anatvig presents

Fantasme

Fantasme, le fantasme de l'homme, le fantasme de l'artiste, le fantasme du spectateur. Voilà ce que raconte ce court-métrage.

Large_essay_5___titre

The project

Synopsis détaillé

 

Fantasme est une réflexion autour de l'artiste et de son modèle. Une mise en lumière des fantasmes que peut nourrir l'artiste envers son modèle. Comment chaque œuvre est rattachée à une histoire, à une émotion qu'a pu ressentir l'artiste pour une personne ou un événement.

 

Dans une première partie, nous suivons le parcours de Julien. Jeune homme dont la candidature à l'entrée de l'école de l'Opéra national de Paris vient d'être rejetée ; dont la copine : Mélanie, vient de le larguer par sms et qui va se faire racketter son sac par trois hommes sur les quais de Seine. Déprimé, il va alors se rendre dans un bar pour noyer son chagrin.

 

Arthur, jeune artiste qui aspire à faire de la BD remarque Julien et va alors l'aborder et lui proposer de passer la soirée avec lui. Va alors commencer un jeu de séduction dans lequel Julien va finir par se laisser emporter. Après un passage en boîte de nuit, Arthur va emmener Julien chez lui et ils vont coucher ensemble. Le lendemain, lorsque Julien se réveille, il découvre que Arthur a fait un dessin de lui en train de dormir.

 

Nous nous retrouvons ensuite dans une galerie d'art pour le vernissage de l'exposition Fantasme de Arthur. Il raconte l'histoire que nous venons de suivre à un groupe de gens faisant face au portrait de Julien. Il va ensuite aborder Antoine, qui ressemble traits pour traits à Julien. Nous découvrons alors que l'histoire de Julien n'est qu'une invention de la part d'Arthur pour illustrer son portrait.

Une dernière mise en abyme va même nous faire douter de la réalité de la scène de vernissage. Nous voyons Arthur en train de finir un planche de BD représentant Antoine et Arthur en train de s'embrasser dans une galerie d'art.

 

Exemple de dessin d'Arthur : 

 

Img_0597

 

GENÈSE DU PROJET :

 

Pour ce film je n'ai pas réfléchi à une histoire ou un thème à aborder, je me suis juste laissé porter par l'écriture. L'histoire est passée par différentes phases, de la petite anecdote sans grand intérêt à la réflexion autour de l'oeuvre, du modèle, et de l'artiste qu’il est devenu. Je me suis laissé porter par mes fantasmes en tant que réalisateur, en tant que spectateur et en tant qu'homme gay. J'y ai donc disséminé mes goûts et mes envies dans un fantasme autour d'un artiste. 

 

Arthur est une projection fantasmagorique. C’est un artiste très à l'aise, beau et talentueux. Il sait parler de son travail et sait emmener les gens là où il le souhaite. Bref, en quelque sorte l'homme idéal. Evidemment ses goûts sont très proches des miens et lorsqu'il évoque ses idoles de la BD, en réalité, ce sont des miens dont il parle. 

Julien, quant à lui, a une nature similaire à la mienne, mais il est aussi, paradoxalement, très diffèrent. C’est une projection du fantasme de l'artiste. Le modèle avec lequel on peut coucher. Il est l'amant inaccessible. Si Arthur est mon fantasme, Julien est le fantasme d'Arthur. En réalité, il vit la situation que j’aimerais vivre : être le fantasme.

 

2ème exemple de dessin d'Arthur : 

 

Img_0596

 

LE CASTING : 

 

Sergeï Philippenko tiendra le rôle de Arthur. Il a été trapésiste sur le spéctacle "OVO" du cirque du soleil, après être sortie de l'académie nationale supérieur Fratellini. Il est ensuite entré au studio Pygmalion et il a tourné depuis dans plusieurs court-métrage. Il a l'assurance, et la fraicheur nécessaire au personnage d'Arthur, je suis trés emballé à l'idée de travailler avec lui.

 

039

 

Anatole Vigliano tiendra le rôle de Julien. C'est la première fois que je serais devant la caméra, mais je suis déjà monté sur scéne plusieurs fois que ça sois pour danser sur la scéne du théâtre sébastopole à Lille (avec la compagnie des ballets de la jeunesse) ou bien lorsque j'ai mis en scène Roméo et Juliette de Shakespear au ycée. Pour moi, jouer est presque aussi important que de mettre en scéne surtout dans ce court-métrage en particulier. 

Dsc_9596_2

 

L'EQUIPE TECHNIQUE :

 

Pour mener à bien ce projet, je me suis entouré d'une bonne équipe en qui j'ai toute confiance. Nous nous sommes tous rencontré à l'ESRA et avons apris à nous connaitre au fil de nos trois années d'étude. 

Je ne peux pas rêver meilleur équipe pour réaliser ce film.

 

Réalisation : 

 

Réalisateur - Anatole Vigliano 

1ère Assistante réalisateur - Maréva Assouline 

2ème Assistant réalisateur - Alexandre Moyse

Illustratrice - Audrey Deval (sous réserve)

 

Capture_d__cran_2013-05-18___19.02.32

 

Production

 

Producteur délégué - Anatole Vigliano 

Directeur de Production - Arthur Chaudemanche 

Capture_d__cran_2013-05-12___17.02.19

 

Image

 

Chef Opérateur - Jean-Thomas Miquelot 

Capture_d__cran_2013-05-12___17.05.08

 

 

 

Son

 

Ingénieur Son - Alex Komasa

Alex_komasa

 

Régie : 

 

Régisseuse Générale - Violète De La Vega

Régisseuse Adjointe - Maryline Ribeiro

Capture_d__cran_2013-05-12___17.09.54

 

ESTHETIQUE DU FILM :

 

Pour l'esthétique du film, voici quelques idées lumières que l'on retrouvera dans le film : 

 

Pour la scène du vernissage dans la galerie, je vois une ambiance trés lumineuse dans un endroit très épuré. C'est l'instant où le travail d'Arthur est mis en lumière et pour ce faire j'aimerais avoir une lumière un peu diffuse et immaculée. 

 

Référence "Bruce tout puissant" :

 

Galerie__vernissage

 

Pour les extérieurs rues, je vois une ambiance plutôt chaleureuse. Une lumière chaude légérement jaune que donne les éclairages publiques à Paris. Le but est de filmer un extérieur nuit à Paris qui soit le plus beau possible. Un Paris un peu fantasmé comme dans le film de Woody Allen

 

Référence "Minuit à Paris" :

 

Ext_rieur_rue_nuit

 

Pour la boîte de nuit, il faut une ambiance colorée et éléctrique. Encore une fois l'ambiance doit être légérement fantasmagorique, les boîtes de nuit sont déjà des endroits aux lumières psychédéliques donc le but est d'arriver à installer une ambiance colorée qui mette en valeur les personnages et les détache de la foule.

 

Référence "Les infidèles" :

 

Boite_de_nuit_

 

Pour la scène en appartement, quand il dessine le portrait, contrairement au vernissage, je veux une ambiance trés contrastée avec des jeux d'ombre. Ce sont des moments d'introspection pendant lesquels il crée, il sera donc assez isolé en lumiére dans un décor dans l'ombre.

 

Référence "Titanic" :

 

Sc_ne_int_rieur_appartement_

 

Pour l'ensemble du film je veux une lumière qui soit une mise en valeur des personnages. Le film est un jeu sur le fantasme, et l'intention lumière n'est donc pas dans le réalisme mais plutôt dans l'esthétisme marqué. 

 

 

APRES TOURNAGE :

 

Notre ambition pour ce film est de le présenter à des festivals en France et à l'International ainsi que de le projeter dans des petits cinémas indépendants afin de toucher un maximum de publics. 

 

 

 

L'équipe de "Fantasme" 

 

 

Why fund it?

 

Nous cherchons à réunir la somme de 3000 € pour réussir au mieux ce film : 

 

Elle sera repartie entre :

 

- Les lieux (boîte de nuit, bar, galerie) 

 

- la décoration (toiles) 

 

- la matériel (caméra, lumière, machinerie...)

 

- le maquillage et la coiffure 

 

- la régie (nourriture, essence ...).

Thumb_dsc_9595_2
anatvig

J'ai toujours été attiré par le milieu du spectacle aussi loin que je me rappelle. J'ai fait de la danse classique et contemporaine pendant des années, d'abord au conservatoire de Lille, puis dans une compagnie. Je me suis produit plusieurs années de suite sur la scène du théâtre Sébastopol de Lille dans le cadre du spectacle de fin d'année de la... See more

Newest comments

Thumb_dsc_9595_2
Découpage finis, début du story-board je vous met des aperçus très très vite ;)
Thumb_dsc_9595_2
merci véro <3
Thumb_default
Une réflexion tout en finesse :)!