Participez au financement du livre "Fantômes d'Anatolie", et permettez à ce grand projet de voir le jour.

Large_visuel_titre-1416503911

Présentation détaillée du projet

 

 

 

140625faesq-couv-1416430437

 

Chers donateurs, chers amis, chers lecteurs, 

 

Voici une histoire qui ne peut plus attendre d'être lue, regardée, feuilletée, entendue. 

 

Ce n'est pas mon histoire, mais celle d'un peuple. Peut être le vôtre, peut être pas. C'est l'histoire de l'homme, des hommes. 

 

C'est une histoire qui peine à se faire entendre, mais peut être que grâce à votre soutien, à votre collaboration, à la participation de tous, ce livre apportera ses voix au cours de l'histoire. 

 

Le projet photographique "Fantômes d'Anatolie" porte un regard sur l'histoire du génocide arménien. 

 

Dans ce travail, j'explore les traces et la place du génocide dans l'histoire, et les conséquences de son déni. 

 

Je me suis intéressée à la question du négationnisme sur la communauté arménienne et la société turque, à travers des images évocatrices, actualisant une histoire contemporaine, dont on commémorera le centenaire en avril 2015.

 

 

Fa09_ani__saint-sauveur-1416265856

 

 

"Fantômes d'Anatolie" est le fruit de 10 années de recherches, de réflexion et de réalisation d'un projet photographique sur la question du génocide arménien et de son déni

 

Pourquoi revenir sur une histoire génocidaire survenue il y a 1 siècle, sur un territoire qui n'est pas le mien, et une culture et une histoire qui ne sont pas les miennes ?

 

Pour répondre à cette question, je commencerais par l'envie et le besoin de fouiller une histoire à la fois singulière et profondément universelle, qui s'avère faire partie de l'histoire de mon mari d'origine arménienne, et qui est maintenant celle aussi de mes enfants. Mais c'est la question du déni qui a été l'élément central dans cette recherche. 

 

Je parlerais de devoir de mémoire, particulièrement nécessaire lorsqu'il est question de déni et de ré-écriture. 

 

 

Fa12_kirikhan__l_aile_de_l_ange-1416435872

 

Fa12_malatya__le_cimetiere-1416435848

 

 

Tout au long de ce projet, des recherches à sa réalisation, de nombreuses questions sont survenues autour de cette histoire, et sur la nature de l'homme. Ma place n'était pas de juger, mais de tenter d'approcher une histoire que l'on ne veut entendre, et d'en comprendre ses causes et ses évolutions, pour mieux la transcrire. 

 

Parmi ces nombreuses questions, une évidente relative à cette histoire arménienne :

 

Comment d'un côté, vit-on avec avec la disparition de son peuple et de sa culture à la suite d’un drame non reconnu ? Comment, de l’autre, vit-on avec une histoire niée, mais que l’on sait ancrée dans son passé, qu’on le reconnaisse ou non ? Et s'il y a reconnaissance, quelles conséquences sur sa propre histoire ?

 

Fa_019-1416261659

 

Fa12_harpert__cafe-1416435571

 

L'angle de travail du projet :

 

Comment mettre en images une histoire survenue il y a 100 ans, quand les preuves tangibles ont quasiment disparues ? Comment traduire visuellement l'omniprésence de cette histoire sur un territoire qui oeuvre, depuis, à son effacement ?

 

C'est une question délicate à laquelle j'ai tenté de répondre en travaillant sur une écriture visuelle évocatrice, partant des événements historiques et les confrontant au présent.

 

Ainsi, j'ai sillonné la Turquie, partant des vestiges des lieux marqués par la présence arménienne dans l'Empire Ottoman. Lors de ces voyages, j'ai cherché des traces, des signes, des restes d'une histoire anéantie, pour les ramener dans le présent. Que devenaient ces ruines, ces églises transformées en mosquées, ces monastères qui devenaient des villages? Je souhaitais montrer l'omniprésence de cette histoire sur un territoire qui oeuvre à son effacement. 

 

Montrer la réalité de ce vide et de cette transformation était une façon de traduire le silence et le déni de cette histoire. 

 

 

Fa09_kizilay__environs_d_elazig-1416265974

 

Fa09_ordu__maison_du_quartier_arm_nien-1416265918

 

 

Le projet aujourd'hui

 

En octobre dernier, le film "Fantômes d'Anatolie" a été projeté à l'occasion du parcours hors les murs de la YIA (Young International Artists - off de la FIAC), dans le 3ème arrondissement à Paris. Ce film est un vidéo montage d'images et de sons, alliant voix, textes issus du livre et morceaux de musique. La projection se déroulait dans l'église Sainte-Croix des Arméniens à Paris, et la rencontre fut intense et émouvante, et les retours unanimes. 

 

Une exposition est programmée au Centre de Mémoire Arménienne de Valence en mars-mai 2015.

 

D'autres expositions sont prévues à Paris et en province. 

 

 

 

Fa09_diyarbakir__surp_giragos_02-1416435212

 

Fa09_ani__la_cath_drale-1416266028

 

 

Photographe professionnelle, mon travail explore la disparition, et plus particulièrement le besoin chez l'homme d'exploiter une minorité (culturelle, ethnique, économique, religieuse) comme condition fantasmée pour assurer sa propre survie. 

 

Si mes sujets au long cours vont à la rencontre de l’autre dans une tradition documentaire et sociologique, mon écriture photographique reste profondément personnelle et intimiste

 

En 2012, j'éditais "Nos Maisons de Famille" chez La Martinière ; projet dans lequel je reviens sur mes souvenirs, étudiant les liens affectifs que l'on tisse avec ces lieux d'ancrage que sont les maisons de famille, et les ruptures que provoquent leur disparition. 

 

Pour plus d'information sur mon travail ou sur ce projet, vous pouvez consulter mon site : 

 

www.pascalinemarre.com

 

 

 

Fa12_samardagh-1416270930

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte permettra le financement de l'impression du livre, qui sera réalisée en France, afin de pouvoir en suivre sa réalisation. J'ai souhaité privilégier la qualité au nombre d'exemplaires imprimés. 

 

 

Livre-fa07-1416434801

 

Le livre présente 96 images en noir et blanc et en couleur, accompagnées de textes. Les textes, que j'ai écrits, sont autant d'indices que de questions qui complètent et accompagnent les images dans une lecture libre et évocatrice. 

 

Anouche Kunth, historienne et chercheuse au CNRS m'a apporté sa contribution dans son introduction au livre. 

 

La maquette du livre a été réalisée avec la collaboration de l'agence Halley des Fontaines.

Grâce à leur talent et à leur écoute, Cécile Halley des Fontaines et Amandine Delaunay surent donner au livre sa forme en adéquation avec l'histoire, dans un face-à-face images-textes et un graphisme qui révèle l'ensemble de ce travail, dans une très belle réalisation graphique. 

 

 

Livre-fa14-1416264264

 

Livre-fa37-1416264381

 

Livre-fa34-1416264467

 

 

Des légendes en fin de livre replacent les images dans leur contexte historique et géographique. 

 

Livre-fa46-1416264732

 

 

Le livre :

Format 20x25

Couverture rigide

Papier d'édition matte

200 pages

 

Coûts réels du livre : 

Scans : 1500 €

Graphisme : 2500 €

Impression : 11 000 €

 

 

 

 

 

 

Thumb_self_portrait_web_2014-1416270276
Pascaline Marre

Pascaline Marre vit et travaille à Paris. Elle est représentée par la galerie Binôme, Paris 4. Son travail explore la disparition, réelle et imaginaire, historique ou fantasmée. Si ses sujets au long cours vont à la rencontre de l’autre dans une tradition documentaire et sociologique, son écriture photographique reste profondément personnelle et... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_le_marcheur_de_la_m_moire-1419635307
Porteur du projet "La Mémoire en marche 2015", je comprends particulièrement et soutient donc votre démarche. Je souhaite que nous ayons d'ailleurs ultérieurement l'occasion d'échanger sur nos expériences respectives, si vous le voulez bien. Encore bravo ! Et meilleurs vœux pour 2015 ! Michel C.
Thumb_default
Magnifique projet, Pascaline, que je suis heureux de soutenir et surtout de magnifiques photos. Amitiés.
Thumb_default
Projet à soutenir, en l'honneur des nôtres disparus sans laisser de traces chez les autres.