Allô Docteur - L'amour du prochain, aider nous à financer le projet

Solidarité
Visuel du projet Allô Docteur - L'amour du prochain,  aider nous à financer le projet
Cross circleÉchoué
lamour du prochain
Ils font avancer le projet

Il n'y a pas encore de contributeur à ce projet.

0
contributeur
Friday, May 04, 2018
date de fin
0 €
sur 2 000 €
0 %

il ne choisit pas qui aimer, il aime toute l'humanité

Partager, c'est participer
Ils soutiennent
Scouts et Guides de France soutient le projet Allô Docteur - L'amour du prochain,  aider nous à financer le projetEclaireuses et Eclaireurs Unionistes de France soutient le projet Allô Docteur - L'amour du prochain,  aider nous à financer le projet

Allô Docteur - L'amour du prochain, aider nous à financer le projet

Dans le contexte de la dégradation des services de santé dans notre pays la côte d’ivoire, des populations entières dans les zones rurales ou les grands quartiers populaires urbains sont dépourvues d’assistance médicale adéquate.

Sur le terrain, des épidémies et des conflits qui surviennent de manière répétée, les populations vivent  douloureusement l’absence de soins de proximité d’Interventions,  les populations se contentent de réclamer et d’attendre l’aide de la communauté internationale. Parmi les obstacles au développement socio-sanitaire en Côte d'Ivoire  et en Afrique  on peut citer  ; le taux de chômage grandissant ; le manque d’équipements de santé ;manque de médecin de proximité ; manque de fiche identitaire informatisée pour une prise en charge rapide et efficace des populations quelques soit le lieu où elle se trouve. Ce pourquoi nous enfants de ce pays avons décidez d’œuvrer dans ce Contexte une voie ivoirienne aux initiatives non gouvernementales à caractère social dans le domaine de la santé publique à apporter notre concours et nos réflexions dans l’élaboration d’un projet de santé pour tous, car tous nous sommes nous avons droit aux soins.

 

L'ONG l'amour du prochain

 

C’est SERGE et STEPHANE, deux jeunes comme toi et moi, qui se sont donnés pour mission d’améliorer les conditions sanitaires des personnes en milieu  défavorisé. Tout a commencé à  Paris au cours d’une formation de développeur pendant laquelle les deux jeunes gens se rencontrent et se décident à mettre leurs compétences dans les nouvelles technologies au service de la Santé suite à un constat.

 

En Côte d’Ivoire, leur pays d’origine, les médecins de proximité sont devenus une denrée rare. La dégradation des hôpitaux poussent les populations à se diriger vers les CHU très éloignés de  leur domicile ou l'automédication  entrainant les problème de suivi de leur santé et des soins prescrits.

 

« La mise en place d’une base de données , l'interconnexion des centres santé et la médecine de proximité tout en  collectant les informations pour la fiche Patient commune avec la messagerie Exchange pour le Personnel de santé , les traitements et les analyses médicales de chaque patient  pourra changer la donne . » pense Serge.

 

Aussitôt dit, aussitôt fait. Nous retrouvons nos amis sur place en Côte d’Ivoire pour faire un état des lieux de la situation qui s’avère alarmante. Certains Centres de santé n'ont pas de matériels. D'autres n'ont pas de lits ni de draps pour les malades hospitalisés. comprennent ainsi  qu'avant même la mise en place du logiciel de base de données, ils devront investir dans les conditions sanitaires des centres de santé. 

 

L’objectif de notre mission :

 

1- Permettre au citoyen lambda de bénéficier des soins gratuit grâce au projet allô docteur , favoriser l’accès aux de première nécessité  en particulier pour les populations les plus démunies dont l’accès aux soins est une difficulté ,faire des consultations et des soins médicaux de proximité, mettre en place un réseau d'information et de sensibilisation des populations sur tous les aspects de santé: la couverture médicale sur tous ses aspects

 

2- Installation d’un centre d’écoute et d’intervention  pour les médecins de proximité, information, éducation, communication  pour la santé à travers les médias (radios libres, journaux, diapositives), apport d’équipements de santé dans les zones ou le besoins est accrut en particulier dans les milieux défavorisés, campagne périodique de consultations médicales gratuites auprès des populations défavorisées, distribution de médicaments de  première nécessité.

 

3- Mise à disposition de véhicules médicalisés pour les soins de proximité., recensement de la population pour l’élaboration de la fiche identitaire de santé numérisée et commune a tous les centres de santé, création d’une base de Données pour centraliser toutes les données. et l'outils de veille est appelé Sentinelle.  

le conteneur dois quitter la France dans le Mois de Mai 2018

 

À quoi servira la collecte

Ces actions,  nous faisons de notre mieux pour développer et améliorer le cadre de santé des populations , d’année en année, elle génèreront des frais importants : achat de matériel médical , frais d'envoies et les déplacements sur les différents centres de santé pour palier aux manque de matériel de soins, vaccins et médicaments,

Les fonds récoltés couvrent également les frais engagés par les bénévoles de l’association pour nos déplacement et nous nourrir pendant les jours de la mission, et permettent d’aider l'ONG l'amour du prochain à poursuivre ce travail tout au long de l’année, avec un objectif d'apport d'équipement médicaux et  le démarrage de l'inter connectivité des différents centre de santé . Pour cela, un montant de 10.000  euros est nécessaire. aussi nous récoltons également de l’argent pour financer une partie des 6000 euros que coûtent le premier lot de matériel à faire partir sur Abidjan pour le centre hospitalier zoe bruno de Koumassi .

En janvier nous avons offert 500 draps et des 100 thermomètres sans contact au centre de sante de Bonoua à en côte d'ivoire,nous ne demandons qu'à développer ce projet encore davantage qui nous tient vraiment a cœur.

 L'association L'amour du prochain percevra l’intégralité de la collecte

le Budget de 2000 euros servirons à payer une partie des frais de transport de  6000 euros du premier lot de matériel médical.

Faire un don

Je donne ce que je veux