Soutenez l'organisation d'un festival de littérature étrangère dont l'originalité est de donner la parole aux traducteurs.

Large_crowfunding

Présentation détaillée du projet

 

Du vendredi 10 au dimanche 12 octobre, venez découvrir la littérature étrangère au festival Vo-Vf le monde en livres.

Festival unique en son genre, il entend en effet faire découvrir la littérature étrangère en donnant la parole à ceux qui l’ont le moins, les traducteurs littéraires.

 

Aujourd’hui, la lecture est le premier loisir des Français. Et si elle est un instrument de plaisir et d’évasion, la littérature aide aussi à comprendre l’autre, à partager, à communiquer. 

Festival multi culturel et ouvert sur le monde, le festival Vo-Vf le monde en livres veut faire entendre les voix, les langues et les cultures du monde entier. Pour ce faire, une approche singulière : donner la parole aux traducteurs, véritables passeurs, sans qui  tout un pan de la littérature mondiale nous serait inconnue. A la fois lecteur idéal et auteur de la traduction, il est le plus à même de parler du texte, d’en révéler les finesses, et d’élargir notre champ de vision. Puisant dans la richesse de la langue française, il échafaude des passerelles, crée des miroirs que le lecteur, avide d'émotions et de découvertes, traverse avec confiance.

En lui donnant la parole, le festival Vo-Vf le monde en livres veut donner envie de lire, mais surtout de lire mieux, avec un regard éclairé, plus profond sur notre civilisation mondialisée et ainsi offrir une meilleure compréhension du monde qui nous entoure.

 

C’est une invitation au voyage en plein cœur de la vallée de Chevreuse, dans l’ancienne demeure du duc et de la duchesse de Windsor. Un lieu bucolique et chaleureux pour un tour du monde de la littérature mondiale en présence de leurs meilleurs représentants, les traducteurs littéraires.

 

Pour en savoir plus : www.festivalvovf.com 

 

  Tuilerie2    

 

 

Un évènement culturel pluridisciplinaire

 

Il sera question de littérature bien évidemment mais pas seulement. En effet, quoi de mieux qu'un peu de musique pour apporter chaleur et convivialité ? Entre chaque conférence, des intermèdes musicaux et le samedi soir pour finir la journée en beauté, un concert. 

Le vendredi soir, c'est cinéma avec la projection d'un film dans la grande salle de l’Orangerie. Cette année, nous projetons Traduire de Nurith Aviv. Traduire est un film-Babel où des traducteurs de différents pays, s’exprimant chacun dans sa langue, parlent de leur expérience de passeurs de la littérature hébraïque écrite à travers les siècles : le Midrash, la poésie hébraïque médiévale, la littérature moderne et contemporaine. Les traducteurs parlent avec passion de la confrontation avec une langue qui les amène parfois à transgresser les règles de leur propre langue.

 

Quid de la gastronomie ? L'an dernier, notre équipe de bénévoles a cuisiné un magnifique repas pour 80 personnes. Au menu, baba ganousch, tajine d'agneau au citron confit et glace avec pain d’épice en dessert. Nous proposons cette année encore un véritable tour du monde des saveurs.

De nombreux artistes locaux se sont associés au festival, des animations seront proposées tout au long du week-end avec notamment un atelier land art. 

 

Un lieu idyllique où public et intervenants se rencontrent, discutent dans une ambiance conviviale. Les intervenants sont logés sur place et ils se sentent un peu chez eux à la fin du week-end. Ce sont ces moments d’échanges que nous souhaitons créer.

 

 

Festival-vo-vf-jdlm-108

Pierre Assouline et Albert Bensoussan en pleine conversation.  Crédit photo : Jean-Daniel Manoll

 

Festival-vo-vf-jdlm-63

Albert Bensoussan dans le public. Crédit photo : Jean-Daniel Manoll

 

Img_3033

Pierre Assouline, Claro et Johan-Frédérik Hel-Guedj. Crédit photo: Guillaume Busato

 

 

 

L’édition 2013

 

14 conférences, 32 traducteurs et auteurs, 700 personnes

 

Pierre Assouline parrain de la première édition

Claro, un traducteur à l’honneur

Albert Bensoussan, traducteur de toute l’oeuvre de Maria Vargas Llosa, prix nobel de littérature en 2010

Soirée d’inauguration en présence d’Agnès Desarthe.

 

Festival-vo-vf-jdlm-03

Agnès Desarthe. Crédit photo : Jean-Daniel Manoll

 

Ils ont dit :

« Qu'on se le dise : les traducteurs ont enfin leur festival, et c'est un festival de livres et de lecteurs, où l'on a pu constater que le public voulait entendre parler de style, d'écriture, de problèmes de traduction, de rapports auteur/traducteur, etc. La région avait déjà l'habitude des chercheurs scientifiques (avec la présence pas loin du CNRS), elle prendra celle des traducteurs, n'en doutons pas. » Claro

 

« Nous vous remercions pour tout, nous avons été traités comme des princes, sous le parrainage des ducs de Windsor et de l'Union Jack. Encore mille fois merci à vous, et à toute l'équipe qui vous entourait avec tant d'efficacité et de merveilleuse prévenance. » Albert Bensoussan

 

« Mais plus encore que des traducteurs vous avez réussi un festival littéraire, ce qui est aujourd'hui une rareté. » Jacques Darras, invité pour sa nouvelle traduction des Sonnets de William Shakespeare

 

« Je voudrais vous remercier, vous et toute l'équipe qui s'était chargée de l'organisation de votre festival, tout était remarquable : l'organisation elle-même, l'ambiance, les interventions, les bénévoles, bref, je vous tire mon chapeau, pour une première, c'était très réussi ! » Sophie Benech, invitée pour sa traduction de La fin de l’homme rouge de Svetlana Alexievitch

 

 

La programmation 2014

 

Patrick Deville, arpenteur du monde et esprit cosmopolite, lauréat du prix Fémima en 2012 pour son ouvrage Peste et choléra, est le parrain de cette deuxième édition.

 

André Markowicz à l’honneur : il a traduit l’intégralité de l’œuvre de Dostoievski, le théâtre de Gogol et de Tchekhov. 

 

25 pays représentés, 15 langues parlées, lues et entendues. Des conférences sur la littérature catalane, anglophone d’Afrique, arabe, lusophone, afro-américaine, sur le polar scandinave. Un pavillon à l'honneur : l'Inde.

 

Balade dans les grammaires du monde avec Jean-Pierre Minaudier, auteur de Poésie du gérondif.

 

Le marathon des langues : nous souhaitons faire participer le public et faire entendre les voix du monde entier. Ainsi, les locuteurs dont la langue maternelle n’est pas le français viennent dire un texte dans leurs langues natales.

 

La librairie babel : le temps d’un week-end, réunir en un même endroit des livres dans toutes les langues. 

 

La Bulac, Bibliothèque Universitaires des Langues et Civilisations, s’associe au festival et organise une soirée d’appel le jeudi 9 octobre dans ses locaux à Paris. 

 

Notre partenaire l’ATLF, Association des Traducteurs Littéraires de France, vient animer à nouveau un atelier de traduction.

 

Img_3067

L'atelier de traduction animé par Laurence Kieffé de l'ATLF . Crédit photo : Guillaume Busato

 

 

Le festival Vo-Vf le monde en livres est porté par une équipe de bénévoles passionnés qui s’investissent tout au long de l’année pour donner vie à ce magnifique projet d’ouverture sur le monde et ses cultures. 

 

Img_3020

Crédit photo : Guillaume Busato

 

Img_2788

Tout le monde met la main à la pâte ! Crédit photo : Guillaume Busato

 

Pour plus d'informations : www.festivalvovf.com 

À quoi servira la collecte ?

Le festival Vo-Vf Le monde en livres est un festival gratuit pour qu'il soit ouvert à tous.

C’est pourquoi nous avons donc besoin de ressources propres. Elles se décomposent ainsi :

-Vente de livres : (les librairies nous reversent leur marge, soit  30% du chiffre d'affaire réalisé) et vente de produits dérivés (buvette, adhésion à l’association) : 20% du budget

 

Le reste du financement provient d’aides extérieures :

-Les aides du milieu du livre (Drac, Centre National du Livre, Sofia) représentent 23% du financement.

-Les aides locales (commune de Gif-sur-Yvette, conseil général, conseil régional) représentent 33%

 

La somme demandée par le biais du financement participatif correspond à 25% du budget total du festival. Il nous permettra d'accueillir les auteurs et le public dans le cadre magnifique qu'est le Moulin de la Tuilerie. 

 

Les grands postes de dépenses sont :

-Location du moulin et de la logistique (tentes, sonorisation, sanitaire) : 50%

-Frais de déplacement des intervenants : 38%

-Budget de communication : 12%

 

C'est pour cela que nous avons besoin de vous, pour montrer que cette idée là - un festival de littérature étrangère porté par la voix des traducteurs - à cet endroit là - une région proche de Paris, riche culturellement et forte d’une population polyglotte, peut devenir :  

- un rendez-vous unique de mise en avant du métier de traducteur littéraire et de la traduction en générale.

- un rendez-vous pour les lecteurs, pour donner envie de lire, de lire « mieux » et de partager autour des livres que l’on a aimés.

- un rendez vous de découverte du monde grâce à la littérature étrangère.

 

Ces atouts peuvent faire de Vo/Vf, le monde en livres  un rendez-vous important de la vie littéraire en France, 

et une chance pour toute la vie culturelle de la vallée de Chevreuse.

 

 

L'association Vo-Vf est une association loi 1901 et sa gestion est désintéressée. A ce titre, vos dons vous donnent droit à une réduction d'impôt. Pour les dons effectués par un particulier, l'Etat accorde une réduction d'impôt égale à 66% du montant du don, dans la limite de 20% de votre revenu imposable. Pour les dons effectués par une entreprise, la réduction d'impôt est de 60% du montant du don dans la limite de 0,5% du chiffre d'affaires.

N'hésitez pas à nous demander nous un reçu fiscal !

Thumb_img_2882
Association Vo-Vf

Vo-Vf le monde en livres est un festival de littérature étrangère qui a pour originalité d'inviter le grand public à des rencontres avec les traducteurs et les traductrices autour des livres qu'ils ont traduits. Il est le premier et le seul festival de ce genre qui permet de rencontrer ceux et celles qui nous ouvrent les portes de la littérature... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Steph, Bravo Continue enormes bises Hélène et François