DOLOS - Court-métrage

Contribuez à la création d'un court-métrage indépendant de la part d'une jeune équipe pleine d'énergie et de fraicheur !

Visuel du projet DOLOS - Court-métrage
Réussi
32
Contributeurs
24/03/2019
Date de fin
1 510 €
Sur 1 400 €
108 %

DOLOS - Court-métrage

-Palier 1 (à atteindre) : 1 200 € (Tournage assuré)

-Palier 2 (à atteindre) : 1 500 € (Restauration de l'équipe assurée)

-Palier 3 (à atteindre) : 2 000 € (VFX et qualité des costumes supérieure)

Voir en bas de la page pour les détails budgétaires du film.

Anna, jeune femme issue d'un milieu pauvre et violent, décide pour des raisons obscures d'organiser le braquage d'un petit gang local. Elle recrute pour cela 4 personnes : Jim, un serrurier, Lise, une pickpocket, « Crocodile », un petit receleur et Oscar, un délinquant qu'elle a connu dans sa jeunesse. Mais lorsqu'on s'associe avec les pires des pires, il faut s'attendre à ce que rien ne se passe comme prévu.

"Dolos est un film qui questionne notre moralité, qui nous fait nous demander ce qui est juste."

Intentions scénaristiques

J'ai toujours été passionné par la philosophie et par le thème de la justice et de la moralité. J'ai très vite aimé écrire des personnages se déplaçant sur une frontière, celle du bien et du mal. Pour moi il n’y a rien de plus agaçant dans un film que lorsque le héros en est un parce qu’il le faut et pareil pour le méchant, qui généralement veut détruire le monde parce que visiblement il a rien d’autre à faire.

Dans Dolos, il n’y a ni méchant ni héros au sens littéraire qu’on pourrait leur accorder. On suit Anna, notre protagoniste, qui semble être une personne extrêmement froide et dénuée de toute empathie. Elle apparaît comme quelqu'un de manifestement vénale, mais c'était nécessaire pour le retournement final.

Car oui pour apporter de la nuance aux personnages, à mon histoire, et mon propos, j'ai décidé de ne pas suivre la règle de construction scénaristique primaire : acte 1 puis 2 et enfin 3. J’ai donc opté pour une structure en 2-3-1-3 pour surprendre et aussi pour entretenir le spectateur tout du long. Cependant j'aime le travail de la dichotomie, c'est pour cela que le dernier plan du film apportera une nuance au personnage et à l’histoire.

"Je veux opposer la noblesse des intentions à la noirceur des actes"

Pour ce qui est du titre, l'origine est bien différente. Dolos dans la mythologie grec, c'est le dieu de la tromperie, du vice, et de la manipulation. Il a été l'élève de Prométhée, le titan qui a trahi Zeus et qui s'est vu comme punition de se faire dévorer le foie et donc de mourir tous les jours. Mais Dolos est également celui qui accompagne les Pseudologoi, les divinités du mensonge. Je trouvais donc particulièrement symbolique d'associer le personnage d'Anna, (qui se situe dans une pauvreté extrême, et qui donc se retrouve à mourir chaque jour, tuée par un système qui l’oppresse, exactement comme Prométhée, et qui se retrouve donc obligé de trahir et de manipuler, mais également de mentir), aux personnages de Dolos et des Pseudologoi.

Intentions de réalisation

Je veux instaurer un suspens et une tension constante comme savent le faire Olivier Marchal et Julien Leclercq dans leurs œuvres. Et j'aime l'idée d'un twist, d'un retournement comme le font N. Shyamalan ou Fincher.

Pour ce qui est de l'esthétique, j'ai décidé de prendre le format 2.00:1, que j'ai tendance à appeler l'hybride parce qu'il combine les aspects esthétique en hauteur du 1.78:1 (16/9) et en largeur du 2.35:1 (cinémascope).

 

J'apprécie l'étalonnage et les couleurs des polars et thrillers, tantôt désaturées et froides, rappelant l'environnement glacial qui y règne, tantôt très colorées, avec des lumières énigmatiques et parfois effrayantes.

 

 

 

Le casting est lui aussi bénévole, composé d'étudiant en cinéma et de comédien du conservatoire de théâtre de Poitiers. Je le voulais très varié et hétéroclite, afin de pouvoir, pour la plupart, leur proposer une expérience de jeu nouvelle ainsi que des rôles de compositions. (Ils sont tous bien sur beaucoup plus gentils que les criminels qu'ils incarnent).

 

"Dolos est un film qui interroge notre moralité de manière percutante, avec des personnages forts et que l'on a envie de porter aussi loin que possible. J'ai très envie de jouer Anna car elle est un personnage complexe, passionnante et très intelligente. Ce sera donc un véritable défi de l'incarner de la manière la plus juste possible."

Eglantine Cheminade, interprétant Anna.

"Le film me permettra d'élargir mon champ de jeu en allant vers quelque chose de plus sérieux que d'habitude. Tout projet m'intéresse surtout si c'est avec Ugo. J'aime l'ambiance des tournages et ce milieu en général me plait énormément."

Azad Reconneille, interprétant Crocodile.

"Tout simplement j'ai envie de m'investir dans le court-métrage parce que le concept en lui-même me plaît, que je sais que si Ugo est dedans c'est que ça en vaut la chandelle et aussi simplement parce qu'être acteur est un truc formidable que j'aime beaucoup faire et pour lequel j'aime m'investir à fond."

Sacha Lecourieux, interprétant Oscar.

"Le film évoque pour moi ce que peuvent faire les êtres humains lorsqu'ils sont confrontés à des événements inhabituels et non communs. Anna choisit la manipulation, le risque que tout son plan s'effondre et évidemment le meurtre. Les objectifs qui sont abordés sont soit le pouvoir, l'argent, la vengeance, etc.. Tous les personnages ressentent plus ou moins cela lors de cette mission. Comme nous sommes de jeunes adulte encore en quête d'identité et remplis de curiosité, le fait de jouer une figure qui se retrouve confrontée à cette situation et avec un caractère qui peut être plus ou moins différent du nôtre, c'est une découverte qui m'intéresse beaucoup. J'ai envie de jouer ce que je ne suis pas ou plutôt ce que j'aurai aimé être dans une autre vie et en ressentir les effets."

Anaïs Kuhn, interprétant Lise.

"J'aime bien l'idée de voir des personnalités aussi différentes réagir face à une situation avec autant de tension et d'adrénaline."

Arnaud Truillet, interprétant Jim.


Pourquoi soutenir le film ?

Dolos est un projet ambitieux mais réalisable, totalement indépendant avec une équipe entièrement bénévole et dévoué au projet. L'entièreté de l'argent récolté ira dans la préparation, le tournage, puis la post-production du film. Il n'était pas question qu'aucun de nous ne fasse du profit sur ce projet. Libéré des contraintes de production, nous sommes enclin à réalisé un beau projet qui nous ressemble ! Le Crowdfunding est la meilleure manière de faire cela, merci d'avance !


Deux exemples de précédents court-métrages écrits et réalisés par Ugo Tanty :

À quoi servira la collecte

Palier 1 200 € : Tournage assuré !

Il s'agit du budget minimum que nous avons estimé, il prend en compte la location du matériel, une partie (vitale) des costumes et des accessoires. Mais cela nous oblige à devoir faire des économies sur les décors qui nécessitent d'être payés, et sur certains accessoires et artifices, ainsi que sur la nourriture pour toute l'équipe (pas de régie nourriture).

Palier 1 500 € : On peut manger !

Ce palier permet tout ce qui a été dis précédemment mais nous permet en plus de pouvoir assurer la restauration sur place pour les figurants et l'équipe.

Palier 2 000 € : De mieux en mieux !

Ce palier ajoute à ce qui a été dit précédemment une véritable marge de progression dans la qualité du film, par des costumes de meilleure qualité, des accessoires plus réalistes et des effets spéciaux les jours de tournage.

Palier 3 000 € : Du tournage au numérique !

Cette somme permet la prise en charge d'effets spéciaux plus pointilleux, une image de meilleure qualité pour plus d'immersion et de réalisme.

Palier 5 000 € : Direction les salles !

Ce pallier permettra tout simplement d'assurer avec sérénité les diffusions, les locations de salles, les transports et les inscriptions dans des festivals nationaux et internationaux.

Palier 1 000 000 € : On demande à Tarantino de venir !

Oui bon là on abuse un peu...

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux