Chaussonniers, verriers et laitiers ont disparu. « Fougères l’ouvrière » les fait revivre. Souscrire à ce livre, c’est lutter contre l’oubli.

Large_img1286__copier_

Présentation détaillée du projet

Fougeres_chaussures030_copie

 

 

A Fougères, il fallait 120 opérations pour fabriquer une chaussure.Img1813

 

 

A Fougères,on soufflait, à la bouche, le verre au bout d'une canne pour réaliser, à la main, des gobelets et des flacons.Img1458__copier_

 

 

A Fougères, on fabriquait, avec soin, du beurre baratté, du fromage et de la caséine dans des grandes cuves, tout près du chateau.Ets_nazart011

 

 

Tous ces métiers précis, tout ce savoir-faire parfois plus que centenaire, toutes ces activités qui modelaient le paysage de la cité, ont disparus. C'était "Fougères l'ouvrière".Img2025__copier_

 

 

Aujourd'hui, grâce aux images d'archives en noir et blanc du photographe Gérard Fourel et aux évocations littéraires de l'écrivain et poète Marc Baron, "Fougères l'ouvrière" revit dans un livre soutenu par l'association " La Sirène " et préfacé par le journaliste Eric Chopin.Img2698__copier_

 

 

Ni passéiste, ni folkloriste, cet ouvrage témoigne simplement d'un art ouvrier et d'une ambiance qui ont façonné Fougères. Il contribue, en toute simplicité, à l'entretien de la mémoire industrielle d'une ville qui a eu du mal à faire le deuil de son passé parfois si douloureux.

 

Cristallerie-panoramique115

 

"Fougères l'ouvrière" apporte ainsi sa pierre au patrimoine de la ville. S'il y a eu le temps des chevalliers, l'ouvrage rappelle qu'il y a eu aussi celui de la geste ouvrière, non moins noble.

Au fil des pages, que de fabuleuses histoires esquissées. Chaque photo est un tableau.

Prenez le temps de vous arrêter. Prenez le temps d'arrêter le temps. La meilleure façon de tourner la page.

À quoi servira la collecte ?

Img1488   

 

Vidée de tout  , l'usine est bien malade, Chaussures-panoramique219l'herbe dans le ventre, du lierre sur le dos                                                                                                               La collecte va servir à faire aboutir ce vieux  projet "faire un beau livre"pour la mémoire des ouvriers de la ville de Fougères.

livre composé de  176 pages intérieures+ gardes +couverture rebordée toilée avec jaquette.

format: 29x24,5

84 photos en noir et blanc = textes et poèmes de Marc baron;Préfacé par Eric Chopin.

 

Img2390__copier_

 

 

Gérard Fourel est né à Irodouer en Ille et Vilaine (Bretagne).Il a grandit à Fougères de 1952 à 1979...A été ouvrier à la chaussure chez Réhault,successivement manager positif, puis photographe, puis...Il est l'auteur de plusieurs ouvrages de photos et d'expositions etc...

Marc Baron est né à Bourg les Valences en 1946... De 1983 à 2011, il a été la cheville ouvrière du salon du livre jeunesse. Poète et écrivain, Marc Baron est l'auteur de plusieurs ouvrages.

Eric Chopin est né à Boistrudan (35) en 1956. Journaliste à Ouest-France depuis 1988, il a été responsable de la rédaction de ouest-France-Fougères de 2004 à 2009.

 

Img2514__copier_Ets Prime 1982Img2593__copier_

Thumb_img2514__copier_
"La Sirène"

Gérard Fourel,est né à Irodouer (35).Très tôt ses parents s'installent à Fougères,dans le quartier St Sulpice où il passera sa jeunesse.Apprenti mécanicien, son quotidien est rythmé par cette ville ouvrière et c'est naturellement qu'il trouve à travailler dans l'usine de chaussures Réhault.Le virus de la photo comme technique,pratique artistique et moyen... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Gerard;j'ai apporté ma petite contribution et je souhaite de tout cœur, à vous tous,de mener ce beau projet,au bout du bout! Amicalement Malou
Thumb_default
Bonne chance...Mer--