Faire découvrir la cuisine et l’ambiance du Tibet... Faire notre place en France... 2 intentions pour un projet qui ne peut se faire sans vous

Large_projet_restau2_-_copie__2_-1502035071-1502035092

Présentation détaillée du projet

Mariage_tib_ret-1504962296

 

Nous sommes une famille tibétaine qui a trouvé asile en France. Nous vivons à Bourg en Bresse avec nos 4 enfants, 3 filles nées au Tibet et un fils né à Bourg en Bresse. Je m'appelle Sönam, arrivée la 1ère en France en 2011. Mon mari, Gyaltsen, et Karma Kaltsang (8 ans) sont arrivés début 2013. Taschi Chöki (19 ans) nous a rejoints en février 2016 et Yangchen Lhamo (16 ans) en octobre 2016. Notre fils Rinzin Dorjé est né en mars 2014. La photo ci-dessus a été prise le jour de notre mariage à la mairie de Bourg en Bresse en août 2014 ! et ci-dessous, c'est nous tous réunis dans l'hiver 2016/2017...

 

011-1504964913

 

Ma mère avec qui nous vivions au Tibet est maintenant en Inde. Cela nous rend tristes. Nous aimerions tellement qu'elle nous rejoigne, mais cela semble impossible. Je suis allée la voir cet été 2017 à New Delhi.

 

046__2_retouche_bis-1504965279

 

L'idée de créer notre restaurant est venue progressivement :

- Depuis que nous sommes sur Bourg en Bresse, de nombreux.ses ami.e.s nous aident. Nous avons coutume de les remercier en les invitant chez nous et en leur faisant goûter nos spécialités : des Momos, sortes de raviolis cuits à la vapeur ou frits, farcis à la viande ou aux légumes - des Shapalès, chaussons frits viande ou légumes, des soupes que l'on appelle Toukpas...

M21-1505652652  M14-1505652695

- Nous avons aussi participé aux "Journées Gastronomiques - Cuisines du monde" en 2016 et 2017. C'est une manifestation organisée par l'association Ain'Pacte où des associations de différents pays proposent leurs spécialités. Saurez-vous nous retrouver sur cette photo au milieu de tous les participants ? ;-)

010-1504976525

 

C'est ainsi, petit à petit, que l'idée de créer un restaurant a germé... Pour nous, ce restaurant, c'est aussi une façon de transformer notre exil en quelque chose de positif.

 

Trouver un local... pas facile !

 

Nous avons visité plusieurs locaux. Il y en a un qui nous plaît, bien situé, assez vaste (60 m2) et le prix de location est raisonnable par rapport à ce que nous avons vu. C’est déjà un restaurant. Nous aurons peu d’aménagements à faire. Une salle pour 20, 25 couverts ; nous pouvons installer quelques tables à l'extérieur sur le trottoir. En outre, il y a une grande cave sous toute la surface du rez de chaussée.Pour en savoir plus sur notre projet, la carte, les menus...

 

Et là... ça se concrétise

 

Nous avons commencé les démarches : élaboration du budget prévisionnel avec BGE (Boutique de Gestion), 2 stages à la chambre des métiers (un sur l'hygiène et un sur la gestion de l'entreprise). Mais pour l'instant, nous n'avons pas assez de financement pour reprendre le fonds de commerce. C'est pourquoi, nous faisons appel à votre générosité.

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte permettra de compléter le financement prévisionnel.

1 - Notre budget

Les EMPLOIS = 58000€ : Fonds de commerce (35000) + Droits d’enregistrement et frais d’acte (10900) + Immobilisations corporelles : achat de plaques chauffantes, un frigo pour la salle, 3 étagères ; Table pour la cuisine ; Un hachoir ; Microonde… (5600) + Travaux (1500) + Fonds de roulement (3000) + Stock (2000)

Les RESSOURCES = 58000€ : Apport de la communauté Tibétaine en France (ami.e.s) (43000€) + Collecte KissKissBankBank (15000€)

 

2 - Si la collecte dépasse la somme que nous demandons, nous pourrons rembourser les amis tibétains qui nous ont prêté de l'argent. Ce sont des personnes qui sont installées en France depuis plus longtemps que nous et qui ont épargné, mais ils ont aussi besoin de récupérer ces fonds.

 

3 - Calendrier provisoire

Septembre : nous renseigner sur les démarches à faire et sur le coût pour les chèques- restaurant, pour le paiement carte bleue

Courant octobre : nous signons avec la locataire actuelle le rachat du fonds de commerce.

fin octobre : début des travaux : étagères dans la cuisine, décoration tibétaine de la salle, mettre l'enseigne, changer la banne ; achat de costumes de cuisinier que je marquerai du nom du restaurant ; impression des menus

début novembre : ouverture de Ama Restaurant Tibétain

 

4 - Qui reçoit les dons ? La collecte dans son intégralité est versée sur le compte de Gyaltsen KHARIG TSANG. Nous avons opté pour une entreprise individuelle au nom de Gyaltsen. Moi, Sönam, je serai conjointe collaboratrice.

Thumb_015-1502036199
SöGyal

Nous sommes Sönam et Gyaltsen KHARIG TSANG. Nous vivions dans la partie Est du Tibet, appelée KHAM, dans un tout petit village. Nous sommes des KHAMPAS (habitants du Kham). Nous vivions avec ma mère et nos enfants. Gyaltsen était commerçant. Il se déplaçait souvent à Lhassa en camion. Moi, Sönam, je cultivais la terre avec ma mère, m'occupais des... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Nous espérons très fort que vous pourrez réaliser votre projet. Bonne chance à toute la famille ! Que vous soyez protégés dans votre démarche. Pascale et Sylvain
Thumb_default
Je vous souhaite plein de courage et de réussite pour cette entreprise courageuse.
Thumb_default
BONNE CHANCE ET BON COURAGE A VOUS, Chantal