Le déclencheur, c'est la mort d'un pensionnaire. Il laisse derrière lui un gros héritage qui met la résidence en ébullition. Rien ne va plus sur place. Les coups bas, les stratégies et les alliances sont de circonstance. La bataille pour récupérer l'héritage fait rage. Mais qui va repartir avec le magot ? Sylvie, l'infirmière, qui use de ses attributs convaincants ? Le veilleur de nuit, lui aussi sans scrupule ? Mais attention à ne pas pousser mémé dans les orties !! C'est peut être la gentille Micheline, ou bien encore Roberte, qui auront le dernier mot. Menez votre enquête en venant voir cette comédie hilarante. Avec, pour la première fois sur scène, Cindy Lopes (Secret Story).

Large_vignette_video

The project

"Faut pas pousser mémé dans les orties !" est une pièce de théâtre en création qui se jouera à partir de novembre 2012 au théâtre Montmartre Galabru.

L’histoire se déroule dans une maison de retraite. Toutes les nuits, Mademoiselle Bachut, infirmière de garde méchante et malhonnête, rend visite aux pensionnaires et leur inflige des mauvais traitements. Elle est secondée par Roberto, veilleur de nuit sans scrupule, qu’elle mène à la baguette.

A la mort d’un pensionnaire fortuné, qui laisse derrière lui un gros héritage, ils sont donc les premiers à chercher le magot. Mais ils ne sont pas les seuls. Cet argent suscite toutes les convoitises. Deux autres pensionnaires, Madame Grandchon et Madame Leduc, ne sont pas en reste et espèrent bien quitter cette maison de retraite avec cet argent providentiel. 

Qui repartira avec le magot ? 

 

LES PERSONNAGES :

Sylvie BACHUT : L’infirmière de garde. Elle tient la maison de retraite avec une main de fer et n’hésite pas à employer les grands moyens pour arriver à ses fins. Tyrannique, elle aurait pu être gardienne de prison ou militaire !

 

Roberte GRANDCHON : Une grand-mère acariâtre et qui dit tout haut ce qu’elle pense…tout haut ! Elle aime, par-dessus tout, chatter sur internet avec de jeunes hommes. Son rêve ? Partir à Cuba rencontrer tous ceux avec lesquels elle discute en ligne !

 

Micheline LEDUC : Le contraire de Madame Grandchon : simple, gentille, toujours prête à aider les autres. Elle a une voix très douce et ne ferait pas de mal à une mouche. Toujours bien habillée, c’est une mamie distinguée.

 

Roberto MARTINEZ : Le veilleur de nuit. C’est  un suiveur, sans scrupule. Il obéit au doigt et à l’œil à l’infirmière de garde. Il a une tendresse particulière pour Madame Leduc, qui lui rend bien.

 

LES COMEDIENS :

Cindy Lopes s’est fait connaître en 2009 lors de l’émission Secret Story. Elle est la plus sulfureuse des people de téléréalité.  Connue pour son franc-parler, les medias lui ont attribué le titre d’ambassadrice du Girl Power : un courant néo féministe des plus modernes, porté par ses fans qui se sont eux-mêmes baptisés les "Cindystes". 

Elle a su rester dans l’actu, grâce notamment à son côté business woman. Elle nous a fait découvrir ses cosmétiques au lait d'ânesse, sa ligne de bustier haute couture, source d’inspiration pour le couturier JC de Castelbajc lors de son dernier défilé. Actuellement tous les matins sur Ado FM, elle écrit depuis deux ans des articles sur la téléréalité pour TVmag. Elle rédige également 4 à 6 pages de chroniques par mois pour Newlook magazine, dans lequel elle a posé en Juin dernier. Numéro le plus vendu de l’année ! Chacune de ses apparitions télé sont des évènements : elle bat des records d’audiences à chaque apparition. 

 

Véronique Gaudin, de formation "musicologie et chant", elle a commencé sa carrière professionnelle en tant que chanteuse lyrique (choriste puis soliste) avant de se tourner vers l’enseignement musical puis la musicothérapie. Elle a mené ces activités pendant une dizaine d’années et continue de s’investir dans ce domaine en aidant les patients dans plusieurs hôpitaux psychiatriques. Véronique a ensuite évolué progressivement vers une formation théâtrale puis a commencé une carrière semi-professionnelle dans ce domaine. 

Depuis quelques années, elle en a fait son activité principale avec, notamment, le conte musical "Dyhia", une création cabaret "Les Gélinades", des extraits de "Sarah" de John Muller et une tournée dans le sud de la France autour des "petites pièces" de Sacha Guitry. Elle approfondit ses compétences dans le cadre du cours Pygmalion en 2008-2009, d’un stage avec Elisabeth Kemp (professeur à l’Actor’s Studio de New-York) en 2009, et d’une formation à Method Acting Center depuis octobre 2009.

Depuis 2 ans, Véronique complète son parcours avec le cinéma : courts métrages – "Une heure de paix"  de Filippo Demarchi ayant été primé au festival du film Centovalli d’Intragna en Suisse –, figuration dans des longs métrages, et participation à des stages de formation intensifs avec Bourlem Guerdjou et Licinio Da Silva). 

 

 

Isabelle Leloup : Isabelle commence sa carrière d’artiste en tant que danseuse contemporaine, obtient son diplôme d’état pour enseigner, et travaille pendant quinze ans comme interprète avec plusieurs compagnies : U. Geiges , A. Ventura, O.Cazes, S.Sempéré…

Formée au langage du corps, elle s’oriente vers le théâtre et suit les ateliers de Jean Darnel (Comédie Française) pour se former au verbe et au jeu de l’acteur.

Elle joue en tant que comédienne avec A. Campo, F. Méninger, Bernadette Le Saché… et découvre en parallèle les techniques du masque, du conte, d’improvisation théâtrale et humoristique. Elle crée la Compagnie Hanabi et monte des pièces de danse-théâtre "Love city", "La Voix Humaine" de Jean Cocteau sur la partition de F. Poulenc (chant, piano et voix). A la même époque, elle est engagée à la télévision, Canal +, France 2, TF1, où l’on fait appel à ses talents de chorégraphe, d’écriture et d’improvisation théâtrale et humoristique.

Aujourd’hui,  tout en continuant son parcours d’artiste interprète, elle développe son métier de coach artistique.   

 

Vincent Gallet : Après un bac littéraire option arts plastiques, Vincent, curieux de tout, s'oriente vers la Fac de théâtre de Besançon. Après une licence théâtre, il saisit l'opportunité de s'orienter vers l'anthropologie et l'ethnoscènologie, et complète en 2007 un Master sur le Kutiyattam, un théâtre religieux traditionnel du Sud de l'Inde, avec rédaction de deux mémoires, et deux voyages d'études pratiques.

Il s'oriente ensuite dans une carrière cinématographique : avec la société australo-mexicaine Corexian, il produit un court-métrage en France, puis réalise et co-produit le moyen-métrage "La Primera Taza de Café" à Mexico city.

De retour en France en 2008, il s'installe à Paris où, parallèlement à son activité d'animation théâtrale en milieu scolaire avec des enfants de 3 à 12 ans, il revient au jeu d'acteur et entame une formation protéiforme, pour une palette de jeu variée : Commedia dell'arte avec Hélène Cinque et Stéphane Mir, clown, jeu face caméra et Actor's Studio au Method Acting Center.

 

 

Distribution :

 

Sylvie BACHUT : Cindy LOPES

Roberte GRANDCHON : Véronique GAUDIN

Micheline LEDUC : Isabelle LELOUP

Roberto MARTINEZ : Vincent GALLET

 

Metteur en scène : Fabrice PERRET

Auteur : Philippe ROI

 

Site internet de la pièce : www.fautpaspoussermamie.fr

 

Affiche_m_m__v7

 

Why fund it?

Cette collecte sera utilisée pour :

 

- Les frais de communication : affiches, flyers, presse (1.000 €),

- Réalisation bande annonce (500 €)

- Le décor et les costumes (500 €),

- La location d'une salle de répétition pour terminer les répétitions (500 €)

Thumb_fabrice
fperret

Après plus de 10 années en tant que Directeur Financier dans différentes agences de publicité, j'ai tout plaqué afin de me consacrer à mes deux passions : le théâtre et la télévision. J'accélère ma formation de comédien en intégrant Method Acting Center au côté de David Barrouk, dont je suivrai les enseignements selon les méthodes de Stanislavski et... See more

Newest comments

Thumb_default
Bonne chance à tous et surtout à Isabelle.
Thumb_default
Bon courage Vincent et toute l'équipe. Ma contribution est modeste mais j'espère qu'avec d'autres, elle vous permettra d'aboutir. Je compte sur vous moi aussi pour que cette mémé dans les orties piquent la curiosité du public et des critiques.
Thumb_default
Je souhaite vivement que votre projet aboutisse afin que ces acteurs puissent exprimer toute la dimension de leur art devant un parterre digne de leur talent et leur investissement ! (Sueur, rires et larmes inclus )