Soutenez le festival de musique de chambre "Contrepoints croisés" au Chambon-sur-Lignon !

Large_aea735_45df6654320147d6b2947037f1af00d2_mv2-1497725178-1497725252

Présentation détaillée du projet

Un festival de musique classique au Chambon-sur-Lignon ? Voilà un rêve vieux de longues années près de se réaliser ! La première édition du festival « Contrepoints croisés » que nous avons la chance de pouvoir organiser se tiendra les 29 et 30 juillet prochain au Temple du Chambon-sur-Lignon (Haute Loire).

Pour ces débuts, deux concerts parcourrons le week-end : un récital de piano le premier soir, un duo violoncelle-piano avec la talentueuse violoncelliste autrichienne Beatrice Holzer-Graf le second.

Faire de la musique en la partageant avec un public, lui transmettre notre enthousiasme et notre amour pour ces chefs-d’œuvre de la musique de Bach à nos jours, voilà notre objectif !

L’acoustique exceptionnelle du Temple du Chambon et son atmosphère chaleureuse en font un endroit parfait pour faire et apprécier la musique. C’est d’ailleurs pourquoi le Temple est très souvent sollicité pour divers événements musicaux tels que le renommé festival « Musique en Vivarais Lignon ».

Une partie de notre famille s’est établie au Chambon-sur-Lignon au début du XXème siècle, attirée par l’air de la montagne et le chaleureux accueil des habitants. Parmi eux, notre arrière grand-père, Théodore de Félice y a vécu de longues années. Depuis le village est devenu pour toute la famille synonyme de lieu de vacances et chacun y passe quelques jours tous les étés.

C’est tout naturellement que m’est venue l’idée d’implanter là un festival estival : les nombreux touristes venus admirer la magnifique région qu’est le plateau du Haut-Lignon, à mi-chemin entre l’Ardèche et les Cévennes, permettent l’éclosion d’une riche saison culturelle. « Contrepoints croisés » est fier de faire partie de ces nombreuses manifestations !

 

« Contrepoints croisés » ?

Le terme peut paraître un peu technique. Qu’est-ce qu’un Contrepoint ? L’art de superposer plusieurs voix, de les conjuguer pour en faire un tout harmonieux. C’est le principe même de la musique de chambre où chaque instrumentiste apporte sa voix qu’il essaie de faire cohabiter avec les autres.

 

 

Découvrez notre programme :

Le 29 juillet à 20h30

 

Jean-Sébastien Bach (1685-1750)

Préludes et fugues extraits du Clavier bien tempéré, Livre2

 

Ludwig van Beethoven (1770-1827)

Sonate pour piano opus 101 en la Majeur

 

***Entracte***

 

Robert Schumann (1810-1856)

Kreisleriana opus 16

 

Nina de Félice, piano

 

 

 

Le 30 juillet à 19h

Jean-Sébastien Bach (1685-1750)

Suite pour violoncelle seul en do Majeur BWV 1009

 

***Entracte***

 

Alfred Schnittke (1934-1998)

Deuxième sonate pour violoncelle et piano

 

Johannes Brahms (1833-1897)

Sonate pour violoncelle et piano en mi min opus 38

 

Beatrice Holzer-Graf, violoncelle

Nina de Félice, piano

 

 

Et voilà une petite description du programme !

 

Le 29 juillet à 20h30

En ouverture du festival Nina de Félice donnera un récital composé d’œuvres de Bach, Beethoven et Schumann.

Nina_5_lr-1497723821

 

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) Quatre préludes et fugues extraits du Clavier bien tempéré, Livre 2

Bach occupe une place centrale pour chaque musicien, quel que soit ou presque l’instrument qu’il joue. Il compose entre 1740 et 1742 vingt-quatre préludes et fugues qui viennent s’ajouter aux vingt-quatre précédents composés deux décennies plus tôt. Il y pousse l’art du contrepoint à son sommet.

Le quincentenaire de la Réforme célébré cette année nous donne s’il en fallait une raison de plus de rendre hommage au fervent luthérien qu’était Bach.

 

Ludwig van Beethoven (1770-1827) Sonate pour piano opus 101

Cette sonate qui précède la célèbre « Hammerklavier », compte parmi les chefs-d’œuvre  du compositeur. Écrite alors que Beethoven est complètement sourd, cette sonate révolutionnaire comme le seront les suivantes va bien au-delà des schémas habituels de la sonate classique. Le déchirant mouvement lent est l'un des plus beaux écrits jamais par Beethoven.

 

Robert Schumann (1810-1856) Kreisleriana opus 16

Un hasard du calendrier veut que Schumann soit décédé le 29 juillet ..171 ans plus tôt ! Atteint de folie et enfermé dans un asile où il était entré deux ans auparavant, sa mort tragiquement précoce comme celle de beaucoup d’autres compositeurs prive le monde de la musique de l’une des plus importantes figures du romantisme. Il laisse cependant une œuvre considérable pour piano, dont les Kreisleriana opus 16, un cycle de huit pièces contrastées, dédié à son ami Frédéric Chopin.

 

 

 

Le 30 juillet à 19h

Oeuvres de Bach, Brahms et Schnittke

Seule en première partie, la violoncelliste Beatrice Holzer-Graf se verra rejoindre par Nina après l'entracte.

Img_6783-1497723924

 

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) Suite pour violoncelle seul en do Majeur BWV 1009

Bach ouvrira une nouvelle fois ce concert avec la suite en do Majeur pour violoncelle seul BWV 1009. Troisième d’une série de six, cette suite est comme ses semblables constituée d’un ensemble de danses, tantôt vives comme la Gigue, tantôt lentes comme la Sarabande. Ces suites pour violoncelle seul représentent pour chaque violoncelliste la nourriture de toute une vie : Bach réussit à faire vivre deux, trois parfois quatre voix sur un instrument à une seule voix qu’est le violoncelle.

 

Alfred Schnittke (1934-1998) Sonate pour violoncelle et piano (1978)

Compositeur germano-russe, Alfred Schnittke s’inscrit dans la lignée des compositeurs russes comme Chostakovitch, mais aussi des grands maîtres allemands tels que Bach et Beethoven. Auteur d’une œuvre considérable, sa musique qui se distingue par une incroyable diversité de styles est tout entière un grand questionnement de l’homme et de la nature humaine.

 

Johannes Brahms (1833-1897) Sonate pour violoncelle et piano en mi mineur opus 38

Composée entre 1862 et 1865, cette sonate est un joyau de la musique de chambre, exceptionnelle même pour le merveilleux chambriste qu’était Brahms. Piano et violoncelle y dialoguent à voix égales, l’une guidant l’autre à tour de rôle . Son troisième mouvement est particulièrement représentatif d’une écriture en contrepoint avec un thème très reconnaissable, d’abord joué au piano, puis repris par le violoncelle.

 

Nous espérons que ce programme vous réjouit autant que nous ! N'hésitez pas à nous rejoindre pour plus d'informations sur notre site internet ou notre page Facebook !

À quoi servira la collecte ?

Pourquoi nous avons besoin de vous :

un festival coûte cher hélas. Location d’un piano, de la salle, défraiement des artistes, publicité...tout demande de l’argent. Comme le festival est encore de taille modeste, les coûts ne sont pas exorbitants. Il nous faut tout de même 850 euros pour la location du piano, à quoi vient s’ajouter 600 euros pour le défraiement de la violoncelliste, 250 euros pour la location de la salle. Sans compter la publicité (au minimum 200 euros) et d'autres petites sommes (l'assurance, etc) sans laquelle un festival ne peut pas vivre.

Un jeune festival a toujours besoin de soutien ! Tout argent supplémentaire serait bienvenu ! Il nous permettrait par exemple d’organiser un pot d’après-concert, moment de rencontre privilégié entre le public et les artistes. D’augmenter notre budget de publicité ce qui nous permettrait d’avoir un plus grand rayonnement dans la région.

Qui sait si un jour nous pourrons payer les organisateurs…

Vos dons iront à notre association "Orphée et Mnémosyne", spécialement créée pour le festival.  Mnémosyne, mère de toutes les Muses dans la mythologie grecque accompagnée du bel Orphée...c'est nous !

 

Thumb_nina_de_fe_lice_08_llr-1497725690
Nina de Félice

Nina commence le piano à l’âge de six ans et rentre au Conservatoire de musique de Genève dans la classe de Mayumi Kameda. En 2009 elle intègre la classe de Serguei Milstein. En 2012 elle est acceptée à la Haute École de musique de Genève en Bachelor dans la classe de Cédric Pescia. Durant l’année 2014-2015 elle fait un Erasmus à l’Académie de... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bravo Nina ! Est-ce que je peux convertir la contrepartie en entrées pour nous 4 ? Je t'embrasse !