Terminer mon roman historique: quelle satisfaction ! Le finaliser et le présenter à des éditeurs, voici l'ultime étape à réaliser avec vous!

Large_image_bon

Présentation détaillée du projet

Passionné d'écriture, je m'étais donné un an, et le mot "fin" vient enfin de s'inscrire sur mon troisième petit carnet, transporté au hasard de mon inspiration et de mes pérégrinations. Le manuscrit de mon roman historique est enfin terminé, mais...il me demande encore un énorme travail tout aussi passionnant.

 

     Ainsi j'ai besoin de votre soutien dans cette ultime et belle étape !

                      

                                  Photo_5

 

 

Un roman historique ? Plus la peine d'en écrire, les Dumas, les Feval, Walter Scott et Zevaco ont déjà tout écrit. Alors pourquoi penser être édité et lu ? 

 

Si je réponds : j'aime écrire depuis l'enfance, j'aime le stylo entre mes doigts, j'aime marquer les pages de mes mots. Serait-ce si anodin pour vous ?  

 

Si je vous dis : chaque texte, qu'il soit court ou long, chaque poésie, chaque passage, que j'ai fait découvrir à des amis ou inconnus qui m'abordaient dans mes lieux d'écriture, ont toujours obtenu des remarques plus qu'étonnées et moults compliments, avec toujours l'envie ressortie de lire mon roman en entier une fois fini, car tous ont été emportés par l'histoire et mon résumé. Serait-ce présomptueux ou immodeste ?  

 

Si j'avoue: j'aime être lu et voir la surprise et la concentration quand je vois les visages de ceux qui dévorent et déchiffrent mes pages, mes petits carnets entre leurs mains.

 

Est-ce illusion ou ambition ? 

                             Photo_5

                                                       

 

Alors quelle est mon histoire dans cette histoire ?

 

Mon roman historique s'appuie sur la grande Histoire. En effet, j'ai eu la chance d'effectuer mon mémoire de maîtrise puis Master 2 en Histoire contemporaine à la Sorbonne sous la direction d'un grand professeur Jacques-Olivier Boudon, et me suis passionné des cours de Jean Tulard en Licence.

 

Depuis l'enfance, j'ai eu deux passions: l'Egypte ancienne et Napoléon. J'ai fait des chantiers de fouille, ai visité l'Egypte deux fois avec des amis et un grand sac à dos, ai découvert expositions et livres d'historiens, et je me suis pris à collecter mon style de romans préférés: les romans populaires historiques de la fin 19ème et début 20ème.  

 

Pourquoi parler de mes études d'historien même si le lien commencé à se faire ?

 

Mon sujet de roman est issu de mon mémoire. J'ai découvert un personnage très important pendant plus de 5 ans auprès de Bonaparte : Jean-Baptiste Étienne Poussielgue. Et j'ai eu la stupéfaction de comprendre comment celui qui était le véritable bras droit du jeune général Bonaparte avait été effacé de l'Histoire et des mémoires par Napoléon. C'est donc son histoire que j'ai étudié, puis m'ai venu l'idée de rendre à cet homme les lauriers perdus en le rendant acteur de mon roman.  

 

Quel est le résumé de mon roman ? Comment vous donner envie ?

Qui est mon personnage héros ?

 

Jean-Baptiste Poussielgue est un jeune fonctionnaire Corse, passionné des idées révolutionnaires et engagé lors de la Révolution. La coïncidence heureuse est qu'il est nommé diplomate au Royaume de Gênes et va faire sur son trajet pour rejoindre son poste, une rencontre qui changera son destin. Il arrive à Nice le même jour, quelques heures à peine avant le jeune général Bonaparte qui vient d'être nommé Général en Chef de l'Armée d'Italie. L'accueil impensable, très irrespectueux et dédaigneux que ce Napoléon quasi inconnu subit, puis le renversement qu'il effectue auprès de tous ses officiers, l'attachera à lui définitivement...

                                                             Poussielguepar Vivant Denon en Egypte

 

 Bonaparte en fait un atout pour sa Campagne d'Italie au niveau diplomatique et financier, et en fait le négociateur de plusieurs traités de paix et clauses secrètes. Ils collaboreront tous deux à la création des Républiques-Sœurs, partageant les mêmes principes humanistes issus des Lumières.

 

Poussielgue, franc-maçon discret de 30 ans, développera une véritable amitié et une collaboration étroite qui ne se démentira pas jusqu'à la fuite de Bonaparte de l'Egypte colonisée.  

 

Jean-Baptiste devant ses succès, notamment de négociations et sa réussite à engendrer la Révolution de Gênes, devient le confident et l'homme de confiance pour les missions les plus délicates... Ses missions périlleuses vous transporteront ainsi dans les plaines italiennes dans ces guerres de la jeune République  française.

 

Napoléon, isolé à Paris et démis de ses fonctions devenues trop gênantes pour les hommes forts du gouvernement, enrageant de son Armée d'Angleterre inutile à Boulogne, l'envoie dans l'île de Malte comme agent de renseignement sur sa seule responsabilité. Et l'Histoire changea définitivement.

 

Poussielgue, allant au-delà des ordres reçus et connaissant l'esprit de son ami, rendra possible ce qui avait écarté et vu comme illusoire en rendant son rapport. Malte est prenable, la Campagne d'Egypte devient possible... Poussielgue, un des très rares dans la confidence de leur destination est nommé Contrôleur général de l'Armée d'Orient puis d'Egypte...

 

La suite de sa vie sera à découvrir dans un prochain roman, car elle vous transportera avec tout autant, que dans mon ouvrage que je vous propose de soutenir, de rebondissements, d'aventures, de rencontres, cette fois dans les sables mouvants de l'Egypte...

 

Du_napbon_70 Le général en chef de l'Armée d'orient Napoléon Bonaparte

 

 

 

" Poussielgue : Bonaparte fut sa gloire, Napoléon son malheur ". Voici mon titre...

 

Photo_3

Mes trois carnets qui ont vu mes mots s'ancrer...

 

Un roman historique dense ?

 

Le défi que je me suis lancé par passion et pour l'écriture et pour le personnage est immense. Mais j'ai la chance d'écrire vite. Malgré tout, il me semblait impossible de tout romancer, inventer dans le cadre strict que je me suis imposé de faits historiques prouvés et trouvés dans les archives privées inédites des Archives Nationales que j'ai dévorées.  

 

Le roman que je propose met en scène une aventure unique et sous un angle méconnu de l'Histoire.

 

Mon histoire débutera de la rencontre entre Bonaparte et Poussielgue à Nice, jusqu'à la préparation de la Campagne d'Egypte, avec péripéties, aventures de cet homme au destin peu ordinaire. Il devrait faire entre 250 et 300 pages en format édition, une fois que vous l'aurez aidé à finaliser mon inspiration qui arrive à terme et qui demande un dernier sursaut d'énergie...!  

 

La suite est déjà dans ma tête comme vous pouvez le sentir, et ne débutera qu'une fois achever le tome premier et édité, avec votre aide enthousiaste !

 

En quelques mots, pourquoi mon roman plairait et à qui ? Pourquoi me voir si assuré et rassuré ?   Quels lecteurs seront tentés par la lecture de mon livre ?

 

Plusieurs, ce qui n'est pas forcément  courant pour un roman original abordant un sujet inédit...!  

 

En premier, les adeptes et amateurs de romans historiques bien construits, avec une histoire entraînante. Ce style littéraire basé sur l'Histoire plait à beaucoup, alors laissez-vous tenter quand vous me verrez en rayon d'une librairie !  

 

En second, les historiens, là j'avoue que la catégorie est bien plus faible, mais ils auront à découvrir de nombreuses choses sur un travail universitaire consciencieux et fournis, tirés d'archives.  

 

En troisième, les amateurs de Napoléon: ils sont nombreux et les achats de livres ou romans en France et dans le monde d'ailleurs sont très nombreux chaque année. Et si vous en faites parti, vous l'avez compris avec mon résumé: le Napoleon qui est mis en scène vous surprendra car sur un angle peu habituel. Et pour anticiper, je rappelle et précise que notamment des rencontres, comme celle décrite à Nice par Poussielgue découverte dans ses archives laisse pantois tellement il présente un Bonaparte malmené et son processus de domination en 48 heures sur son État-Major, sont appuyées sur des faits que je peux produire pour la plupart. C'est un jeune général qui surprend car une facette méconnue, et encore plus avec la relation établie avec Poussielgue en ami et collaborateur. Je pourrais en parler des heures, et cela fera parti d'une de mes contreparties.  

 

Enfin, les CURIEUX  : ceux qui seront attirés par un roman historique basé sur un personnage réel effacé intégralement de l'Histoire (faites une recherche Gooogle vous verrez qu'il est cité seulement en passant lors de la Campagne d'Egypte comme membre de l'Institut du Caire...et c'est tout. rien sur son rôle en Italie, rien sur Malté (ou peu comme négociateur de la reddition de l'Ordre de Malte), et encore moins sur son rôle prépondérant et prédominât en Egypte... Son histoire est un roman, mon roman ! 

 

Puis-je me permettre un aparté ? Parler de moi face à l'écriture ?

 

Oui, j'ose... 

                                                                                  Photo_3

Parler de mon roman qui stimule mon esprit, sans parler de mon processus de création me paraît incomplet.  

 

J'écris à la main, par plaisir de glisser les mots, de remplir les pages. Je vous ai parlé de mes carnets. Ils sont petits, insérables dans toutes mes poches, été comme hiver. J'ai composé sur trois carnets, ceux que vous voyez dans ma présentation. Petits, compacts, maniables, toujours sur moi, ils me font voyager...  

 

Et je dois avouer un élément qui surprend toujours : j'écris dans la foule, le brouhaha, la musique. Combien peuvent témoigner m'avoir vu sur des plages, des bars de plages de nuit en Espagne quand j'ai commencé, dans des bars ou boîtes de nuit, un café, un métro ou un bus, une salle de cinéma avant un début de film, sur un coin de table, assis dans un recoin avec mon carnet et mon stylo sur les genoux.

 

Combien peuvent dire qu'ils ont essayé de m'aborder, ne comprenant pas ce que je faisais ou curieux de ce que j'écrivais ? Beaucoup, mais tous peuvent aussi dire que je les entendais peu. Car même la musique ou des gens dansant ou buvant à quelques centimètres ne peuvent m'empêcher d'être dans ma bulle, ma bulle de pensées tournées vers mon histoire que je transcris.

 Je suis dans mon monde littéraire, mais j'aime cette ambiance où Photo_2 tout bouge, vibre et vit autour  de moi, j'aime la musique qui résonne et qui m'isole pourtant.            

À quoi servira la collecte ?

Alors, pourquoi vous sollicitez maintenant ?

 

Dans ma vie, je suis formateur en insertion professionnelle: j'aide les personnes en difficultés ou des chômeurs à trouver du travail. Je suis donc très occupé, la preuve en est : j'ai mis un an jour pour jour pour écrire mon roman, je m'étais donné ce timing, mais je l'ai écrit en réalité en deux mois et demi à peine... De septembre 2013 à ce mois de janvier, je n'y avais pas touché, il me manquait quelques phrases de fin seulement pourtant. Mais écrire, je ne peux m'y empêcher, aller au bout de mon roman et le voir édité, mais surtout lu, est une envie indescriptible et prenante dans ma vie et mes projets.   

 

Le temps manque, mais évidemment l'argent, car passer de pages manuscrites à un livre requiert les deux...  

                                                                                Photo_4

 

À quoi sont destinés vos contributions ?   ​

 

Je dois catégoriser car...sans vous la finalisation de mon roman historique ne sera pas possible, et je vous promets de vous le rendre au centuple ! Votre engagement et votre confiance sont précieux, et ce n'est pas de vains mots...  

 

1-  des vérifications historiques nécessaires : 20% de la collecte.

 

il n'y a rien de pire que les romans historiques avec des erreurs majeures ou des faussetés sur des personnages ayant existés ou des faits qui constituent le cadre à mes yeux. L'historien parle sans doute car à mon sens l'écrivain qui revisite l'Histoire peut trahir leurs mémoires et notre mémoire collective si utile pour avancer en société, et faire croire à de fausses informations historiques, je m'applique à rester au plus prêt de la vérité historique tout en prenant plaisir à la romancer...

 

Or, cela me demande de prendre sur mon temps professionnel plusieurs journées, et requiert des déplacements dans des Archives, des bibliothèques et des lieux qui parcourent mon roman, pour retoucher des passages et des ambiances, des descriptions et des noms. De plus, idéalement, je devrais aller en Italie à Gênes, lieu principal de mon roman, le prix du voyage à beaucoup baissé mais je n'en ai jamais eu les moyens malgré tout (je tiendrai un journal de bord pour ceux qui me soutiendront !)

 

2- mise en page informatique et numérique : 10% du projet

 

tout transcrire demande un temps infini devant un ordinateur. De plus, le format doit être celui de l'édition, pas simple, et découverte aussi pour moi, ce qui est onéreux. La sélection est tellement forte que chaque auteur doit s'adapter aux contraintes imposées...et donc payer en amont.

 

Je souhaite en effet avoir la possibilité si une maison d'édition n'ait pas trouvé de pouvoir m'auto-édité sur des plates-formes dédiées (je suis d'ailleurs en demande d'avis sur ce sujet: s'auto-produire ou se faire éditer ?)

 

3-  la correction10% du montant pour prendre un étudiant correcteur spécialisé dans l'édition (par exemple de l'ESCP-EAP où il y a un Master dédié)

 

Je m'en sors plutôt très bien en orthographe et grammaire, mais dans un processus d'écriture, je sais que les fautes peuvent être nombreuses. Et si je veux présenter une copie à des éditeurs, le contenu ne peut être que parfait. Cela demande donc quelques euros pour un vrai travail de correction.  

 

4- la présentation aux maisons d'édition:  50% de la somme y sera consacré

 

un coût imprévu et pourtant qui paraît banal: imprimer, relier des dizaines et dizaines d'exemplaires. 2 copies par maison d'édition, les frais d'envois, les déplacements, et j'en passe... 

 

5- pouvoir consacrer de mon temps à finaliser ce projet en m'accordant plusieurs jours sans pouvoir travailler :10% de la collecte.

 

Etant indépendant, je n'ai de salaire que si je travaille... Aucun fiche de paie et aucun revenu si je me consacre à ce projet qui me tient à cœur... 

 

Donc l'écriture est un vrai sacrifice et un fort dilemme alors même que j'ai terminé la phase d'écriture ! J'ai déjà repoussé entre septembre et ce mois de janvier, perdu donc cinq mois alors même que je souhaite vite écrire à nouveau la suite de ce roman qui m'emporte !    

 

 

Solliciter autrui n'est pas dans ma nature, mais il faut aussi connaître ses limites pour mieux avancer et réussir. Alors je compte sur vous et votre générosité, j'espère que vos dons et mes contreparties seront appréciées car elles viennent du cœur et de l'esprit, de ma plume et de mon rêve d'écrire et plaire...! Merci à tous !!!!

 

                                              Photo_4

 

 

J'indique par avance que si la somme collectée est dépassée, cela contribuera à mes deux tomes de ce roman, car je souhaite aller à Malte ce qui m'aidera dans mes descriptions et l'ambiance que je veux transmettre... Et si encore bien plus que prévu, j'irai en Egypte grâce à vous (le voyage d'une semaine en mode sac à dos revient à 300€, avion et vie sur place compris, comme je connais pour l'avoir déjà fait,). Vous me donneriez ainsi l'occasion d'être sur les lieux de la grande Histoire dans l'histoire que je romance, au plus prêt de la réalité et vérité... 

Thumb_image
PeterL.

Passionné de littérature depuis mon enfance où je dévorais les livres, du Roman populaire en particulier ce que l'on peut deviner, je suis issu d'études en Histoire, diplômé d'un Master à la Sorbonne. J'ai créé ma petite entreprise, un organisme de formation en insertion professionnelle, SoCoA, et j'aide donc les gens en recherche à maîtriser leur... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_image
Merci à tous mes futurs lecteurs curieux comme toi ! Ce sera un immense plaisir de vous transmettre mon roman très bientôt !
Thumb_default
En tant que "curieuse " ( ;) ) Courage !!
Thumb_image
Merci ! Et partagez pour ces derniers jours qui me feraient réaliser ce beau projet qui a besoin de vous !