Aidez nous à faire revivre la belle époque du western en partant avec John Wayne, Sam Peckinpah pour un road movie sur les pistes de Durango

Large_visuel-durangous-1515159167

Présentation détaillée du projet

   « two rooms at the end of the world… »

Ce projet est né tout d’abord d’une amitié profonde entre Claudia Goytia et Michel Rocher et la volonté qu’ils ont de travailler ensemble depuis de nombreuses années.

Dans ce projet il y a l’amour pour cette terre mexicaine si riche en arts de toutes sortes.

A México la musique vient du ciel et la terre nous offre des décors uniques et diversifiés pour chacun des 32 états que vous parcourrez mille fois en ayant toujours quelque chose à y découvrir.

L’état de Durango est un de ceux là, Claudia y est née, c’est sa terre...

Les décors pour un film sont comme des seconds rôles ; s’ils ne sont pas beaux le film ne pourra pas être bon.

Nous voulons mettre en avant que sans ces décors magnifiques les grands westerns classiques n’auraient pas été les mêmes.

Un documentaire de 52’ est vite devenu une évidence, pour montrer la diversité et l’utilisation qui a été faite de ces décors.

La première préoccupation a été de s’assurer du concours d’un maître de l’image et Juan Carlos Lazo est un des meilleurs au Mexique actuellement.

Il nous fera les images et la photo à la hauteur de ce que nous souhaitons vous faire découvrir, sur la terre et dans les airs en remettant les plans dans le contexte des films.

Vous allez pouvoir vous mettre à la place de ceux qui choisissent les décors naturels et qui permettent aux réalisateurs de réaliser leurs rêves.

Ce film sera une vraie balade qui respectera le rythme du promeneur prenant le temps de redécouvrir ce qu’il a tant aimé dans les films ; c’est comme aller à Monument valley et se mettre à la place de John Ford.

Ici nous irons sur les traces encore fraiches de Sam Peckinpah et John Wayne.

On souhaite que vous veniez avec nous pour vivre cette aventure et que vous sentiez le parfum de cette terre mexicaine que nous connaissons et que nous aimons si profondément.  

Bon voyage !

 

 

 

 

........................................................................................................................................................................................................................................................................................

Depuis 1897, grâce à des espaces variés et magnifiques éclairés naturellement d’une lumière appuyée par un soleil omniprésent et un ciel d’un bleu stable parsemé du juste nécessaire de nuages pour ne pas écraser les décors, Durango, état du nord ouest du Mexique est devenu naturellement une des scène préférée des grands réalisateurs de westerns.

La route a été tracée dès 1914, quand Mutual film signe un contrat d’exclusivité de us$25,000 avec Francisco Villa pour filmer et mettre en scène ses grandes batailles et son avancée vers la capitale.

C’est Raoul Walsh qui sera choisi pour filmer et graver les exploits de Pancho Villa sur des négatifs 35mm aujourd’hui malheureusement pratiquement tous disparus.

L’histoire raconte que, Jack Martin Smith en1954 qui travaillait pour le département décoration du projet WHITE FEATHER de Robert Webb et qui occasionnellement pilotait, a survolé le Mexique en recherche de nouveaux décors pour le film.

L’état de Durango lui paru être une évidence et le Mexique une terre d’opportunités à une époque où les studios cherchaient à baisser leurs coûts de production et à diversifier les décors tout en recherchant des équivalences scéniques avec ce qu’ils avaient dans le Wyoming, au Texas ou en Arizona.

Pendant la semaine sainte de 1954 le peso mexicain avait chuté sérieusement et ça devenait une évidence d’aller vers le sud rechercher non seulement de nouveaux décors mais aussi profiter d’une main d’œuvre corvéable à merci à qui on a pas à expliquer à quoi ressemble une hacienda ou une église mexicaine parce que c’est leur quotidien.

Le gouvernement de l’état mexicain a alors senti la bonne opportunité et a offert des conditions de tournage que les studios ne purent rejeter ; tout était moins cher qu’aux Etats Unis ; les hôtels, les transports et la figuration bien sur qui trouvait toute sa place dans le genre western qui remplissait les salles à cette époque tout en donnant une crédibilité aux visages filmés à côté des stars de l’époque.

« On pouvait filmer sans rien changer aux décors et sans déranger les habitants qui étaient très peu nombreux au KM2 »

WHITE FEATHER est donc devenu le premier film de studio tourné dans ces décors grandioses. 

Ensuite à partir de 1954 c’est devenu le back lot préféré des studios hollywoodiens et internationaux  non seulement pour les décors mais aussi pour le professionnalisme qu’ont pu acquérir les équipes techniques au Mexique.

Quand le 5 janvier 1965 John Wayne commence le tournage de « LES 4 FILS DE KATIE ELDER »

Réalisé par Henry Hathaway il tombe amoureux du Mexique et s’achètera d’abord une résidence à Acapulco puis à Durango où il s’offrira un ranch ; « la Joya » de 1500 hectares qu’il transformera et qui deviendra le décor principal de 5 films qu’il y tournera pendant les 10 années qui suivront jusqu’à sa mort en 1979.

Plusieurs années après la mort de l’acteur, le ranch deviendra la propriété de son ancien employé qui était resté sans salaire ce qui lui a permis après un procès rapide de récupérer le bien et de tenter de l’exploiter à des fins commerciales.

Le documentaire commence à l'intérieur de la maison délabrée de Dolorès Del Rio, avec l'actrice en voix off .

Elle sera notre guide pendant tout ce voyage entre extraits de films et images magnifiques de ces lieux cultes ...

 

 

 

L'équipe :

LES CO-AUTEURS :

CLAUDIA BOLLAIN Y GOYTIA ALBA 

elle est une actrice qui compte à México , scénariste et productrice de talent

 

 

 

 

 

 

MICHEL ROCHER

 

Depuis l'âge de 14 ans dans le milieu de la TV et ciné

j' ai été libéré des geôles de Canal + après 19 ans de service en 2003 et depuis je tente de voguer comme indépendant.

J'ai passé 10 ans de ma vie au Mexique et je me sens bien n'importe où pourvu que ce ne soit pas pour trop longtemps.

 

Et la présence bénie d'un des meilleurs directeurs de la photo de México

JUAN CARLOS LAZO

Comme tout le monde le sait les DP n'aiment pas être pris en photo donc allez regarder son travail ici :

D'autres devraient nous rejoindre très bientôt , on vous dira tout...

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira d'abord à réaliser les repérages et à finaliser 5 minutes de démo afin de réunir un pool de producteurs qui nous aideront par des pré- ventes à finaliser le projet. 

Le film sera une co production avec le Mexique avec un budget de 68,000€ et avec des parts producteurs de 40% pour le Mexique et 60% pour la France.

Une (ou +)  vente TV câble sera nécessaire au bouclage de la part française.

Le repérage se fera entre mars et Avril 2018

Le tournage aura lieu entre mai et juillet 2018

Montage  enregistrement des voix off, mix et finitions dans le courant de l'été 2018 , avec une livraison entre septembre et novembre 2018. 

L'intégralité de la collecte sera perçue par nous ou la société de production. 

Si la collecte devait dépasser le montant demandé, cela nous aidera à plus d'indépendance, à ne pas dépendre par exemple des organisations gouvernementales (c'est à dire vos impôts) et nous donnera plus de moyens qui se verront à l'image ...et éventuellement à passer plus de temps à repérer avant le tournage ...

La faisabilité dépendra d'un pré achat d'une chaine du cable ou nationale. Si on ne devait pas boucler le budget total du film vous serez intégralement remboursés de vos mises  !

Merci à tous ceux qui nous aideront !  

Thumb_dolores_del_rio__3-1513070357
MIGUELVAGABUNDO

Démarre sa carrière en tant que projectionniste de cinéma en France en 1973 et après avoir étudié la réalisation et le montage à «le Conservatoire libre du cinéma français» rejoint la chaîne nationale de télévision Antenne 2 (France 2) (1978-1984) pour le contrôle de la qualité de la diffusion. De 1984 à 2003, il fait partie de la première équipe de... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
viva mexico