Le Village à Bascule, c’est un festival rural, de Chanson française et d’Arts de rue itinérant sur le Pays Lunévillois !

Large_sans_titre-4_copie

Présentation détaillée du projet

Le Village à Bascule, c’est un festival rural,  de Chanson française et d’Arts de rue itinérant sur le Pays Lunévillois (au coeur de la Meurthe-et-Moselle). La première édition du festival aura lieu les 10 & 11 mai 2014 à Gerbéviller. 

 

L’idée ? Fédérer l’ensemble des acteurs du Pays Lunévillois, les habitants, les associations, les élus autour d’un projet de territoire. La co-contruction, c’est la démarche ambitieuse menée par quatre jeunes issus du territoire : Alexis BOULAS, Rémi MOREL, Jérémy REYNE et Sébastien PENET, bien décidés à dynamiser un territoire riche.

 

Vous avez dit “co-construction” ? Depuis plusieurs mois, les Villageois se retrouvent lors de réunions publiques menées par les porteurs du projet, pour travailler à l’organisation de cet événement. Organisés en groupes de travail, les acteurs construisent ensemble cet événement qui se veut solidaire et participatif.

 

Oeuvrant dans le domaine de l’Economie Sociale et Solidaire, le Village à bascule prône la rencontre, le partage, et les démarches de mutualisation entre acteurs du Lunévillois. Il se construit avec eux, pour eux et se nourrit de leur expérience, dans une logique d’enrichissement mutuel. Les objectifs de l’association ont ainsi été définis collectivement lors d’une réunion publique, il s’agit donc à travers le Village à Bascule :

 

> de créer du lien social

> d’agir dans une démarche de co-construction avec les acteurs locaux

> de développer l’accès à la culture pour tous

> de soutenir la création artistique locale

 

Le projet vise à mettre en valeur un territoire, son patrimoine, ses habitants, leur histoire à travers un événement rural qui se veut accessible à tous. Le principe du prix libre, défendu sur l’ensemble du festival, est un moyen de permettre à tous d’avoir accès à une proposition culturelle de qualité.

 

L’échange et le partage se lit également dans les choix de programmation du collectif, d’abord soucieux de collaborer avec des artistes issus du territoire, et en général avec des personnes prêtes à partager (donner un coup de main pendant l’événement, passer un moment agréable, convivial et d’échange, loger chez l’habitant…). Nous travaillons sur une proposition, une rencontre artistique exigeante (ce n’est pas un gros mot!) qui doit rester avant tout, Humaine.

 

Flyer_vab-2

 

 

 

 

Et concrètement, une action participative, c’est quoi ? La démarche est tout d’abord participative dans son ensemble, elle se traduit également à travers plusieurs “projets participatifs” artistiques :

 

Mise en rue du Club théâtre de Gerbéviller : 20h de répétition coachées par Mickael MONIN, directeur artistique de la Cie Azimuts, des comédiens amateurs surmotivés, et les rues du village qui n’attendent qu’eux !

 

Choeurs en bal(l)ades : une chorale ? Bien plus que ça ! Accompagnés par Charlène Ploner (Cie les Souricieuses), les habitants préparent un répertoire de chansons du monde qui devrait résonner lors d’un concert durant l’événement et jusqu’aux frontières du Pays Lunévillois.

 

Initiation aux Arts de la Scène : 6 jours, 12 jeunes issus du territoire du Badonvillois, 8 jeunes de la Mortagne encadrés par deux artistes professionnels Lise GARNIER et Marc GOUJOT. Ils ont entre 8 et 14 ans et vont pouvoir suivre ensemble une initiation aux arts de la Scène, avec un clin d’oeil volontaire aux Arts de la Rue. Une représentation prévue lors du festival, et comme on dit, le talent n’a pas d’âge !

 

Orchestre éphémère & Cie Crache Texte : Musaïk Harmonie, c’est un orchestre basé à Blainville-sur-l’eau, qui n’attendait qu’à s’agrandir dans le cadre de ce projet participatif ouvert à tous les musiciens (bons ou moins bons, c’est pas le conservatoire) prêts à se lancer dans une aventure à la croisée de la musique et de l’improvisation. Avec Olivier Tuaillon et la Cie Crache Texte à la baguette, cela devrait donner un savoureux cocktail à déguster pendant l’événement.

 

Colporteurs de chansons à souvenir : un souvenir contre une chanson chantée, ça vous tente ? A l’initiative de l’artiste Max Ollier, ce projet intergénérationnel nécessite deux phases de récoltes de souvenir, il sera présenté lors du festival et à ce qu’on en dit, il est bien possible qu’on s’en souvienne un moment...

À quoi servira la collecte ?

Il s’agit de la première édition du festival, et comme tout projet qui émerge,  Le Village à Bascule souhaite se donner les moyens d’atteindre des objectifs solidaires ambitieux, c’est dans cet esprit que les Villageois ont opté pour une logique de prix libre.

 

L’argent récolté servira à financer en partie l’accueil du public et des bénévoles, ainsi que la diffusion et l’impression des supports de communication.

 

Le crowdfunding est un des moyens de financer le Village à Bascule, tout en restant dans une logique participative qui transpire dans toutes les démarches entreprises par les Villageois. C’est donc également dans un souci de cohérence et de respect des valeurs prônées que l’équipe a opté pour ce mode de financement singulier et solidaire.

 

Sans_titre-3_copie

Thumb_logo_village_a_bascule-1459875805
Le Village à Bascule

Festival LE VILLAGE A BASCULE ★ 20, 21, 22 mai 2016 ★ Val-et-Châtillon ★ PRIX LIBRE

Derniers commentaires

Thumb_default
Bravo, c'est super de basculer notre village, il en a bien besoin.
Thumb_link2
JE DIS oui AUX INVESTISSEMENTS <3
Thumb_default
Plus que 18 jours... et moins de la moitié de la somme réunie. Il faudrait vraiment faire un effort de communication...