Nous sommes un couple de danseurs et après une année de vie et de travail dans une ferme bio située dans les Hautes-Alpes, nous y organisons AGRICOLO_DANSE les 8,9 et 10 juin : festival pluridisciplinaire à la ferme - théâtre, danse, musique, landart, vidéo, photo, ateliers sensibles au jardin et en nature, grimpe dans les arbres, conférences...

Large_kiss

The project

 

 

"La forêt nous parle de la forêt mais, en parlant de la forêt, elle nous parle de l'homme. On ne parle pas de l'homme en le décrivant, mais on parle de l'homme quand on parle du ciel, de la mer, de la montagne."

Giuseppe Penone, respirer l'ombre 




Le festival aura lieu la soirée du vendredi 8, le samedi 9 et le dimanche 10 juin. Il se déroulera au hameau des Damias, dans le jardin et la nature proche, dans les deux belles salles du lieu, dans l’église du village d’Éourres (qui accueille régulièrement des spectacles), dans la bibliothèque du village et au marché paysan de Lachau.   Tout le hameau sera transformé en musée et en théâtre vivant, le jardin aura été aménagé depuis le printemps en collaboration avec le maraîcher, des insatallations plastiques seront réalisées un peu partout, on pourra y voir des sculptures sonores et des expositions de photos. Il sera possible de grimper dans les arbres accompagné par des professionels. Y auront lieu des spectacles, des performances et des ateliers sensibles autour du travail au jardin durant les trois jours.

Le samedi matin, au marché du village de Lachau, les artistes du festival tiendront des "étalages" atypiques à côté des paysans. Y seront vendus des gestes, des mots, des moments de poésie, des objets insolites à côté des carottes et des fromages.

Le samedi soir, il sera possible pour un groupe de dormir dans les arbres au milieu de la forêt. Pour un autre, de partir en ballade sensible le dimanche matin.

A la bibliothèque du village d'Éourres seront regroupés des ouvrages qui auront nourri notre recherche pendant cette année à la ferme. Nous les partagerons le dimanche matin sous la forme d'une lecture-performance suivie d'une discussion et d'une création vidéo. Et tous les repas seront bien sûr cuisinés avec les légumes (bio) de la ferme.   La semaine qui précède le festival sera l'occasion pour les artistes d'une semaine de résidence à la ferme pour partager la vie du lieu ainsi que nos explorations de l'année, de rencontrer et apprivoiser les espaces de représentation et de permettre aux plasticiens de réaliser leurs installations.



  Voici les artistes présent au festival et quelques liens pour découvrir leur travail :

 

 


 

 

 

 

Thierry Maillard (maraîcher)

 

 

 




théâtre Pouk

 

 

 Théâtre Pouk (spectacle de rue)  www.theatrepouk.blogspot.com

 

 

 

 


 

cie djalma

 

 

Compagnie Djalma avec Benoit Cancoin (danse et musique)

 www.djalma.com & benoit.cancoin.perso.neuf.fr

 

 

 

 

 

 

théâtre helvète 
 

Théâtre Helvète (danse, théâtre,musique)  www.theatrehelvete.fr

 

 

 

 

 


 

 

Mary Chebbah (création vidéo)

 

 

 

 

 

 

will menter

 Will Menter (musicien, sculpteur sonore) www.willmenter.com

 

 

 

 

 

 

  

 Compagnie LLE avec Jane Norbury ( performance danse et terre) www.compagnielle.com et www.janenorbury.com

 

 

 

 

 

 

terra maïre 

Terra Maïre - Beatrice ( chant archaïque et sacré du peuple occitan )

 www.terramaire.com

 

 

 

 

 

 

Leon

Leon Jordan Garcia (photo) www.leongarciajordan.com









Samuel Chazot (plasticien)  

 

 

 

 

 

 

 


 Meluzine ( grimpe d'arbre ) www.meluzine.com

 

 

 

 

Egalement :

 

- David Bougnot (clown constructeur)

- Wim de Lamotte (balade sensorielle)

- Anne-Dolorès Marcélis (plantation humaine)

 




Et voici le site des Damias pour jeter un coup d’oeil à la ferme : www.lesdamias.com 




 damias

 

Qui suis-je ?

 

Nous sommes un couple de danseurs contemporains, Riikka Kosola et Léo Poncelet. Agricolo_danse est le premier festival de cette ampleur que nous organisons.


Nous sommes installés au Damias, une ferme gîte d’étape dans les Hautes-Alpes depuis l’automne 2011 et jusqu’à l’automne prochain, nous travaillons et apprenons avec les gens du lieu le maraichage biodynamique, la cuisine, l’accueil, l’entretien du hameau à travers notre sensibilité d'artiste.


Toutes ces expériences sont l’occasion pour nous de requestionner et d’approfondir notre rapport à la créativité, à l’expression artistique, à la présence au corps et au geste. Et nous avons pour cela carte blanche ici pour prendre le temps et l’espace de réaliser ce qui nous inspire. Nous sommes à la recherche ici de notre place d’artiste. A partir d’où est-ce que nous en tirons la nécessité ? Notre besoin d’enracinement dans un quotidien au service de la production agricole peut-il coïncider avec notre élan de création et notre besoin d’exploration sensible ? Peuvent-ils se nourrir ou bien même s’interpénétrer ? La question du lien entre ce qui est utile et ce qui ne l’est pas d’un point de vue productif, nous est tout de suite apparue. Quand est-ce que la production de sens, de conscience, de présence ou de sensation peut rencontrer la production de matière ? Qu’est-ce qui fait justement qu’un acte, un geste répété, une tâche, nous procure de la pensée, de l’émotion, de la sensation ou de la présence, ou bien au contraire de l’ennui, de la fatigue, de la lassitude ? Pouvons-nous transposer notre posture ludique d’artiste ou notre attention corporelle de danseur à une activité concrète, à une tâche quotidienne ? Pouvons-nous faire du jardin ou de la cuisine un terrain de jeu ? Et pouvons-nous le partager ?

Et alors comment ?


Voici en quelques mots ce qui nous traverse et nous préoccupe ici depuis quelques mois. Le festival est une tentative de partage et de lien. Réunir ici des artistes de sensibilités différentes dont le travail fait echo pour nous à ce que nous vivons ici, c’est aussi faire se rencontrer des champs d’expérience différents auxquels nous appartenons. Et les faire se cotoyer dans un même espace-temps.


C'est l'association Mâ (association loi 1901, licence d’entrepreneur de spectacle numéro 2-1011386) dont Riikka fait partie qui se chargera de la production du festival. C'est elle qui emploiera les artistes et qui centralisera l'argent. De la création à la diffusion, en passant par l'action pédagogique et sociale, la mosaïque des divers projets soutenus par l'Association Mâ couvre le parcours d'accompagnement du public de la découverte de l'art chorégraphique aux recherches les plus contemporaines. Agricolo_danse est le premier festival produit par l'association.

 




           "Le paysan est celui dont l'occupation est le pays. Il l'occupe et il s'en occupe, et il est   occupé par lui [...] et il n'est pas pour autant forcement agriculteur. Un paysans est un ouvrier  qui ouvrage le temps-et-lieu en même temps que l'objet ouvragé. Et c'est ainsi qu'il peut y avoir un  paysans dans la ville, un paysans dans la pensée ou dans l'art: en tant que celui qui ne    produit pas seulement, mais qui d'abord cultive, c'est à dire qui fait venir et qui laisse croître,  celui qui donne lieu et temps à d'autres opérations que la sienne, à des mûrissements et à des attentes, à de très anciennes mémoires enfouies ou à des mutations, à des croisements imprévisibles et à des virements du ciel."

Jean Luc Nancy, Au fond des images 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Why fund it?

Nous vous sollicitons afin de pouvoir louer un vidéo-projecteur (300 euros pour les 3 jours) afin de réaliser une installation plastique autour d'un film créé tout au long de notre année de recherche à la ferme et projeté sur les troncs d'une forêt de pins pendant la nuit.

Les 1800 euros serviront aussi à défrayer les artistes du festival, c'est à dire à prendre en charge leurs déplacements pour venir et repartir du hameau des Damias. Nous comptons en moyenne 100 euros de défraiement par artiste pour une quinzaine d'artistes participant au festival, soit 1500 euros. L'argent récupéré grâce aux entrées et aux recettes des repas et des boissons permettra ainsi de les payer autant que possible, même si c'est peu.


La ferme-gîte des Damias prendra en charge l'hébergement et les repas des artistes tout au long du festival.