Participez à la création chorégraphique BINA SOUL – Un voyage au cœur de trois univers, au cœur d’une âme, celle de la DANSE « BINA ».

Large_4x3_soul_power_2016_cf-1477299824-1477299888

Présentation détaillée du projet

Soul Power Kongo ?

 

Soul Power est un festival des cultures et des arts mis sur pied en 2014 par Matombi Productions. Soul Power veut dire Puissance de l’âme. Ces deux termes anglais se joignent au mot Kongo, du nom de ce grand royaume situé autour de l’estuaire du fleuve Congo, pour dire la nécessité de voir se rapprocher des peuples noirs que les affres de l’Histoire ont séparés. Soul Power Kongo est un pont entre l’Afrique et sa diaspora. Sa vocation première est de nourrir l’âme, l’esprit et les sens par des approches artistiques variées (musique, théâtre, danse, peinture, cinéma, etc.) se voulant à la fois authentiques, rigoureuses et pédagogiques tout en restant festives.

 

Pourquoi ce festival ?

 

Soul Power Kongo est né de la nécessité de créer sur le continent une véritable plateforme d’expression entre les cultures africaines et celles de la diaspora. Depuis sa première édition, la programmation de ce festival est mise au point avec le souci de sortir les cultures africaines et celles qui leur sont apparentées du folklore auquel elles sont trop souvent réduites. Face aux assauts de l’uniformisation culturelle, nous pensons que c’est une nécessité vitale de préserver la part d’humanité en chacun de nous.

 

 

L’originalité du festival

 

Nous accordons une place de choix à la formation artistique, notamment à l’éducation musicale. Cette idée est la bienvenue en République du Congo qui n’a pas de conservatoire et surtout à Pointe-Noire qui ne connaît pas une seule école d’art. Le tarif de quelques rares espaces culturels qui proposent des ateliers ne sont pas à la portée du Congolais de classe moyenne, d’où l’importance des ateliers gratuits qu’offre Matombi Productions.

 

Nos workshops

 

Des formations sont données gratuitement avant, pendant et même après le festival.

 

Pré-festival : nous investissons des lycées et des écoles supérieures pour sensibiliser élèves et étudiants sur la thématique de l’édition en préparation. A ce stade, tout est mis en œuvre par des formateurs congolais.

 

Les formateurs:

 

Musique : Juliana Tsaty Massimina, professeur de musique au lycée Charlemagne. Elle encadre instrumentistes et chanteurs au niveau du Congo. Elle gère toute la logistique les concernant et intervient dans l’organisation du festival Soul Power Kongo.

 

Peinture : Jussie Nsana, artiste peintre et bédéiste, outre la réalisation des toiles de l’exposition Soul Power, elle anime des ateliers d’art plastique pour les enfants et les adultes.

 

Presentationjsnasa-1476196026

 

Arts d’expression orale : Gilles Douta, poète et slammeur, donne des ateliers d’écritures pour le slam, des cours de théâtre et d’éloquence.

 

 

Pendant le festival

 

La Création: d’après une idée originale de Sylvie Mavongou Bayonne,  Bina Soul interroge trois chorégraphes Tchekpo Dan Agbetou (Bénin), Florent Mahoukou (Congo) et Jade Bayonne (Congo-France) sur la thématique de cette année United Africa. En dehors de la restitution de leur travail chorégraphique (en résidence de création actuellement), ces trois chorégraphes venant de trois contrées différentes de l’univers danse, offriront aux volontaires des ateliers sur les arcanes de leur art.

 

Montage vidéo : Wally Fall est un jeune cinéaste qui a réalisé le film de l’édition 2015 du festival. Il revient cette année pour achever le travail qu’il a lancé l’an dernier sur le montage vidéo.

 

 

Matombi productions 

 

Qui sommes-nous ?

 

Sylvie Mavongou Bayonne (Directrice du Festival) est à l’origine du festival Soul Power Kongo. Elle a fait ses marques en Europe où elle a organisé des événements culturels de premier plan dans des lieux incontournables de la vie culturelle parisienne comme le Cabaret Sauvage, Théâtre Rutebeuf à Clichy, l’Espace Confluences, etc. Elle a également partagé avec le public parisien sa passion pour les musiques d’antan en officiant derrière les platines sous le nom de Kongokween. Sylvie a aussi réalisé des courts métrages sélectionnés en festivals.

 

Juliana Tsaty Massimina (Directrice Musicale), professeur de musique au lycée français Charlemagne. Elle encadre instrumentistes et chanteurs au niveau du Congo. Elle gère toute la logistique les concernant et intervient dans l’organisation du festival Soul Power Kongo.

 

Virginie Papet (Road – Manager/Logistique artistes internationaux), elle a chapeauté les concerts des grands noms du jazz, du blues et des musiques du monde comme : Lucky Peterson, Ahmad Jamal, Christina Branco, Marcus Miller. Pour le festival Soul Power Kongo : Fred Wesley, Valérie Louri, Thierry Cham.

 

Papi Babelana (Régie & Sécurité) : Après de nombreuses années en France ou il se forge une solide expérience dans la sécurité de grandes salles de concert, de retour au pays, il forme des jeunes aux principes de la sécurité et de la logistique.

 

Kelson Coelho (Support IT) il gère tout ce qui a trait aux réseaux sociaux, au site internet et à la gestion de la mise en ligne des informations.

 

Nos réalisations au Congo 

 

2015 : Soul Power Kongo # 2 avec : Thierry Cham, Valérie Louri, Igo Drané, Nestor Mabiala, Wally Fall, les Célestes Gospel, Jussie Nsana.

 

2014 : Soul Power Kongo #1 avec : Fred Wesley, Carlos Moore, Gilles Douta, Jussie Nsana, la Fanfare Funk de Pointe – Noire.

 

2013 : Kongo Time avec Winton Mcanuff – une série de concerts entre Brazzaville et Pointe-Noire accompagné par des musiciens congolais.

À quoi servira la collecte ?

Cette année, la crise est passée par là !

Si certains de nos partenaires sont toujours là au bout de trois ans, convaincus du rayonnement que le festival Soul Power Kongo apporte à la ville de Pointe – Noire, d’autres ont malheureusement abandonné l’aventure.

 

Nous avions alors deux options :

 

- Soit d’annuler cette édition, en prétextant nous aussi la crise à notre public en attente. 

 

- Soit de nous battre en pariant sur l’implication de toutes celles et tous ceux qui pensent comme nous que la cause est juste et qu’elle nous dépasse tous.

 

Cette collecte servira à recevoir les artistes invités de cette 3e édition du Festival Soul Power Kongo dans les meilleures conditions possibles. C’est avec un immense plaisir que nous vous les présentons en quelques lignes :

 

Notre tête d’affiche cette année est une immense icône de la rumba congolaise. Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, Sam MANGWANA a marqué de sa voix et de ses textes des générations de congolais et d’autres avec des titres phares comme : Fatimata, Georgette Ekins ou plus récemment Galo Négro, titre d’un album en réédition cette année dans lequel on peut voyager de l’Angola au Congo en passant par Cuba. Cela fait 40 ans que Sam MANGWANA n’a pas joué au Congo Brazzaville et particulièrement à Pointe –Noire. Grâce à vous c’est plus qu’un événement que nous souhaitons accueillir. C’est toute l’histoire d’une époque et d’une musique que nous souhaitons célébrer et transmettre aux nouvelles générations de musiciens. C’est aussi pour le plaisir de se laisser happer par des sonorités d’antan avec des résonances d’aujourd’hui.

 

En première partie de Sam MANGWANA , entre jazz et rumba, la Fanfare Funk de Pointe-Noire créée en 2014 dans l’émulation de la 1ère édition du festival, pourra restituer deux années de résidence musicale devant le public. Un défi relevé, un rêve qui deviendra réalité pour le leader du groupe le saxophoniste, Kiabelo Pascal (vieux Wing).

 

Dans le cadre du Pré - Festival la Fanfare Funk de Pointe - Noire en concert.

 

Aux côtés de Sam MANGWANA, nous accueillerons 3 chorégraphes de talent pour une création sur la thématique que le festival défend cette année : United Africa. Leurs noms : Techkpo Dan Agbetou, Florent Mahoukou, Jade Bayonne et ils sont accompagnés de Dj Nodjock.

 

Sur une idée originale de Sylvie Mavongou Bayonne, imaginons une histoire, celle de l'Afrique ancestrale et contemporaine racontée par des corps en mouvement, des silhouettes qui défient l’espace et le Temps:

Bina Soul (l'âme de la danse).

 

Montée par les chorégraphes Techkpo Dan Agbetou, Florent Mahoukou et Jade Bayonne, Bina Soul est une fusion éblouissante entre trois différents univers de danse. Il s’agit de célébrer le lien intergénérationnel qui existe sur le continent africain à l’heure où l’individualisme et le repli sur soi modifient nos modes de vie. Comment dompter l'ego, bousculer son être intérieur, créer un langage commun pour faire place à l'harmonie, aux pulsations d'une Afrique unie – United Africa ?

 

Le festival a imaginé cette rencontre atypique en y associant Dj Nodjock pour donner le tempo et rendre hommage à l'inspiration qui découle d'un son, d'une note, d'un chant. Bina Soul est une création qui voyage à travers le temps : elle fouille le passé,  restitue le présent et nous propulse vers le futur.

 

La danse se poursuivra ensuite sur grand écran : nous recevrons le réalisateur sénégalais Joseph Gaï Ramaka qui nous présentera son film Karmen. Un film éblouissant de sensualité où la danse de Karmen, soutenue par les tambours de Doudou N’diaye Rose, bouscule les traditions et interroge les tabous. Le réalisateur s’est saisi du mythe de Carmen et l’a déployé avec force pour restituer un film qui ne laisse pas indifférent  et qui suscite de fait le débat.

 

Nous nous adressons à vous car nous croyons à la force de notre réseau.

 

Certains d’entre vous nous connaissent et nous soutiennent déjà mais aujourd’hui on a besoin de vous pour faire passer le message à vos amis et connaissances pour que, comme les années précédentes, le festival soit une réussite avec le même niveau d’exigence.

 

Notre devise en kikongo : Ku Lala Vé (Restons éveillé ou encore battons nous). Une manière de dire que c’est un faisant que nous aurons gain de cause. 

 

Merci d'avance pour votre participation.

 

 

PREMIER PALIER/ 2 000 €

On finance au Congo les perdiems et le studio de danse pour la création chorégraphique BINA SOUL.

(160 euros de commission Kiss Kiss Bank Bank). 

 

DEUXIÈME PALIER/ 5000 €

On finance les salaires de la création chorégraphique BINA SOUL.

(400 euros de commission Kiss Kiss Bank Bank).

 

TROISIÈME PALIER/ 10 000 €

On finance aussi les frais (hébergement, perdiems et studio de répétition) de la résidence artistique en Allemagne pour 3 chorégraphes, 1 dj, 1 réalisateur, sur une durée de 24 jours.

(800 euros de commission Kiss Kiss Bank Bank).

 

QUATRIÈME PALIER/ 15 000 €

On finance aussi le voyage de l’Allemagne au Congo pour 5 personnes ainsi que l’hébergement à Pointe – Noire ville qui accueille le festival.

(1200 euros de commission Kiss Kiss Bank Bank).

 

CINQUIÈME PALIER/ 20 000 €

BRAVO!!!

Vous avez financé toute la création chorégraphique Bina Soul et les frais logistiques qui s’y rattachent.

(1600 euros de commission Kiss Kiss Bank Bank).

Thumb_soul_power_transp-01-1476226236
SOUL POWER KONGO

La cinéaste Sylvie Mavongou Bayonne fait des films depuis le début des années 2000. Elle a écrit, produit et réalisé un ensemble éclectique de courts métrages qui lui ont valu une réputation grandissante au sein du monde des Arts et du court-métrage. Son film « Hexagramme 27 », basé sur le Yi Ching chinois qui traite de la nourriture, de l’âme, du corps... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bravo, Nous encourageons cette d'initiative qui met en valeur l'Art dans toute sa diversité et sa grandeur.
Thumb_default
Ce festival ne doit pas disparaitre C'est une fierté de notre patrimoine Il faut encourager et aider Sylvie et toute son équipe pour que vive Soul Power Faites un geste pour la culture africaine en général et congolaise en particulier.
Thumb_default
Baisers Sylvie, et bravo! À très vite j'espère... Annie*