Soutenez le seul festival de musiques actuelles dans l’agglomération de Chartres et participez à la transformation du parc André Gagnon !

Large_photo_couverture1-1476529167-1476529174

Présentation détaillée du projet

L’Paille à Sons, késako ?

 

Pour ceux qui n’ont encore jamais eu vent du festival L’Paille à Sons, il s’agit d’une manifestation culturelle pluri-artistique qui soufflera sa troisième bougie l’été prochain !

 

Accueillant plus de 600 personnes par édition, le festival conjugue en un week-end la musique et les arts plastiques dans des conditions optimales : en plein cœur de ville de Chartres, au milieu du parc André Gagnon (Clos Pichot). Cette année encore, l’équipe bénévole de l’association organisatrice Les sons du sous-sol a décidé de se remettre au labeur : rendez-vous les 9 et 10 juin prochains !

 

Réalisation : Déborah Tariel

 

L’Paille à Sons #3, ce sera…

 

                  > Deux scènes dédiées aux musiques actuelles <

 

Pendant deux jours, dix groupes donneront tout ce qu’ils ont pour le public chartrain et eurélien. Des têtes d’affiches se mêleront encore aux groupes locaux, avec pour seul mot d’ordre : qualité ! Précédemment, le festival a déjà accueilli (entre autre) Nina Attal, Lisa and The Lips (USA – The BellRays), Bhale Bacce Crew, Malted Milk, Mountain Men, Morning Sun et Mathis Haug.

 

Photo_a_la_place_de_montain_men2-1476295865

Crédit photo : Dominique Joly

 

   > Un village éphémère pour les plus jeunes et l’entraide associative <

 

Le festival est aussi un lieu familial et responsable ! Afin que les enfants puissent profiter de l’événement autant que leurs parents, un village temporaire composé de six animateurs se créé et propose plusieurs ateliers ludiques, pédagogiques et amusants en lien avec la musique et les pratiques artistiques manuelles. Le festival fait aussi la part belle à l’inter-associativité en invitant une dizaine d’associations partenaires locales… et autant de causes à s’intéresser.

 

                     > Un parc métamorphosé, 2 jours sur 365 <

 

Chaque année, en accord avec le thème choisi, le parc André Gagnon se métamorphose en un lieu magique et unique et devient alors un lieu d’expression artistique débridé au service des arts plastiques, visuels et numériques. Un événement à ne pas manquer pour tous les amateurs et passionnés de pratiques artistiques actuelles !

 

 

Kkbb1-1478484131

Crédit photo : Dominique Joly

 

                  > Une buvette et un stand de restauration locale <

 

Lieu de convivialité et de rencontre, lieu humain et indispensable à tout festival, un espace sera aménagé afin que tout à chacun puisse se restaurer et se sentir chez lui dans le parc. Le tout confectionné en accord avec notre principe de localité : seulement des produits du terroir eurélien vous seront proposés à boire et à manger, en ce qui regardera les préparations de l'association !

 

                      > Une association d’amis et de passionnés <

 

L’association Les sons du sous-sol rassemble des amis, bénévoles et passionnés qui désirent animer la vie culturelle locale en rendant hommage aux pratiques artistiques actuelles. Attachée au territoire de l’Eure-et-Loir par essence, l’association n’en est pas moins nomade et œuvre également sur d’autres endroits en Région Centre-Val de Loire, dont Tours. Les sons du sous-sol plébiscitent également le mélange des cultures et des arts afin de proposer à l’habitant des rendez-vous tout aussi conviviaux qu’intimes, inattendus mais cohérents, accessibles et qualitatifs. Au cœur de ces pluralités, réside l’esprit de l’association : écrire des projets, concevoir des manifestations, suggérer la rencontre et appeler l’échange ; toujours en vue de contribuer au tissage d’un lien social entre les acteurs culturels et toutes les populations.

 

L'association est labellisée étudiante par l'Université François Rabelais de Tours depuis septembre 2014. Elle est également déclarée d'intérêt général en mai 2015 par la Direction Départementale des Finances Publiques d'Eure-et-Loir, ce qui permet à chaque contributeur de déduire son don de ses impots à hauteur de 60% !

 

13902766_1052175248211462_1303028830476210586_n-1475335495

Crédit photo : Lambert Dauvillier

À quoi servira la collecte ?

      Graph-1475336590

Réalisation: Vox Populi, lors de la seconde édition du Paille à Sons.

Crédit photo : Dominique Joly.

 

Comme lors de l’année précédente, l’idée est de financer l'aménagement scénographique et artistique du site. Par ce biais, nous espérons ainsi être encore plus fidèle au caractère pluriartistique du festival, tout en contribuant à la création d’une identité unique !

 

Mais quel est le thème du festival cette année ?

 

                         > La « Conciliation » comme fil directeur <

 

Comme chaque année, nous souhaitons concevoir une manifestation culturelle qui réponde à une interrogation commune sur les sociétés, les individus et les environnements dans lesquels ils baignent. Suite au traitement des Espaces (2015) et du Contretemps (2016), nous nous sommes encore arrêtés sur un mot pour cette troisième édition : la Conciliation. À mi-chemin entre le désaccord et l’union, la conciliation permet l’alliance de deux points de vue, souvent opposés. Mais peut-on affirmer pour autant que la conciliation serait égale au compromis ?

 

Nous chercherons plus particulièrement à réfléchir à la spatio-temporalité actuelle. À l'échelle locale comme à l'échelle mondiale, les mentalités et ce vers quoi celles-ci se dirigent nous indiquent un renfermement des esprits dans des valeurs rétrogrades qu'il faut en effet montrer, analyser et critiquer. Mais si comme La Bruyère l’évoquait, la conciliation est « l’admission des incompatibles », il conviendrait alors de recentrer le dialogue sur les arts et l’espace public, en tant que vecteurs de tolérance et créateurs de découvertes.

 

C’est de ce thème et de ces questionnements que découleront l’établissement de la programmation musicale, l’élaboration de la communication et l’aménagement artistique et scénographique du Parc André Gagnon.

 

Pour ce faire, nous ferons appel à deux collectifs artistiques locaux :

 

                                       > Le collectif Artway <

 

Par leurs travaux et leur connaissance du verre et du vitrail, le collectif Artway Chartres remet au goût du jour une esthétique ancestrale en conciliant l'ancien matériau avec la lumière éternelle. Projetée au travers de l’œuvre en verre par des rétroprojecteurs, la lumière réfléchie alors sur tous supports : des simples maisons aux monuments historiques, d'une construction surréaliste à une toile tendue entre deux arbres.

 

Artway2-1479745674

Crédit photo : Artway Chartres

 

Le collectif propose ainsi à la vue des passants un spectacle aquatique et postmoderne, tout en transformant les visions terrestres quotidiennes en des paysages sélènes et colorés. À la nuit tombée, le parc André Gagnon s'éclairera comme par magie !

 

Artway Chartres créée dans une pérennité, résultante de l’alliance de l’imagination et de la prise en compte de toutes les dimensions de son environnement. En perpétuelle recherche et développement, le collectif se confronte à l’innovation dans la technicité du matériau, sa mise en œuvre, son agencement.

 

Kkbb2-1478484832

Crédit photo : Artway Chartres

 

Pour en savoir plus et les contacter, voici le lien vers le : http://www.artway-chartres.eu/

 

                                           > L'association Vox Populi <

 

Fondée en 2014 comme l'association Les sons du sous-sol, Vox Populi est le résultat des goûts et des envies de plusieurs passionnés de culture populaire, urbaine et underground. Du Street Art au retro-gaming, du skate à la slackline, l'association a pour but de rechercher et de fédérer autour de ces modes d'expressions afin de valoriser ces pratiques culturelles contemporaines dans l'agglomération de Chartres.

 

Et pour l'occasion, Vox Populi conciliera cette pop culture contestataire avec l'art pictural des précédents siècles... autrement dit, ils revisiteront les tableaux les plus classiques avec des bombes à graffer. Histoire de voyager un peu dans le temps et dans les esprits !

                                           Kkbb3-1478485111

Crédit photo : Vox Populi

 

L'association est actuellement en résidence d'artiste à l'arrOndi (Soulaires, Eure-et-Loir).

 

Pour les curieux, rendez-vous sur la : page Facebook de Vox Populi

 

                                       > Do It Yourself <

 

Et en outre de ces deux collectifs qui viendront s'attaquer à la notion de conciliation, l'association Les sons du sous-sol présentera cette année encore plusieurs de ses constructions. Poubelles, folies, guérites, toilettes sèches et autres inventions en bois et plexiglas de couleur, assemblées lors d'ateliers participatifs pour développer des compétences et s'entraîner à faire soi-même.

 

                                > Le budget prévisionnel <

 

Camtos-depenses-1479490067

 

Camtos-recettes-1479745395

 

                                       > Mot de la fin <

 

Ce projet ne nous tiendrait pas autant à cœur si vous n'étiez déjà pas si nombreux à nous soutenir depuis deux ans... nous percevons la culture et les arts comme un moyen d'expression libre et indépendant, c'est pourquoi participer à notre aventure est avant tout un acte militant. Nous vous remercions encore de nous suivre !

Thumb_logodegrade6-1430670368
L'Paille à Sons

L’association Les sons du sous-sol rassemble des amis, bénévoles et passionnés qui désirent animer la vie culturelle locale en rendant hommage aux pratiques artistiques actuelles. Attachée à l’Eure et- Loir par essence, l’association n’est pas moins nomade et oeuvre sur d’autres endroits en Région Centre-Val de Loire, dont Tours. Les sons du... Voir la suite