Aidez nous écrire notre livre sur les célébrités qui ont séjourné à l'abbaye de Solesmes, capitale bénédictine mondiale.

Large_texte_auteur-1487437682-1487437719

Présentation détaillée du projet

Abbaye-1486908504

Nougaro-1486908945Poulenc-1486908961Urbain_ii-1486908973

Du haut en bas: l'abbaye de Solesmes, le vitrail dessiné par Claude Nougaro pour une église sarthoise, la tombe de Poulenc, la statue du pape Urbain II

 

 

 

 

 

Les éditions du Petit Pavé, basées dans Le Maine-et-loire, ont lancé il y a quelques années une collection consacrée aux célébrités de chaque département de France : « 49 célébrités angevines », « 45 célébrités du Loiret », « 28 célébrités d'Eure-et-Loir »... Ils m'ont demandé si j'étais intéressé pour rédiger un ouvrage sur la Sarthe. J'ai accepté et, après quatre ans de recherches, « 72 célébrités sarthoises » est paru en 2015.

 

 

Ce travail m'a donné l'idée de continuer cette étude biographique en l'étendant aux personnages qui ont inscrit leur nom dans l'histoire ou qui, parfois oubliés, ont laissé quelque chose de connu.

 

 

 

Le patrimoine humain

 

 

 

Dans cet esprit, avec deux collègues, nous avons publié en auto-édition « Les grands destins du Prytanée », école préparatoire de renommée nationale, laquelle forme les élèves destinés à entrer dans les grandes écoles comme l'X, Polytechnique ou Saint-Cyr, pour n'en citer que quelques unes...

 

 

Le troisième livre s'intitulera « Les hôtes célèbres de Solesmes ». Il s'agit cette fois de ceux qui ont fréquenté la célèbre abbaye bénédictine, capitale mondiale de la congrégation. Y ont séjourné de prestigieux personnages, tels que Picasso, Paul Valéry, Claude Nougaro, Gary Cooper, Jacques Chirac, François Fillon, Max Jacob, Paul Claudel, Debussy, Doisneau, Mme Giscard d'Estaing, François Mauriac, Littré, Montherland, Prosper Mérimée ou Saint-Exupéry...

 

 

Si tout va bien, ce livre sortira cette année.

 

 

 

Ci-dessous notre livre "Les grands destins du Prytanée" (294 pages, 20 €) et le lien avec une interview sur la radio RCF: http://rcf.fr/culture/patrimoine/prytanee-de-la-fleche?unkp=7b24f4544b829658e18de75f8695)

 

 

 

 

 

Couverture-1486652590

 

 

À quoi servira la collecte ?

 

 

 

En travaillant sur nos deux précédents livres, nous nous sommes rendus compte qu'une telle aventure a un coût en termes de frais de déplacements, de temps, d'écriture et d'impression...

 

 

Il faut dépenser de l'argent avant même de savoir si on en gagnera à travers la vente des livres, avant même de savoir si on entrera dans nos frais.

 

 

Ce sont surtout les déplacements qui coûtent le plus. Il faut parfois aller assez loin pour trouver des informations, ce qui implique des frais d'hôtel, de restauration et de transport. Pour les deux livres précédents, je suis allé à Paris, à Lille, à Amiens, en Corse, à Nantes, à Clermont-Ferrant, à Cambrai, et j'en oublie...

 

 

C'est pourquoi notre troisième projet, en compagnie d'un confrère, Jean-Luc Gagneux, nous oblige à faire appel à votre aide.

 

 

Pour notre livre "Les grands destins du Prytanée" les dépenses ont quasiment dépassé les 6 000 €uros, impression comprise.

 

 

Le prix d'un livre

 

 

Et je n'ai pas tenu compte des frais kilométriques et d'autoroute que je n'ai pas calculé (une erreur). Je parle ici d'hôtel (60 à 100 € la nuit), de train (Le Mans-Paris c'est environ 100 € aller retour -parfois à deux personnes), de restaurant (entre 15 et 25 € par personne), de taxi (en moyenne 7 € entre la gare et chez moi), d'avion (une seule fois je vous l'accorde, mais 140 € tout de même jusqu'en Corse), d'achats de livres (biographies essentiellement) et documents (c'est assez énorme, probablement le plus gros budget, même si nous avons acheté pas mal d'occasion), auxquels s'ajoutent les frais d'impression du livre, les frais de distribution dans les librairies, de dédicaces et de salons (en déplacements et en emplacement parfois dans les salons, même s'ils ne sont pas très élevés) et les frais de médiatisation (pubs, interviews), les livres qu'il faut offrir à la presse (une cinquantaine facilement, soit 400 € qui partent en fumée), les cadeaux pour vous, sans parler de temps consacré aux fouilles, recherches, consultations et lectures...

 

 

Vous voyez donc que la somme demandée (3 000 €) est très inférieure à la réalité, mais elle aura le mérite de soulager une partie de nos charges. Et si nous collectons au-delà de 3 000 €, je ne vous cache pas que je ne vais pas m'en plaindre.

 

 

Voici ci-dessous mon premier livre, publié aux éditions du Petit Pavé (400 pages, 25 €uros)

 

 

 

 

Fct_image-1486653356

 

 

Un livre à 20 €uros, c'est 8 € de fabrication en moyenne, 30 % du prix public au libraire, 20 % au diffuseur. Restent 2 €uros. Quand on a enlevé les frais dont je vous ai parlé, vous imaginez ce qui reste réellement, ce qu'on gagne réellement, en fait:

 

 

ZÉRO!

 

 

Voire en dessous de zéro

 

 

La plupart des frais sont déjà engagés et nous sommes dans la phase de rédaction. Cet argent sera donc avant tout un remboursement, je tiens à le préciser.

 

 

 

Thumb_couverture-1485702642
Coudreau

Journaliste pendant plus de 35 ans, j'ai travaillé en radio, dans des mensuels, dans des hebdomadaires et dans la presse quotidienne. J'ai commencé dans le domaine automobile, puis je me suis progressivement orienté vers l'information générale. J'ai toujours considéré que l'actualité est profondément liée à son aspect humain. Cette particularité a... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_couverture-1485702642
Je ne suis pas certain qu'un sujet si particulier, si ciblé, soit susceptible d'attirer des financeurs. On verra avec le temps si je me trompe. Mais l'idée de sauvegarder la mémoire humaine dans tous les domaines, historiques et patrimoniaux, est séduisante. On oublie en effet bien souvent le patrimoine humain, comme vous dites. Vaste programme en tout cas. Sur le plan national, il y a un sacré boulot à faire. Et combien de lieux publics ont vu passer des personnages célèbres et passionnants? Louis (pas celui de la brocante)