Contribuez au succès d'Andromaque au OFF d'Avignon du 6 au 29 juillet en participant au financement de notre projet

Large_andromaque_avignon_off-1525900685

Présentation détaillée du projet

Se confronter seul à la poésie de ce classique à été pour moi un immense défit. Dans une mise en scène dépouillée d’artifice et résolument moderne, je souhaite partager avec le spectateur la force, la beauté et le sens de cette tragédie.


Après 30 représentations dans le Pays de la Loire j’ai choisi de le présenter dans un lieu intimiste, le Théâtre du Chapeau Rouge ou la proximité avec le public permet le partage et l’écoute…

 

Le tumulte poétique

 

Depuis toujours, je travaille sur des auteurs (Koltès, J-P Siméon, Sophocle, Claudel…) pour lesquels la mise en forme de l’écriture sublime le sens. La psychologie du personnage n’est pas une analyse lucide, elle devient servante de l’émotion, elle ouvre à la réalité des sentiments.

 

Aussi, je souhaite m’emparer ici de l’oeuvre de Racine et de son tumulte poétique que Ronad Barthes définit ainsi :

 

« Tout se passe comme si la diction racinienne était le résultat bâtard d’un faux conflit entre deux tyrannies contraires et pourtant illusoires : la clarté du détail et la musicalité de l’ensemble, la discontinu psychologie et le continu mélodique. »

 

S’emparer de cette oeuvre sous la forme d’un monologue c’est s’offrir un incessant tangage poétique durant lequel le comédien est renvoyé d’un personnage à l’autre.

 

La mise en scène

 

J’ai choisi de symboliser les personnages par des chaises. L’objectif est double, le souci de clarté pour le spectateur, mais aussi d’emmener la tragédie dans une scénographie inventée par le narrateur.

 

En effet, au-delà de restituer la parole des quatre protagonistes, la narrateur dominé par son désir de partager la tragédie donne vie aux situations qu’elles lui inspire tour à tour Andromaque, Hermione, Pyrrhus, Oreste, il est servant du tourbillon poétique.

 

L’histoire

 

L’action se situe en Epire, à la cour de Pyrrhus, fils d’Achille.
Pyrrhus retient Andromaque, veuve d’Hector, et Astyanax son fils.
Il s’est épris de sa captive et repousse son mariage avec Hermione.
Oreste est envoyé par les grecs pour réclamer Astyanax.

 

En réalité, il souhaite surtout séduire Hermione, elle même éprise de Pyrrhus.
Pour sauver son fils, Andromaque se résigne à épouser Pyrrhus.
Hermione se sentant trahie par Pyrrhus souhaite se venger par le bias d’Oreste.

 

L'artiste

 

Jean-François COCHET

 

https://www.facebook.com/people/Jean-Francois-Cochet/100010063961743

 

En 1988, J-F Cochet rejoint les ateliers de DG Gabily metteur en scène à Paris. Au débuts des années 90, la troupe qui se fédère autour de ce projet portera un nom, le groupe T’CHAN’G. Pendant plusieurs années un atelier de recherche est mené par DG Gabily au « Théâtre de la Cité Internationale Universitaire » auquelle participe J-F Cochet. Il joue également dans deux créations au Festival IN d’Avignon en 1993 à la chartreuse avec notamment J-F Sivadier, Nicolas Bouchaud, Christian Esnée, Vincent Dissez, Serge Tranvouez…).

 

Après la mort brutale de Gabily, le groupe T’CHAN’G se disperse et J-F Cochet avec le Maski Théâtre de Serge Tranvouez joue dans « Recouvrance » Espace des Arts de Chalon-sur-Saône et « L’Orestie » au TNS et Nanterre Amandiers (avec notamment Muriel Solvet, Catherine Epars, Jean-Baptiste Sastre…).

 

En 1999, il rencontre Christophe Boudé au Théâtre des Quartiers d’Ivry lors d’un stage avec Elisabeth Chailloux. Avec ce metteur en scène du « Théâtre du jeu », il part en Afrique Centrale ou le spectacle « L’Ile des esclaves » de Marivaux sera joué dans 8 pays différents dans les centres culturels français et alliance française.

 

Au début des années 2000 naissent les premières créations professionnelles avec « Théâtre en Actes » installée au Mans…

 

https://theatreenactes.fr/nos-creations/

 

 

À quoi servira la collecte ?

Le Festival Off d'Avignon est le lieu de rencontre des Compagnies avec les professionnels du spectacle. C'est donc une étape incontournable pour lancer un spectacle, pour qu'il soit vu par un grand nombre de professionnels, qu'il soit plébiscité par la presse et par le public.

 

Le Festival d'Avignon dure 3 semaines; avec la préparation, il représente un mois entier de travail.

 

Le coût total du festival représente un budget total d’environ 13 000 euros (inscription au festival, location du théâtre, communication, transport, logement, repas, décors, salaire pour le comédien).

 

Vos 2 000 euros serviront

 

à l'inscription au festival (400 euros) 

à une participation au logement de la compagnie (500 euros)

à une participation à la location du théâtre (1 100 euros)

 

L'association Théâtre en Actes percevra l'intégralité de la collecte. Si les sommes versées par nos généreux soutiens étaient amenées à dépasser le montant de 2000€, le complément servirait à renforcer la communication autour des représentations à Avignon afin de faire connaître la pièce au plus grand nombre.

 

Par ailleurs, nous avons sollicité des subventions auprès de la Mairie du Mans et du département de la Sarthe pour soutenir notre projet. Le reste des dépenses sera principalement financé par la compagnie, ainsi que par les recettes du festival.

 

Nous vous adressons un grand merci pour votre soutien.

 

Derniers commentaires

Default-5
Bon festival amigo.