014.

 

Florian Viel : Florian Viel étudie à l’École Supérieure des Beaux‑Arts du Mans, à l’ENSBA et à Calarts à Los Angeles. En 2014, il crée le Bureau d’Études Tropicool avec Jonathan Chauveau. Depuis 2011, il participe à plusieurs expositions collectives dont La Dispute de l’âme et du corps au Couvent des Billettes de Paris (2013), Eight Days In L.A. à la Galerie Patricia Dorfmann de Paris ou encore à la Biennale du Dessin à la Cité Internationale des Arts de Paris. Pour son diplôme de l’ENSBA, il crée un véritable musée d’ananas (Le Parfum des Parfums, 2014). En octobre 2015, son travail sera montré dans l’exposition personnelle A Pure Waste of Time à la chapelle du Quartier Haut à Sète.

 

Anne-Laure Wuillai : Anne-Laure Wuillai démarre en 2006 une formation préparatoire pour l’École Normale Supérieure de Cachan en option design puis obtient une double Licence II Arts Plastiques et Arts Appliqués à l’Université Toulouse II Le Mirail. En 2009, elle intègre l’ENSBA et commence à travailler dans l’atelier de Djamel Tatah. En 2012, elle obtient le Diplôme National d’Arts Plastiques et la bourse Colin‑Lefranc qui lui permettent, l’année suivante, de réaliser un séjour d’études à l’Université du Québec à Montréal. Elle est diplômée de l’ENSBA en 2014.  

 

Les lieux :

 

75006-rivp-cordeliers-110414-056-1432796863

Espace_d_art_immanence-1432027937

 

Le Réfectoire des Cordeliers : 

Classé aux Monuments Historiques depuis 1975, le Réfectoire des Cordeliers est situé au cœur du quartier latin. Cet ancien réfectoire de moines franciscains accueille depuis une quinzaine d’années des manifestations culturelles, dont des expositions temporaires d’art contemporain. Avant sa fermeture pour réhabilitation pendant deux ans, les jeunes diplômés de l’ENSBA auront le privilège d’investir l’édifice du 4 au 7 juin. Vernissage mercredi 3 juin à partir de 18h.

 

Immanence : Géré par deux anciens étudiants des Beaux- Arts de Paris, Cannelle Tanc et Frédéric Vincent, l’espace d’art Immanence propose depuis plus de 15 ans une programmation dynamique. Cet artist-run-space, situé dans le quartier historique de Montparnasse, allie passion et engagement en donnant régulièrement carte blanche aux curateurs et artistes contemporains. Du 13 au 28 juin 2015, l’exposition «Chers Objets» investit la galerie Immanence et s’inscrira dans le parcours Hospitalités 2015 organisé par le réseau TRAM. Vernissage le vendredi 12 juin à partir de 18h

 

À quoi servira la collecte ?

Après l'établissement d'un budget précis et plusieurs démarches d'aide au financement auprès d'institutions publiques, nous avons encore besoin d'un soutien financier !

 

Nous espérons réunir la somme de 2095,85 €  afin de financer la matériel de montage et la production de certaines oeuvres.

 

Réunir une somme d'argent plus importante nous permettrait de financer la production de certaines oeuvres, pour l'instant assurée par les artistes eux-mêmes. 

 

Cette collecte servira ainsi à financer:

 

- du matériel d'un coût de 1760,75 €  + 602,90 € 

 

- la location d'outils techniques d'un coût de 732,20 € 

 

Le montant total qu'il nous manque est donc de 3 095,85 €

 

Merci d'avance pour toutes vos contributions, et surtout ... rendez-vous le 3 juin au Réfectoire du Couvent des Cordeliers!

 

 

 

Thumb_capture_d__cran_2015-05-06___12.15.08-1430907332
Tridecagone

TRIDECAGONE est un collectif de treize commissaires d'exposition fondé en 2014. Creuset d'individualités issues d'aires géographiques et de parcours intellectuels différents, ce collectif réfléchit aux enjeux de la société actuelle à travers le prisme de l'art contemporain. Tridécagone se pense comme un laboratoire fondé sur l'échange et la découverte.... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bravo à tous et à la commissaire Laure ! ces expositions sont bluffantes. L'art egaie la vie et la vie nous le rend bien ! On vous embrasse Le Centre Pompidou ChM xxx
Thumb_default
Bravo Ines, et si jamais tu ne peux pas nous envoyer le catalogue, nous le recupererons chez tes parents ! Les Chabrelie.
Thumb_default
Créer, c.est faire avancer le monde. Merci à toute l'equipe et longue vie à vos futures créations.