Soutenez mon exposition photo au théâtre du Palais Royal à Paris !

Large_moi__moi_et_franc_ois_b...-100-1520253419

Présentation détaillée du projet

 

MOI, PHOTOGRAPHE...

 

Je m'appelle David Nicolas PAREL et je suis photographe et réalisateur franco-suisse. Je vis entre Genève et Paris. En photo, ma spécialité est le reportage d'immersion et je m’intéresse beaucoup aux coulisses de milieux différents. Bref, je suis sans-cesse intrigué par ce qui se passe derrière le rideau.

C'est en suivant la vie des coulisses de milieux sportifs comme les compétitions de bodybuilding à travers le monde et les combats de boxe que j'ai débuté ma carrière ces dernières années et que j'ai pu exposer à Zurich, Paris et Arles.

 

 

DANS LES COULISSES DES THÉÂTRES

 

En avril 2017, j'ai décidé de débuter une reportage photo dans les coulisses des grands théâtres parisiens. Mon but était d'accompagner les metteurs en scène et les comédiens dans les répétitions et de découvrir la vie d'un théâtre avant que les portes s'ouvrent le soir de la première.

Au début, cela n'a pas été simple car les coulisses sont des lieux très fermés et protégés. Habituellement, lors de la création d'un spectacle, on ne fait venir un photographe que la veille de la première pour faire des photos de scène qui serviront pour la communication du théâtre. Et c'est très rare que l'on accepte un photographe pendant les répétitions et plus encore en loges les soirs de représentations. J'ai donc du me faire accepter petit à petit. Difficulté supplémentaire, je ne connaissais personne de ce monde du théâtre parisien en débutant ce reportage photo.

 

 

 

A chaque fois que c'était possible, j'ai essayé d'être avec les comédiens et les metteurs en scène dés les premières lectures et jusqu’à la générale afin de faire partie de l'équipe. J'aime être au cœur de ce travail créatif car cela me permet de saisir au mieux l'évolution du processus qui aboutira à l'œuvre qui sera présentée au public.

 

 

 

MES PREMIÈRES RENCONTRES :

 

C'est en suivant le grand violoniste Didier Lockwood (qui nous a malheureusement quitté récemment) lors de son passage au théâtre de L'Oeuvre en avril 2017, où il recevait chaque soir un artiste sur scène pour l'accompagner, que j'ai débuté mes photos de coulisses. En quelques jours, j'ai croisé de nombreux artistes et comédiens qui ont tous accepté de se laisser suivre lors des répétitions avant le spectacle et en coulisses.

Ayant beaucoup photographié le milieu sportif, je suivrais ces artistes comme je le faisais avec les athlètes dans les vestiaires avant un match ou une exhibition : en les collant de prés et tout en restant discret afin de me faire oublier.

 

 

PASSAGE PAR LE THÉÂTRE DU PALAIS ROYAL

 

Après avoir suivi le metteur en scène Sébastien Azzopardi sur la création de son spectacle Oh My God au théâtre Tristan Bernard (et que je rejoindrais une nouvelle fois quelques mois plus tard au théâtre de la Renaissance sur une autre de ses créations  La Dame Blanche), je me suis retrouvé deux mois plus tard au Théâtre du Palais Royal où la pièce Edmond triomphait depuis presque 1 an.

Là, j'ai pu suivre la vie des coulisses de l'équipe de création et en même temps accompagner le metteur en scène Alexis Michalik dans ses répétitions avec la seconde équipe qui allait reprendre le spectacle pendant que l'autre serait en tournée.

 

 

 

 

Dans cet incroyable théâtre du Palais Royal chargé d'histoires, j'ai pu m'immerger avec les deux équipes de comédiens pour partager avec eux des moments d'intenses émotions lors de la dernière représentation des uns et la première des autres.

 

 

 

 

IMMERSION AU THÉÂTRE DE PARIS

 

A la rentrée 2017, j'ai pu ensuite accompagner le couple Barbara Schulz et Arié Elmaleh durant les semaines de répétitions de La Perruche mis en scène par Audrey Schebat au théâtre de Paris, autre lieu prestigieux chargé d'histoires et où ont joué les plus grands comédiens. Je suivrais ainsi l'évolution du travail des deux comédiens et de la metteur en scène, tout en découvrant celui des autres corps de métier qui constituent l'équipe d'un spectacle (Chef lumière, ingénieur son, scénographe, costumière, régisseurs...).

6 mois plus tard, je retournerais au théâtre de Paris pour accompagner l'équipe de La Garçonnière dans la reprise de leur pièce qui avait connu un grand succès 1 an plutôt ici même. 

 

 

 

 

DEUX RENCONTRES DÉTERMINANTES : JACQUES WEBER ET JACQUES GAMBLIN

 

En décembre 2017, je croiserais la route de l'immense comédien Jacques Weber que je suivrais lors de plusieurs représentations de La Dernière Bande à la comédie de Genève. Les photos que je ferais de lui dans l'intimité de sa loge en suisse le convaincront pour que je l'accompagne prochainement sur l'adaptation de Tartuffe avec le comédien Pierre Arditi à Paris pour la rentrée 2018.

 

 

 

A Genève encore, en janvier 2018, je ferais la rencontre du très grand comédien Jacques Gamblin venu présenter son seul en scène Je parle à un homme qui ne tient pas en place. Cette rencontre se fera en plusieurs étapes. D'abord, je le suivrais lors des réglages de l’après midi avec son équipe technique puis durant des moments plus intimes lors des répétitions du texte dans les sous-sols du théâtre.

Le lendemain, après avoir vu ces premières photos, le comédien acceptera - ce qui sera une première pour lui - que je sois à ses côtés dans les derniers moments en loge avant la représentation.

 

 

A la suite de cette première collaboration, je le retrouverais un mois plus tard au théâtre du Rond Point, autre lieu prestigieux, pour son spectacle 1h23'14 et 7 centiémes avec le danseur Bastien Lefevre.

Du fait de son rapport exigeant à la scène, au corps et au travail créatif même, par son intensité de comédien aussi, couplé à la proximité que je pourrais avoir avec lui à certains moments importants avant de monter sur scène, la rencontre avec Jacques Gamblin marquera une étape importante pour moi - en tant qu'artiste qui cherche et débute - comme pour ce reportage photo.

 

 

 

Cette immersion dans les coulisses des théâtres qui se poursuit actuellement m'aura permis de faire beaucoup d'autres incroyables rencontres en moins d'un an : avec Raphael Personnaz, Richard Bohringer, Guillaume De Tonquedec, Claire Keim, Sébastien Castro, François Berléand ou encore Didier Sandre de la Comédie Française.

 

 

PREMIÈRE EXPOSITION

 

Il y a quelques temps, le théâtre du Palais Royal où j'ai photographié les coulisses d'Edmond, m'a proposé d'exposer mon travail.

Avec votre aide, j’espère pouvoir présenter pour la première fois ces photos de coulisses et, qui plus est, dans l'un des plus prestigieux et anciens théâtres de Paris. 

Le vernissage aura lieu le lundi 14 mai 2018 et l'exposition durera 3 mois.

Je compte sur vous !!!

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Ma demande de fonds correspond à la somme nécessaire pour la production des tirages avec les laboratoires Picto. 30 tirages au format 60 cm par 40 cm et qui seront contre-collés. Ainsi qu'au financement du vernissage (apéritif, défraiement pour le personnel du thêatre présent ce soir là.) et du matériel de communication qui sera présent pendant toute la durée de l'exposition (Flyers et carte postales)

 

Détails des frais pour l'exposition :

Production des tirages photo et des tirages pour les contreparties : 2200 euros

Flyers et cartes postales : 300 euros

Financement du vernissage : 500 euros

Total de la demande : 3000 euros

 

 

ET SI ON DÉPASSE L'OBJECTIF ?

 

Si par chance l'objectif est dépassé, la somme supplémentaire récoltée me permettra d'exposer ces photos lors des rencontres photographiques 2018 de Arles en payant le lieu qui accueillera cette exposition.

 

La somme récoltée me sera versée sur mon compte bancaire afin que je puisse payer moi-même les différents frais présentés ci-dessus.

 

Thumb__dsc4229-modifier_300__margauxbise-1518094229
David.Parel

David Nicolas Parel est un photographe réalisateur franco-suisse, né en 1978 à Annecy. Il vit et travaille à Genève en Suisse. Après des études de marketing-management dans la région lyonnaise, David s’oriente rapidement vers le milieu du cinéma et de l’écriture. Autodidacte, il apprend le métier de scénariste et de réalisateur au gré des expériences... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bravo les photos sont superbes. Salutations de Genève !
Thumb_default
J'espère rencontrer Jacques, Gérard et les autres, pour leurs dire.... ce qu'ils savent déjà.... qu'ils peuvent te faire confiance! PS: bises à Arnold quand même, on lui doit bien ça!
Thumb_default
Bravo David!! C'est super ce que tu fais parce que c'est fait avec le coeur:) Bises. Arié