Permettre le financement d'une exposition de photographies réalisées auprès de patients et soignants en institution psychiatrique.

Large_visuel_expo_sans_photo

Présentation détaillée du projet

Les photographies ont été réalisées dans le cadre d'un projet personnel de fin d'études en école de photographie. Ce projet vient valider les deux années d'études que j'ai suivies à l'Ecole Supérieure des Métiers Artistiques de Montpellier.

 

Je travaille sur le portrait et j'étais en quète de personnes capables de se présenter devant mon objectif sans fard, sans être dans une forme de représentation de soi mais d"être" simplement..C'est presque sans m'en rendre compte que je me suis alors dirigé vers une population que j'avais déjà cottoyée dans le cadre de mon ancienne activité professionnelle (infirmier).

J'ai parallèlement à cela une réflexion depuis des années sur la notion de représentation, de perception du monde. C'est pourquoi j'ai pris la décision d'inclure dans mon projet à la fois patients et soignants d'une unité de psychiatrie. Jouer sur une confusion des genres et semer le doute , venir chahuter les certitudes.

 

Je me suis apperçu au cours de ce travail que mon approche et mes choix de sujets photographiques m'orientaient vers des sujets difficiles en terme de charge émotionnelle mais également et terme d'accessibilité.

Comme si la dificulté d'aborder ces sujets n'était pas suffisante, j'ai fais le choix de les traiter en grand format. Je travaille en effet à la chambre photographique 4x5 inch. Ce choix là est motivé non seulement par l'incroyable piqué et la résolution d'image depassant toutes les autres formes de capture mais également par le temps de prise de vue qui est ralenti et impose ainsi une réflexion et une ouverture à l'autre. C'est également un moyen de mettre en exergue une profondeur dans le portrait, de privilégier la présence du sujet par rapport à un confort de prise de vue.

 

 

 

 

 

 

   

 

 

 

 

    

Ce travail vient en résonnance avec un mémoire intitulé :" Photographie et schizophrénie , naissance d'un Je photographique"

 

Pour essayer de comprendre ma démarche je vous propose la lecture d'un extrait de ce mémoire abordant un lien entre mon travail et une figure mythologique.

 

Ajax était considéré comme un des plus forts et des plus vaillants guerriers grecs. Une dispute éclata entre Ulysse et Ajax pour l’obtention de l’armure d’Achille, blessé mortellement par une flèche décochée par Pâris. Ce fut à Ulysse que cet objet sans prix fut remis. Pour se venger, Ajax voulut attaquer ses alliés durant la nuit, mais la haine d’Athéna le jeta dans la folie et il tua un troupeau de moutons. Quand il retrouva la raison, il fut accablé de honte et se jeta sur l'épée qu'Hector lui avait offerte. (Sophocle, Ajax). Agamemnon et Ménélas, qui refusent de lui donner une sépulture en raison des fautes commises pendant sa folie, reviendront sur leur décision après l''intervention d'Ulysse. C'est précisément autour de l'intervention d'Ulysse que réside la relation entre ce mythe et mon travail.

                « A Athéna qui l'invitait à rire de la folie de son ennemi mortel, Ulysse répond:

                " Bien qu'Ajax me haïsse, j'aperçois en lui, en sa folie même, quelque chose de mien".

 

"C'est seulement sur le fond des structures humaines communes [...] que nous pouvons comprendre l'autre, malade ou sain. Et seulement dans la mesure où la transcendance inégalable de son visage ou de sa voix nous met nous-mêmes en question. "

 

Henri Maldiney, Penser l’homme et la folie, Ed. Million,

 

   

 

L'investissement personnel apporté à ce travail, la qualité qui en ressort,  le sujet traité et la manière dont il est abordé sont autant de raisons pour lesquelles je veux le partager.

Venir titiller les codes de la perception.

Perturber les représentations sociales de la folie.

Bousculer quelques certitudes.

Voila pourquoi cette exposition doit avoir lieu.

Votre soutien est primordial pour qu'éclose quelque chose de neuf et de beau.

 

 

 

En raison de questions de droits de diffusion les visuels de l’expo ont dû être retirés et ne serront visibles que sur mon site

 

Pour un visuel des photographies veuillez cliquer ici.

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira à financer les frais de tirage pour une exposition de 10 portraits en format 120x80 cm contrecollés sur alluminium.

Tirages 120x80 = 48€ piece

Contrecollage sur Dibond + rehausse de 20 mm = 193 € piece

soit 241€ par photo X10 = 2410€

 

L'exposition sera présentée successivement dans deux lieux.

Galerie  open space à Sète

Espace culturel du CHRU La Colombière Montpellier

 

A ma charge :

Les 910 €

Les frais déjà engagés (Achat de pellicules+ développement) 200 €

Frais de communication pour les expos 500€

Thumb_img_4529oweb
fredarnaud74

Infirmier âgé de 38 ans, papa de 2 enfants de 5 ans et 3 mois... j'ai entrepris une reconversion professionnelle dans la photographie. Je termine actuellement un Cycle Professionnel en Photographie à l’École Supérieure des Métiers Artistiques de Montpellier.

Derniers commentaires

Thumb_default
En toute objectivité enfin un vrai artiste avec du talent!!!!!
Thumb_default
Mon Cher FA quel beau projet et quel choix.... J'ai hâte de voir ça en vrai !!! Bises Alex
Thumb_default
Un projècte que fa sens dins un mond que l'òme ne pòrta las doas fàcias de Janus...