Participez au financement de l'exposition "OMU" de Nathalie Bagarry "Festival Européen de la Photo de Nu" 2015 à Arles.

Large_aa_essai-1423655488

Présentation détaillée du projet

 

 

Bonjour à tous,

Voilà, j'ai besoin de vous.

 

Mon projet photographique a été sélectionné pour l'édition du 15e Festival Européen de la photo de Nu qui se déroulera du 7 au 17 mai 2015 à Arles et aux Baux de Provence.

 

Je suis vraiment heureuse car ce projet  me tient à cœur !

 

J'ai réalisé cette série entre 2012 et 2014.Elle se compose de 80 diptyques (1 portrait+1 portrait sexe) qui sont reconstitués en fragment sous forme de dix polyptyques. Je souhaitais isoler, interroger des zones du corps masculin.  Photographier le corps sans artifice, sans présence des codes sociaux, des corps sincères non retouchés en post -traitement. Conserver les rides, les boutons, les cicatrices etc... C'est aussi essayer de capter comment le temps nous traverse.Chaque homme pouvait participer. Peu m’importait l’âge ou la plastique.L’humain seul m’intéressait.

 

J'ai un rapport au corps naturel et sans tabou, très jeune j'ai considéré le mien comme un ami, je ne l'ai jamais diabolisé et n'en ai jamais eu honte.J'ai décidé de me lancer dans ce projet sans vraiment savoir ce que j'allais y trouver mais il était clair que je devais réaliser cette série. Au final si je devais retenir quelque chose c'est la magnifique aventure humaine et photographique que j'ai vécu. Le corps est une grande histoire qui conserve sa part son mystère...

 

Certaines images représentant le corps humain dans un état de nudité ne sont pas dévoilées dans leur intégralité afin de respecter la charte d'utilisation du site Kiss Kiss Bank Bank. Vous pouvez découvrir ce travail sur mon site internet : www.nathaliebagarry.com

 

 

 

Pastille-2-kiss-1423730264

 

Ci-dessus extrait  polyptyque 

 

 

J_omu_nathalie_bagarry-1423650242

 

 

 

Nous pourrions tous être modèles pour la série OMU. Parce que nous sommes tous un échantillon du beau, de l’humain et du charnel. De même, tout grain de peau est par essence photogénique. Or s’il est question de génétique ici, c’est de celle du genre (humain) tout autant que de celle de la genèse (sexuée). Comment alors, témoigner de cette identité charnelle sans cesse changeante ?

 

La force du cadrage est de se mettre au service d’une esthétique du fragment. A défaut de pouvoir faire figurer l’infinie diversité des corps, la bichromie élève les espèces au genre. Fragmentés et fissurés, les hommes n’en sont pas moins uniques, de par cette dualité même : force et faiblesse. La dissection n’est qu’apparence, car le genre humain est dévoilé sous l’espèce fascinante du mâle, elle-même si diverse ; or notre corps en général et en particulier notre peau sont un lieu de partage, avec le monde et avec les autres ; et c’est en conséquence de la peau qu’il faut partir.

La chair est partage et passage. Fort, le corps s’acharne à vivre, à vouloir, à aimer. Faible, il souffre, crie et puis meurt. Il est dual : force de vie et peur de voir. Les mains voient pour les yeux clos. Quand elle fait miroiter la peau, la photographie détaille l’infinité. Tissus et phanères, dermes et poils, veines et artères ne sont rien de moins que des amas de cellules, entassant elles-mêmes en leur sein la vie. La mise en abyme nous plonge immédiatement dans l’empire de la chair.

 

Damien Poublanc

 

 

7_dyptique_intimit_s_d_voil_es_nathalie_bagarry-1423650264

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira à financer la production de cette exposition : 

 

- 10 tirages 80x 80 cm / Impression numérique HD sur papier Hahnemulhe fine art + contre-collage sur dibond 3mm / 2 rails allu

 

- 1 tirage 80x100 cm / Impression numérique HD sur papier Hahnemulhe fine art 

 

- TOTAL : 1467 €

 

Si j'ai la chance d'atteindre cette somme, et si l'objectif est dépassé, le surplus servira à financer l'encadrement sous verre du tirage 80x100cm et les frais de fonctionnement  de 8% TTC du site Kiss Kiss Bang Bang qui m'aura permis de collecter la somme espérée.

 

Thumb_dsc_0582-1424333481
Nathalie Bagarry

Née en 1970, je vit et travaille actuellement en Provence. Auteur-compositeur-interprète pendant de nombreuses années, c'est en 2010 que je découvre et choisit exclusivement la photographie comme outil de création et passerelle envers autrui. Je développe un travail sur le portrait puis sur le corps. L'année 2014 sera consacrée à l'apprentissage de... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bravo pour votre travail Nathalie ! J'espère que ce projet se concrétisera. Bien cordialement. Bruno
Thumb_default
Génial Nathalie, j'adore !