Ascendant Verseau

Toute sa vie, Didier a toujours tout contrôlé. Ce ne sont pas quelques mauvaises herbes au potager qui vont lui pourrir son week-end !

Visuel du projet Ascendant Verseau
5
Contributeurs
17 jours
Restants
332 €
Sur 6 000 €
6 %
Bio
Féminisme
Autoproduction
culturelle

Ascendant Verseau

Par une belle journée, alors que Didier asperge son jardin de désherbant, son voisin Jacques-Henri, (poète new-age) et son petit-fils Noé (autiste)  jardinent également, mais autrement... Noé observe et apprend du vieil homme qui cultive la vie avec amour. Noé partage avec nous sa compréhension du monde alors que Didier dans le potager voisin, maltraite son jardin comme il maltraite toute sa vie. Dans la maison attenante au jardin, Eve, la femme de Didier a pris une décision ; sauver sa propre vie de la violence de son mari.

Sous forme de comédie dramatique, « Ascendant Verseau » est une fable contemplative champêtre sur le rapport des hommes aux femmes et ses conséquences mais aussi des humains à la vie. Sans me vouloir moralisatrice, je veux attirer l’attention des hommes sur leur responsabilité dans ce qu’ils transmettent aux femmes. Chacun des deux sexes doit réaliser sa valeur dans la participation créatrice, particulièrement dans une relation de type hétérosexuelle. Pas sa domination sur l’autre mais sa valeur créatrice indispensable et indissociable. Les hommes ont peut-être perdu de vue la valeur réelle de leur participation à la création du monde, la puissance, et non le pouvoir de leur collaboration.

Court métrage de 7 minutes maximum, réalisé par Elisabeth Wassmer, dont le tournage est prévu fin mai ou fin juin 2021.

Par expérience personnelle,  j'ai développé cette perception éco-féministe du monde. Il se trouve cependant que je ne suis pas la seule, à l'instar de Françoise D'Eaubonne en 1974 lorsqu'elle décrit ce concept d'éco-féminisme dans son livre "Le Féminisme ou la Mort". J'ai pour ma part d'avantage envie de réconcilier les genres que de continuer à les opposer car je crois en leur indispensable complémentarité. J'aimerais que l'homme utilise donc davantage sa puissance créatrice que son pouvoir de domination lorsqu'il interagit avec la femme.

Je travaille depuis vingt ans au développement de projets pour la télévision et le cinéma. Ce sujet ne m'a jamais été commandé et pourtant je pense qu'il est indispensable de le proposer à ceux qui ressentent l'envie et le besoin de développement personnel, aux femmes qui manquent de confiance en elles et aux hommes qui se remettent en question.

http://linkedin.com/in/élisabeth-wassmer-0960b21ab

Aujourd'hui je m'engage dans la production et la réalisation de ce projet qui me tient particulièrement à coeur car il défend mes valeurs et je crois pouvoir faire du bien autour de moi en le diffusant. C'est parce que je crois également que nous sommes là les uns pour les autres, co-créateurs de notre monde, que je sollicite votre aide financière. Ensemble, nous pouvons produire ce film inspirant et éducatif, sensible et bienveillant. Ensemble nous pouvons lui donner les moyens d'atteindre un qualité optimale, toute en humilité et simplicité. Ensemble nous pouvons lui donner les moyens d'atteindre son public, de participer aux festivals internationaux dont Sundance (USA), le festival de Robert Redford dont je m'inspire artistiquement.

Je compte faire de ce court métrage un pilote en vue d'une web série traitant de la transformation du personnage prénommé Didier vers un homme pleinement responsable de son empreinte sur le monde. 

Suivant le montant de votre participation à ce projet, je vous proposerai la possibilité d'obtenir une copie papier reliée (après le tournage) avec les remerciements écrits de la réalisatrice, ou de vous envoyer (avant sa diffusion publique) un accès par lien privé sur Viméo (plus ou moins long) au film lorsqu'il sera terminé. Ou de vous faire parvenir des photos dédicacées de l'équipe sur le décor ou des acteurs individuellement, ou de vous obtenir une place réservée à la projection du film lors d'un festival parisien. Je peux également envisager de mettre votre nom au générique de fin du film parmi les producteurs ou vous mettre en avant sur les réseaux sociaux qui parlent de notre film. Je vous offre le tout contre le financement total du film ;)

EXTRAITS DU SCENARIO

7- EXT.JOUR – TERRASSE -  JARDIN DE LA MAISON

Eve apparait à la porte de la cuisine. Didier est tellement énervé qu’il s’est emmêlé dans la rallonge électrique.

                        DIDIER

                                               Eve ! Ah putain ! T’es là ? Libère-moi là, j’en peux plus !

Elle démêle la rallonge aux pieds de son mari.

                                                               EVE (gentiment)

                                               Mais Didier, calme-toi ! Relaxe ! Tout va bien !

Didier se remet d’aplomb. 

DIDIER

                                               Me fais pas la morale ! Aide-moi !

                  C’est tout ce que je te demande, putain !

Didier va vers le garage.

Eve ré-enroule la rallonge sur elle-même en encaissant la réflexion de Didier. Didier disparait dans le garage et revient habillé en salopette bleue et en bottes avec un vaporisateur de désherbant géant. Il voit Eve retourner vers la porte de la cuisine en laissant la rallonge là où elle l’avait trouvé.

                                                               DIDIER

T’as rangé la rallonge ?

Bah non ! Tu laisses encore trainer ce truc au milieu du chemin !

Tu peux pas ranger non ? Tu veux que je me tue c’est ça ?

                                                               EVE

Mais je te l’ai remballée !

Et c’est toi qui t’en sers, non ?

Qu’est-ce que j’en sais s’il faut la rentrer au garage, moi ?

               DIDIER

Un peu de jugeote… Tu peux pas rendre service quoi ?

C’est trop te demander ?

C’est pas dans les prérogatives de madame de ranger la rallonge électrique… 

ça s’apprend pas dans les bouquins ça …

Décidément, tu sers vraiment à rien, toi !

Eve est très blessée mais ravale encore sa colère. Elle se cache dans un vêtement ou ses mains. Elle a le souffle coupé, les mâchoires serrées et respire fort. Elle serre les poings. On perçoit qu’elle pleure fort intérieurement. Elle croise les bras et rentre en laissant la porte ouverte derrière elle.

                                                               DIDIER (hurle)

                                               La porte !

On entend la porte claquer. Vexé, Didier lâche son pulvérisateur géant et se précipite vers la porte de la cuisine.

                                                               DIDIER

                                               Putain ! Eve ! Tu claques pas la porte !

Il se rue à l’intérieur, fou de rage. Noir.                              


16- EXT. JOUR – POTAGER SAIN

Jacques-Henri montre à Noé comment planter en permaculture. Noé admire (subjectif) son grand-père. La sueur qui perle sur son front abrité sous son chapeau de cowboy australien et qui ruisselle sur son nez, sous ses petites lunettes cerclées dorées. Sa veste en cuir râpée au-dessus d’une chemise en coton élimée aux manches. Ses mains nues qui travaillent la terre avec délicatesse. Jacques Henri, concentré sur ce qu’il fait, ne s’aperçoit pas que son petit-fils l’observe.

 

VOIX OFF NOE

Les filles, c’est comme la terre.

Elles accueillent ce que les hommes ont à leur offrir.

Après, ça germe et ça pousse tout seul.

 

Jacques-Henri déterre doucement une mauvaise herbe et la replante délicatement dans un carré aménagé exprès.

 

               JACQUES HENRI

Tu le sais toi, c’est précieux les mauvaises herbes !

Ce sont souvent des médicaments.

Pour certaines, on n’a pas encore découvert les propriétés mais aucune n’est inutile.

La nature a donné une mission à chaque chose sur cette terre.

Dieu merci, tu sais déjà tout, toi, mon petit chaman !

 

Jacques-Henri met son chapeau sur la tête de son petit-fils.

DISTRIBUTION

Jean-Philippe Beche dans le rôle de Didier 

Pascal Aubert dans le rôle de Jacques-Henri

Grégoire Ajamian dans le rôle de Noé

Elisabeth Wassmer dans le rôle de Eve

 

Inspirée par la palette de couleurs et la lumière de Berthe Morisot (Musée Marmottan – Paris) Et de la composition de Brueghel le jeune.                                 

J’aime qu’il se passe différentes actions dans le cadre à différentes profondeurs de champs comme sur ces tableaux. Je vais donc composer mes cadrages de cette façon.

Je vais également utiliser le point de vue subjectif pour le personnage de Noé afin que l'on perçoive sa façon de voir le monde (détaillée et spécifique) à l'inverse de la façon de voir de Didier (Globale et inattentive)

MUSIQUE ORIGINALE

Musique originale : Thibaut Falgairette

https://www.thibautfalgairette.com/

Mayara : view-source:https://www.thibautfalgairette.com/copie-de-film-scoring-1 (illustration Eve)

QUI SUIS JE ?

Elisabeth Wassmer

Réalisatrice - Comédienne

FORMATION PROFESSIONNELLE

1990-2000 : BAC Gestion Administrative - BTS Communication Marketing 2018-2019 : Ateliers d’acting suivis auprès de Corinne Puget, Nikola Parienty, Actors Factory, La Théâtrerie et Gary Condes (en anglais) 2019-2020 : L’Entrée des Artistes d’Olivier Belmondo 

EXPERIENCE PROFESSIONNELLE

1990-2020 : Chef de Pub - Chef des Relations Clientèle – Assistante de Direction trilingue (ventes et acquisitions de films de fiction internationaux au Luxembourg) – Traductrice de programmes audiovisuels anglo-saxons–Scénariste et Productrice associée de fictions longues internationales – Comédienne

1985 - 1991 : La Sgaf, Pacific, Opticiens Lorrains, Maximo

2010-2020 : « L’Archer Noir » de Christian Guerinel. En projet : « Sous X », « Beethoven et Berlioz », « Les Ours Polaires », « Cinq Enfants et un Chien qui Pète », « Slow Food » de Kevin Dole et « Chômeuse Go On » de Tala Shakargui

1989 – 1990 : Court métrage « Idiosyncrasie » et « Jolie Poupée» de Pierre Kreidl2002 -2021 « Secret Passage » d’Ademir Kenovich, « L’Eau, Le Feu » de Luciano Emmer, « Amazon Forever » de Jean Pierre Dutilleux, « I.O. » Jonathan Helpert, « Venise sous la Neige » d’Elliott Covrigaru, « A cause des Filles » de Pascal Thomas. En projet : « Les Cinéphiles » de Laurent Germain Maury, « Il y a peut-être un Ailleurs » de Gilles Beat, « La Fausse Note » d’Elliott Covrigaru, « Ultima Ratio » de Jean-Marc Minéo, « Je te veux Mort » de Christian Guerinel, « Encore Quelques Instants de Bonheur » de Pascal Thomas. 2020 : Courts métrages du CLCF : « Ce Teint Vous Va Si Bien » de Jérémy Bruzac (la voisine), « Splash » réalisé par Adam Tazerout (la mère), « Tout est Vide » de Margaux Bennini (La mère) et « Judged Show » d’Anthony Anin (Josiane), «Engagées »  d’Emma Chaïbedra. En projet : « Dernière Soirée » de Nicolas Dozol (la tante),  « Le Ménage Enchanté » (Elsa) et réalisatrice de ce court métrage, « La Corrida » (la mère) et réalisatrice de ce court métrage, « Ascendant Verseau » (Eve) et réalisatrice de ce court métrage.

THEATRE

2019 : Au Montmartre Galabru dans plusieurs sketchs dont  « La Photo de Pénis »d’Elisabeth Wassmer, « La Conférencière » de Jacqueline Maillant, « Sylvie » de Xavier Durringer - Tournée en province pour un festival. En projet : « L’année où jai épousé Brad Pitt » d’Elisabeth Wassmer

DOUBLAGE ET VOIX OFF

2010-2013 : Voice over dont 13 épisodes dans le rôle de Jill Pollack (Organizational Expert and TV personality), personnage principal de « Consumed » chez AAA et Plug In au Maroc.2020 : Doublage de plusieurs personnages (5) du long métrage d’animation de Véra Belmont « Les Secrets de mon Père » chez Titra Films

À quoi servira la collecte

Les dépenses de tournage pour 3 jours de tournage en région parisienne

Décor : location, achat matériaux, construction, accessoires : 1100 euros

Technique : son, lumière, caméra, accessoires : 900 euros

Défraiements équipe et comédiens (déplacements, logement et nourriture) : 1800 euros

Musique, Post Production (montage, mixage, étalonnage), traductions et sous titrages, diffusion et communication : 2200 euros

Sur un budget total estimé à 15000 euros, je sollicite votre participation à hauteur de 6000 euros et vous en remercie par avance. Si toutefois vos généreuses participations s'avéraient couvrir l'intégralité du budget ou miraculeusement l'excéder, j'utiliserais le supplément au développement de la web série.

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux