Aidez à financer l'exposition photographique "Flâneries persanes" (paysages et architectures d'Iran)

Large_photo_projet_kkbb_5-1475942278-1475942297

Présentation détaillée du projet

Qui suis-je ?

 

Arsonval_-_gros_plan_2-1475937600

 

Photographe amateur au parcours éclectique, je me passionne depuis quelques années pour la photographie d’architecture et de paysage. Ancien étudiant en Sciences de l’Antiquité, j’ai conservé un goût certain pour l’esthétique, la valeur culturelle d’une construction et la collecte de visuels. Un séjour au Yémen a éveillé mon goût pour la photographie de paysage et a donné lieu à l’exposition itinérante « Le Yémen d’hier et d’aujourd’hui » (2008-2009). Plus récemment, les voyages en solitaire dans des contrées peu connues se sont multipliés : Géorgie (2014), Azerbaïdjan (2015) et Iran (2016). Le souhait de capter l’âme des pays visités s’est également affiné. Ce qui me passionne : l’insolite, l’exotisme, la beauté d’une nature sauvage ou domestiquée, et ce que l’Homme a édifié.

 

 

Le projet

 

Schmaltz_nicolas_001-1475937690

 

Je souhaite organiser une exposition photographique ayant pour thème les monuments et paysages iraniens. Cette exposition a une vocation esthétique et documentaire. Le but ? Un plaisir double : observer une image accrocheuse et découvrir le sens de cette image grâce à une légende éclairante.

 

Le lieu de l’exposition sera la Ressourcerie, nouveau bar participatif de Lille, dont les aspirations sont en phase avec l’esprit de mon exposition.

 

Sur le plan technique, je présenterai des photographies de 30 x 40 cm dans des cadres de 40 x 50 cm : nous sommes certes assez loin des standards professionnels mais cette formule bon marché, qui augmente mes chances de mener mon projet à terme, me permettra surtout de proposer la vente des clichés à des prix tout à fait abordables… :-)

 

 

Présentation de l’exposition

 

Schmaltz_nicolas_020-1475938086

 

L’Iran, pays de la Révolution islamique, est souvent présenté comme un acteur incontournable du Moyen-Orient. Si son rôle sur l’échiquier politique est bien connu, ses paysages et son patrimoine architectural le sont nettement moins.

 

Vaste Etat d’Asie centrale, le pays offre une apparence multiforme. Terre de montagnes et de plateaux, il présente des sites tantôt verdoyants, notamment la région de la mer Caspienne, tantôt désertiques, comme les déserts au centre et à l’est du pays, aux abords desquels s’est développée une architecture spécifique : construction en briques crues, tours des vents, pigeonniers, glacières, etc. Les ruines antiques de Persépolis et de Naqsh-e Rostam sont les témoins majeurs de la puissance d’une civilisation perse millénaire, qui a défié les cités grecques puis l’empire romain. Les vestiges du zoroastrisme dans la région de Yazd rappellent que l’Iran fût le berceau de cette religion préislamique majeure. Les monastères arméniens de l’Azerbaïdjan iranien témoignent de la confluence des religions dans cette zone proche du Caucase. Les caravansérails disséminés dans tout le pays font écho à la Route de la Soie dont l’Iran constituait une étape obligée. Les multiples et vastes mosquées, mausolées et complexes religieux bâtis depuis l’époque médiévale indiquent que nous sommes en terre d’Islam, une terre d’Islam raffinée où se sont développés la calligraphie, les miniatures et les jardins persans. Ispahan, ancienne capitale du pays, constitue sans doute le point central de cet âge d’or de l’Islam perse à l’époque moderne. Enfin, l’Iran, c’est également le raffinement des thermes, de l’architecture privée et des décors stuqués de l’époque qadjare au XIXe siècle, période durant laquelle le pays devient plus perméable aux influences européennes.

 

Le pays, qui s’ouvre désormais timidement aux touristes étrangers, a réussi à conserver une authenticité certaine. A cet égard, l’Iran, qui a fasciné les explorateurs modernes, a toujours de quoi fasciner le voyageur contemporain…

 

À quoi servira la collecte ?

 

Pieces-jaunes-centimes-euros-pieces-cents-615-1-1475939017

 

Cadres & développements des photos (décembre 2016) : 650 €

Affiches, légendes, campagne de pub & vernissage (janvier 2017) : 200 €

 

Total : 850 €

 

Paiement des contreparties fin janvier - février 2017.

 

Si l'objectif de collecte est dépassé, je fais un striptease endiablé lors du vernissage (non, je plaisante... :-) )

 

Plus sérieusement, un petit bonus financier me permettra de financer l'exposition d'autres photographies de paysages au salon des artistes de La Madeleine (3-11 décembre 2016), au rendez-vous des artistes d'Haubourdin (22 janvier 2017) et au salon des artistes de Kaarst en Allemagne (mars 2017)..

 

Thumb_arsonval_-_gros_plan_3-1477929381
Origuslane

Photographe amateur au parcours éclectique, je me passionne depuis quelques années pour la photographie d’architecture et de paysage. Ancien étudiant en Sciences de l’Antiquité, j’ai conservé un goût certain pour l’esthétique, la valeur culturelle d’une construction et la collecte de visuels. Un séjour au Yémen a éveillé mon goût pour la photographie de... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Très beau projet qui mérite un soutien du plus grand nombre. N'hésitez pas, soutenez-le !
Thumb_default
Bravo Nico ! Tes photos sont superbes. J'espère que tu arriveras à récolter la somme souhaitée ... voire plus ! Des bises de Bruxelles.
Thumb_default
Quel beau projet. Soutenez-le à fond ! J'espère qu'il se concrétisera. Au plaisir d'être présente au vernissage :-)