Aidez nous à réaliser notre projet d'exposition à l'Alliance Française de Quito, en Equateur !

Large_12503200_10208065416347269_105888682_n-1459292260-1459292278

Présentation détaillée du projet

  

                                     Logo-rond---copie-1459096474

 

 

 

Capture_d__cran_2016-03-27___17.50.38-1459093916

 

 

Le Collectif In Extremis est composé de onze jeunes artistes des Beaux Arts de Montpellier et Paris :

 

Nicolas Aguirre, Marine Grabiel, Marion Lisch, Pierre Peres, Emile Copello, Geoffrey Badel, Quentin L’helgouac’h, Chloé Viton, Eva Mulleras, Ekiem Barbier, Félix Mazard se rassemblent pour un projet d’exposition. 

 

Nous avons créé cette association en Janvier 2016 afin de mettre en place des évènements collectifs, des échanges artistiques au cours d‘expositions et de rencontres.

 

Ayant déjà travaillé ensemble auparavant lors d’expositions et de travaux d’études, nous souhaitons rassembler les recherches et les travaux afin de croiser nos parcours et pratiques individuelles. 

 

Nous souhaitons ainsi monter des projets afin de nous professionnaliser dans des pratiques artistiques a la fin de nos études.

 

   

 

      Qui__1-1459095539

 

 

 

 

Capture_d__cran_2016-03-27___17.50.51-1459093958

 

 

 

FROM A TO B est un projet d’exposition dans la galerie de l’Alliance française de Quito en Équateur et dans un second temps à l’Alliance française de Montpellier.  

 

Ce projet débutera par un temps de résidence, chez l’artiste Yolanda Cardenas, à Quito, durant laquelle nous produiront des œuvres sur place en relation avec les habitants de Quito.

 

L’exposition est pensée comme une traversée. Le passage de la France à l’Equateur par les eaux ou par les airs; tisser un lien entre deux rives. 

Des idées qui mûrissent à travers les esprits. Traverser est un mouvement, comme tracer une ligne d’un point à un autre. Parfois un aller-retour se crée et permet d’échanger, de partager et de transmettre. 

 

Rompre avec le quotidien en multipliant les rencontres nous permettra de nourrir une réflexion déjà amorcée. Et le voyage est une expérience importante pour l’apprentissage et l’évolution d’un travail artistique.

 

Nous avons réfléchis à la deuxième vie des pièces : elles seront échangées, données, recyclée, intégrées à des espaces publiques ou naturels, selon leurs différentes caractéristiques. 

 

 

       Ou_-1459095712

       Alliance française de Quito

 

 

 

Capture_d__cran_2016-03-27___17.50.59-1459093977

 

Du 1er au 31 aout 2016

 

Nous arriverons à Quito au début du mois d’août 2016, entre le 1er et le 3. 

Une fois sur place, nous commencerons la conception des œuvres pendant 3 semaines. 

Une semaine d’accrochage est prévue avant le 31 aout, date du vernissage.

L’exposition durera ensuite jusqu’à la fin du moi de septembre.

 

Durant le mois d’aout se déroule le mois des Arts, événement durant lequel plusieurs ateliers d’artiste sont ouverts au publique.

 

Ce sera l’occasion pour nous de rencontrer et créer des liens avec les artistes, les artisans et les habitants du quartier.

   

 

 

 

 12644693_981464365254458_8226539200739791731_n-1459274230

  Ateliers ouverts pendant le mois des Arts, Quito

 

 

 

 

Capture_d__cran_2016-03-27___17.51.06-1459094005

 

 

L’exposition se déroulera à la galerie de l’alliance française de Quito en Équateur

 

Le lieu de résidence se situe dans l’atelier de Yolanda Cardenas, une artiste habitant au cœur de la ville, qui possède un atelier de gravure et de céramique.

 

   

  Ou_-1459095820

Lieu de la résidence, quartier de la Floresta, Quito

 

 

 

Capture_d__cran_2016-03-27___17.51.13-1459094017

 

 

Pour que ce projet soit possible, en prenant en compte les grandes diversités de pratiques des membres de l’association, nous avons besoin de matériaux de construction, multimédia et de

graphisme .

 

Pour cela, nous  avons mis en place des partenariats :

 

Tout d’abord avec l’artiste Yolanda Cardenas qui nous donne accès au lieu de résidence et à plusieurs outils de travail.

 

Puis avec le collectif De La Floresta, qui nous invite à participer aux portes ouvertes des atelier durant le mois des arts.

 

Et avec Novapan, un négociant en bois. Cette entreprise nous fournira en bois, dans le cadre d’un échange : nous leur donnerons une œuvre à la fin de l’exposition en contrepartie.

 

 

 

 

Capture_d__cran_2016-03-27___17.51.23-1459094030

 

 

Dans un second temps nous mettrons en place une exposition « Retour » en France, afin de donner une nouvelle dimension à ce projet en prolongeant la recherche entreprise lors du passage de la France à l’Équateur.

 

Ce deuxième volet ne sera pas seulement une rétrospective de From A to B. 

Nous le pensons également comme une manière de donner une deuxième forme et une deuxième vie aux pièces réalisées à Quito. Nos expériences vécues deviendront notre matière première pour les créations de l’exposition Retour.

 

Comment re présenter les œuvres créées à Quito ? Certaines œuvres qui ne pourront être ramenées en France, par choix ou par soucis de transport, devront forcément être rejouées, repensées, dans ce nouveau contexte impliquant leur traduction dans d’autres formes, matériaux et présentations. Par exemple, donner une dimension vidéo et numérique à une sculpture qui vit à l’autre bout du monde, etc. …

 

L’intérêt principal de cette exposition Retour est de travailler avec la question du contexte. C’est à dire, la transformation et la traduction des modes et formes de présentation et de perception des œuvres ; From A to B, de Montpellier à Quito, de la France à l’Équateur… From B to A.

 

Nous allons filmer durant la résidence en Équateur afin d’avoir la possibilité de réaliser un film qui retranscrirait toutes les étapes de l’exposition : du temps de la résidence jusqu’au montage et au vernissage. Ce film sera l’occasion de partager et de transmettre notre expérience de travail et de création dans un autre pays, ainsi que les liens que nous aurons développé avec la population et le milieu artistique de Quito.

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Les fonds récoltés constitueront un important soutien financier que ce soit pour le matériel ou pour les dépenses de transports et de vie quotidienne

 

Nous avons besoin de 20 500€  :

 

- frais de production (matériel : papier, argile, métal, matériel de dessin, peinture, éclairage, outils, location de matériel multimédia : caméra, enceintes, micros ...) (5 500€) 

 

- frais de transport: billets d’avion (1100€/ personne : 11 000€) 

 

- frais de vie au quotidien (350€/ personne : 3 500€) 

 

- frais pour l'exposition retours en France (Tirages photo, Matériaux, outils, location matériel multimédia, impression flyers et affiches, édition catalogue d'expo : 1 500€ )

 

Tout dépassement de cette somme permettra de meilleures conditions de création et sera investi dans l’achat de matériel supplémentaire ajoutant une qualité au projet.

Nous auront la possibilité de réaliser de meilleurs catalogues d'exposition, ainsi que d'améliorer la qualité de l'exposition retours en France.                                           

     

 

 

BUDGET DU PROJET «FROM A TO B»

 

 

       Camembert_bleu_good-1459093623

 

 

 

 

                                   

 

       

 

Voilà les images de nos différentes sérigraphies pour les contreparties :

 

 

       12503110_10208064797971810_1629830026_n-1459289352

 

 

 

 

 

Plus d'informations sur notre page Facebook : Le Collectif In Extremis

 

 

 

 

 

 

Thumb_12694600_10208650096313989_427069064216171676_o-1458229289
Le Collectif In Extremis

Nous sommes le collectif In Extremis, nous sommes 11 étudiants en Arts de Montpellier et Paris : Nicolas Aguirre, Geoffrey Badel, Ekiem Barbier, Emile Copello, Marine Grabiel, Quentin L’helgouac'h, Marion Lisch, Félix Mazard, Eva Mulleras, Pierre Peres, Chloé Viton. Après avoir collaboré lors de plusieurs expositions collectives à Montpellier telles... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bonne chance
Thumb_default
WOUUUUUUUUUUUUUUHAAAAARRRRSSSKKK
Thumb_default
Bonjour Quentin, ravie d'apporter ma petite contribution à ce beau projet artistique. Je rejoins le clan des inconditionnels portés par tes parents. Christiane