Ce Qui Danse - court-métrage

Court-métrage, Danse
Visuel du projet Ce Qui Danse - court-métrage
Checked circleRéussi
IliosFilms
Athens
Ils font avancer le projet
Jean-Pierre -Psaltopoulos a contribué à ce projet
BERNARD-FENET a contribué à ce projet
10 €
Edwige-Beck a contribué à ce projet
10 €
22
contributeurs
Sunday, February 25, 2018
date de fin
1 035 €
sur 1 000 €
103 %

Venez soutenir la création cinématographique indépendante grecque et française !

Partager, c'est participer

Ce Qui Danse - court-métrage

alt

 

Nina, Athénienne de 27 ans, est passionnée par son travail : la danse. Presque de manière autistique, c'est au travers d'elle qu'elle appréhende la vie, le monde autour d'elle, sa relation avec Manos. S'isolant, chez elle ou dans la ville et sur les toits d'Athènes, Nina entraîne son corps avec contrôle et force, ne laissant que la tendresse de Manos l'interrompre.

Lorsqu'elle tombe enceinte, c'est tout le monde connu de Nina, la vision qu'elle en a et qu'elle porte sur elle-même, qui s'effondre. C'est en fuyant cette réalité changeante que Nina se retrouve bloquée dans un imaginaire de sable et de mer, forcée de se faire face.

 

 

 

alt

 

 

Filmer le language du corps a toujours été une fascination. Qu'on l'utilise pour travailler, créer ou bien que le corps nous guide pour communiquer et ressentir, le doute subsiste toujours quant à savoir si nous l'utilisons plus qu'il ne nous possède. Le personnage principal, Nina, incarne cette dualité, si facilement reconnaissable lorsqu'on en vient à combiner l'expérience de la danse à celle d'une grossesse.

 

J'ai écrit ce court-métrage alors que je séjournais en Grèce et que les questions de communication travaillaient mon quotidien, par le biais de l'apprentissage de la langue mais aussi des us et coutumes. Le cadre de travail, la ville - au delà le pays - et les personnes rencontrées ici ont nourri profondément la douceur, la dynamique et les émotions intenses portées dans le récit et les images.
L'idée d'explorer le corps comme outil de communication et d'expression a pris forme à ce moment.


J'ai incarné Nina dans le corps d'une danseuse, dont le travail d'intention derrière celui des gestes est essentiel. Très peu dialogué, le court-métrage se concentre ainsi sur ce qu'a à dire le corps, la relation de Nina avec celui ci et son exploration, au travers des différentes épreuves qu'elle rencontre. Ce dialogue physique qu'elle entretient, à la fois fusionnel, contrôlé et exclusif, atteint son paroxysme lorsque Nina tombe enceinte. En mettant ainsi à mal cet outil de maîtrise, j'interroge le corps - ici, au féminin - dans ce qu'il a de plus intime et de plus puissant.
Bien qu'explorant toutes les symboliques et intentions corporelles derrière le personnage de Nina, ce court-métrage parle de féminité et la met en avant.

 

Saisir la mécanique du contrôle et du lâcher prise est une envie qui sous-tend également ce film, sur le plan narratif comme à l'image. La seconde partie où Nina se retrouve bloquée entre mer et plage sur une crique déserte, explore la réalité psychique du personnage. C'est cette deuxième partie qui enclenche un changement dans la vision de Nina. La mise en cadre, tout au long du film, se veut vectrice de cette transformation. Alors que l'approche sonore sert principalement la confusion des limites entre réalité et imaginaire, l'image travaille elle au rassemblement, corps et esprit, de Nina.

 

 


alt

 

 

Si les décors connaissent une réelle présence dans le film, c'est que chacun pose un terrain d'exploration pour le corps dansant de Nina et son imaginaire. La ville d'Athènes, ses toits, ses cafés ouverts sur la rue, sa chaleur et son bruit, sont autant d'éléments qui, lorsqu'ils ne stimulent pas Nina dans sa création, complètent son portrait psychique : une énergie débordante et un chahut intérieur constant.

La capitale grecque a été en ce sens une source d'inspiration constante et le court le reflète à l'image comme au son.

 

alt

 

alt

 

alt

 

alt

 

 

 

La mer, elle, élément très présent dans l'imaginaire grec, est mise en avant comme une énergie analogue à celle de Nina et qui par conséquent, s'y confronte.

 

alt

 

alt

 

alt

 

alt

 

 

 

 

alt

 

 

Ce projet implique de nombreux challenges, dont certains sont déjà accomplis. Une séquence impliquant le tournage de tortues de mer venant pondre sur la plage a déjà été filmé, nous demandant beaucoup de travail et de patience. Ceci a pu être mené à bien grâce à l'aide de l'association grecque Archelon, oeuvrant pour leur protection.

 

 

alt

 

alt

 

 

 

Outre le soutien de cet organisme dans notre projet de court métrage, des discussions ont été entamées avec l'Institut Français d'Athènes pour la diffusion du court-métrage sur l'année 2018-2019. Des associations lyonnaises, telle que le Ciné-Café L'Aquarium, sont impliquées dans l'organisation de projections. C'est ainsi que nous pensons d'ores et déjà ce projet jusqu'à sa diffusion afin d'en garantir une visibilité en festivals et cinéma.

 

 

 

 

alt

 

 

Ce court est le résultat de nombreuses rencontres franco-grecques, en danse, en théâtre et en cinéma, aussi bien humaines que professionnelles et qui ont toutes nourri le scénario comme sa préparation actuelle. Il marque l'investissement, malgré les problématiques grecques de financement, de jeunes cinéastes, techniciens, danseurs et chorégraphe dans la valorisation d'un projet collectif, écrit à une main mais composé à plusieurs. Cette interculturalité, mise en avant, est au coeur de nos échanges et les rend plus riches.

 

 

 

 

alt

 

A l'origine du projet :

 

Réalisatrice - scénariste :  Cécile Psaltopoulos

 

alt

 

Après un parcours universitaire d'Histoire terminé en Angleterre à finalement sillonner les coulisses des festivals de théatre et de cinéma comme assistante de production/régie, Cécile s'est redirigée vers le Cinéma afin de mettre en images et récits ses nombreux projets d'écriture. Cinq ans plus tard, la voilà sur les traces de son héritage culturel familial, à l'écriture d'un documentaire sur le Rébétiko. L'histoire de Nina est venue au milieu de tout ça, des rencontres et des ambiances de la ville d'Athènes.

 

A la mise en scène :

 

Chorégraphe : Nikoletta Sofia

 

Directrice de casting : Panagiota Milia

 

 

A l'équipe technique :

 

Régisseuse général : Katerina Boukis

 

Chef opérateur : Bastien Leroux-Rebut

 

Assistant caméra : Panagiotis Makris

 

Chef électricien : Jules Fenet

 

Ingénieure son : Georgia Damidou

 

Perchman : Stelios Kapantais

 

Bande originale : Guillaume Bruchon

 

Montage : Sarah Giraudeau

 

Postes encore en recherche : HMC - Chef déco.

 

 

 

alt

 

 

Partiellement encore en cours pour le second rôle de Manos, l'actrice principale pour le rôle de Nina sera lui joué par la danseuse :

 

                                         DANAI PANOU

 

 

alt

 

Danai Panou est une danseuse-chorégraphe et professeure de danse, vivant et travaillant à Athènes depuis sa formation à l'Académie Expérimentale de Danse de Salzburg.

 

 

 

alt

 

 

JANVIER - FEVRIER 2018

 

                 répétitions
                 travail chorégraphique avec Nikoletta Sophia
                 lancement du financement
                 début création bande originale avec Guillaume Bruchon

 

MARS 2018 - AVRIL 2018

                 clôture du budget
                 repérages
                 essais avec le matériel de prise de vue aquatique



1 - 9 MAI 2018

                 TOURNAGE

 

MAI 2018 - AOUT 2018

                montage
                post-production son
                étalonnage

 

AOUT 2018 - JANVIER 2019

               communication / diffusion
                inscription en festivals

 

À quoi servira la collecte

L'équipe a accepté de travailler gracieusement, sur défraiement de leur temps et investissement. Parce que nous souhaitons tous donner à ce court une qualité professionnelle et louer les divers matériels (image, lumière et son) dont nous avons besoin, parce que nous voulons prendre le temps de tourner dans des conditions décentes, tant pour l'équipe impliquée que pour mener à bout ce projet exigeant, nous avons besoin de votre aide.

 

Pourquoi 1000 euros ?


Le budget originel de ce projet est de 4000 euros - ce que nous venons chercher sur KisskissBankbank, c'est avant tout une aide pour compléter les recherches de sponsoring entamées, les fonds propres investis.

 

Je percevrai intégralement la collecte qui sera ensuite intégralement réinvestie comme suit :

 

PALIER N°1 DES 1000 EUROS

alt

 

Si nous atteignons LE PALIER 2 DE 2000 EUROS (total) nous avons encore pleins de secteurs en demande : montage, décors, transports, diffusion... L'argent sera alors répartie comme suit :

alt

 

 

Les contreparties à vos participations vous seront envoyées dès la fin de la post-production (automne 2018).

 

Un immense MERCI à toutes et à tous pour votre générosité et votre confiance ! Au plaisir de vous retrouver ensuite à la première autour d'un bon verre d'ouzo !

Choisissez votre contrepartie

Pour 10 € et plus

Un grand merci ! Votre nom sera dans les remerciements au générique de fin.

Contributeurs 3

Pour 25 € et plus

En plus de nos remerciements et de la contrepartie précédente, vous recevrez une photo - carte postale de l'équipe en tournage, envoyée depuis la Grèce.

Contributeurs 5

Pour 50 € et plus

Merci pour ce beau geste, et en plus des contreparties précédentes, vous recevrez le lien viméo du film.

Contributeurs 7

Pour 75 € et plus

Merci beaucoup ! En plus des contreparties précédentes, vous recevrez l'affiche du film !

Contributeurs 3

Pour 100 € et plus

On vous remercie grandement ! En plus des contreparties précédentes, vous gagnez une place à l'avant première en présence de l'équipe, dans votre pays de résidence (hors frais de transports) !

Contributeurs 2

Pour 250 € et plus

Nos plus grands remerciements pour votre aide généreuse ! En plus des contreparties précédentes, vous recevrez le support DVD du film !

Contributeur 0

Faire un don

Je donne ce que je veux