Le bibliobus est un bus aménagé en bibliothèque qui offre ses services gratuitement aux membres de communautés isolées de la province de Cochabamba en Bolivie. Les activités proposées s’adressent surtout à des enfants âgés de 6 à 14 ans.

Large_bibliotheque_ambulante_de_cochabamba_nice

The project

Ce projet existe depuis 2009 et s’inscrit dans les actions éducatives impulsées par le réseau associatif: www.ayni.org

 




Les services proposés par le bibliobus sont les suivants :


Aux enfants et aux adolescents


- libre accès à une bibliographie variée (contes, nouvelles) prenant  également en compte le contexte culturel de la Bolivie et de l’Amérique latine.

- ateliers d’animation à la lecture et à l’écriture. Donner aux enfants le goût de la lecture, - améliorer sa compréhension, valoriser leur expression écrite sont pour nous des objectifs primordiaux.

- aide individualisée aux devoirs et possibilité de consulter des ouvrages  didactiques  de niveau primaire et secondaire  mais aussi des livres tels que : dictionnaires, encyclopédies, atlas, livres d’art.

- ateliers d’expression artistique (dessin, peinture, activités manuelles, musique …)

- ateliers de sensibilisation à la santé, à la nutrition, à l’environnement

- mise à disposition de jeux didactiques et ludiques ;

- projections suivies de débats sur des thèmes divers : inter-culturalité, cultures d’autres pays, thèmes de société (drogue, violence, valeurs éthiques, citoyenneté…)

 

Aux adultes :


- presse nationale et internationale, revues

- documents sur la vie pratique (santé, hygiène, cuisine, éducation, formalités administratives) 

Le Bibliobus est accueilli avec beaucoup d’enthousiasme par les communautés et les enfants nous attendent avec impatience. Durant l’année 2010, nous avons accueilli règulièrement environ 3 000 enfants.

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour plus d'infos:


Vidéo-Reportage


En juin 2010, une équipe de la télévision bolivienne a réalisé un reportage sur le bibliobus qui vous donnera des informations sur son fonctionnement.


Partenariat avec l’Association CONSTELLATION


Nous travaillons en partenariat avec l’Association française CONSTELLATION qui centralise les peintures réalisées par des enfants du monde entier et qui, après sélection, les publient  dans la revue trimestrielle « Constellation ». Les dessins de « nos » enfants ont déjà été sélectionnés à deux reprises et je vous laisse imaginer leur fierté lorsqu’ils découvrent leur chef d’œuvre imprimé sur un joli papier glacé avec leur nom indiqué en dessous !


Pour voir les dernières productions des enfants, vous pouvez cliquer sur ce lien


Témoignage de deux volontaires boliviens


Mario et Felicidad forment un couple de volontaires attachant et impliqué. Ils s’attachent ici à partager leur expérience et à retranscrire les ressentis et réflexions des enfants qu’ils ont accompagnés. Ce témoignage nous éclaire ainsi sur la réalité de la vie quotidienne des enfants et sur ce que représente pour eux le bibliobus.

 « Cela fait plus de 20 ans que nous vivons à la campagne, et durant tout ce temps, nous n'avons écrit que quelques lettres à notre famille, ou de temps en temps, les comptes-rendus des assemblées communautaires. C’est donc notre première expérience d'écriture d’un témoignage, qui vient relater notre -également- première expérience en tant que volontaires pour le Bibliobus.


Membres d’un syndicat paysan, nous y sommes chargés de renforcer l’éducation au sein de notre communauté. Nous recherchons à ce titre, en ville, toute alternative qui pourrait nous inspirer. C’est comme cela que nous avons rencontré Anne puis l’équipe du Bibliobus. Curieux de vivre l’expérience « du dedans », nous avons rejoint l’équipe du bibliobus par une chaude après-midi mais avons été vite soulagés par la douce fraîcheur de nouvelles rencontres : Adela, Hans, Rocío, Liliana, Edwin…


A notre arrivée dans un quartier retiré de Quillacollo, nous avons été interpellés par la “corne de brume” qu’a fait sonner Ramiro pour annoncer aux enfants notre arrivée. Nous avons été encore plus surpris quand, au coin de la rue, nous vîmes plusieurs enfants accourir pour former une file disciplinée, chacun attendant son tour pour se laver les mains. D’autres, dès l’arrêt du bus, se sont précipités pour installer les tables en plastique. Ils avaient l’air de savoir parfaitement que faire et comment. Nous nous sommes donc contentés de les observer et de les aider occasionnellement.


Durant les trois heures qui ont suivi, nous avons eu la chance de partager avec les petits garçons et filles du quartier, essayant de les aider dans les activités de la journée : dessiner et peindre de petits cadeaux pour leur maman. Ce qui nous a plus, c’est l’enthousiasme, la joie et la concentration de quelques instants qu’a montré une grande majorité des enfants. Ainsi que les commentaires qu’ils faisaient lorsqu’ils « travaillaient ». La volonté et la responsabilité de l’équipe du projet nous a aussi beaucoup touché.


Les deux jeudis suivants, déjà plus acclimatés, nous commençons à entamer un vrai dialogue avec certaines des petites filles bénéficiaires, qui ne veulent rater pour rien au monde leur rendez-vous hebdomadaire avec le Bibliobus. Elles aiment y lire, dessiner, peindre… Yolanda par exemple, doit venir avec son petit frère âgé d’un an, dont elle prend soin pendant que ses parents travaillent. Elle a dû lutter, comme ses petites camarades, pour obtenir la permission parentale de rejoindre le bibliobus. Lidia quant à elle, arrive toujours en retard car elle est scolarisée le matin et doit à son retour de l’école faire les travaux ménagers, en tant que fille aînée de la famille. Roberto pour sa part nous a confié « Je ne savais ni lire ni dessiner. Aujourd’hui je peux. Je vais continuer à venir n’est ce pas ? »


Ces expériences nous ont convaincu du travail du Bibliobus pour l’éducation des enfants, ce qui nous a enchantés. Et nous sommes persuadés que s’il pouvait passer dans notre communauté, nos enfants profiteraient aussi avec bonheur de ce cadeau ».


Mario et Feli

Qui suis-je ?

Je m’appelle Anne Courrèges et suis  professeur à la retraite. Dès que j’ai pu me dégager de mes obligations professionnelles (en 2007) et après plusieurs voyages en Bolivie, j’ai décidé de m’installer à Cochabamba et de m’investir dans un projet lié à l’Education. C’est ainsi que j’ai rencontré les membres de l’Association Ayni dont je partage la philosophie et les valeurs et qu’est né le projet du bibliobus. Très rapidement, j’ai eu la chance de rencontrer des boliviens qui se sont investis durablement dans le projet.

 

Why fund it?

Nous souhaiterions amplifier les services offerts par le bibliobus en mettant en place un atelier d’informatique. C’est une demande récurrente de notre public et nous pensons aussi que la maîtrise de l’outil informatique est incontournable à notre époque. Notre objectif pédagogique est d’initier les enfants au maniement de logiciels de base tels que Word et Excel et également à la recherche d’informations sur internet .

 1500 € seraient suffisants pour acquérir ce matériel et pouvoir démarrer cet atelier. Ils permettraient d'acheter 2 ordinateurs à 750 € chacun.


Vu nos conditions de travail (espace couvert mais à l’air libre et donc exposé à la poussière), nous avons aménagé la partie arrière de notre bus pour pouvoir installer deux ordinateurs portables et une imprimante, matériel que nous n’avons pas encore, faute de moyens financiers, c’est pourquoi nous comptons sur vous !

 

  

Newest comments

Thumb_default
Merci Ingrid!!!
Thumb_default
et merci à tous ceux qui ont diffusé cet appel autour d'eux :)
Thumb_default
Merci beaucoup Marion Faure!!!