FATmag présente

FATmag

Lyonnais en mal de presse alternative, humoristique et gratuite, nous avons décidé il y a près d’un an de nous lancer, seuls et sans assistance médicale spécialisée, dans l'édition d'un magazine nouveau. Après 6 mois de gestation, nous avons accouché le 3 novembre 2012 de FATmag, 78 grammes, 36 pages, du rire et du RAV (Rien A Voir). Qualités pincipales : la gratuité et l'originalité ! Signes distinctifs : un mag' drôle et participatif ... et justement, aujourd'hui, nous vous proposons de participer ...

Large_capture_d_e_cran_2013-01-16_a__12.43.58

Présentation détaillée du projet

Fat_logo 

 

Vous voulez faire partie d'une aventure humaine ? Aider à la promotion d'artistes et à la propagation de bonne humeur ? FATmag à besoin de vous !

 

FATmag est un magazine gratuit lyonnais, drôle et alternatif, paru pour la première fois en novembre 2012 qui s’est donné pour mission d’apporter des perspectives inédites sur Lyon et la société, de réveiller les cœurs d’artistes et d’échauffer les zygomatiques !

 

Parce qu’il n’y a pas d’âge pour rigoler, FATmag est un magazine destiné à toute âme désireuse, l’espace d’un instant, d’oublier le stress du boulot, la crise économique ou encore la probable extinction du thon rouge et des marsouins. Le tout pour la modique somme de rien du tout !

 

 

19427_10151227054782338_1190811280_nPhoto de la série : "FATmag ne laisse personne de marbre !" copyright Marcelange Michaud

 

 

 

FATmag est comme ces lyonnais qui aiment passer un bout de l’été vers la place Sathonay, à flâner au milieu des enfants, des chiens et des boulistes qui partagent l’ombre des marronniers en fleurs. Comment vous dire ?

 

 

Hum regardez plutôt :    FATmag oxygène votre ville !

 

 

Vidéo teaser tournée en septembre 2012, en partenariat avec l'association lyonnaise Picture Lyon : www.picturelyon.com

 

 

Un nouveau journalisme, accessible à tous !

 

 

FATmag s'inspire, en partie, d'un modèle journalistique émergent et de plus en plus populaire dans la presse payante avec des publications telles que Néon, Snatch ou encore Causette… Autant de titres qui ont renouvelé le monde de la presse, grâce à leur ton décalé conjugué à une approche de fond. Autant de titres qui sont la preuve, en ces temps moroses de crise de la presse, que les magazines papier ont de l’avenir en s’adressant à un lectorat nouveau, large et demandeur.

 

Fat’Mag veut diffuser et rendre accessible ce nouveau journalisme à tous en choisissant de distribuer gratuitement ses 10 000 exemplaires dans la ville de Lyon. Mais parce que la gratuité ne doit pas être au détriment de la qualité, les rédacteurs de FATmag s’investissent pour proposer des reportages de fonds, originaux et documentés et s’engagent à garder leur liberté de ton et leur déontologie journalistique.

 

Avec FATmag, les lyonnais ont le choix de lire une information différente, de rire de tout et de rien et de découvrir ou redécouvrir avec plaisir un journalisme décomplexé.

 

 

Une joyeuse équipe

 

 

Capture_d_e_cran_2013-01-18_a__12.33.10

Photo du shooting anti-fashion de FATmag 2 : "On a survécu !"

 

Dans l’antre de FATmag on croise des ingénieurs qui dessinent, des architectes paysagistes qui font de l’infographie, des musiciens qui écrivent et bien d’autres curieux personnages chaleureux et talentueux… A la Maison du Bonheur - affectueux surnom du siège social de FATmag - les étiquettes sont effacées et tout le monde peut venir comme il est.

 

Les principaux visages de FATmag :

 

Investigatrices du projet, Anne-Ju et Julie se rencontrent en 2010 au détour d'un matin d'hiver dans un appartement de la Place des Terreaux. Les deux jeunes filles rêvent de belles aventures journalistiques, assoient un réseau d'amis et couchent sans arrêt sur le papier de nouveaux concepts: scénarios, reportages, enquêtes, dessins, bouquins, clips, et chroniques s'empilent dans une multitude de petits carnets...  C'est après plus de deux ans d'accumulation d'idées originales que les amies se décident à lancer le projet !

 

 

561666_10151096384180493_1078294190_n

(de gauche à droite sur la photo : )

 

Anne-Julie Etien: Après ses études de Science Politique et de Sociologie, Anne-Julie rêve de lier sa passion des sciences humaines à son amour de l'écriture. La rubrique Babylone qui revisite les sujets de société lui tendait les bras. Mais avant tout, elle est garante de la sage énergie qui porte FATmag et assure sa pérénité.

 

Julie Lefebvre: Aprés de nombreuses années passées à voyager, entre camions aménagés, couchsurfing, woofing et missions de journalisme à l'étranger (notamment à la Gazette de Bali pendant plus de 5 mois), Julie se sédentarise à Lyon, et retranscrit son amour pour cette ville et ses habitants dans chaque centimètre carré de FATmag ! 

 

Babe_nuits_sonores

 

Barnabé Cozon : Directeur Artistique

Ce grand gaillard a le secret de la chartre graphique bien propre à FATmag. Amoureux des plantes, passionné d'art en tout genre, grand fidéle du festival d'Aurillac et architecte paysagiste pointu, Barnabé, trace l'identité visuelle de FATmag.

 

Max

 

 

Max Lewko : illustrateur 

Diplômé de l’école Emile Cohl et membre fondateur du collectif de BD Arbitraire avec lequel il remporte le prix de la meilleure bande dessinée alternative au Festival d'Angoulême en 2011, Max est un des pionners de l'aventure FATmag ! Du logo à la police en passant par les moutons, Max use de son coup de crayon avec talent à travers nos pages !

 

Th_o

 

Théo Margery : Illustrateur 

Adolescent, cet ingénieur avait l'habitude de se faire sortir de classe parce qu'il dessinait pour combattre l'ennui ... Il a dû s'ennuyer beaucoup puisqu'il manie le dessin au poska comme personne ! Il est à l'origine de la couverture du 1er numéro et de bien d'autres choses encore !  

 

Lucas

 

Lucas Rohart 

Etudiant en Master de gestion à l'IAE de Lyon 3, Lucas est le responsable du pôle évènement, et véritable homme à tout faire de FATmag ! Hyperactif et plein d'idées, il parvient toujours à ses fins ! 

 

 

Capture_d_e_cran_2013-01-22_a__13.51.02

 

Samuel Abdelkaleq

Notre commercial, visage de FATmag, fraîchement rentré de Nouvelle-Zélande, juste à temps pour se greffer au projet. Il est la colonne vértebrale de FATmag : droit et rigoureux, il sait manier les chiffres et mettre son grain de sel, où il faut, quand il le faut.

 

Ellisa

 

Elisa Brinai : Stagiaire rédactrice

Etudiante à l'IEP de Lyon, Elisa nous offre son point de vue éclairé et incisif sur le contenu du magazine ! Son premier article apparaîtra dans le numéro 3 de FATmag !

 

 

Mich

 

Marcelange Michaud 

 

En résumé : plus qu’un journal, c’est un concept.

 

36 pages de magazine, 10 000 exemplaires par mois distribués avec soin et originalité dans toute l'agglomération lyonnaise. 

 

 

 

Fatmaguier_5L'arbre à FATmag ou le "fatmaguier" - a poussé dans le quartier de l'Opéra en décembre dernier.

 

 

Une ligne éditoriale inédite, drôle, un peu subversive et surtout complètement décalée.

 

Un public urbain et local, jeune (dans sa tête), curieux, optimiste, épicurien et désireux de lire une presse moderne et décomplexée.

 

 

Une éthique chère aux coeurs de notre équipe :

 

 

- Pas plus de 30% de publicités dans les pages de FATmag. Pour ne pas étouffer nos lecteurs, pour ne pas que nos annonceurs se perdent dans une trop importante masse de publicités. Ainsi, nos annonceurs sont des entreprises qui nous ressemblent et à qui nous accordons notre confiance.

 

- Fatmag est imprimé par une société locale et labélisée. Du 100 % écolo, pour un FATmag à faible empreinte carbone et complètement éco-friendly.

 

- Nos journalistes et commerciaux refusent de pratiquer ce qu’on appelle dans le milieu le “publi-reportage”. Le principe: être rémunéré pour écrire un article à l’avantage des annonceurs, ce qui revient finalement à duper le lecteur pour gagner de l’argent facilement. Chez FATmag, on propose un journalisme honnête et assumé.

 

- Nous tenons à rétribuer, dans les limites de notre trésorerie, la majorité des nos contributeurs. Parce que nous considérons que tout travail mérite salaire et, même si nous ne pouvons nous permettre de verser des sommes astronomiques, maquettistes, pigistes, illustrateurs et autres photographes ou artistes qui participent activement à la réalisation d’un numéro touchent leur pécule. Dans un environnement médiatique qui marche de plus en plus aux “stagiaires” et grâce aux bénévolats, nous considérons que ce point est important et faisons tout notre possible pour tenir ces engagements financiers.

 

- Enfin, aucun animal n’est maltraité pendant la rédaction de nos magazines ... Pas même des éléphants tuberculeux.

 

PS : pourquoi « FAT » ? Au risque de contredire les petits bilingues plus malins que les autres, non, il ne s'agit pas d'un magazine sur le gras, mais seulement d'une expression populaire qui signifie que ça va envoyer du lourd !

 

Pour lire FATmag en ligne, rendez-vous sur notre site internet : www.fatmag.net

... ou bien tout de suite :

 

- Numéro 1 (Novembre/décembre) :

 

 

- Numéro 2 (Janvier/février) :

 

 

À quoi servira la collecte ?

 

Aujourd'hui nous sollicitons votre aide pour que FATmag multiplie ses vagues de rires et de bonne humeur, et les propage sur de nouveaux supports ! Grâce à vous, FATmag peut s'ancrer dans le monde médiatique lyonnais et institutionnaliser ses évènements, pour qu'ensemble, nous puissions péréniser ce projet et partager de beaux moments !

 

Nos objectifs : 

 

- 3000 euros pour l'organisation de FAT évènements !

 

Vous l’aurez compris, FATmag, c’est avant tout et surtout des rencontres. Ces rencontres sont à l’origine de notre contenu et nous aimerions les institutionnaliser en créant des évènements originaux et réguliers afin de promouvoir l’échange et la diversité des influences et permettre une réelle proximité entre l’équipe, les contributeurs et les lecteurs. Pour cela nous avons crées les FATevents.  

 

Et comme nous n'aimons pas faire les choses dans les normes, nous voulons des évènements uniques et originaux, dans des lieux encore méconnus de la vie lyonnaise ! Pour notre soirée de lancement, nous avions réaménagé un restaurant d'ouvriers du 2ème arrondissement, et accueilli ainsi près de 500 personnes pour une soirée mémorable ! Nous souhaitons donc envahir d'autres endroits insolites, et rassembler du monde dans une ambiance musicale festive !

 

Cela nécessite donc : 

- 1000 euros pour la location d'une salle avec une capacité d'accueil conséquente (au moins 500 personnes)

- 1000 euros pour les victuailles !

- Et enfin 1000 euros pour programmer des artistes de qualité (Mireille Mathieu, Dave ... la crème) ! 

 

Les recettes de la première soirée seront directement injectées dans l'organisation des suivantes.

 

54276_402214053180665_810850459_o-1

 

Pourquoi des FATevents ?  

 

Pour rester indépendant vis-à-vis de la publicité, c'est à dire ne pas publier plus de 30% de publicité dans nos pages, avoir le privilège de choisir nos annonceurs (et non l’inverse) en adéquation avec notre univers éditorial et celui de nos lecteurs. Pour cela il faut pouvoir nous appuyer sur une nouvelle source de revenus : les FATevents. Cette seconde source de revenus nous permettra, notamment, de ne pas augmenter le tarif de nos encarts publicitaires et nous pourrons ainsi offrir une visibilité à des associations, entreprises, indépendants ou associations qui n’ont pas le budget de s’octroyer de tels espaces chez les leaders du marché.        

 

- 2000 euros pour un local !

 

Et oui, l'équipe s'agrandissant, il devient de plus en plus difficile d'acceuillir tout le monde dans de bonnes conditions dans notre chère maison de bonheur.   Nous souhaiterions donc nous installer en co-working avec artistes, maquettiste, et autres âmes inventives, entre quatre murs dédiés à la création, au partage et au travail !

 

Sur une base de 300 euros par mois, cette contribution nous permettrait une autonomie sur 7 mois environ. 

 

"Chaque retour, chaque mot, chaque clin d'oeil reçus depuis la parution de notre premier numéro ont ravivé en nous cette envie de progresser, de continuer. Nous ne sommes personne, nous sommes seulement la voix de ce que vous faites, de ce que vous êtes, de ce que Lyon possède de charme et d'ingéniosité. Merci." 

Extrait de l'édito du numéro 2 de FATmag

 

 

Thumb_capture_d_e_cran_2013-01-21_a__18.32.58
FATmag

Au bout de 6 mois de préparation, le premier numéro de FATmag est sorti le 3 novembre 2012. Pour l’occasion, une soirée de lancement mémorable a été organisée dans un restaurant d’ouvriers, un peu perdu dans un quartier partiellement délaissé de la jeunesse lyonnaise, que l’équipe à entièrement relooké pour l’occasion. Près de 500 personnes se sont... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
pop pop pop!!