Financez Abadou veut jouer du piano: Une façon généreuse et participative d'encourager la relève culturelle et la création d'ici!!

Large_21322937_10155116036438049_713939338_n-1504467855-1504467864

Présentation détaillée du projet

Soutenez la relève et la création ! En collaboration avec la Caisse Desjardins de la Culture, Premier Acte est fier de participer à cette campagne de sociofinancement pour cette pièce qui sera présentée dans la saison 2017-2018. Quinze représentations sont prévues en novembre 2017. 

 

De plus, la Caisse Desjardins de la Culture bonifie la campagne de 500 $ supplémentaires dès les premiers 1000 $ atteints.

 

En participant à ce projet de sociofinancement, vous contribuez de manière significative à la création artistique de l’artiste tout en développant son autonomie financière. Merci!

 

Le Collectif de théâtre, Détour Nazareth, est fier de vous inviter personnellement à contribuer au rayonnement de leur toute nouvelle création :  ABADOU VEUT JOUER DU PIANO

 

''Lorsque l'an dernier à pareille date, j'ai assisté à une représentation d'Abadou veut jouer du piano, dans le cadre d'un chantier-laboratoire tenu à Premier Acte à Québec, j'ai été immédiatement séduit par la proposition théâtrale, radicalement déjantée et hilarante que nous soumettait Détour Nazareth. Je me suis dit, au sortir de cette représentation qu'il fallait absolument que cette pièce, résolument éloignée des sentiers battus, ait une large diffusion. POURQUOI? Parce les créateurs, comédiens, issus de la relève(École Nationale de Théâtre du Canada,Conservatoire de Québec) réussissent le rare exploit de se distancer de la norme tout en faisant un théâtre accessible et de qualité''

Jacques Lessard, Metteur en scène et pédagogue

 

Abadou veut jouer du piano est une pièce inédite et tout à fait originale qui s’inscrit dans la comédie noire qui aborde le thème des différences et des tabous. Dans un univers sombre et oppressant, la pièce porte un regard sur notre rapport contemporain à l’Autre. Cette pièce se veut une comédie hilarante et grinçante sur nos travers et nos contradictions qui se déroulent par un rythme incessant de rebondissements de situations loufoques. 

 

La découverte de talents incontestables, des réflexions sociales sur l'acceptation des différences et des rires fous garantis!

 

**DONNEZ GÉNÉREUSEMENT ET RECEVEZ EN PRIMEUR L'ENREGISTREMENT DU RÉCITAL D'ABADOU, UN VÊTEMENT DE LA COLLECTION AUTOMNE ABADOU VEUT JOUER DU PIANO, DES BILLETS POUR ABADOU VEUT JOUER DU PIANO, UNE DATE AVEC L’ACTEUR(TRICE) DE VOTRE CHOIX d’ABADOU VEUT JOUER DU PIANO ET/OU MÊME L’HONNEUR D’OFFRIR VOTRE NOM À L’UN DES PERSONNAGES DE LA PIÈCE ABADOU VEUX JOUER DU PIANO **

 

Nous sommes Détour Nazareth, Hilaire St-Laurent Sénécal auteur et metteur en scène d’Abadou veut jouer du piano, Hugues Caillère directeur de production d’Abadou veut jouer du piano et Nicolas Centeno allias Jaquelin Belenfant dans Abadou veut jouer du piano. Une première étape de travail de la pièce Abadou veut jouer du piano a été présentée dans le cadre des Chantiers – constructions artistiques du Carrefour International de Théâtre en juin 2016.

 

Tous les comédien(ne)s et concepteur(trice)s d’Abadou veut jouer du piano sollicitent votre précieuse participation aujourd'hui. Notre équipe est formidable et très généreuse de son temps. Reste que nous avons besoin d'argent afin de poursuivre la création de cette production au combien farfelu!

 

·      Résumé d’Abadou veut jouer du piano

Après la mort de ses parents adoptifs, le suicide de sa femme, sa faillite personnelle et l’incendie de son bureau comptable, Jaquelin Belenfant est bien décidé à repartir à neuf. Du jour au lendemain, il quitte son village natal pour la grande ville afin de faire ce dont il a toujours rêvé : devenir professeur de piano. Cependant, lors d’une rencontre avec sa première cliente, Mme Dubois les choses ne se passent pas comme prévu. Malgré son louable désir de changer de vie, le passé trouble de Jaquelin Belenfant refera surface, le précipitant dans un conflit familial aux rebondissements insoupçonnés.

 

Cet homme, à la vie d’une banalité déconcertante, est pris dans les rouages infernaux d’une journée de cauchemar où chaque rencontre inattendue deviendra un véritable obstacle à sa quête : donner son cours piano. Interrompu sans cesse par un livreur de poulet, un policier cocaïnomane, une vendeuse d’armes et une séductrice maniaco-dépressive, Jaquelin Belenfant voit ses nerfs mis à rude épreuve. Malgré le fait que la pièce est, en soi, une comédie, elle ne se révèle pas ainsi au premier abord. Elle démarre tout doucement dans une ambiance quotidienne où tout semble normal. Puis, tranquillement la trame dérive et s’accélère menant le protagoniste dans un univers insolite, absurde et déjanté, où chaque nouvelle révélation nous mène vers une fin explosive et inattendue. La pièce sera présenté du 7 au 25 novembre 2017 à Premier Acte.

 

·      UNE ÉQUIPE QUÉBEC-MONTRÉAL

Pour ce projet, Détour Nazareth jumelle plusieurs jeunes créateurs de la relève issus de deux communautés artistiques différentes (Québec et Montréal), afin qu’ils puissent échanger et partager leurs méthodes et leurs façons de faire. L’objectif est également de tisser un lien plus étroit entre les deux milieux théâtraux. Leur travail vise à dépasser les différences et à partager les expériences. 

 

Tous les membres du collectif, qu’ils soient auteur, acteurs, concepteurs, scénographe ou producteur, sont issue des cuvées 2016 de L’École Nationale de Théâtre ou du Conservatoire d’art dramatique de Québec.

 

·      Les personnages d’Abadou veut jouer du piano et les incroyables interprètes

 

JAQUELIN BELENFANT

Personnage principal de la pièce, natif de Sainte-Hélène de Mancebourg en Abitibi, il découvrira la grande ville de Montréal pour la première fois à son plus grand désarrois.

 

« Tous les gens que j’aimais sur cette terre son mort d’une façon ou d’une autre s’il vous plait, doutez pas de ma compassion. Tout ce que je demande c’est une dernière chance. »

 

Interprété par Nicolas Centeno

Ncenteno-1504292487

crédit photo : Maxime Coté

 

Finissant de la cohorte 2012-2016 à l’École Nationale de Théâtre du Canada dans le programme d’interprétation, Nicolas Centeno accumule de nombreuses expériences comme acteurs et créateurs depuis quelques années déjà. On a pu le voir entre autres dans un rôle d’une télésérie jeunesse (Le club des doigts croisés) diffusée à Radio-Canada en 2011. Puis, durant ses études à l’ÉNT, il se consacre plus particulièrement au théâtre où entre ses années scolaires, il participe aussi à plusieurs projets de créations qui seront diffusés dans des festivals de Montréal et de Québec (Zone Homa et Les Chantiers). L’année de sa sortie à l’ÉNT, il apparaît dans deux courts métrages et fait partie d’un spectacle pour jeune public en tournée québécoise et ontarienne jusqu’en mai 2017.

 

SERGE

Bobo montréalais, grand amateur de jazz et de porto, il s’intéresse à l’autre parfois un peu trop.

 

« Allez, viens. Ça sert a rien de te cacher, on va seulement se changer les idées un peu tous les deux! »

 

Interprété par Mathieu Grignon

Mgrignon-1504292502

crédit photo : Maxime Coté

 

Mathieu Grignon s’est épris de la scène à 14 ans. Cette énergie manifeste nourrit sa sensibilité et le pousse à s’accomplir comme artiste. C’est son appétit pour le théâtre qui le mène à une quête de perfectionnement au sein de l’École Nationale de Théâtre. Il y redécouvre l’interprétation et y débute un travail acharné afin de porter les mots avec le corps et l’esprit. Entouré d’une équipe diversifiée, il évolue avec des metteurs en scènes professionnels tels que Nicolas Cantin, Isabelle Leblanc, Robert Bellefeuille, Gilles Champagne, Catherine Vidal ou Sylvain Bélanger. Depuis sa sortie de l’ÉNTC, Mathieu est intrigué par la caméra, par le mouvement, toujours par le théâtre, bien sûr, mais aussi par ce qui l’entoure et ce qui définit ses frontières. Dans son travail, Mathieu est rigoureux, patient et il s’efforce d’amusement. Pour lui, le théâtre est rempli de règles, c’est pour cela qu’il est un jeu.

 

PATRICE

Ami d’enfance de Jaquelin perdu depuis bel lurette, informaticien à Paris, leur retrouvaille impromptu changera le destin de Jaquelin. 

 

« Ouais, j’suis un malade. Y serait tant que t’allumes. Tout le monde icitte est malade. Pis toi, le premier. »

 

Interprété par Dayne Simard

Dsimard-1504292516

crédit photo : Olivier Arteau

 

Dayne Simard est un acteur qui a gradué du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 2016. Sur la scène, on a pu le voir dans LE MONSTRE, d'Olivier Arteau (qui a gagné le prix de la meilleure production francophone au Festival St-Ambroise Fringe de Montréal et qui a été repris l'année suivante au Zoofest), DOGGY DANS GRAVEL, d'Olivier Arteau (qui a remporté le MainLine Creativity Award et a été repris au théâtre Premier Acte ainsi qu'à la salle Fred Barry du théâtre Denise-Pelletier), MES ENFANTS N'ONT PAS PEUR DU NOIR, de Jean-Denis Beaudoin présenté à la salle Jean-Claude Germain dans une mise en scène d'Édith Patenaude), FROID, de Lars Norén (spectacle présenté à Premier Acte et repris dans la salle intime du Prospero en octobre 2017, dans une mise en scène d'Olivier Lépine, par LA BRUTE QUI PLEURE, compagnie théâtrale qu'il a cofondée en 2016), PROJET BBQ, texte d'Isabelle Hubert dans une mise en scène de Claude Breton-Potvin. Prochainement, vous pourrez le revoir dans FROID ainsi que dans ABADOU VEUT JOUER DU PIANO, d'Hilaire Saint-Laurent Sénécal (qui sera présenté en novembre 2017 à Premier Acte). Dayne travaille actuellement sur son premier texte, BEEF JERKY, (texte dont on a pu entendre un extrait au Jamais Lu Québec en décembre 2016, dans une mise en lecture de Steve Gagnon). 

 

RICHARD

Nourrissant une obsession maladive sur le stationnement du bloc appartement où il œuvre comme concierge, il ne serait pas exagéré de dire qu’il est de la vielle école.

 

« C’est ben dur de savoir qui est raciste de nos jours. Avant tout le monde l’était.»

 

Interprété par Maxim Paré Fortin

Mpfortin-1504292532

crédit photo : Maxime Coté

 

Diplômé en 2016 de l'École nationale de théâtre du Canada en interprétation, Maxim Paré Fortin est un jeune comédien originaire de la Beauce. Il a fait partie de la distribution de Nuits Frauduleuses, mise en scène par Alix Dufresne au théâtre d'aujourd'hui en 2017. Il fait partie de l'équipe d'organisation de La Criée, qui dresse des soirées de paroles libres à Montréal depuis trois ans. Il est aussi photographe de scène et agit beaucoup au sein de la relève, entre autre pour le Offta et la Serre des arts vivants. En 2015, il a fait partie d'une co-création, VIP, avec Charlotte Aubin et Antonin Gougeon Moisan.

 

LUCI DUBOIS

Femme d’affaire acerbe, maman consciencieuse d’Abadou, elle fera tout, mais absolument tout pour que son enfant joue du piano.

 

« La seule affaire c’est être ben attentif avec lui, parce qu’y a tendance à être un peu  dans la lune des fois. Mais, sinon j’ai pas de misère à croire que ça va avancer vite.»

 

Interprété par Marie-Ève Bérubé

Meberube-1504292545

crédit photo : Maxime Coté

 

Artiste interdisciplinaire issue de la cohorte 2016, Marie-Ève ​​Bérubé est diplômée de l’École nationale de théâtre du Canada. Récemment, on a pu la voir à l’Espace libre dans MA(G)MA des Productions Castel Blast, ainsi que dans la mise en lecture de BEEF JERKY, un texte de Dayne Simard, présenté aux accélérateurs de particules du Jamais lu Québec. Elle fut aussi de la distribution de SE RINCER L’ÂME AU WINDSHEILD WASHER qui s’est mérité le prix de la meilleure production francophone du Festival Fringe de Montréal 2016.  Marie-Ève ​​tient présentement le rôle de Mia-Mia dans la pièce PARTOUT AILLEURS du théâtre de l’Avant-Pays qui sera présentée à la Maison Théâtre en janvier 2018. Vous pourrez aussi la voir jouer Marie-Ark, à l’été 2018 dans les parcs de Laval dans la pièce R’GARDEZ-MOI BEN ALLER.

 

ISABELLE

Amante tragique, elle n’a qu’un seul objectif reconquérir le cœur de Pierre, ou peut-être celui de Jaqulin, qui sait.

 

« J’peux pas supportez ça. Ça fait trop mal. Qu’est-ce que j’vais faire ? Qu’est-ce que je vais faire ? Oh mon Dieu. Oh mon Dieu. Oh mon Dieu. Oh mon Dieu.»

 

Interprété par Nathalie Séguin

Nseguin-1504292561

 

Diplômée du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 2016, Nathalie Séguin faisait partie de la distribution de la production Doggy dans Gravel, de la compagnie Théâtre Kata dont elle est également la codirectrice artistique, présentée en septembre 2016 à Premier Acte et en reprise à Montréal au théâtre Denise-Pelletier en 2017.  En novembre 2016, elle tenait le rôle d’Émilie Pearson dans Les marches du pouvoir, une mise en scène de Marie-Hélène Gendreau présentée à La Bordée.

 

LE POLICIER

Agent de la paix ma foi déconcertant, il a tendance à abuser des bonnes choses de la vie.

 

« C’est mon devoir comme policier d’aider mon prochain… On dirait, plus j’y pense, plus j’ai le goût d’une petite clé finalement

 

Interprété par Pierre-Antoine Pellerin

Papellerin-1504292578

crédit photo : Maxime Coté

 

Pierre-Antoine Pellerin a complété un baccalauréat en études théâtrales à l'UQÀM avant de s'inscrire en interprétation à l'école nationale de théâtre d'où il est récemment diplômé. À sa sortie de l'École, Pierre-Antoine est impliqué dans divers spectacles, notamment Ma(g)ma du collectif Castel Blast, Se rincer l’âme au windshield washer, qui remportera le prix de la meilleure production francophone au festival St-Ambroise Fringe de Montréal en 2016, Mille et une histoire avant la nuit et Tempête des fêtes, produits par le Théâtre du 450.

 

LE LIVREUR DE POULET

Malgré son apparence agressive, il demeure quelqu’un de polit et courtois.

 

« Le poulet.»

 

Interprété par Olivier Artaud

Oartaud-1504292597

 

Artiste interdisciplinaire, Olivier Arteau-Gauthier suit d’abord une formation théâtrale russe en Biélorussie avant d’intégrer le programme de danse de l’Université du Québec à Montréal. Passionné par l’interprétation, il explore l’essence même du jeu au Conservatoire d’art dramatique de Québec où il a obtenu son diplôme en 2016. À l’automne suivant, il a mis en scène Le Sang de Michi au Théatre Prospero en plus de présenter sa propre création, Doggy dans Gravel. Il entamera une nouvelle création Pisser debout sans lever sa jupe, qui a été présenté dans le cadre du Festival du Jamais Lu au printemps 2017. En tant qu’interprète, il jouera pour Marie-Josée Bastien et Harold Rhéaume dans L’Éveil en tournée européenne en plus de camper le rôle de Karl dans Froid de Lars Noren, dans une mise en scène d’Olivier Lépine.

 

·       Les concepteurs d’Abadou veut jouer du piano

 

  Metteur en scène et auteur : Hilaire St-Laurent

Hstlaurent-1504292696

crédit photo : Maxime Coté

 

Hilaire St-Laurent complète d’abord son Baccalauréat en études théâtrales à l’Université Laval (2012), puis s’inscrit à l’École Nationale de Théâtre du Canada en interprétation d’où il gradue en 2016. Il fonde durant sa formation le collectif Détour Nazareth avec Hugues Callières. Ils créeront deux spectacles en deux ans, Asticot, présenté au festival Zone Homa (2015) et Abadou veut jouer du piano présenté dans le cadre du festival Les chantiers (2016). Depuis sa sortie de l’École de théâtre, on a pu le voir l’été dernier comme interprète dans L’Homme-Boite de Kôbô Abé dans une mise en scène de Jon Lachlan Stewart à la Maison de Culture Maisonneuve.

 

Assistance à la mise en scène et conception lumière : Émily Vallé-Knight

Maintenant diplômée de l’École nationale de théâtre en production (2016). Son expérience professionnelle s’est manifestée dans ce domaine dès 2012 avec son rôle d’assistante à la recherche pour la scénographie dans La démesure d'une 32 A, mise en scène Brigitte Poupart. Elle a, entre autres, assisté à la mise en scène Marc-André Coallier (Méchant Week-end et bébé à bord), Frédéric Sasseville-Painchaud (Mon Héros Oussama), Sébastien Dodge (Televizione) et Oriol Thomas (l’opéra Carmen). Elle a aussi signé la conception d’éclairage de Ma(g)ma à l’Espace Libre. Emily fait actuellement la direction de production et la régie d’Antigone au printemps à la salle Fred-Barry du théâtre Denise-Pelletier.

 

Directeur de production: Hugues Kir

Diplômé depuis mai 2016 en production à L’E.N.T, Hugues Kir œuvre dans les domaines du théâtre, de la performance et de l’installation.
Artiste visuel, il s’intéresse particulièrement à la conception vidéo, mais aussi à l’intégration et à la conception technique du dit médium. Il a travaillé sur l’œuvre «Cité Mémoire» produit par Montréal en Histoires où il y occupe toujours un poste d’intégrateur. Parallèlement, on peut aussi observer son travail comme directeur de production et chargé de projet dans plusieurs productions théâtrales et installations.

 

Conception sonore: Antonin Gougeon

Antonin Gougeon oeuvre à la fois en tant que compositeur, concepteur sonore, concepteur vidéo et idéateur dans les domaines de la danse, du théâtre, du cinéma et de l'art visuel. Passionné par la musique bruitiste, le hip-hop et le gossage sonore, il crée à l'aide d'instruments et d'échantillons divers pour créer des paysages sonores. On a pu apprécier son travail lors de nombreux spectacles dont Nuits Frauduleuses (CTD'A, 2017), La cloche de verre (Prospero, 2017), Le chant des sirènes (Agora de la danse, 2017), Ti-Marc le grand (Bic, 2017), 24/48/72 (ZH, 2016), Lavandières (ZH, 2016), V.I.P. (ZH, 2015), Karaoké (ZH, 2014) et On ne deviendra pas des anges (ZH, 2014), où il a œuvré à titre de concepteur son/lumière/vidéo, metteur en scène, acteur, auteur, réalisateur ou scénariste. On pourra voir ses prochaines conceptions dans le cadre des spectacles Petite Sorcière (Aux Écuries) et Abadou veut jouer du piano (Premier Acte) à l'automne 2017.

 

Scénographie et effets spéciaux: Claudelle Houde Labrecque

Après avoir obtenu son baccalauréat en théâtre à l’université Laval en 2013, Claudelle H. Labrecque a poursuivi ses études au Conservatoire d’Art Dramatique de Québec - section scénographie - où elle a obtenu son diplôme en 2016. À l’Université, elle s’est découvert une passion pour la recherche théâtrale. Elle a fait un saut dans l’art performatif par le biais de deux performances au Lieu, centre d’art actuel dans le cadre d’un cours universitaire et en présentant un duo performatif dans le cadre du mois de la poésie 2014 (Exhiber les murs). Elle a également pris part à la création d’un regroupement des étudiants en arts de la scène visant à promouvoir la rencontre des différentes écoles des arts de la scène de Québec. En 2016/2017, elle collabore à titre de scénographe avec le Théâtre Kata, La Brute qui pleure, le Collectif Dans Ta Tête, ainsi qu’à titre d’assistante à la scénographie avec Claudia Gendreau et Nuages en Pantalons - Compagnie de création.

 

Marketing Master: Pierre-Olivier Dorion

Un DEC en cinéma. Trop d'années d'impro. Un BAC en cinéma & littérature comparée. Trop d'années d'impro. Un peu de sérieux. Une inscription au HEC. De la gestion d'organismes culturels. Encore un peu d'impro.

 

À quoi servira la collecte ?

Vous devez savoir que cette production est réalisée en partage de recette. Ce qui veut dire que l’équipe se divisera à part équitable le butin final. 

 

Votre contribution servira concrètement à ...

 

La Location de salles de répétition + rémunérer nos 8 acteurs (à 12$/h x 120h) = 12 000$

 

Honoraires pour la création et conception du décor, des costumes et effets spéciaux = 5 300$

 

Honoraires pour la conception des lumières et sons =2 400$

 

Frais d’assurances = 200$

 

Perdiem à Québec = 5 000$

 

**Logement = 3 000$**

 

**Nous souhaitons tout particulièrement faire appel à vous afin d'amasser les fonds nécessaires pour loger notre équipe de Montréal durant la durée du spectacle incluant l'entrée en salle et le démontage, soit 5 comédiens ainsi que 4 concepteurs du 1 au 27 novembre 2017.**

 

Sachez aussi que tous les dons seront grandement appréciés peu importe la somme! Si la campagne fonctionne très très bien et dépasse l'objectif, nous pourrons bonifier le salaire de l'équipe!

 

Un immense MERCI d’encourager la création d’ici et le travaille de la relève !!!

 

 

*** Psssst!!! et pour vous procurer des billets pour la pièce c'est par ici !

 

Thumb_19657143_1216624318465245_4407511157078437644_n-1503521751
Détournazareth

Détour Nazareth s’intéresse d’abord et avant tout à l’art de la représentation dans sa facture la plus dépouillé. Inspirés par l’écriture de plateau, l’improvisation, le clown, le stand-up, la création collective, la commedia dell’arte et le cirque, notre travail et nos réflexions portent autant sur le processus de création que sur la matière même de la... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bonne chance les amis xxx
Thumb_default
Salut team! Le 25$ est de la part de ma maman Madeleine Baril!!
Thumb_default
Tu es beau Hilaire