L’architecture surgit parfois là où on ne l’attend pas. Découvrez-la à travers une collection de sacs plastique !

Large_saccuplastikophilie_profane_bd_3-1518533177-1524649965-1524823737

Présentation détaillée du projet

ARCHISACCUPLASTIKOPHILIE

 

C'est ainsi que nous avons nommé cette collection de sacs plastique figurant des architectures.

 

Fichés sur quelques centimètres carrés d’une pellicule de polyéthylène promise à l’alimentation de gros incinérateurs, les plus excellents bâtiments de France et bien d’autres encore, deviennent, sur ces pochons de pacotille, des merveilles insoupçonnées...

 

 

Éric Monin est professeur d'histoire de l'architecture à l'École nationale supérieure d'architecture et de paysage de Lille. Depuis 20 ans, il conserve pieusement tout sac plastique qui représente un bâtiment. Au fil du temps, il a constitué ainsi une collection très particulière dont émerge une richesse imprévisible.

 

UN TRÉSOR D'ARCHÉOLOGIE

 

Sa collection est un véritable trésor d'archéologie, symbole d'une époque dénuée de conscience écologique. Avec l'aide de spécialistes de l'architecture, il décide d'exposer une sélection de ses sacs, accompagnée de textes. Présentés ensemble, ces sacs plastique publicitaires exposent toute l'invention graphique d'une société de consommation – qu'ils ont servie assidûment.

 

Eric Monin (à droite) avec quelques complices du projet Archisaccuplastikophilie, vêtus de vêtements littéralement sacciformes, lors des Journées du Patrimoine à Lille en 2015.

 

En découvrant cette passion en 2016, la revue Profane lui consacre un article et photographie une sélection de sa collection.

Pour aller plus loin, Cercle Profane édite aujourd'hui le livre qui présente l'ensemble des textes et les cinquante-neuf sacs, mis en image par la photographe Audrey Corregan.

 

 

INSOLITE ET DÉCALÉ

 

Un peu à contre-courant, ARCHISACCUPLASTIKOPHILIE propose de briser les idées reçues qui voudraient qu'un historien ne s'intéresse qu'aux nobles documents des archives constituées, pour accorder plus d'attention à ce que les chercheurs anglo-saxons appellent les « éphémères ».

 

 

Les historiens de l'architecture réunis pour l'expérience ont accepté de revoir un corpus d'édifices bien connus, ou non, intrigués par les bribes de texte mêlées aux images, la variété des formes, la richesse des couleurs et la diversité du trait d'une cinquantaine de pochons à bretelles, à soufflets ou à poignées rigides.

 

La photographe Audrey Corregan vit à Paris où elle alterne projets d’expositions et projets de commandes. On peut voir son travail dans Le Monde d’Hermès, M le magazine du Monde et Numéro. Elle a exposé au FOAM à Amsterdam, à Paris Photo et à la Photographers Gallery de Londres.       

 

 

Cercle Profane est éditeur de la revue semestrielle Profane consacrée à l’amateur, qu’il soit artiste ou collectionneur. Cercle Profane commence une série de livres pour développer certains sujets découverts dans la revue, et poursuivre ainsi la mise en valeur des démarches de celles et ceux qui aiment faire, qui aiment tout court, et qui trouvent un sens à la beauté́ du geste, loin des tribunes officielles.

À quoi servira la collecte ?

Les photos sont déjà produites, les textes sont écrits, la maquette est faite.

 

Il reste à financer le coût d'impression, car l'idée de cette édition est de valoriser aussi ces objets à travers un livre soigné, cahiers brochés cousus, dos exposé avec une jaquette et un étui.

 

Si l'objectif est atteint, le projet pourra être imprimé car le budget impression sera assuré.

 

Si nous récoltons 500 € supplémentaires, le livre aura toutes les finitions prévues et sera donc bien glissé dans l'étui qui a été conçu spécialement; nous réussirons à sortir le livre comme prévu en septembre 2018.

 

Au delà,  nous pourrons rémunérer les intervenants bénévoles qui ont soutenu le projet... merci pour eux!

L'association Cercle Profane percevra l’intégralité de la collecte.

 

Format 260 x 190 mm à la française / 120 pages.

Édition limitée à 1000 exemplaires.

Prix public en librairie 30 €

 

 

 

 

Les tenues architecturées ont été créées par Clotilde Félix-Fromentin.

 

 

 

 

 

Derniers commentaires

Thumb_default
super projet, très enthousiasmant!
Thumb_default
Et t’en déposera à la bookshop du Learning Center? Tu profiteras de la livraison pour venir faire un tour alors
Thumb_default
Juste de l’impatience de mettre en sac ce futur ouvrage. François Migeon