Une exposition inédite: l’art contemporain est invité pour la première fois au musée Nissim de Camondo! Proposition de onze commissaires, étudiants à l’université Paris IV, l’exposition « Échos » se tiendra du 14 septembre au 9 octobre 2011 au musée Nissim de Camondo. Nous avons besoin de votre soutien pour produire une œuvre exceptionnelle !

Large_logo_echos_2

Présentation détaillée du projet

Les commissaires de l’exposition issus de l’Université Paris IV-Sorbonne organisent un parcours d’art contemporain dans les différents espaces de l’ancienne demeure du collectionneur, le comte Moïse de Camondo. Situé en bordure du parc Monceau, dans le 8e arrondissement de Paris, ce musée abrite une collection d’objets d’art et de mobilier du XVIIIe siècle, réputée pour son excellence. Confié à l’État à la mort du comte, le musée Nissim de Camondo est aujourd’hui géré par l’institution des Arts Décoratifs de Paris.


Du 14 septembre au 9 octobre 2011, les œuvres d’art contemporain viendront ponctuer les espaces du musée Nissim de Camondo mettant ainsi subtilement en tension art du passé et création actuelle. L’exposition se développe autour de la thématique de l’absence en faisant ainsi écho à l’histoire du lieu, demeure de la famille Camondo aujourd’hui éteinte. L'art contemporain met en lumière la nature originelle du lieu et offre au visiteur une nouvelle manière de l’appréhender.



© Les Arts Décoratifs / Luc Boegly

 

Grands noms et jeune création : « Échos » présente simultanément des artistes de renommée internationale comme Louise Bourgeois et Felix Gonzalez-Torres, des artistes majeurs de la scène actuelle tels Sigalit Landau, Wilfredo Prieto ou Véronique Joumard et des très jeunes artistes.


Chaque artiste présente une ou deux œuvres afin de constituer un ensemble cohérent de pièces anciennes et de nouvelles productions réalisées à l’occasion de l’exposition.

Qui suis-je ?

Réunis en collectif associatif, les onze commissaires âgés de 24 à 27 ans sont tous étudiants en Master 2 Professionnel L’art contemporain et son exposition à l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV). Ce Master qui prépare sur le terrain au métier de commissaire d’exposition est une formation privilégiée et unique permettant de se concentrer sur la question du rôle du commissaire et de ses fonctions de médiateur entre l’artiste et le public. Depuis 2000, chaque promotion a assuré le commissariat d’une exposition dans un lieu parisien différent : cette année, le musée Nissim de Camodo leur ouvre ses portes.

 




À quoi servira la collecte ?

Les fond collectés nous permettrons de financier la production des bonbons dont la pièce de Felix Gonzalez-Torres se compose. Les oeuvres de l'artiste cubain, conservées dans les musées et collections particulières les plus prestigieuses, jouent avec le spectateur. Dans l'idée d'un art participatif, le visiteur est impliqué activement dans le processus créatif de Felix Gonzalez-Torres. Il peut ainsi être invité à emporter avec lui un bonbon, une affiche ou d’autres objets constitutifs des œuvres. Ces prélèvements – conduisant progressivement à la disparition matérielle de l’œuvre – sont, pour l’artiste, la métaphore du caractère éphémère de la vie


L’œuvre présentée au musée Nissim de Camondo, Untitled (Portrait of Dad) se constitue de plusieurs centaine de bonbons devant être produits pour l’exposition. Comme la plupart des œuvres de Felix Gonzalez-Torres, cette pièce évoque l’idée d’absence, du manque et le passage du temps, fils rouges de l’exposition.


Nous avons besoin de votre soutien pour à la fois permettre de réaliser l’œuvre de Félix Gonzalez-Torres pour le début de l’exposition mais également de la réactiver, de la reconstituer au fil du temps. Nous avons besoin de votre aide pour donner et redonner vie à cette œuvre fondamentale de l’exposition « Échos »  !