ABRAKADAKEBAB

Laissez moi vous conter l’histoire de Trabalzar, Kebabiste, magicien, voyageur de hasard, Qui traverse sa vie de manière incertaine, Assoiffé d’aventures tel un croquemitaine

Visuel du projet ABRAKADAKEBAB
Échoué
0
Contributeur
11/12/2011
Date de fin
0 €
Sur 4 000 €
0 %
Monday, November 07, 2011

L'ASPIRATEUR DE MADAME SASUNI

<p>http://www.dailymotion.com/video/xk7up2_l-aspirateur-de-mme-sasuni_creation#rel-page-1</p>
Monday, October 24, 2011

TRABALZAR DEJA CULTE

<p>                               TRABALZAR DEJA CULTE</p> <p> </p> <p>Laissez moi vous conter l’histoire de Trabalzar</p> <p>Kebabiste, magicien, voyageur de hasard</p> <p>Qui traverse sa vie de manière incertaine</p> <p> Assoiffé d’aventures tel un croquemitaine</p> <p> </p> <p> </p> <p>Trabalzar dort et nage à la piscine</p> <p>Il rêve de splendeurs nubiles qui le fascinent</p> <p>Il décharge des caisses à la fabrique de bière</p> <p>Occupé à rêver une nouvelle vie entière</p> <p> </p> <p> </p> <p>Trabalzar court, rien ne l’arrête</p> <p>Trabalzar court comme une bête</p> <p> </p> <p> </p> <p>On endort,on torture on joue de la matraque</p> <p>On comprend les sévices sous l’empire du crack</p> <p>On fait sonner le Bam des 44 magnums</p> <p>On poursuit des jeunes filles qu’on ligote pour des hommes</p> <p> </p> <p>Par ces temps agités de révolte mondiale</p> <p>L’hédoniste dandy se retrouve en cavale</p> <p>Il a sauvé une fille à la grâce mortelle</p> <p>Un million de dollars pour se faire la belle</p> <p> </p> <p>Trabalzar court, rien ne l’arrête</p> <p>Trabalzar court comme une bête</p> <p> </p> <p>Poursuivi jour et nuit par des sbires sanguinaires</p> <p>Aux intentions féroces, aux gueules patibulaires</p> <p>Il se cache dans des suites, des hôtels cinq étoiles</p> <p>Et  dans la chevelure d’une beauté fatale</p> <p> </p> <p>Ils veulent leur argent ils font tout pour l’avoir</p> <p>Lui dans un crissement détale dans le noir</p> <p>Il tord sans hésiter l’axe d’une Mercedes</p> <p>Qui se noie dans le port soudain prise d’ivresse</p> <p> </p> <p>Trabalzar court, rien ne l’arrête</p> <p>Trabalzar court comme une bête</p> <p> </p> <p>Sa belle l’abandonne et lui laisse un  pactole</p> <p>Il continue sa course de sexe et  Rock n’roll</p> <p>Mais combien va pouvoir durer cette merveille</p> <p>Juste le temps encore que Zorgul se réveille ?</p> <p> </p> <p> </p> <p>Zorgul  fait vrombir sa Ferrari pure Gold</p> <p>Il change son programme et tant pis pour les soldes</p> <p>Trouvez moi ce guignol échappé d’Hollywood</p> <p>Mettez le à mes pieds pour que je le dessoude</p> <p> </p> <p>Trabalzar court, rien ne l’arrête</p> <p>Trabalzar court comme une bête</p> <p> </p> <p> </p> <p>Lancé à sa poursuite il y a Joni Agam</p> <p>Le neveu du  Big Boss grand amateur de femmes</p> <p>Artisan dévoué au royaume du kebab</p> <p>Dont Attila Zorgul est l’infâme nabab</p> <p> </p> <p>Trabalzar au volant de son fier bolide</p> <p>Refuse de s’engager au club du suicide</p> <p>Plats divins, lieux de rêves et beautés vénéneuses</p> <p>Constituent le credo de cette vie joyeuse</p> <p> </p> <p>Trabalzar court, rien ne l’arrête</p> <p>Trabalzar court comme une bête</p> <p> </p> <p> </p> <p> </p> <p> </p> <p> </p> <p> </p> <p>Le soir avance, la nuit entretient les mirages</p> <p>Chaque jour qui passe ressert l’engrenage</p> <p>Peu à peu c’est certain les amis se font rares</p> <p>Mais s’il n’en reste qu’un se sera Trabalzar</p> <p> </p> <p>Héros que seul motive le visage de sa belle</p> <p>Il se remémore les recettes à la pelle</p> <p>Et les plus fières papilles mettent un genou à terre</p> <p>Lorsqu’il leur mitonne « Le kebab de ma mère ».</p> <p> </p> <p>Trabalzar court, rien ne l’arrête</p> <p>Trabalzar court comme une bête</p> <p> </p> <p>Tout héros court au bord du précipice</p> <p>Chacune de ses actions répare  une injustice</p> <p>Contre le goût, l’espoir, l’art, l’humanité</p> <p>Contre l’envie, le rire, l’esprit et la beauté</p> <p> </p> <p>Alors il faut lancer  cette épopée sublime</p> <p>En contribuant chacun un peu de votre dîme</p> <p>Le culte du silence se serait une insulte</p> <p>Pour ce héros moderne, Trabalzar, déjà culte.</p> <p> </p> <p> </p>